Mars.  2016 [détails]
112 355 visiteurs
165 497 pages lues

musicologie gazette musicale

17e année, jeudi 59 mars (28 avril) 2016

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes .  

trait Actus à la Une trait

Youn Sun NahAirelle Besson et Youn Sun Nah en répétition au lycée Jules Verne de Caen avec l'Orchestre régional

Par Alain Lambert —— près la lutte finale le matin, avec la fanfare des intermittents, la mise en place finale, ou presque, l'après midi, au Lycée Jules Verne, où l'amphi Némo est mis à la disposition de l'Orchestre régional de Normandie au moins une fois par an, pour répéter, et aussi pour jouer devant les grands élèves du lycée technologique. En fait, le projet date d'un an. Airelle Besson, trompettiste qu'on a beaucoup ap-

James Oxley« Qu'au loin s'enfuient les songes, et les fantômes de la nuit… » : Curlew River, de Benjamin Britten

Par Eusebius —— Œuvre nocturne, dont la source se perd dans la nuit des temps, qui s'achève par la montée de la lune, œuvre douloureuse, même si le message final est d'espoir, Curlew River est une

▉ En bref —— Portes ouvertes à l'Opéra de Lorraine le 7 mai ... L'ensemble « Les siècles » joue et enregistre l'intégrale des œuvres orchestrales de Maurice Ravel ... La trilogie musicale de Gérard Lesné s'achève sur L'origine du monde ... L'orgue de mai à Notre-Dame de Paris

▉ « Écouter est un art » : Figures d'auditeurs au XIXe siècle, 13 janvier 2017, Nanterre — On a pu observer ces dix dernières années un intérêt croissant pour la notion d'écoute ; en témoignent notamment l'ouvrage majeur de Martin Kaltenecker, qui s'attache à reconstituer une histoire des discours sur l'écoute entre le XVIIIe et le XIXe

Canada DayLe Canada Day 5tet du batteur Harris Eisenstadt, dernier concert de jazz d'outre-Atlantique au Conservatoire de Caen ?

Par Alain Lambert —— Deuxième groupe new-yorkais à se produire dans le grand auditorium du Conservatoire de Caen cette année, après The Bad+, on sentait bien dans l'intervention de Thierry Lhiver, prof au département jazz, que la non-volonté de réponse des élus à leur lutte [voir le message d'Isabelle avec la pétition] pour le maintien d'une vraie saison au conservatoire, risquait

 Conference on the History of Music in Valencia, 13-15 octobre 2016, Valencia —— The conference aims to promote an idea of the history of music in Valencia avoiding its reduction either to a pale reflection of a general history — identified in the canon of major composers — or to a manifestation of a radical cultural otherness.
With regard to contents, the conference will move within the

 

Roselyne MartelDe belles choses au dernier concert Cantus Formus ——

Par Jean-Marc Warszawski —— Cantus Formus est un cycle de concerts de musique contemporaine, initiés en 2004, et présentés par Nicolas Bacri depuis 2004, à raison d'un concert par trimestre au Conservatoire de Paris. Mardi 26 avril, il s'agissait d'une session de rattrapage en conséquence des annulations qui ont suivi des attentats de novembre 2015.
Une communication brouillonne : pour les uns le concert est à 18

Les XIV Sequenze de Luciano Berio : le laboratoire du compositeur

Par Eusebius —— Quel auditeur, à la première audition d'une Sequenza de Berio — pour quelque interprète qu'elle ait été écrite — n'a été sous le choc d'une écriture si singulière, exploitant toutes les ressources de l'instrument (ou de la voix) avec une virtuosité confondante ? Singulièrement, l'abondante bibliographie relative à Berio ne comportait aucun ouvrage synthétisant la recherche relative au riche corpus des Sequenze. Leur composition va s'étaler sur plus de 40 ans, durant lesquels ses œuvres nouvelles, extrêmement nombreuses, vont en être la source et l'écho. Nombre d'entre elles sont réécrites une ou deux fois durant cette longue pé-

Crestiano ToucasLe trio Vasco entre folk et jazz

Par Alain Lambert —— accordéoniste, Crestiano Toucas, originaire de Lisbonne et vivant à Paris, un guitariste de jazz français, Thierry Vaillot, et un joueur de tabla et chanteur indien, Amrat Hussein, un trio cosmopolite qui s'amuse avec les différentes traditions musicales, portugaise, brésillienne, capverdienne, manouche, flamenco, jazz, tsigane, indienne pour réinventer la tradition et le folklore, en les improvisant et en les dépassant.


