musicologie

A   B   C   D   E   F   G
H
   I   J   K    L   M   N
O   P    R    S   T   U
V  W   X   Y    Z
▉ Actualités musicales
▉ Encyclopédie musicale
▉ Articles et études
▉ Bibliothèque
   ▉ Nouveaux livres
   ▉ Nouveaux disques
   ▉ Agenda
    Flux RSS
          

Vivaldi Antonio
1678-1741

catalogue des œuvres || bibliographie || documents || discographie

Né à Venise, 4 mars 1678, mort à Vienne, 28 juillet 1741.

Sa mère Camilla Calicchio est fille de tailleur. Son père, Giovanni Battista (1655-1736), fils de tailleur également, est originaire de Brescia. Il s'installe à Venise en 1666. Il y devient Barbier et exerce comme violoniste à la prestigieuse chapelle ducale de la basilique Saint-Marc de Venise depuis le 23 avril 1685 sous le nom de Rossi. La même année il est un des membres fondateurs du «Sivvgeno dei musicisti», regroupement corporatiste de musiciens, où on retrouve Legrenzi.

En 1706, il est cité comme le meilleur violoniste de la ville à côté de son fils dans un Guida dei Forestieri en Venezia (guide de Venise pour les étrangers). Il a peut-être participé à l'organisation de représentations d'opéras; il en a peut-être composés sous le nom de Giovanni-Battista Rossi vers 1688. Le 30 septembre 1729, ilobtient un congé pour accompagner son fils en Allemagne. On pense qu'il a étroitement collaboré avec Antonio (ils ont partagé plusieurs appartements à Venise) et qu'il en est le copiste dans les années 1710-1730.

Giovanni Battista Vivaldi et Camilla Calicchio se marient en juin 1676. Antonio et le premier de septenfants.

On s'accorde à penser que Giovanni Battista est le premier professeur de musique de son fils. Antonio Vivaldi aurait aussi été un des élèves de Legrenzi ( ....-1690). Il est cependant destiné à la prêtrise. Il est tonsuré le 18 septembre 1693, en avril 1699 il est sous-diacreet ordonné le 23 mars 1703. Formé dans les églises de S. Geminiano et de S. Giovanni en Oleo, il continue à vivre en famille. Il participe parfois à l'orchestre de Saint-Marc pour renforcer le pupitre des violons. Vers 1706 (?), il cesse de dire la messe en raison d'une maladie d'enfance (selon une de ses lettres de 1737 au marquis Guido Bentivoglio) mais aussi peut-être par opportunisme.

Saint-Marc vers 1735-1740, par Giovanni Antonio Canal dit Canaletto (1697-1768) qui fut aussi le décorateur des opéras de Vivaldi au Teatro S. Angelo

En septembre 1703 il est maître de violon à l'Ospedale della Pietà, un célèbre internatreligieux destiné à l'éducation de jeunes filles orphelines. Elles y reçoivent un enseignement soigné dans le but d'obtenir plus tard un emploi. Un certain nombre d'entre elles reçoit une éducation musicale poussée. Les concerts qu'on y donne sont courus par l'aristocratie vénitienne et les visiteurs étrangers. Vivaldi a salaire décent : 60 ducats annuels qui sont portés à 100 en août 1704 en raison de son enseignement de la viole anglaise et la charge de renouveler et d'entretenir l'instrumentarium des cordes. En 1705, son traitement est porté à 150 ducats annuels avec la nouvelle charge d'enseigner la composition et l'exécution de la musique de chambre. La même année il édite son premier recueil de 12 sonates de chambre, chez Giuseppe Sala à Venise, dédiés à un noble de Brescia,Annibale Gambara.

Frédéric IV

En 1709 il publie, dédicacé à la hâte à Frédéric IV roi du Danemark en visite à Venise, des Sonate a Violino e Basso per il Cembalo [...] Da D. Antonio Vivaldi, Musico di Violino e Maestro de'Concerti del Pio Ospedale della Pieta di Venezia. Plusieurs de ses œuvres circulent sous forme de copies manuscrites, il se produit comme violoniste virtuose.Ilest reconduit chaque année dans ses fonctions à l'Ospedale sauf en 1709 pour des raisons inconnues (il n'est pas remplacé). En 1711 il est de nouveau confirmé dans ses fonctions à l'Ospedale et en 1713 obtient la permission de s'absenter.

