bandeau actu

 


dimancche 27 septembre 2015

 

Grigory Sokolov refuse le Prix de la musique de la ville de Crémone

Grigory Sokolov refuse le Prix de la musique de la ville de Crémone (dans la catégorie exécution) parce qu'il ne veut pas figurer sur la même liste de Lauréats que Norman Lebrecht qui a été lauréat en 2014 (catégorie communication). Il a publié sur son site la lettre suivante en Italien et en russe :

Illustre Monsieur Bianchedi, Mesdames et Messieurs du Comité artistique de Cremona Mondomusica et de Piano expérience,

Je refuse de recevoir le Prix de la musique de Crémone. En raison de mes idées sur une élémentaire décence, ce serait une honte de figurer sur la même liste de lauréats que Lebrecht.

Le journaliste Norman Lebrecht est assez contesté dans les milieux musicaux, et connaît une certaine disgrâce depuis 2007 où il a perdu un procès en diffamation contre Klaus Heymann, le directeur des disques Naxos. Au terme de ce procès, l'éditeur de Norman Lebrecht, Penguin, a dû retirer de la vente le livre Maestros, Masterpieces and Madness: The Secret Life and Shameful Death of the Classical Record Industry. Dans ce livre il accusait entre autres Heymann d'employer des musiciens d'Erope de l'Est sous-payés, pour se faire construire une propriété en Nouvelle-Zélande.

L'émergence en musique : dialogue des sciences

Colloque international interdisciplinaire

9-10 mai 2016, Plaisir et Saint-Quentin-en-Yvelines

Château de Plaisir, le CRC, dans le cadre du festival aCROSS, et à l'Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines

Si le terme d'émergence est attesté dans ses déclinaisons (verbe et adjectif) dès le XV0 siècle en France, son usage philosophique est introduit à la fin du XIXe siècle pour désigner des effets qui ne procèdent pas mécaniquement de leurs causes. J. S. Mills désignait déjà dans son Système de logique déductive et inductive (1843) deux phénomènes distincts permettant d'appréhender la nature : ceux dont les effets résultent de la somme des causes et ceux dont il en va autrement. En effet, dans certains systèmes complexes, des propriétés radicalement nouvelles apparaissent de façon inattendue et caractérisent un niveau d'organisation d'ordre supérieur. Ces propriétés dites « émergentes » ne se retrouvent dans aucune des parties prises séparément, mais résultent d'un effet de l'ensemble du système. Après 1875 (G.H. Lewes), le terme connaîtra un succès croissant dans le domaine des sciences de la vie et de la pensée (La théorie de la synthèse émergente, L. Morgan, 1925).

Dans les années 1970, les chercheurs en sciences cognitives reprirent cet étendard en prenant parti contre le réductionnisme : ils démontrent que les propriétés de la conscience ne sont pas réductibles à une simple somme de mécanismes primaires, mais relèvent de phénomènes émergents. La notion d'émergence rejoint aujourd'hui d'autres champs d'études, concernant aussi bien les sciences dures que les sciences de la vie et les sciences humaines et sociales. Dans l'évolution récente du domaine des connaissances apparaît un champ de dénominations où le concept d'émergence entre en résonance avec des théories et des notions telles que la systémique, l'auto-organisation, la théorie des catastrophes, les fractales, les théories du chaos et de la complexité, la théorie des systèmes dynamiques non-linéaires, l'énaction, l'auto-poïèse, la théorie des niveaux…

La découverte de phénomènes émergents dans différents domaines scientifiques a favorisé des liens transdisciplinaires, sans pour autant créer une nouvelle discipline à part entière. Pour de nombreux chercheurs, la reconnaissance des phénomènes émergents entraîne une meilleure compréhension du réel dans sa complexité.

La référence à cette notion est moins fréquente dans les discours de la théorie musicale bien qu'elle se manifeste clairement dans les travaux de H. Vaggione, M. Solomos, A. Soulez, G. Drouin, N. Darbon… Pourtant, les phénomènes émergents semblent bien être des principes actifs de la pensée musicale contemporaine dans laquelle le timbre — qui est bien plus qu'une simple addition de sonorités élémentaires — joue un rôle essentiel. Il semble donc que la théorie musicale et esthétique soit en retard sur les sciences et que des travaux centrés sur ces questions s'imposent désormais.

Pour y parvenir, il faut se pencher sur différents aspects de l'émergence, au sens général et dans les situations musicales particulières.

Une « propriété émergente » se distingue généralement par trois caractéristiques fondamentales : nouveauté, irréductibilité et non-prédictibilité. La première renvoie au fait qu'une ou plusieurs propriétés apparaissent au sein d'un système, propriétés qui n'étaient pas présentes avant le phénomène d'émergence ; elle fait donc figure d'événement dans l'évolution du système.

La deuxième était contenue en germe dans la proposition d'Aristote (Métaphysique) : « Le tout est plus que la somme de ses parties ». Une propriété émergente ne se réduit donc pas à la somme des propriétés de ses parties. La troisième est aussi significative : on ne peut prévoir en détail le phénomène ou le moment de son intervention.

THÈMES ENVISAGÉS

Dans le cadre de ce colloque, nous proposons de nous interroger sur le phénomène d'émergence en relation avec les sciences et avec la musique. La liste ci-dessous des thèmes envisagés n'est qu'indicative :

1. Emergence et sciences

Comment l'émergence se manifeste-t-elle dans les sciences ?