Le voyage d'Allemagne, Emmanuelle Guigues (viole de gambe), œuvres de Schenck, Telemann, Bach. Encelade 2015 (ECL 1404)

 

Un message d'Isabelle : Nuit debout pour l'orchestre et son public au conservatoire de Caen le mardi 19 avril

Bonjour Alain, aurais aimé je crois l'ambiance chaleureuse de soutien au Conservatoire, avec le public debout et bissant avec enthousiasme (on nous avait distribué des petits papiers à brandir à l'entrée

Moonlight BenjaminJazz vaudou et Br(uss)el big band à la 24e Nuit de jazz du Théâtre de Caen

Par Alain Lambert —— Rendez vous incontournable du théâtre de Caen au printemps depuis un quart de siècle, la nuit du jazz cette année présentait deux groupes chantant, le Jazz Racines Haïti 5tet de Jacques Schwarz-Bart, avec la su-

Orchestre deboutL'Orchestre debout dans la Symphonie du Nouveau Monde Place de la République

Un appel sur le réseau Facebook appelant les musiciens à rejoindre la Nuit Debout de la place de la République, a fédéré en quelques jours 350 musiciens, on a trouvé parmi eux trois chefs, un par mouvement, des sièges pour les violoncellistes, organisé vitesse grand V une répétion par pupitres et filage, improvisé avec génie une régie de scène, et la symphonie « du Nouveau-Monde » d'Antonín Dvořák a sonné sur une place surpeuplée (on parle de 10 000 personnes), à la rencontre du Nouveau-Monde que les mouvements sociaux viennent de remettre sur le métier, sur fond d'opposition à la « Loi travail » que le gouvernement socialiste de droite dure veut impo-

Un fabuleux cadeau : Schumann et Chausson servis par Janina Baechle et Anne Le Bozec à Vitteaux

Janina BaechlePar Eusebius —— Impressionnante wagnérienne, on l'identifie sans peine à Brangäne tant elle l'incarne à merveille sur les plus grandes scènes. Erda, Fricka, Waltraute (du Ring)

Nombrer les étoilesAlban Richard et Alla Francesca « Nombrer les étoiles », au Centre chorégraphique national de Caen

Par Alain Lambert —— Une sorte de « smurf » médiéval, mais sans tempo syncopé, tout en gestes déliés. Juste du chant déclamé et accompagné à la harpe-psaltérion et à la vièle à archet par l'ensemble Alla Francesca, remarquable par sa musica-

Les cédés

Tristesse des choses : cycles vocaux français, Mariam Sarkissian (mezzo-soprano), Artur Avanesov (piano), œuvres de César Cui et de Piotr Tchaïkovski

Vittorio Forte, Voyage mélodique, transcriptions pour piano solo de F. Liszt et de E. Wild, d'œuvres lyriques de Schubert, Mendelssohn, Chopin, Schumann, Rachmaninov,

French Resonance, Elsa Grether (violon), François Dumont (piano), œuvres de Gabriel Pierné, Louis Vierne, Gabriel Fauré. Fu-

Floriane CottetFloriane Cottet passe du Festival de Verbier à la direction de l'Orchestre Dijon-Bourgogne

Par Eusebius ——Floriane Cottet occupait depuis 2012 le poste de responsable des orchestres au sein du prestigieux Festival de Verbier (Suisse) après avoir été violoniste du Verbier Festival Orchestra pendant 3 ans. L'obtention d'un diplôme de soliste à la Haute École de Musique de Genève, la conduit à poursuivre sa formation à l'Universität für Musik und Darstellende Kunst de Vienne (Autriche) avec Rainer Küchl, violon solo

Tonbruket « Forevergreens », du jazz progressif multi-facettes

Par Alain Lambert —— Des réminiscences sans doute, du temps où le rock cherchait dans toutes les directions, s'approchant du jazz et du classique pour éviter les étiquettes trop simplistes. Depuis le début du 21e siècle, le jazz a commencé à réinventer ces univers musicaux, façon  Pink Crimsoft, engloutis partiellement par le tsunami punk et le formatage commercial, d'abord par des relectures les recréant, puis par de nouvelles factures [voir notre chro-

Tout le piano de Marie Jaëll par Cora Irsen

Par Jean-Marc Warszawski —— Marie Jaëll n'est pas tout à fait une inconnue du passé musical et pianistique, grâce aux efforts de Marie Laure Engelaert, de la bibliothèque universitaire de Strasbourg, où sont conservés les papiers de la pianiste, compositrice, pédagogue, et théoricienne, morte la même année qu'Erik Satie en 1925. Sa méthode (ou plutôt méthodologie) du piano est toujours ici et là enseignée. Depuis les années 1990, de loin en loin, son nom seul ou mêlé à

Musicologie.org,56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.@Contact
SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

Hélène Tysman

Signorile Marc, La culture spectacle. « Archéologie de la modernité », Éditions Sulliver, 2015 [192 p. ; ISBN 978-2-35122-149-5 ; 17 €]


Aujourd'hui
2016
<<   avril   >>
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

À l'affiche

Les livres

Reboul Sylvie, Bon vin me fait chanter : l'histoire du vin à travers les chansons. Éditions Féret 2015 [190 p. ; ISBN 978-2-35156-163-8 ; 19,50 €]

Orlando Stéphane et Wuidar Laurence (éditeurs), Les XIV Sequenze de Luciano Berio : le laboratoire du compositeur. Éditions Delatour France, Sampzon 2015 [262 p. ; ISBN 978-2-7521-0256-0 ; 29,90 €]

Kippelen Étienne, La mélodie instrumentale après 1945 : analyse et esthétique des ruptures. « Pensée musicale », Éditions Delatour France, Sampzon 2015 [ 150 p. ; ISBN 978-2-7521-0233-1].

Agenda

Revue de presse