Depuis 1700 l'instruction musicale de l'Ospedale est dirigée par Francesco Gasparini, grand musicien, mauvais organisateur aux méthodes douteuses. Avec son complice, Santurini, impresario du théâtre San Angelo, il fait venir des cantatrices de Ferrare, et ne les paie pas. Elles décident de cesser leur collaboration. Ils les font enlever, mener au théâtre et les battent, l'une d'entre elles tombe dans un canal. Les compères se sortent bien d'un procès grâce à de puissants appuis. Peu intéressé par ses fonctions à l'Ospedale mais très actif à l'opéra, Gasparini est remplacé de fait dans ses fonctions par Vivaldi qui peut faire jouer sa musique dans les meilleures conditions Sa renommée passe rapidement les murs de l'institution.

Le pio Ospedale de la Piétà

En 1711 il décide, comme d'autres compositeurs italiens de sa faire éditer à Amsterdam, chez Étienne Roger. Il publie L'estro Armonico, dédié au Grand Duc de Toscane.

En 1713, Gasparini malade prend 6 mois de vacances et ne revient pas à l'Ospedale. Il continue sa carrière à Florence puis à Rome. Cela donne plus de libertés à Vivaldi, dont celle de composer de la musique sacrée.

La même année, le 17 mars, il crée son premier opéra à Vicenza, Ottone en villa, sur un livret de Nicolò Biancardi Bastiano, alias Domenico Lalli, un escroc recherché par la justice napolitaine, écrivain à la mode et ami de Vivaldi qui, toujours en 1713 remplace Francesco Santurini comme impressario du théâtre S. Angelo.

Entre 1714 et 1718, Vivaldi présente huit opéras à Venise, dont Orlando finto pazzo, la première œuvre pour le théâtre S. Angelo créée à l'automne 1714.

Il a dès lors une intense activité de compositeur religieux, d'opéras, de musique instrumentale et de violoniste virtuose, d'entrepreneur d'opéras (il en aurait composé 94 au total dont 50 ont laissé une trace)

Antonio Vivaldi. Caricature de Leone Ghezzi (1723),Roma, Biblioteca Vaticana, Codex Ottob. Lat. 3 14.

En 1714 il compose l'oratorio Moyses pour l'Ospedale

En 1715, il est gratifié de cinquante ducats supplémentaires à L'Ospedale. Vivaldi est connu en Italie et à l'étranger. Les visiteurs de marque de passage à Venise assistentaux concerts de l'Ospedale.

En 1716, il n'obtient pas la majorité de la direction collégiale de l'Ospedale mais il est rémunéré en mai comme maître des concerts.

La même année, il compose l'oratorio Juditha triumphan et d'autres œuvres religieuses pour l'Ospedale. Vers la même époque, il publie son opus 4 à Amsterdam, La stravaganza, recueil de 12 concertos de violon, dédiée à Vettor Dolfino, un jeune aristocrate vénitien de ses élèves.

En 1717 il est à Mantoue au service du comte des Marches et gouverneur de la ville, Philipp von Hessen-Darmstadt pour environ trois années. Il porte le titre de Maître de chapelle de chambre jusqu'à la mort du comte Philipp en 1738. La même année, le violoniste Georg Johann Pisendel lui rend visite aux frais du roi de Saxe pour se perfectionner.

Il rencontre Anna Giró, son élève et primadona dans ses opéras à partir de 1726. Il s'installe avec Anna et sa sœur Paola Giró, avec lesquelles il dit entretenir de simples relations amicales. Il retourne à Venise vers 1720.

