Fév.  2016 [détails]
98 034 visiteurs
143 802 pages lues

musicologie gazette musicale

17e année, mercredi 6 avril 2016

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes .  

trait Actus à la Une trait

Du Rhin au Danube, Bartók, Schumann et Chostakovitch par l'Orchestre Dijon-Bourgogne

Par Eusebius —— Il ne s'agit pas pour l'ODB de perpétuer le souvenir de la Première Armée ni celui de De Lattre de Tassigny, mais d'associer Schumann à Bartók, avec un détour par la Volga pour y trouver Chostakovitch.

De Bartók, la suite de danses de 1923, un classique, qui connut le succès dès sa création.  C'est un Bartók singulier, insouciant, détendu, joyeux, d'une écriture vive, que le public découvre, avec un recours constant à un folklore imaginaire nourri de l'imprégnation du compositeur des traditions roumaines, hongroises et moyen-orientales1.  Le moderato tranquillo initial, fort bien traduit, méritait

Milan Mihajlović.Ce n'est pas un filon, c'est ungisement ! À la découverte desmusiques des Balkans

Par Eusebius —— Une merveilleuse aventure nous était proposée par l'Opéra de Dijon : une série de cinq concerts, répartis sur trois jours, sous l'intitulé « Un week-end dans les Balkans ». J'ignore l'alchimie subtile qui a présidé à ce miracle .../...

Juan Diego Florez fait le joli Juan Diego Florezcœur à la guitare à l'opéra de Monte-Carlo

Par Jean-Luc Vannier —— Six, sept, peut-être même huit bis (nous ne comptons plus tant il les a enchaînés), d'interminables rappels, des applaudissements, puis des ovations debout, à peine calmées le temps d'une nouvelle interprétation avant que la salle ne réitère son enthousiasme. Un succès ? Plutôt un triomphe : Juan Diego Florez pouvait se targuer, dimanche 3 avril, d'avoir littéralement envoûté l'opéra de Monte-Carlo dans un récital dont le carac-

▉ Les musipotins du quatre-quatre seize —— Gato Barbieri est mort :: La Soul sérénade d'Émilie Hédou au River Café d'issy-les-Moulinaux :: Le Philharmonique de Strasbourg s'oriente Orient :: Festival le chant de la rive n'en finit pas au Finistère :: pOules de la Bruyère, une comédie sociale et musicale à Lyon :: Le Trio Astoria Tango encède la solitude du requin et Astor Piazzolla

 

▉ Journée d'étude : « pour une mise en scène de L'école des femmes à partir des sources historiques », 9 avril 2016, Versailles —— Le but général du projet, au carrefour de la recherche pure et de la pratique, est de réunir, d'étudier et de mettre à la disposition des chercheurs et des artistes interprètes toute la documentation disponible qui permettrait de réaliser de la comédie de L'École

Compagnie 14:20 « Ellipse et magie nouvelle » : le plus magique cabaret du monde

Par Alain Lambert —— Les musiciens ouvrent le spectacle, en duo, une mélopée un peu orientale qui permet à Madeleine Cazenave au piano et Matthieu Saglio au violoncelle de montrer leur qualité d'improvisation, de jonglage avec les notes en somme. Ce qui distingue le nouveau cirque de l'ancien. Les animaux dressés ont été oubliés. Et les musiciens capables de toutes les aventures musicales, y compris la vieille fanfare

Isabelle FaustLa joie du partage, avec Isabelle Faust et le Mahler Chamber Orchestra

Par Eusebius —— Singulier le Mahler Chamber Orchestra, jouant avec ou sans chef depuis bientôt vingt ans, auquel se joint la soliste pour l'ouverture des Hébrides (la Grotte de Fingal),  singulier ce programme qui associe opportunément Schumann à Mendelssohn, ponctué par la figure tutélaire de Bach, avec Leipzig en filigrane. Pour un programme romantique, d'un romantisme débarrassé des scories .../...

Julian Lage, Arclight. Scott Colley (contrebasse), Kenny Wolleson (batterie), Julian Lage (guitare). Marck Avenue Records - Harmonia Mundi 2016.

La musique instrumentale de František Benda (1709-1786)

František BendaPar Michel Rusquet —— Il fut un violoniste exceptionnel, et c'est en cette qualité qu'il entra dès 1733 au service du futur Frédéric II auquel il allait rester attaché pendant cinquante trois ans, obtenant en 1771 le titre de Konzertmeister de la cour. Pendant tout ce

Celui qui tombe« Celui qui tombe » de Yoann Bourgeois : du nouveau cirque sisyphien !

