bandeau actu

 

Actualités musicales

samedi 14 juin 2014

 

Les symphonies du Nouveau Monde : la musique aux États-Unis

 

Symphonies du nouveau monde

Southon Nicolas, Les Symphonies du Nouveau Monde: la musique aux État-Unis. Fayard/Mirare Paris 2014 [184 p. ; ISBN 978-2-213-6810- ; 15.00 €]

Par Jean-Marc Warszawski ——

Il semble que pour l'auteur le Nouveau Monde soit vraiment l'Amérique du rêve dit américain, la Nouvelle Éden comme aimaient le rêver les premiers colons ayant fait leur traversée de la Mer rouge. C'est pourquoi son histoire de la musique américaine commence avec « les premiers pionniers » d'Amérique du Nord dès le milieu du xvie siècle, et non avec les populations autochtones pour lesquelles le rêve des nouveaux venus fut cauchemar et génocide. L'histoire des Amériques commence avec la colonisation.

Le sujet n'est pas facile, il échappe aux habitudes historicistes du vieux monde établies sur la longue durée de traditions (réelles ou fantasmagoriques). C'est d'ailleurs l'angle d'attaque de l'auteur, celle de l'introduction des musiques savantes européennes notamment par les pacificateurs religieux, plus tard par l'immigration des musiciens (et encore plus tard, ceux qui fuient le nazisme), levain d'inspirations nouvelles et originales, en déjouant nos habitudes de classifications restrictives.

[+] lire la suite...

La Comédie de Béthune, Centre d'art dramatique du Nord-Pas-se-Calais, en grève

Nous, la grande majorité des salariés permanents du CDN La Comédie de Béthune avons voté la grève reconductible provoquant ainsi l'annulation de la représentation du spectacle Belle Marquise de la Compagnie du Créach', dans le cadre du projet Itinéraire Bis de la Comédie de Béthune, qui devait avoir lieu à Lillers vendredi 13 juin.

Par cet acte nous confirmons notre soutien aux intermittents du spectacle, intérimaires, travailleurs précaires,…

Par cet acte nous affirmons notre solidarité à l'ensemble des équipes artistiques en grève dans toute la France et dénonçons avec force le protocole d'accord inacceptable sur l'assurance chômage du 22 mars (et ses corrections.) Nous exigeons donc le non-agrément par le ministre du travail, comme l'ont déjà demandé de nombreux député(e)s, sénateurs et sénatrices de la majorité gouvernementale. Le Gouvernement doit entendre la colère à la fois contre cet accord qui saccage les droits des chômeurs, et contre la politique d'austérité qui détruit l'emploi.

Quel avenir pour la Culture ? Pour nos métiers ? Pour l'éducation artistique ?

Que sera le spectacle vivant demain si nos métiers disparaissent ?

Aujourd'hui nous devons nous mobiliser et faire pression sur ce gouvernemenafin d'obtenir avant le 18 juin, date de réunon ultime du Conseil national de l'emploi, l'engagement du gouvernement à rouvrir les négociations en prenanat en compte nos propositions.

Ce que nous défendons, nous le défendons pour tous.

Rendez-vous LUNDI 16 JUIN à partir de 12h, les portes du Studio Théâtre de La Comédie de Béthune sont ouvertes aux artistes et techniciens, permanents et intermittents, spectateurs, élus, journalistes et à tous les citoyens afin d'échanger et organiser ensemble cette mobilisation.

Venez nombreux !
https://www.comediedebethune.org

Comédie de Béthune
Centre dramatique national Nord-Pas-de-Calais
CS 70631 - 62412 Béthune
03 21 63 29 19
contact@comediedebethune.org
L'accueil est ouvert du mardi au vendredi de 14h à 18h30

Décès du chef d'orchestre Berislav Klobucar

Le chef d'orchestre croate Berislav Klobucar, qui dirigea plus de 1.100 représentations à l'Opéra de Vienne, est mort aujourd'hui à l'âge de 89 ans, a annoncé le Dominique Meyer, directeur du Wiener Staatsoper.

Berislav Klobucar, né à Zagreb le 28 août 1924, a dirigé des œuvres au Staatsoper entre 1953 et 1993. Il a également dirigé l'opéra de Stockholm de 1972 à 1981, puis l'opéra et l'orchestre philharmonique de Nice en France de 1982 à 1988. Il a enfin assis sa renommée en dirigeant de très nombreuses représentations au festival de Bayreuth.

Universitaires solidaires des intermittents du spectacle

Nous sommes universitaires.

Nous enseignons l'histoire, l'esthétique, l'économie, la sociologie du cinéma, de la danse, de la musique et du théâtre.

Nous savons à quel point la vitalité du secteur artistique est dépendante du régime d'indemnisation chômage des intermittents du spectacle.

Nous dénonçons l'accord du 22 mars dernier qui aggrave la "réforme" de 2003, et s'attaque directement aux plus précaires.

Les conséquences de son application seraient humainement et artistiquement désastreuses.

Nous connaissons le travail accompli par le Comité de suivi et nous estimons scandaleux qu'aucune de ses propositions n'ait été discutée lors de la parodie de négociation à l'Unedic le 22 mars dernier.

