bandeau texte musicologie

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte —— Les œuvres de Frédéric Chopin

introduction ; Piano : polonaises ; mazurkas ; valses ; Scherzos ; impromptus ; nocturnes ; ballades ; préludes ; études ; diverses œuvres pour piano ; musique de chambre ; musique symphonique.

Frédéric Chopin : les polonaises

sans no d’opus ; opus 71 ; opus 22 ; opus 26 ; opus 40 ; opus 44 et 53 ; opus 61.

Dans le livre qu’il consacra à la mémoire de Chopin peu après sa disparition, Liszt a laissé une description haute en couleurs de la Polonaise traditionnelle, cette danse processionnelle lente et grave, pratiquée par la noblesse selon des rites bien établis, une danse qui, dit-il, « était destinée à faire surtout remarquer les hommes, à mettre en évidence et faire admirer leur beauté, leur bel air, leur contenance martiale et courtoise », un peu comme « un défilé où la société entière faisait la roue ». Même dans sa forme populaire, elle conservait ce caractère de danse marchée, voire glissée, et, bien avant que Chopin ne s’en empare, elle avait fait carrière en dehors de la Pologne en trouvant notamment sa place dans la suite instrumentale. « Au début du XIXe siècle, sous la plume d’auteurs polonais (Michael Kléophas Oginski ou Karol Lipinski, par exemple), elle prit la forme d’une marche pompeuse, virile, parfois sémillante. Weber lui donna un éclat nouveau : il accentua son rythme, et enrichit sa mélodie et son harmonie de colorations variées. Mais, comme le souligna Liszt, Chopin surpassa Weber dans la force et l’idéalisme « par sa touche plus émouvante et ses nouveaux procédés d’harmonie ». »9  Dans l’esprit et dans la forme, il allait en effet porter le genre à des niveaux insoupçonnés, mais, on le verra, ce fut le fruit d’une longue maturation, car les diverses Polonaisesqu’il écrivit à Varsovie, pendant ses années de jeunesse, étaient restées très tributaires des modèles de l’époque.

sans no d’opus ; opus 71 ; opus 22 ; opus 26 ; opus 40 ; opus 44 et 53 ; opus 61.

plumeMichel Rusquet
2 septembre 2020
© musicologie.org

musicologie.org
 rss

Notes

9. De Place Adélaïde, dans Tranchefort François-René (dir.), «Guide de la musique de piano et de clavecin», Fayard, Paris 1998, p. 111-212.


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.
☎ 06 06 61 73 41 — ISNN 2269-9910.

 

bouquetin

Jeudi 1 Octobre, 2020 14:43