C'est en 1720 que paraît, de manière anonyme, Il Teatro alla Moda, une charge satirique contre Vivaldi et le théâtre S. Angelo. L'auteur en est Benedetto Marcello, brillant personnage, poète, compositeur, membre du Conseil des Sages et de la Quarentia judiciaire. De par sa famille il a des droits du le théâtre S. Angelo et tente de les faire valoir par des mises en demeure en 1717 et 1725 sans succès.

Page de titre de Il teatro alla moda de Marcello Benedetto, publié anonymement en 1720. L'équipe du théâtre S. Angelo est visée.

La gravure représente une Péotte, barque destinée au transport des marchandises.

À l'arrière, Vivaldi en ange violoniste portant le chapeau ecclésiastique et battant la mesure du pied. À l'avant Orsatto, impressario en victoire, qui faisait provision de bois et de denrées dès qu'il était responsable d'un théâtre. Au centre, avec deux rames (la tradition est de naviguer à une rame), Modotto, impressario à S. Angelo.

Sous la gravure les indications fantaisistes des références d'imprimerie ou l'on reconnaît déformés les noms cités : ALDAVIVA (Vivaldi) ; ORSO ( Orsatto) ; Borghi, Belisani, Strada, Corallo, Licantesont des chanteuses du théâtre, Palazzi est un librettiste, Porta un compositeur, Orlandini est un ami de Vivaldi. Voir Roland de Candé, p. 173-174. C'est Gian Francesco Malipiero qui a trouvé des annotations manuscrites sur une édition originale. Cette interprétation est confirmée par un autre opuscule anonyme paru en 1726, Li diavoli en maschera :

[...] par le chapeau sur la tête et par le violon que joue l'ange avec son pied en l'air, on a voulu représenter Monsignor Vivaldi, en qui Modotto a mis toute sa confiance. Monsignor Vivaldi, en même temps qu'il la lui joue lui dit ses quatre vérités [jeu de mot populaire], le fait aller à deux rames [expression : le fait trimer] et avec son pied en l'air le fait avancer en battant la mesure [...]

Vers la fin de 1722 ou au début de 1723 il est à Rome où il crée au théâtre Capranica Ercole sul Termodonte, qui a un grand succès. Pour le carnaval de 1724 il présente deux autres spectacles, il Giustino et la Virtù trionfante (ou Il Tigrane). A la fin de son séjour romain (après mai 1724), il est reçu par le pape. En juillet il n'est plus à Rome

Pendant son séjour romain, le 2 juillet1723, les responsables de l'Ospedale de la pietà lui font obligation de se déplacer trois à quatre fois par concerto pour les faire travailler aux musiciennes. Mais en 1724-1725, Vivaldi apparaît par intermittence sur les comptes de la Pietà puis en disparaît jusqu'en 1735.

Vers 1724, Le Cène publie le recueil opus 8, Il cimento dell'armonia e dell'invenzione (la confrontation de l'harmonie et de l'invention ou la liberté créatrice à l'épreuve des règles de la composition), dédicacé au comte Morzin dont la maison sera bénéfique quelques années plus tard à Haydn. Dans la dédicace pompeuse Vivaldi, « Maestro en Italia » demande à ce qu'on ne soit pas surpris de trouver parmi les concertos les Quatre Saisons « appréciées depuis longtemps »

En 1725, il monte à S. Angelo L'Inganno trionfante en amore.

En 1726, Dorilla en Tempe au même théâtre et participe à un pasticcio donné au carnaval de Prague : La Tirannia castigata.

À S. Angelo au carnaval de 1726-1727, Le fede tradita e vendicata. La même année on fait appel à lui pour sortir le Teatro della Pergola de Florence d'une situation financière difficile. Il donne Ipermestra, et à Reggio Siroès, Re di Persia (livret de Metastasio). À l'automne 1727, de nouveau à S. Angelo de Venise, Orlando Furioso. En 1727 également, il donne un concert de ses œuvres chez Jacques-Vincent Languet, comte de Gergy (1667-1734), ambassadeur de France. Le Mercure de France en donne un compte-rendu élogieux.

L'Arrivée de Jacques-Vincent Languet comte de Gergy, ambassadeur de France à Venise, par Canaletto

Pour le carnaval de 1727-1728 à S. Angelo il compose l'opéra Roselina ed Oronta.

