Fév.  2016 [détails]
98 034 visiteurs
143 802 pages lues

musicologie gazette musicale

17e année, 42 mars (11 avril) 2016

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes .  

trait Actus à la Une trait

Le voyage d'AllemagneLa viole de gambe de Saxe et de Palatinat duNord en cédé universel

Par Jean-Marc Warszawski —— La notion de cosmopolitisme et les mots qui vont avec est en évaporation. Pendant un temps « cosmopolite », mélange des origines territoriales, qui passe les frontières, qui se fixe ici ou là, a été remplacé par « européen » pour les musiciens travaillant au gré des engagements des cours, on parle aussi race et biologie avec métissage (pourquoi pas bâtardise ? ), épouvante avec « choc des civilisations ». En ce mo-

 

Rinaldo AlessandriniMonteverdi servi par Rinaldo Alessandrini

Par Eusebius —— Après les Suisses (Hugues Cuenod en 1951, Edwin Loehrer et sa Societa Cameristica di Lugano, dans les années suivantes), des dizaines de formations baroques se sont frottées aux madrigaux de Monteverdi, avec des résultats très divers.  Parmi leurs plus grands interprètes, Rinaldo Alessandrini et son Concerto Italiano, qu'il fonda avec Fabio Biondi il y a plus de trente ans. Il les grava pour Naïve en 19981, et  la lecture qu'il nous en donne, bientôt vingt ans après, est d'une maturité

▉ Identités, altérités : constructions et représentations (Entretiens sur la musique ancienne en Sorbonne), 16-17 juin 2016, Paris —— L'historiographie musicale s'est souvent appuyée sur la notion d'identité : écoles nationales ou régionales, styles attachés à de grands centres ou à des personnalités considérées comme marquantes. Au-delà de ces (re)constructions, qui ont été ...

▉ Opera and the greek World during the Nineteenth Centuryn, 17-19 novembre 2017, Corfou —— 2017 marks for opera in Greece four anniversaries: the centenary since Spiros Samaras passing (1861-1917), the bicentenary since the birth of the composers, Spiridon Xyndas (1817-1896)

▉ International Chopinological Conferences : The lyric and the vocal element in instrumental music of the nineteenth century, 16-18 septembre 2016 —— Sources of lyrical instrumental works, the influence of vocal music in its various forms (common song, folk song, opera and related stage genres) on instrumental music

Tristesse des chosesLes mélodies françaises de chez les Russes

La mezzo-soprano Mariam Sarkissan et le pianiste Artur Avanesov offrent dans ce cédé un florilège de mélodies françaises composées par César Cui et Tchaïkovski, sur des poèmes de Victor Hugo, Paul Colin, André Chénier, François Coppée, Jean Lahor, Lecomte de Lisle

Buenos Aires-Les Lilas : Silas Bassa oscille du piano

Par Jean-Marc Warszawski —— Silas Bassa est un jeune pianiste argentin qui a déjà pas mal roulé sa bosse, depuis l'Argentine — où il retourne d'ici peu pour une série de récitals qui se continueront en Espagne — jusqu'à la France en passant pas la Chine, et autres chemins des pianistes.
Hier soir, il était au centre culturel Jean Cocteau des Lilas, juste derrière l'immeuble qui fait l'angle des rues de Paris et du Garde-Chasse, ou vécurent mes arrières-grands-parents, grands-parents, parents, ...

 

Le pianiste Vittorio Forte voyage à bord du trans-cription

Par Jean-Marc Warszawski —— Pour ce cédé, Vittorio Forte a choisi un programme de transcriptions pour piano solo de mélodies, entendons de chants accompagnés. Il a choisi les œuvres de deux maîtres de la transcription et de la virtuosité pianistiques, Franz Liszt et, né 104 ans plus tard aux États-Unis, Earl Wild. Du premier qui tenait cour musicale à Weimar il a retenu des mises au piano solo d'œuvres de Schubert, Mendelssohn, Chopin, Schumann, du second ...

Orient-Occident, Orchestre des Pays de Savoie, Éric Aubier (trompette), Roustem Saïkoulov (piano), sous la direction de Nicolas Chalvin, œuvres de Pärt, Rääts, Chostakovitch. Indésens

Hélène GuilmetteRemake lullyste : Persée (version de 1770)

Par Frédéric Norac —— Longtemps après la mort de Lully (1687), ses opéras ont continué de constituer la base du répertoire de l'Académie royale de musique. C'est le cas de ce Persée, tragédie lyrique en cinq actes et un prologue créée en 1682, qui y fut repris une bonne dizaine de fois entre 1695 et 1738. Il devait l'être une nouvelle fois en 1770 pour une double occasion, celle de l'inauguration de l'Opéra du château de Versailles1 et des fêtes célébrant le mariage du Dauphin, futur Louis XVI, avec l'archiduchesse Marie-Antoinette. Toutefois, la version qu'entendirent alors les spectateurs de la salle Gabriel n'avait plus grand-chose à voir en termes d'esthétique avec celle de la création. Abondamment remaniée par les soins de trois

Du Rhin au Danube, Bartók, Schumann et Chostakovitch par l'Orchestre Dijon-Bourgogne

Par Eusebius —— Il ne s'agit pas pour l'ODB de perpétuer le souvenir de la Première Armée ni celui de De Lattre de Tassigny, mais d'associer Schumann à Bartók, avec un détour par la Volga pour y trouver

Milan Mihajlović.Ce n'est pas un filon, c'est ungisement ! À la découverte desmusiques des Balkans

Par Eusebius —— Une merveilleuse aventure nous était proposée par l'Opéra de Dijon : une série de cinq concerts, répartis sur trois jours, sous l'intitulé « Un week-end dans les Balkans ». J'ignore l'alchimie subtile qui a présidé à ce miracle .../...