Nous affirmons ici notre solidarité avec le mouvement des intermittent-es du spectacle et les formes de mobilisation et de protestation qu'il se donne.

Nous demandons au ministre du travail de ne pas agréer l'accord du 22 mars et, par là, de ne pas acquiescer à une telle entreprise de destruction des droits sociaux, dictée par le MEDEF. Celle-ci s'inscrit d'ailleurs dans une logique globale, celle-là même qui s'en prend également aux services publics dont, par exemple, celui de l'université.

Ce que les intermittent-es et les précaires défendent, ils/elles le défendent pour tou-tes.

Premiers signataires :

Leïla Adham, Maître de conférences, Etudes théâtrales, Université de Poitiers

Christophe Bident, Professeur, Etudes théâtrales, directeur de l'UFR des Arts, Université de Picardie Jules Verne

Christian Biet, Professeur, Etudes théâtrales, Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Nicole Brenez, Professeur, Etudes cinématographiques, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 et Institut Universitaire de France

David Faroult, Maître de conférences, Etudes cinématographiques, Université Paris Est – Marne-la-Vallée

Hélène Fleckinger, Maîtresse de conférences, Etudes cinématographiques, Université Paris 8

Olivier Neveux, Professeur, Etudes théâtrales, Université Lumière - Lyon 2

Giusy Pisano, Professeur, Etudes cinématographiques, Ecole nationale supérieure Louis-Lumière

Natacha Thiery, Maître de conférences, Etudes cinématographiques, Université de Lorraine / Metz

Christophe Triau, Maître de conférences, Etudes théâtrales, Université Paris Ouest Nanterre La Défense>

Pour signer le texte : oneveux@gmail.com

Du chœur à l'ouvrage !

Opéra de DijonMihaly M. Zeke , Maurizio Prosperi et les Chœurs de l'Opéra de Dijon. Photographie © Gilles Abbegg.

Opéra de Dijon, Grand Théâtre, 12 juin 2014, par Eusebius ——

Les chœurs sont un peu les parents pauvres de l'opéra. Certes les belles pages sont présentes à toutes les oreilles, mais elles demeurent ponctuelles, et la critique leur réserve le plus souvent fort peu de place. C'est oublier qu'il s'agit de solides musiciens, de chanteurs professionnels dont certains considèrent que le passage par le chœur fait partie du parcours obligé de solistes.

Depuis plusieurs années, tant à travers les productions lyriques que dans les oratorios, messes ou cantates, sous la conduite de Mihaly Menelaos Zeke, le Chœur de l'Opéra de Dijon s'est forgé une réputation enviable. Le concert de clôture de la saison a permis de les entendre en tête d'affiche, dans un répertoire original. L'orage grondait, dehors comme dedans… Accéder au Grand-Théâtre sous des trombes d'eau et de grêle relevait de l'aventure, déjà, mais de surcroît, les intermittents du spectacle profitaient ensuite de l'occasion pour défendre leur cause, après avoir occupé pacifiquement la scène…

[+] lire la suite...

Sonates et partitias pour violon seul de Johann Sebastian Bach

Par Michel Rusquet ——

On l'oublie un peu facilement au moment d'aborder ce recueil où se succèdent trois paires de sonates (BWV 1001, 1003, 1005) et partitas (BWV 1002, 1004, 1006) : le violon fut un des instruments favoris de Bach qui le pratiquait souvent — quand il ne le lâchait pas pour adopter l'alto — au sein des orchestres de chambre de Weimar et de Coethen. Et de fait, ces œuvres pour violon seul « témoignent de la part de leur auteur d'une haute connaissance du violon, dont il fait à la fois l'interprète de la mélodie chantante et l'interprète de l'expression harmonique, à partir d'une technique qui ressortit à la plus haute virtuosité et crée d'immenses problèmes d'interprétation».89 D'où cette expression d'Everest des violonistes si souvent utilisée à propos de ces pages redoutables entre toutes. Ne serait-ce qu'au plan de l'utilisation de l'archet, elles soulèvent de telles difficultés que, jusqu'à une époque récente où cette thèse a été réfutée, on a cru que « Bach employait pour l'exécution de ces œuvres un archet courbe analogue à celui représenté par l'iconographie du Moyen-Âge. Celui-ci permettait de jouer simultanément sur trois ou quatre cordes les accords de trois ou quatre sons dont les sonates et partitas abondent »

[+] lire et écouter la suite...

Glenn Gould off the Record ;  Glenn Gould on the Record (reportage filmé de 1959)

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
<a href="tel: 0606617341">06 06 61 73 41</a>
Contacts

À propos

S'abonner au bulletin
Liste

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours de musique

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

Soutenir musicologie.org

Articles et documents
Bibliothèque
Nouveaux livres
Nouveaux cédés

Colloques & conférences
Universités en France

Collaborations éditoriales

flux rss Flux RSS

musicologie
ISSN 2269-9910

©musicologie.org 2014

musicologie.org

Samedi 9 Juillet, 2016 18:38

 juin 2014 

L M M J V S D
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31

musicologie

Recherche dans musicologie.org

rectangle

rectangle

rectangle