Les définitions disciplinaires de la notion d'émergence ne se recouvrent pas forcément complètement. Quelle idée générale recouvre cette diversité ? Y a-t-il des convergences ?

L'émergence est-elle reproductible ?

La non prédictibilité de l'émergence demande plusieurs nuances : l'imprédictibilité n'est-elle que temporelle ou se situe-t-elle aussi au niveau des résultats ?

Comment et à quelles conditions cette imprédictibilité peut-elle contribuer à créer de la richesse organisationnelle au lieu de n'être qu'un facteur de désorganisation ?

2. Emergence et musique

Dans quelle mesure l'émergence dans les sciences peut-elle éclairer l'émergence en musique ?

D'où proviennent les qualités émergentes de la musique ?

Y a-t-il des lois générales de l'émergence musicale ?

Quel est le contenu opératoire des propriétés émergentes dans la pensée musicale, celle du compositeur ou du récepteur ?

L'auto-organisation, qui s'inspire des modèles vivants, est-elle une signature de l'émergence en musique ?

Comment l'émergence se caractérise-t-elle au niveau de la forme (micro, méso, macro) ?

Qu'est-ce que l'émergence au niveau de « l'aperception musicale » ?

La situation actuelle justifie une réflexion théorique interdisciplinaire pour mettre en valeur la notion d'émergence dans le domaine de la création musicale. Cette réflexion sur l'émergence sera conjointement menée par les laboratoires de l'Université de Paris-Est (LISAA, LVMT), de l'Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines (CHCSC), de l'Université de Sorbonne Paris I /CNRS (ACTE) avec la collaboration de l'Université de Paris-Sud (LIMSI), l'Université de Paris-Sorbonne/BNF/CNRS (IReMUs), l'Université de Paris 8 (LUTIN) et l'Université de Rouen (GRHis).

Soumission des propositions

Les propositions des communications et des articles définitifs peuvent être soumis en français ou en anglais. Elles sont à envoyer à l'adresse suivante : emergence.colloquium@gmail.com

Consignes pour les auteurs-communicants :

Chaque proposition fera entre 3000 et 6000 signes (espaces compris) précisant le thème dans lequel la communication s'inscrit. Ce résumé inclura une présentation du contexte, de la problématique théorique et de la démarche méthodologique, ainsi que les informations suivantes : trois mots clés ; nom et prénom des auteurs ; statut et institution
; adresse électronique.

Les articles dans leurs versions définitives feront l'objet d'une publication collective.

Réception des propositions : 15 janvier 2016

Acceptation des propositions : 15 février 2016

Comité d'organisation : Xavier Hautbois, Martin Laliberté, Lenka Stransky, Vaclav Stransky

Comité scientifique : Christophe d'Alessandro - Directeur de Recherche, CNRS /Université de Paris-Sud ; Pierre-Albert Castanet - Professeur, Université de Rouen ; Sylvie Catellin - Maître de conférences, Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines ; Jean-Marc Chouvel - Professeur, Université de Reims ; Geoffroy Drouin – Docteur de l'EHESS en musicologie, compositeur ; Gianni Giardino - Maître de conférences, Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines ; Xavier Hautbois - Maître de conférences, Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines ; Martin Laliberté - Professeur, Université de Paris-Est ; Philippe Lalitte - Maître de conférences, Université de Bourgogne ; Gérard Pelé - Professeur, ENS Louis-Lumière, Institut Acte, Université de Sorbonne Paris I et CNRS ; Matthieu Sourdeval - Maître de conférences, Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines ; Makis Solomos - Professeur, Université de Paris 8 ; Lenka Stransky - Chercheur associé, Institut Acte, Université de Sorbonne Paris I et CNRS ; Vaclav Stransky - Maître de conférences, Université de Paris-Est ; Charles Tijus - Directeur de Recherche, Université de Paris 8

Organisé par

le laboratoire Littératures Savoir et Arts EA4120, Université de Paris-Est

le Laboratoire Ville Mobilité Transport UMR T 9403, Ecole des Ponts ParisTech / UPEM / IFSTTAR

le Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines UMR 2448, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines/ UPSay

l'Institut Acte UMR 8218 et 8223, Université de Sorbonne Paris I et CNRS

en coopération avec

l'Institut de Recherche en Musicologie UMR 8223, Université de Paris-Sorbonne / BnF / CNRS

le laboratoire des Usage en Technologie d'Information Numérique Label FED 4246, Cité des sciences et de l'industrie

le Laboratoire d'Informatique pour la Mécanique et les Sciences de l'Ingénieur UPR3251, Université de Paris-Sud/UPsay

Le Groupe de Recherche d'Histoire EA 3831, Université de Rouen

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
<a href="tel: 0606617341">06 06 61 73 41</a>
Contacts

À propos

S'abonner au bulletin
Liste

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours de musique

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

Soutenir musicologie.org

Articles et documents
Bibliothèque
Nouveaux livres
Nouveaux cédés

Colloques & conférences
Universités en France

Collaborations éditoriales

flux rss Flux RSS

logo musicologie
ISSN 2269-9910

©musicologie.org 2015

musicologie.org

Lundi 28 Septembre, 2015 2:35

 septembre 2015 

L M M J V S D
01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30

musicologie

Recherche dans musicologie.org

rectangle

rectangle

rectangle