Fév.  2016 [détails]
98 034 visiteurs
143 802 pages lues

musicologie gazette musicale

17e année, dimanche 41 mars (10 avril) 2016

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes .  

trait Actus à la Une trait

Rinaldo AlessandriniMonteverdi servi par Rinaldo Alessandrini

Par Eusebius —— Après les Suisses (Hugues Cuenod en 1951, Edwin Loehrer et sa Societa Cameristica di Lugano, dans les années suivantes), des dizaines de formations baroques se sont frottées aux madrigaux de Monteverdi, avec des résultats très divers.  Parmi leurs plus grands interprètes, Rinaldo Alessandrini et son Concerto Italiano, qu'il fonda avec Fabio Biondi il y a plus de trente ans. Il les grava pour Naïve en 19981, et  la lecture qu'il nous en donne, bientôt vingt ans après, est d'une maturité

▉ Stage de musique de chambre Éveil-Musique-Nature 2016 : un encadrement de choc —— Le stage EmuNa 2016 (Éveil-Musique-Nature) se déroulera à Montbron, bourg du Poitou-Charentes à 35 minutes d'Angoulême, du 20 au 29 août 2016. Il est consacré à la musique de chambre, aux cordes et au bandonéon.

▉ Ligeti's Legacy in Retrospect, 26-27 mai 2016, Cluj-Napoca (Roumanie) —— The Association “Transylvania Art and Science”, Cluj-Napoca, Romania in collaboration with Gheorghe Dima Music Academy is pleased to announce the International Conference hosted at “I. Lapedatu” Hall of the ...

Tristesse des chosesLes mélodies françaises de chez les Russes

La mezzo-soprano Mariam Sarkissan et le pianiste Artur Avanesov offrent dans ce cédé un florilège de mélodies françaises composées par César Cui et Tchaïkovski, sur des poèmes de Victor Hugo, Paul Colin, André Chénier, François Coppée, Jean Lahor, Lecomte de Lisle

▉ Orazio Corsaro, maître ès musiques populaires italiennes est mort —— Né à Messina, figure centrale des musiques populaires italiennes, musicien, compositeur, ethnomusicologue, virtuose de la cornemuse, accordéoniste, Orazio Corsaro est mort aujourd'hui à la suite d'une longue maladie.
Il a suivi ses études musicales au Conservatoire Vittorio Alfieri d'Asti et a été diplômé à l'université ...

Buenos Aires-Les Lilas : Silas Bassa oscille du piano

Par Jean-Marc Warszawski —— Silas Bassa est un jeune pianiste argentin qui a déjà pas mal roulé sa bosse, depuis l'Argentine — où il retourne d'ici peu pour une série de récitals qui se continueront en Espagne — jusqu'à la France en passant pas la Chine, et autres chemins des pianistes.
Hier soir, il était au centre culturel Jean Cocteau des Lilas, juste derrière l'immeuble qui fait l'angle des rues de Paris et du Garde-Chasse, ou vécurent mes arrières-grands-parents, grands-parents, parents, ...

 

Le pianiste Vittorio Forte voyage à bord du trans-cription

Par Jean-Marc Warszawski —— Pour ce cédé, Vittorio Forte a choisi un programme de transcriptions pour piano solo de mélodies, entendons de chants accompagnés. Il a choisi les œuvres de deux maîtres de la transcription et de la virtuosité pianistiques, Franz Liszt et, né 104 ans plus tard aux États-Unis, Earl Wild. Du premier qui tenait cour musicale à Weimar il a retenu des mises au piano solo d'œuvres de Schubert, Mendelssohn, Chopin, Schumann, du second ...

Healing Unit, Messing Around, Arnaud Sacase (saxophone alto), Benoist Raffin (batterie), Marco Quaresimin (contrebasse), Paul Wacrenier (piano), Sylvaine Hélary (flûtes), Xavier Bornens (trompette). Petit Label 2016.

Hélène GuilmetteRemake lullyste : Persée (version de 1770)

Par Frédéric Norac —— Longtemps après la mort de Lully (1687), ses opéras ont continué de constituer la base du répertoire de l'Académie royale de musique. C'est le cas de ce Persée, tragédie lyrique en cinq actes et un prologue créée en 1682, qui y fut repris une bonne dizaine de fois entre 1695 et 1738. Il devait l'être une nouvelle fois en 1770 pour une double occasion, celle de l'inauguration de l'Opéra du château de Versailles et des fêtes célébrant le mariage du Dauphin, futur Louis XVI

Du Rhin au Danube, Bartók, Schumann et Chostakovitch par l'Orchestre Dijon-Bourgogne

Par Eusebius —— Il ne s'agit pas pour l'ODB de perpétuer le souvenir de la Première Armée ni celui de De Lattre de Tassigny, mais d'associer Schumann à Bartók, avec un détour par la Volga pour y trouver Chostakovitch.

De Bartók, la suite de danses de 1923, un classique, qui connut le succès dès sa création.  C'est un Bartók singulier, insouciant, détendu, joyeux, d'une écriture vive, que le public découvre, avec un recours constant à un folklore imaginaire nourri de l'imprégnation du compositeur des traditions roumaines, hongroises et moyen-orientales.  Le moderato tranquillo initial, fort bien traduit, méritait

Milan Mihajlović.Ce n'est pas un filon, c'est ungisement ! À la découverte desmusiques des Balkans

Par Eusebius —— Une merveilleuse aventure nous était proposée par l'Opéra de Dijon : une série de cinq concerts, répartis sur trois jours, sous l'intitulé « Un week-end dans les Balkans ». J'ignore l'alchimie subtile qui a présidé à ce miracle .../...

Juan Diego Florez fait le joli Juan Diego Florezcœur à la guitare à l'opéra de Monte-Carlo

Par Jean-Luc Vannier —— Six, sept, peut-être même huit bis (nous ne comptons plus tant il les a enchaînés), d'interminables rappels, des applaudissements, puis des ovations debout, à peine calmées le temps d'une nouvelle interprétation avant

Compagnie 14:20 « Ellipse et magie nouvelle » : le plus magique cabaret du monde

Par Alain Lambert —— Les es musiciens ouvrent le spectacle, en duo, une mélopée un peu orientale qui permet à Madeleine Cazenave au piano et Matthieu Saglio au violoncelle de montrer leur qualité d'improvisation, de jonglage avec les notes en somme. Ce qui distingue le nouveau cirque de l'ancien. Les animaux dressés ont été oubliés. Et les musiciens capables de toutes les aventures musicales, y compris la vieille fanfare traditionnelle, sont venus poétiser les anciens numéros proposés, ici le travail du mime, du montreur d'ombre, du jongleur. Le clown parodique, Greg Lakovic, n'a pas besoin de musique, il en produit assez avec ses doigts et en faisant rire le public du samedi, grands

Isabelle FaustLa joie du partage, avec Isabelle Faust et le Mahler Chamber Orchestra

Par Eusebius —— Singulier le Mahler Chamber Orchestra, jouant avec ou sans chef depuis bientôt vingt ans, auquel se joint la soliste pour l'ouverture des Hébrides (la Grotte de Fingal),  singulier ce programme qui associe opportunément Schumann à Mendelssohn, ponctué

La musique instrumentale de František Benda (1709-1786)

František BendaPar Michel Rusquet ——Il fut un violoniste exceptionnel, et c'est en cette qualité qu'il entra dès 1733 au service du futur Frédéric II auquel il allait rester attaché pendant cinquante trois ans, obtenant en 1771 le titre de Konzertmeister de la cour. Pendant tout ce

 

Les cédés

Orient-Occident, Orchestre des Pays de Savoie, Éric Aubier (trompette), Roustem Saïkoulov

Nils Landgren with Janis Siegel « some other time » : a tribute to Leonard Bernstein. Nils Landgren (trombone, voix), Janis Siegel (voix), Jan Lundgren (piano) ...

Boris Tishchenko, Violin works, Gabriel Tchalik (violon), Dania Tchalik (piano). Alkonost Classic 2015 (EVCD 013).

Celui qui tombe« Celui qui tombe » de Yoann Bourgeois : du nouveau cirque sisyphien !

Par Alain Lambert —— Sisyphe, ce pauvre gus poussant son rocher jusqu'en haut de la butte, avant qu'il ne retombe en bas en roulant « comme d'habitude ». Doit-il continuer sans cesse, ou mettre fin au supplice ? « Avant la chute » pourrait être aussi un titre à la Camus pour ce spectacle sur la condition absurde de l'homme basculé et bousculé. Ici trois couples confrontés à l'absurdité de leur monde en déséquilibre vertigineux, une énorme plate-forme

« Que tout le travail soit guidé par l'amour de la musique, l'envie et le besoin de le partager » Elsa Elsa GretherGrether répond à nos questions

Après ses deux enregistrements, unanimement salués, et un concert mémorable, Musicologie a choisi de rencontrer une musicienne d'exception, la violoniste Elsa Grether. Elle a bien voulu nous accorder cette interview exclusive, ce dont nous la remercions.

Infernale Momus et l'Orchestre national de jazz au Cargö pour les dix ans de Focus Jazz

Par Alain Lambert —— Le réseau Focus Jazz, c'est une fédération de salles qui depuis dix ans se coordonnent, grâce au Collectif jazz régional, pour proposer en mars un programme bien visible sur toute la région. Et ce soir, pour la clôture de ce dixième mois de jazz en Normandie, un double programme à l'image de cette programmation, un jeune groupe régional ascendant et un groupe phare de la scène nationale.

Musicologie.org,56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.@Contact
SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

Kippelen Étienne, La mélodie instrumentale après 1945 : analyse et esthétique des ruptures. « Pensée musicale », Éditions Delatour France, Sampzon 2015 [ 150 p. ; ISBN 978-2-7521-0233-1].


Aujourd'hui
2016
<<   avril   >>
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

À l'affiche

rectangle_actu

rectangle

Les livres

Stéphane Lelièvre (éditeur), Lettres et musique : l'alchimie fantastique : la musique dans les récits fantastiques du romantisme français (1830-1850). « Musiques xix-xxe siècles », Éditions Ædam Musicæ, Château-Gontier 2015 [476 p. ; ISBN 978-2-919046-11-9 ; 40 €]

Hyvert Julie, Le chant à l'œuvre : la pratique chansonnière des compagnons du Tour de France (XIXe-XXIe siècles). « Histoire », Presses universitaires de Rennes, Rennes 2015 [392 p. ; ISBN 978-2-7535-4004-0 ; 22 €]

Bertrand Yves, Le Chansonnier Marcel Legay, Le son d'une belle âme. « Cabaret », L'Harmattan, Paris 2015 [278 p. ; ISBN 978-2-343-07304-0, 31€]

Agenda

Revue de presse