Par Alain Lambert —— Sisyphe, ce pauvre gus poussant son rocher jusqu'en haut de la butte, avant qu'il ne retombe en bas en roulant « comme d'habitude ». Doit-il continuer sans cesse, ou mettre fin au supplice ?
« Avant la chute » pourrait être aussi un titre à la Camus pour ce spectacle sur la condition absurde de l'homme basculé et bousculé. Ici trois couples confrontés à l'absurdité de leur monde en déséquilibre vertigineux, une énorme plate-forme carrée en bois, qui va dans tous les sens grâce à des filins ou un vérin posé sur un gros moteur rotatif. Elle peut donc tourner, très vite, se balancer ou pencher par tous les coins, descendre ou monter, variant les si-

 

« Que tout le travail soit guidé par l'amour de la musique, l'envie et le besoin de le partager » Elsa Elsa GretherGrether répond à nos questions

Après ses deux enregistrements, unanimement salués, et un concert mémorable, Musicologie a choisi de rencontrer une musicienne d'exception,

Infernale Momus et l'Orchestre national de jazz au Cargö pour les dix ans de Focus Jazz

Par Alain Lambert —— Le réseau Focus Jazz, c'est une fédération de salles qui depuis dix ans se coordonnent, grâce au Collectif jazz régional, pour proposer en mars un

 

À la mairie du 6e arrondis-sement de Paris, un violon peut en cacher un Aleksandr Berlinautre

Par Flore Estang —— Régulièrement, l'association musicale Les Dilettantes, créée par le flûtiste Remy Guetta, propose des concerts à la mairie du sixième arrondissement de Paris. Nommément « amateurs »,  les interprètes ont étonné

French Resonance : magistrale réussite d'Elsa Grether et de François Dumont

Par Eusebius —— L'intérêt de cet enregistrement est double : au même titre que la sonate de Franck, deux œuvres fortes, peu connues, qui méritent pleinement la (re)découverte, et une interprétation appelée à faire date. La figure tutélaire d'Ysaÿe

Les cédés

Szymanowski et Stravinsky. Le baiser de la reine, Suite italienne, Mythes,Trois caprices de Paganini. Solenne Païdassi (violon)

Mitterrand Marie et David Jean-Marie, Hommage à Sidney Bechet : documentaire. Casadei Production, l'Harmattan 2009-2016

Jazz at Berlin Philarmonic V, « Lost Hero : Tears for Esbjörn », ACT  2016 (ACT 9815-2).

Johann stamitzLa musique instrumentale de Johann Stamitz (1717-1757)

Par Michel Rusquet —— Né Jan Stamic, il est par excellence une figure emblématique de l'Ecole de Mannheim. Formé dans sa Bohème natale, il fut engagé vers 1741 à la cour de Mannheim où il allait bientôt être nommé premier violon, puis Konzertmeister et enfin (en 1750) directeur de la musique instrumentale. Dans cette fonction, il composa abondamment pour la cour et, sous sa

Johann Stamitz (1717-1757)

Violoniste et compositeur. — Né à Havlíčkův Brod [Deutschbrod, Německý Brod] en Bohême, baptisé le 19 juin 1717, mort à Mannheim le 27 mars 1757.
Son père, Antonín Ignác, originaire de Pardubitz en Bohême et installé à Německý Brod en 1700, , est organiste à l'église Doyenne [de l'Assomption], et professeur, il est aussi commerçant, propriétaire terrien et conseiller municipal.

Caspar CalvörCalvör Caspar (1650-1725)

Né le 8 novembre 1650 à Hildesheim; mort le 11 mai 1725 à Clausthal (Allemagne).
Son père est pasteur et directeur d'école à Hildesheim, puis est nommé prédicateur à Braunschweig.
Il est admis en 1668 à l'Université de Jena, où il étudie la théologie et la philosophie. Il intègre en1672 l'Université de Helmstedt, où il obtient le grade de magister deux ans après. Il y enseigne à partir de 1677.
Cette même année, il est appelé à la fonction de diacre à Zellerfeld

Musicologie.org,56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.@Contact
SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

rectangle_actu

Art de la fugue

Cook Martha, L'Art de la fugue : une méditation en musique. Fayard, Paris 2015 [ 272 p. ; ISBN 978-2-213-68181-8 ; 17 €]


Aujourd'hui
2016
<<   avril   >>
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

À l'affiche

rectangle

Les livres

Richard Powers, Orfeo. « Lot 49 », Le Cherche Midi, Paris 2015 [368 p. ; ISBN 978-2-7491-4916-5 ; 22 €]

Roy Jean-Louis, L'Auditorium de Dijon : bientôt vingt ans. L'Harmattan, Paris 2015 [255 p. ISBN : 978-2-343-07401-6 ; 27 €].

Ayari Mondher, (direction), Penser l'improvisation.  « Culture et cignition musicales », Éditions Delatour, Sampzon 2015 [318 p. ; ISBN 978-2-7521-0248-5 ; 29 €]

Agenda

Revue de presse