Fév.  2016 [détails]
98 034 visiteurs
143 802 pages lues

musicologie gazette musicale

17e année, mardi 43 mars (12 avril) 2016

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes .  

trait Actus à la Une trait

Concert étrangerLes conversations avec le néant du Concert étranger

Par Jean-Marc Warszawski —— À première vue, nos avons pensé que le titre de ce cédé, « Conversations avec Dieu » était une maladresse provoquée par la recherche d'un titre accrocheur afin donner sens à un programme qui propose des pièces à caractère religieux du XVIIe siècle germanique (avec des joyaux comme Ach Gott, warum hast du mein vergessen ? d'Andreas Hammerschmidt à la plage 6).
Mais, il faut se rendre à l'évidence du texte laborieux sur les relations

Renée Fleming chante l'intimisme des Frauenliebe und -leben de Robert Schumann à Renée Flemingl'Opéra de Monte-Carlo

Par Jean-Luc Vanier —— Nous ne l'attendions certes pas dans ce répertoire. Accompagnée au piano par son fidèle Hartmut Höll, Renée Fleming donnait, lundi 11 avril à l'opéra de Monte-Carlo, un récital exceptionnel dont la première partie vibrait du romantisme des Frauenliebe und –leben, Op. 42, un cycle de huit poésies signées Adelbert von Chamisso et mises en musique par...

Made in London': Makers, designers and innovators in musical instrument making in London, from the 18th to 21st centuries, 28 May 2016, London —— Makers, restorers, conservators, players, and historians are invited to discuss musical instrument-making in London from the 18th to the 21stcenturies, and through the shared discussion of current research to generate a better

Latin lover, vraie diva et fausse ingénue : Werther de Massenet au Théâtre des Champs-Élysées

Par Frédéric Norac —— Depuis quelques années maintenant, Juan Diego Florez, qui fut et reste le parangon du ténor contraltino rossinien, cherche sa voie vers un nouveau répertoire et des rôles plus lyriques. Après Roméo de Gounod au Wiener Staatsoper récemment et avant Raoul des Huguenots prévu à la fin de cette année, c'est vers Massenet et Werther qu'il s'est tourné. Choix courageux et même assez risqué pour une telle prise de rôle car

▉ Identités, altérités : constr- uctions et représentations (Entretiens sur la musique ancienne en Sorbonne), 16-17 juin 2016, Paris —— L'historiographie musicale s'est souvent appuyée sur la notion d'identité : écoles nationales ou régionales, styles attachés à de grands centres ou à des personnalités considérées comme marquantes. Au-delà de ces (re)constructions, qui ont été ...

Le voyage d'AllemagneLa viole de gambe de Saxe et de Palatinat duNord en cédé universel

Par Jean-Marc Warszawski —— La notion de cosmopolitisme et les mots qui vont avec est en évaporation. Pendant un temps « cosmopolite », mélange des origines territoriales, qui passe les frontières, qui se fixe ici ou là, a été remplacé par « européen » pour les musiciens travaillant au gré des engagements des cours, on parle aussi race et biologie avec métissage (pourquoi pas bâtardise ? ), épouvante avec « choc des civilisations ». En ce mo-

Rinaldo AlessandriniMonteverdi servi par Rinaldo Alessandrini

Par Eusebius —— Après les Suisses (Hugues Cuenod en 1951, Edwin Loehrer et sa Societa Cameristica di Lugano, dans les années suivantes), des dizaines de formations baroques se sont frottées aux madrigaux de Monteverdi, avec des résultats très divers.  Parmi leurs plus grands interprètes, Rinaldo Alessandrini et son Concerto Italiano, qu'il fonda avec Fabio Biondi il y a plus de trente ans. Il les grava pour Naïve en 19981, et  la lecture qu'il nous en donne, bientôt vingt ans après, est d'une maturité

Nils Landgren with Janis Siegel « some other time » : a tribute to Leonard Bernstein. Nils Landgren (trombone, voix), Janis Siegel (voix), Jan Lundgren (piano)...

Tristesse des chosesLes mélodies françaises de chez les Russes

Lamezzo-soprano Mariam Sarkissan et le pianiste Artur Avanesov offrent dans ce cédé un florilège de mélodies françaises composées par César Cui et Tchaïkovski, sur des poèmes de Victor Hugo, Paul Colin, André Chénier, François Coppée, Jean Lahor, Lecomte de Lisle, Blanchecotte, Édouard Turquety etc.
Les sept romances opus 32 et les cinq romances opus 54 de César Cui n'avaient jamais été enregistrées. Ce cédé est donc un document ...