Charles VI par J. G. Auerbach (Vienne)

Fin 1728 il renouvelle le succès de Florence avec Atenaide, et ses Quattro Stagioni ont un grand succès au Concert spirituel à Paris le 7 février. Il est une quinzaine de jours dans l'entourage de la maison de l'empereur Charles VI (1685-1640) en visite en Italie. Selon les lettres de Caylus à l'abbé Conti, l'empereur se serait longuement entretenu avec Vivaldi, lui aurait donné beaucoup d'argent et l'aurait fait chevalier.

En 1729, avec Anna et son père qui obtient une année de congé, il entreprend un long voyage en Autriche, peut-être ailleurs, certainement invité par l'empereur. Il n'est pas possible dans l'état actuel de la documentation disponible de retracer ces quatre années itinérantes.

En 1730, Benedetto Marcello obtient gain de cause, récupère les droits familiaux le théâtre S. Angelo, nomme un nouvel administrateur.

Fin 1731 un opéra de Vivaldi est créé à Vérone ( Seminaride) suivi le 6 janvier 1732 par la Fida Ninfasur un livret d'un aristocrate véronais. Le même mois, Seminaride est donnée à Mantoue ; à Venise pour le transfert des reliques de San Pietro Orseolo à Saint-Marc, un Laudate Dominum de Vivaldi est joué sur le Molo.

En 1733 son opéra Sarce est peut-être donné à Ancôme. Sa présence est attestée à Venise. A l'automne 1733 Montezuma est donné à S. Angelo de Venise.

Au carnaval de 1733-1734, toujours à S. Angelo, il crée l' Olimpiade sur un livret de Metastase. L'opéra est repris à Gênes.

Apostolo Zeno

Au carnaval de 1735, Tamerlano et Adelaide sont créés au Filarmonico de Vérone. Pour le théâtre Grimani de S. Samuele de Venise il compose Griselda, adaptée d'un drame d'Apostolo Zeno par Goldoni qui a écrit le récit de sa rencontre avec Vivaldi. Pour le même théâtre ils collaborent à nouveau à l'automne pour Aristide. Le 5 août 1735 il reprend ses fonctions à la Pietà. On lui demande assiduité et on le nomme « maestro di concerti » pour 200 ducats par an. La

Metastasio

délibération est confirmée l'année suivante et l'on souhaite que le maître ne s'absente plus.

En 1636, il crée Ginevra à Florence et en 1737 Catone en Utica à Vérone.

En 1737 à Ferrare, le cardinal Tommaso Ruffo interdit la représentation d'un de ses opéras dont la préparation est déjà bien avancée. Les motifs de cette interdiction semblent reposer sur le fait que Vivaldi, prêtre, ne dit pas la messe et a des relation douteuses avec Anna Giró et sa sœur Paola. C'est ce que Vivaldi soutient dans une lettre du 16 novembre 1737 adressée au marquis Bentivoglio. L'opéra est donné deux mois après à Vérone.

En 1738 il se produit au théâtre Schouwburg à Amsterdam qui fête son centième anniversaire.

À son retour il donne sa cantate Mopso en l'honneur du prince Ferdinand de Bavière qui réside à Venise, et pour le carnaval de 1738-1739, il crée à S. Angelo L'Oracolo en Massinia, un pastiche avec des airs de différents compositeurs (Handel, Hasse, Pergolesi), Roemira fedele, et reprend Armida. A l'automne, Feraspe. Ce retour au théâtre S. Angelo tient peut-être au départ de Benedetto Marcello, nommé camerlingue à Brescia.

En 1740 il donne un concert en grandes pompes en l'honneur de l'électeur de Saxe et fils du roi de Pologne, Frédéric Christian.

Le 29 août 1740, le gouvernement de la Pietà fait le vœu de constituer un répertoire de concertos, et en prévision du départ de Vivaldi, propose de lui acheter des concertos. Vivaldi les vend un ducat pièce et disparaît de Venise après avoir fait ses adieux à la Pietà à l'automne 1740.

