bandeau texte musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . rss . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Jean-Marc Warszawski

Histoire et document : 12. Histoire globale

 

Table des matières : BibliographieHistoire au quotidienDe la véritéLa conscience du passéHistoire conceptuelleHistoire, Philosophie du doute et récitBachelard et la philosophie du nonRécitRécit et reconstructionDocument et événementHistoire globaleAutorité ou histoireDocument et histoireConceptEsthétique de l'histoire.

 

La recherche aux « sources primitives » n'est pas la seule motivation de Michelet qui entrevoit de pouvoir faire une « histoire globale ». Ainsi s'exprime-t-il, en citant son « maître Géricault » entrant au Musée du Louvre, « Où tout l'art de l'Europe se trouvait réuni »

Paul Veyne ne doute pas seulement comme le fait Thucydide, de la crédibilité du témoignage. Il met en avant, son caractère par définition partiel114. A priori, on pourrait avancer que ce fragmentaire ne s'oppose pas aux emboîtements d'éléments complémentaires, que ces morceaux partiels et partiaux fondent un regard du juste milieu, sur un objet ou sujet rendu cohérent, continu. Imaginons que l'historien résoudra le tracé de sa ligne contre l'infinité des points qui la compose, qu'il collecte suffisamment de documents, suffisamment de témoignages, pour rendre compte de la globalité qui le préoccupe. Ne prenons pas le soin de définir en quoi le témoignage en amont, celui de l'historien présent, se distingue du témoignage en aval, celui des documents sources, qui sont presque toujours l'œuvre d'un autre historien, ou d'une littérature considérée historiquement crédible.

Notes

113. Idem. Il s'agit du peintre Théodor Géricault (1791-1824). Michelet exprime son admiration pour ce peintre qui en rapides ébauches... allait saisissant et s'appropriant tout. Michelet dit de Géricault qu'il est son maître. Tous deux « saisissent » quelque chose qui, tant en art qu'en histoire ne le fut encore jamais, à savoir le peuple.

114. La question de la globalité n'est pas seulement celle de la reconstuction du passé. Il peut s'agir de la globalité de la connaissance que nous avons du passé. Pierre Vilar dit que décrire un village médiéval, c'est aussi décrire un système d'organisation siociale. Voir Entretien avec pierre Vilar,  dans « Passés composés (Champs et chantiers de l'histoire) », Autrement (janvier 1995), p. 281.

 

Table des matières : BibliographieHistoire au quotidienDe la véritéLa conscience du passéHistoire conceptuelleHistoire, Philosophie du doute et récitBachelard et la philosophie du nonRécitRécit et reconstructionDocument et événementHistoire globaleAutorité ou histoireDocument et histoireConceptEsthétique de l'histoire.

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

© musicologie.org 2018

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

 

bouquetin

Dimanche 7 Octobre, 2018