Buenos Aires-Les Lilas : Silas Bassa oscille du piano

Par Jean-Marc Warszawski —— Silas Bassa est un jeune pianiste argentin qui a déjà pas mal roulé sa bosse, depuis l'Argentine — où il retourne d'ici peu pour une série de récitals qui se continueront en Espagne — jusqu'à la France en passant par la

Le pianiste Vittorio Forte voyage à bord du trans-cription

Par Jean-Marc Warszawski —— Pour ce cédé, Vittorio Forte a choisi un programme de transcriptions pour piano solo de mélodies, entendons de chants accompagnés. Il a choisi les œuvres de deux maîtres de la transcription et de la virtuosité pianistiques

Hélène GuilmetteRemake lullyste : Persée (version de 1770)

Par Frédéric Norac —— Longtemps après la mort de Lully (1687), ses opéras ont continué de constituer la base du répertoire de l'Académie royale de musique. C'est le cas de ce Persée, tragédie lyrique en cinq actes et un prologue créée en 1682, qui y fut repris une bonne dizaine de fois entre 1695 et 1738. Il devait l'être une nouvelle fois en 1770 pour une double occasion, celle de l'inauguration de l'Opéra du château de Versailles1 et des fêtes célébrant le mariage du Dauphin, futur Louis XVI, avec l'archiduchesse Marie-Antoinette. Toutefois, la version qu'entendirent alors les spectateurs de la salle Gabriel n'avait plus grand-chose à voir en termes d'esthétique avec celle de la création. Abondamment remaniée par les soins de trois

Du Rhin au Danube, Bartók, Schumann et Chostakovitch par l'Orchestre Dijon-Bourgogne

Par Eusebius —— Il ne s'agit pas pour l'ODB de perpétuer le souvenir de la Première Armée ni celui de De Lattre de Tassigny, mais d'associer Schumann à Bartók, avec un détour par la Volga pour y trouver

Milan Mihajlović.Ce n'est pas un filon, c'est ungisement ! À la découverte desmusiques des Balkans

Par Eusebius —— Une merveilleuse aventure nous était proposée par l'Opéra de Dijon : une série de cinq concerts, répartis sur trois jours, sous l'intitulé « Un week-end dans les Balkans ». J'ignore l'alchimie subtile qui a présidé à ce miracle .../...

 

Les cédés

Boris Tishchenko, Violin works, Gabriel Tchalik (violon), Dania Tchalik (piano). Alkonost Classic 2015 (EVCD 013).

Le voyage d'Allemagne, Emmanuelle Guigues (viole de gambe), œuvres de Schenck, Telemann, Bach. Encelade 2015 (ECL 1404)

Tristesse des choses : cycles vocaux français, Mariam Sarkissian (mezzo-soprano), Artur Avanesov (piano), œuvres de de César Cui et de Piotr Tchaïkovski. Suoni e colori, s.d. (SC 253642).

Juan Diego Florez fait le joli Juan Diego Florezcœur à la guitare à l'opéra de Monte-Carlo

Par Jean-Luc Vannier —— Six, sept, peut-être même huit bis (nous ne comptons plus tant il les a enchaînés), d'interminables rappels, des applaudissements, puis des ovations debout, à peine calmées le temps d'une nouvelle interprétation avant que la salle ne réitère son enthousiasme. Un succès ? Plutôt un triomphe : Juan Diego Florez pouvait se targuer, dimanche 3 avril, d'avoir littéralement envoûté l'opéra de Monte-Carlo dans un récital dont le caractère

Compagnie 14:20 « Ellipse et magie nouvelle » : le plus magique cabaret du monde

Par Alain Lambert —— Les musiciens ouvrent le spectacle, en duo, une mélopée un peu orientale qui permet à Madeleine Cazenave au piano et Matthieu Saglio au violoncelle de montrer leur qualité d'improvisation, de jonglage avec les notes en somme. Ce qui distingue le nouveau cirque de l'ancien. Les animaux dressés ont été oubliés. Et les musiciens capables de toutes les aventures musicales, y compris la vieille fanfare traditionnelle, sont venus

Isabelle FaustLa joie du partage, avec Isabelle Faust et le Mahler Chamber Orchestra

Par Eusebius —— Singulier le Mahler Chamber Orchestra, jouant avec ou sans chef depuis bientôt vingt ans, auquel se joint la soliste pour l'ouverture des Hébrides (la Grotte de Fingal),  singulier ce programme qui associe opportunément Schumann à Mendelssohn, ponctué par la figure tutélaire de Bach, avec Leipzig en filigrane. Pour un programme romantique, d'un romantisme débarrassé des scories beethovéniennes pour l'élégance, le raffinement, la pas-

Musicologie.org,56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.@Contact
SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

rectangle

Signorile Marc, La culture spectacle. « Archéologie de la modernité », Éditions Sulliver, 2015 [192 p. ; ISBN 978-2-35122-149-5 ; 17 €]

 


Aujourd'hui
2016
<<   avril   >>
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

À l'affiche

rectangle_actu

Les livres

Reboul Sylvie, Bon vin me fait chanter : l'histoire du vin à travers les chansons. Éditions Féret 2015 [190 p. ; ISBN 978-2-35156-163-8 ; 19,50 €]

Kippelen Étienne, La mélodie instrumentale après 1945 : analyse et esthétique des ruptures. « Pensée musicale », Éditions Delatour France, Sampzon 2015 [ 150 p. ; ISBN 978-2-7521-0233-1].

Stéphane Lelièvre (éditeur), Lettres et musique : l'alchimie fantastique : la musique dans les récits fantastiques du romantisme français (1830-1850). « Musiques xix-xxe siècles », Éditions Ædam Musicæ, Château-Gontier 2015 [476 p. ; ISBN 978-2-919046-11-9 ; 40 €]

Agenda

Revue de presse