bandeau actu

 

 


mercredi 11 février 2015

Lire les œuvres mythologiques des XVIe et XVIIe siècles : outils, méthodes et enjeux

Séminaire de recherche proposé par Céline Bohnert (Université de Reims – CESR) et Jean Duron (CMBV – CESR).

Mercredi 11 février au Centre de musique baroquie de Versailles (15h-18h), présentation du séminaire.

L'objectif de cet atelier est de permettre un dialogue entre spécialistes de différentes disciplines autour de documents de la période dite moderne qui portent sur la mythologie ou comprennent des références mythologiques. On voudrait ainsi interroger les pratiques herméneutiques actuelles et les mettre en regard des habitudes mentales des hommes du XVIIe siècle. Quelle approche des objets mythologiques aujourd'hui et alors ? Il s'agira de montrer concrètement quelles questions ces objets posent à la recherche actuelle et quels outils nous forgeons pour y répondre.

On éloignera au départ la notion de mythe, qui suppose souvent une forme d'autonomie de l'objet et tend à lui prêter un statut particulier, pour partir des œuvres elles-mêmes sans préjuger de leur statut. De même, tout en reconnaissant leur fécondité, nous voudrions éviter les approches thématique, intertextuelle et poïétique. Ce n'est ni le mythe comme thème, ni la question des réécritures et des avatars, ni la dynamique poétique propre à tel mythe, tel genre ou telle œuvre qui nous arrêtera en soi : il s'agira d'interroger la place du matériau mythologique dans la culture de la période moderne et de questionner les conditions de sa réception. On examinera donc cette culture de manière large, en tenant compte des œuvres d'art et d'érudition, des genres spectaculaires, des outils pédagogiques, compilations et répertoires, des élaborations théoriques et des usages rhétoriques de la référence mythologique dans les différents domaines de la pensée.

S'il existe des corpus mythologiques (mais dans quelle mesure les dessinons-nous aujourd'hui, en imposant des lignes de partages étrangères aux mentalités du XVIIe siècle ?), bien souvent la mythologie s'insère dans des systèmes dont elle n'est qu'un élément parmi d'autres. Ce sont ces systèmes que nous voudrions interroger, car ce sont eux qui font de la mythologie antique un matériau adéquat pour des usages divers – artistiques, rhétoriques, politiques, philosophiques… qu'il s'agira de cerner. Les catégories rhétoriques, la « philosophie des images » (P. Ménestrier), les concepts historiographiques (même inconscients et implicites, et plus encore quand ils sont inconscients ou implicites), de même que la position de l'Église post-tridentine face au paganisme ont contribué à former le cadre de la réception de la mythologie en programmant de possibles recompositions. Ces opérations ont pu correspondre à des régimes d'historicité variés. Dans quelle mesure et à quels moment la référence mythologique est-elle sentie comme une référence à un passé antique ? 

L'atelier sera ainsi structuré autour de deux interrogations principales : de quels outils avons-nous besoin aujourd'hui pour lire les œuvres mythologiques au plus près de ce qu'elles ont pu signifier ; et quel peut être l'apport de chaque discipline à cette entreprise ?

La séance suivante est fixée mercredi 11 mars au Centre d'études supérieures de la Renaissance à Tours (salle Saint-Martin) Mythologie et politique à la Renaissance, avec Rachel Darmon et Elinor Myara Kélif.

Musique et enregistrement

Pierre-Henry Frangne et Hervé Lacombe, Musique et enregistrement. « Æsthetica » Presses universitaires de Rennes, Rennes 2014 [342 p. ; ISBN 978-2-7535-3329-5 ; 22,00 €]

Par Jean-Marc Warszawski ——

Ce livre rassemble les communications présentées au colloque organisé à l'université Rennes 2 les 14,15 et 16 mars 2013.

La quatrième couverture invite le lecteur par une longue citation — qui s'impose — de Glenn Gould :

L'influence de l'enregistrement sur l'avenir de la musique n'affectera pas simplement l'interprète et l'impresario, mais aussi les compositeurs, les ingénieurs, les techniciens, les critiques et les historiens. Par-dessus tout, l'enregistrement affectera l'auditeur vers lequel finalement toute cette activité est dirigée.

C'est en 1966, à peu près entre les débuts de l'enregistrement sonore et aujourd'hui, quand le grand pianiste décide d'abandonner le concert public pour s'enfermer dans les studios.