Juan Diego Florez fait le joli Juan Diego Florezcœur à la guitare à l'opéra de Monte-Carlo

Par Jean-Luc Vannier —— Six, sept, peut-être même huit bis (nous ne comptons plus tant il les a enchaînés), d'interminables rappels, des applaudissements, puis des ovations debout, à peine calmées le temps d'une nouvelle interprétation avant que la salle ne réitère son enthousiasme. Un succès ? Plutôt un triomphe : Juan Diego Florez pouvait se targuer, dimanche 3 avril, d'avoir littéralement envoûté l'opéra de Monte-Carlo dans un récital dont le caractère exceptionnel ne tenait pas seulement aux prolongations — près d'un tiers du temps initial — de sa performance.
Cette idylle entre le public monégasque et le ténor péruvien, impeccablement accompagné au piano

Compagnie 14:20 « Ellipse et magie nouvelle » : le plus magique cabaret du monde

Par Alain Lambert —— Les es musiciens ouvrent le spectacle, en duo, une mélopée un peu orientale qui permet à Madeleine Cazenave au piano et Matthieu Saglio au violoncelle de montrer leur qualité d'improvisation, de jonglage avec les notes en

Isabelle FaustLa joie du partage, avec Isabelle Faust et le Mahler Chamber Orchestra

Par Eusebius —— Singulier le Mahler Chamber Orchestra, jouant avec ou sans chef depuis bientôt vingt ans, auquel se joint la soliste pour l'ouverture des Hébrides (la Grotte de Fingal),  singulier ce programme qui associe opportunément Schumann à Mendelssohn, ponctué

 

Les cédés

Nils Landgren with Janis Siegel « some other time » : a tribute to Leonard Bernstein. Nils Landgren (trombone, voix), Janis Siegel (voix), Jan Lundgren (piano) ...

Boris Tishchenko, Violin works, Gabriel Tchalik (violon), Dania Tchalik (piano). Alkonost Classic 2015 (EVCD 013).

Le voyage d'Allemagne, Emmanuelle Guigues (viole de gambe), œuvres de Schenck, Telemann, Bach. Encelade 2015 (ECL 1404)

La musique instrumentale de František Benda (1709-1786)

František BendaPar Michel Rusquet —— Il fut un violoniste exceptionnel, et c'est en cette qualité qu'il entra dès 1733 au service du futur Frédéric II auquel il allait rester attaché pendant cinquante trois ans, obtenant en 1771 le titre de Konzertmeister de la cour. Pendant tout ce

Celui qui tombe« Celui qui tombe » de Yoann Bourgeois : du nouveau cirque sisyphien !

Par Alain Lambert —— Sisyphe, ce pauvre gus poussant son rocher jusqu'en haut de la butte, avant qu'il ne retombe en bas en roulant « comme d'habitude ». Doit-il continuer sans cesse, ou mettre fin au supplice ? « Avant la chute » pourrait être aussi un titre à la Camus pour ce spectacle sur la condition absurde de l'homme basculé et bousculé. Ici trois couples confrontés à l'absurdité de leur monde en déséquilibre vertigineux, une énorme plate-forme

« Que tout le travail soit guidé par l'amour de la musique, l'envie et le besoin de le partager » Elsa Elsa GretherGrether répond à nos questions

Après ses deux enregistrements, unanimement salués, et un concert mémorable, Musicologie a choisi de rencontrer une musicienne d'exception, la violoniste Elsa Grether. Elle a bien voulu nous accorder cette interview exclusive, ce dont nous la remercions.

Musicologie.org,56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.@Contact
SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

rectangle_actu

Reboul Sylvie, Bon vin me fait chanter : l'histoire du vin à travers les chansons. Éditions Féret 2015 [190 p. ; ISBN 978-2-35156-163-8 ; 19,50 €]


Aujourd'hui
2016
<<   avril   >>
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

À l'affiche

rectangle

Les livres

Kippelen Étienne, La mélodie instrumentale après 1945 : analyse et esthétique des ruptures. « Pensée musicale », Éditions Delatour France, Sampzon 2015 [ 150 p. ; ISBN 978-2-7521-0233-1].

Stéphane Lelièvre (éditeur), Lettres et musique : l'alchimie fantastique : la musique dans les récits fantastiques du romantisme français (1830-1850). « Musiques xix-xxe siècles », Éditions Ædam Musicæ, Château-Gontier 2015 [476 p. ; ISBN 978-2-919046-11-9 ; 40 €]

Hyvert Julie, Le chant à l'œuvre : la pratique chansonnière des compagnons du Tour de France (XIXe-XXIe siècles). « Histoire », Presses universitaires de Rennes, Rennes 2015 [392 p. ; ISBN 978-2-7535-4004-0 ; 22 €]

Agenda

Revue de presse