Le 26 juin 1741, des partitions de Vivaldi sont vendues au comte Vinciguerra di Collalto.

En 1963, Rodolfo Gallo lit dans les Commemoriali Gradenigo que Vivaldi avait gagné en un temps plus de 50 000 ducats, mais sa prodigalité désordonnée l'a fait mourir pauvre à Vienne. On a en effet retrouvé l'acte de décès de Vivaldi à Vienne, où il meurt le 28 juillet 1741, dans la maison d'un certain Satler près de la Kärntnertor. Il est enterré au « cimetière de l'hôpital »  (Spitaller Gottesaker), à l'emplacement actuel de la Technische Universität, après une cérémonie modeste.

À Venise, les sœurs d'Antonio Vivaldi, Zanetta et Margharita font apposer les scellés sur la maison de leur frère. Sept ans plus tard, Anna Giró se marie.

Catalogue des œuvres

Le catalogue des œuvres de vivaldi est immense : 50 opéras connus (sur 94 selon Vivaldi), 75 sonates, plus de 450 concertos, de la musique sacrée : en tout près de 800 numéros. On se repportera à la page de Robert Poliquin

Nous donnons ici la liste des œuvres publiées du vivant et sous l'autorité de Vivaldi

  • (op. 1) Douze sonates à trois (Sala, 1705 ; Estienne Roger, 1715) [n° 12, La folia, conducteur].
  • (op. 2) Douze sonates pour violon et basse continue (Bortoli 1709 ; Estienne vers 1710).
  • (op. 3) L'Estro Armonico : douze concertos pour diverses combinaisons de cordes (Estienne Roger 1711) [Concerto n° 8 en la mineur (RV 522), premier mouvement, conducteur (gravure ancienne)  ; Concerto n° 8 en la mineur : conducteur ; violon solo 1 ; violon solo 2 ; violon 1 ; violon 2 ; alto ; continuo ; Réduction pour clavier (gravure moderne) ; Concerto n° 10 pour  4 violons, cordes et continuo, en si mineur (RV 580) : conducteur]
  • (op. 4) La Stravaganza : douze concertos pour violon (Estienne Roger 1714-1715).
  • (op. 5) Six sonates : quatre pour violon et basse continue, deux pour 2 violons et basse continue (Jeanne Roger vers 1716).
  • (op. 6) Six concertos pour violon (Jeanne Roger, vers 1716-1717).
  • (op. 7) Douze concertos : dix pour violon, deux pour hautbois (Jeanne Roger, vers 1716-1717)
  • (op. 8) Il Cimento dell'Armonia e dell'Invenzione : douze concertos pour violon, ( les quatre premiers sont Le quattro Stagioni) (Michel Le Cène, vers 1724)
  • (op. 9) La Cetra : douze concertos, dont onze pour t violon et un pour 2 violons (Michel Le Cène 1728-1729).
  • (op. 10) Six Concertos pour flûte traversière (Michel Le Cène 1729-30).
  • (op. 11) Six Concertos pour violon (Michel Le Cène 1729-1730).
  • (op. 12) Six Concertos pour violon (Michel Le Cène 1729-1730).
  • (op. 13) Il Pastor fado : six sonates pour musette, vielle, flûte, hautbois, ou violon, et basse continue (Boivin, vers 1737).
  • (op. 14) Six Sonates pour violoncelle et basse continue (Boivin, vers 1740).
  • Et aussi :

    Autres éditions

    Vivaldi, Concerto en ré majeur RV 312R, pour flautino (flûte à bec soprano) et piano. Édition réalisée par Jean Cassignol et Anne Napolitano-Dardenne. Noetzel Edition ( n° 4498), Otto Heinrich Noetzel Verlag, Wilhelmhaven 2009 [conducteur piano et flûte, parties séparées]

    Bibliographie

    Documents

    Goldoni, Préface au tome XIII des « Commedie »(G. Pasquali, Venise, 1761). Traduction de Roland de Candé, Dans «Vivaldi». Solfège / Seuil, Paris 1967

    Cette année-là, pour l'opéra de l'Ascension, le compositeur était Monsieur l'abbé Vivaldi, surnommé le Prêtre roux à cause de sa chevelure, et parfois dénommé Rossi, ce que l'on croyait être son nom de famille [« Prete rosso », d'où Rossi].