(+) lire la suite

Le bonheur, avec Olli Mustonen et Lothar Zagrosek

Lothar Zagrosek. Photographie Thomas Meyer.

Par Eusebius ——

La thématique tchèque, déjà illustrée par de nombreux concerts et par la production de Kátia Kabanová1 se poursuit à Dijon. L'engagement pour la musique contemporaine et du 15e siècle du SWO Baden-Baden und Freiburg est connu. Il est dirigé ce soir par Lothar Zagrosek, reconnu comme l'un des meilleurs de sa génération, un découvreur humble et passionné. S'il a dirigé les plus prestigieuses formations, fait le tour des festivals les plus renommés, enregistré de très nombreux disques, il demeure injustement peu connu du grand public. On lui est redevable, entre autres, de la révélation de nombre d'œuvres interdites par l'Allemagne hitlérienne (l'Entartete Musik), dont relèvent plusieurs programmées prochainement à Dijon2.

(+) lire la suite

Ennio Morricone est fêté à Berlin

 

Ennio Morricone.

À l'occasion d'une tournée de cinq concerts en Allemagne, le compositeur et chef d'orchestre Ennio Morricone était hier mardi à Berlin où il é été fêté par le public.

Il a dirigé devant 7400 auditeurs l'Orchestre symphonique national de la République tchèque (170 musiciens !)et le chœur Kodály venant quant à lui de Hongrie.

Il a proposé une rétrospective de son œuvre qui s'étale sur plus de cinquante années, avec ses plus célèbres pièces, aujourd'hui des classiques, dont les musiques pour les westerns italiens comme Pour une poignée de dollars ou Il était une fois dans l'ouest de Sergio Leone.

Âgé de 86 ans, Morriconne a reçu en 2007 un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière et en 2013 le Prix européen de la musique de film.

5th Annual Conference of the Royal Musical Association Music and Philosophy Study Group

17-18 juillet 2015, Londres

5th Annual Conference of the Royal Musical Association Music and Philosophy Study Group, in collaboration with the Music and Philosophy Study Group of the American Musicological Society and De Musica – Laboratório de Estética e Filosofia da Música (Brasil).

Co-hosted by the Departments of Music and Philosophy at King's College London and the Institute of Musical Research, University of London

17-18 July 2015
CFP Deadline: 7 March 2015

Keynote speakers include:

Professor Christopher Peacocke (Columbia University)
Professor Kay Kaufman Shelemay (Harvard University)

Plenary panelists:

Professor Mark Evan Bonds (University of North Carolina at Chapel Hill)
Professor Simon Frith (University of Edinburgh)
Professor Hannah Ginsborg (University of California at Berkeley)

The RMA Music and Philosophy Study Group warmly invites paper submissions for this two-day international conference. The event, the fifth of an annual series of conferences run by the Study Group, will offer an opportunity for philosophers, music scholars, and others interested in philosophically-oriented research about music to discuss and debate their work in a collaborative setting. The conference presumes inclusive definitions of both music and philosophy. We take music to include all forms and genres of music, art music and popular, secular and sacred, raucous and refined, from any and all historical and geographical locales. We take philosophy to include analytic, continental, classical, and non-Western thought, as well as critical theory. Regardless of disciplinary affiliation, the committee seeks conceptually rigorous and clearly articulated research that presents a novel argument and advances understanding of its topic.

The optional theme of this year's conference is “Music and the Senses,” however submissions on all topics relating to music and philosophy are welcome.

For full information about topics, formats, and submission procedures: https://www.musicandphilosophy.ac.uk/conference-2015/call-for-papers/

The deadline for proposals is 7 March 2015; outcomes will be communicated to authors by 21 March 2015.

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
<a href="tel: 0606617341">06 06 61 73 41</a>
Contacts

À propos

S'abonner au bulletin
Liste

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours de musique

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

Soutenir musicologie.org

Articles et documents
Bibliothèque
Nouveaux livres
Nouveaux cédés

Colloques & conférences
Universités en France

Collaborations éditoriales

logo musicologie
ISSN 2269-9910

© musicologie.org 2014

musicologie

Mercredi 11 Février, 2015 18:37

 février 2015

L M M J V S D
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28

musicologie

Soutenir musicologie.org

flux rss

Recherche dans musicologie.org

rectangle

rectangle

rectangle

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil