bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Les œuvres pour violon de Boris Tishchenko : tel maître tel fils

Boris Tishchenko, Violin works

Boris Tishchenko, Violin works, Gabriel Tchalik (violon), Dania Tchalik (piano). Alkonost Classic 2015 (EVCD 013).

4 mars 2016, pa rJean-Marc Warszawski ——

 

Boris Tishchenko est né en 1939 à Leningrad, il est mort en 2010 dans la même ville qui entre temps avait repris son nom tsariste de Saint-Pétersbourg.

Il bénéficie du système éducatif artisique de l'Union soviétique : collège musical à 15 ans, entrée au Conservatoire à 18 ans. Mais surtout, de 1962 à 1965, il se perfectionne auprès de Dmitri Chostakovitch, le maître dont il continuera l'œuvre.

Tishchenko qui fit toute sa carrière au Conservatoire de Léningrad, fut plusieurs fois distingué par des honneurs d'État.

Ouvert à toutes les expériences musicales nouvelles, Boris Tishchenko reste russophile, tel que le groupe des Cinq, Moussorgski en tête, en avait ouvert les chemins un siècle plus tôt, contre l'attitude de l'aristocratie et des élites, méprisant le russe. Ils voulaient, après la rébellion des plasticiens de 1853, qui refusèrent de participer au concours des Beaux-Arts sur un sujet de mythologie allemande, faire un art parlant de leur environnement pour leur environnement, ce qui sera dogmatisé avec le fameux « réalisme socialiste ».

Il est aussi fils de son maître, même si ses œuvres pour violon sont moins sarcastiques, voire moins subversives que ce qu'il compose pour le piano (il est virtuose et concertiste) elles sont plutôt élégiaques, on est esthétiquement dans l'opposition de la tradition et de la nouveauté, une subversion réciproque, déjà en œuvre chez Moussorgski : une perversion du passé dans la recherche d'une expressivité de type orale, et non pas le dépassement dialectique par la recherche d'un nouveau langage écrit. On est ici dans la profusion des contradictions qu'il n'est pas nécessaire de résoudre, qui permettent pratiquement tout, du trait d'écriture à la trivialité, de la comptine enfantine ou au pas de danse esquissé, à la double corde rageuse ou plaintive. On est dans le théâtre sonore vivant taillé vif d'affrontements ou d'en communs, puisant peu dans les destinées du contrepoint. Les chemins ici ne se croisent pas.

Le rapprochement que les auteurs du livret font avec des dessins d'Oscar Rabin est pertinent, non parce que le plasticien était en opposition ouverte avec le régime (ce qui n'est pas le cas de Tishchenko), mais par une poétique russophile, qu'on peut retrouver dans les toiles « naïves » de Malévitch ou dans le monde cinématographique d'Andreï Tarkovski, notamment celui de son film Stalker de 1979, voire dans les toiles de Marc Chagall. La rigidité et la juxtaposition choisie, mais sans dynamique organique des icônes, chatoyantes de couleurs et de dorures, devant lesquelles on se plaint, espère et désépère. Les œuvres pour violon de Boris Tishchenko sont peu habitées du lyrisme et du sentiment épique, celui des films d'Einsenstein, sentiments eux aussi bien antérieurs au soviétisme, notamment chez Tchaïkovski. On est dans la pureté acide.

Gabriel Tchalik est né en France en 1989, a étudié le piano avec Igor Lazko et le violon avec Elina Kuperman, puis au Conservatoire de Versailles avec Alexandre Brussilovsky, avec lequel il continue à se perfectionner après avoir obtenu ses diplômes. Il a créé avec ses frères et sœurs le Quatuor Tchalik, et joue ici avec un autre de ses frères, le pianiste Dania Tchalik, titulaire de cinq premiers prix du Conservatoire national supérieur de Paris, et diplômé de l'École du Louvre, qui enseigne l'écriture musicale au conservatoire de Strasbourg.

Jean-Marc Warszawski
4 mars 2116

1. Fantaisie pour violon et piano.

2-4. Sonate no 1 pour violon seul.

5. Rondo pour violon et piano.

6. Capriccio pour violon et piano.

7. Deux danses dans le style ancien.

8-14. Sonate no 2 pour violon seul.

 

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

musicologie
ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2016

musicologie

Samedi 5 Mars, 2016 1:26

rectangle

musicologie

Soutenir musicologie.org

recherche

rectangle_actu

rectangle

rectangle