    Ce très fameux violoniste, cet homme célèbre pour ses sonates, spécialement pour celles qui s'intitulent les Quatre Saisons, composait aussi des opéras ; et quoique les vrais connaisseurs disent qu'il était faible en contrepoint et qu'il conduisait mal ses basses, il faisait bien chanter les parties et la plupart du temps ses opéras eurent du succès.

    Cette année-là, le rôle de la prima donna devait être tenu par la signora Annina Giró, ou Giraud, fille d'un perruquier d'origine française, laquelle était communément appelée l'Annina du Prêtre roux, parce qu'elle était l'élève de Vivaldi. Elle n'avait pas une belle voix, ce n'était pas une grande musicienne, mais elle était jolie et avenante ; elle jouait bien (chose rare à l'époque) et avait des Protecteurs : il ne faut rien de plus pour mériter le rôle de prima donna. Vivaldi tenait énormément à trouver un poète qui arrange, ou dérange, le drame à son goût, en y adaptant plus ou moins bien des airs que son élève avait chantés en d'autres occasions ; comme c'est à moi qu'incombait cette tâche, je me présentai au compositeur sur l'ordre du Cavaliere Padrone. Il me reçût assez froidement. Il me prit pour un débutant et ne se trompa point; et ne me trouvant pas bien au fait de la science des tritureurs de livrets, on voyait qu'il avait grande envie de me renvoyer.

    Il savait le succès qu'avait remporté mon « Belisario », il connaissait la réussite de mes intermezzi ; mais l'adaptation d'un drame était une chose qu'il estimait difficile et qui nécessitait selon lui un talent particulier. Je me souvins alors de ces règles qui me rendirent fou à Milan quand on lut mon « Amalasunta », et j'avais moi aussi le désir de m'en aller ; mais ma situation et la crainte de faire mauvaise figure devant Son Excellence Grimani, ainsi que l'espoir d'obtenir la direction du magnifique théâtre de S. Giovanni Grisostomo, m'incitèrent à dissimuler et presque à demander au Prêtre roux de me prendre à l'essai. Il me regarda avec un sourire de compassion et s'empara d'un petit livre : Voici, dit-il, voici le drame qu'il s'agit d'adapter : la « Griselda » d'Apostolo Zen° L'ouvrage, ajouta-t-il, est très beau : le rôle de la prima donna ne peut pas être meilleur; mais il y faudrait certains changements... Si Votre Seigneurie connaissait les règles... Inutile : vous ne pouvez les connaître. Voici, par exemple : après cette scène tendre, il y a un aria cantabile; mais comme la Signora Annina ne... ne... n'aime pas cette sorte d'aria (autant dire qu'elle ne savait pas les chanter), il faudrait ici un air d'action... qui révèle la passion, mais qui ne soit pas pathétique, qui ne soit pas cantabile. —J'ai compris, répondis-je, j'ai compris, je tâcherai de vous satisfaire : donnez-moi le libretto. — Mais j'en ai moi-même besoin, réplique Vivaldi, j e n'ai pas fini les récitatifs. Quand me le rendrez-vous ? Tout-de-suite, dis-je ; donnez-moi une feuille de papier et une plume... — Quoi ? Votre Seigneurie s'imagine qu'un air d'opéra est comme ceux des intermezzi ! La colère me gagna et je lui répliquai effrontément; il me donna la plume et tira de sa poche une lettre dont il déchira une feuille de papier blanc. — Ne vous mettez pas en colère, dit-il modestement, tenez, installez-vous ici à cette table; voici le papier, la plume et le libretto; faites à votre aise. Puis il retourne à sa table de travail et se met à réciter le bréviaire. Je lis alors attentivement la scène; j'analyse le sentiment de l'aria cantabile et j'en fais un autre d'action, de passion, de mouvement. Je vais lui présenter mon travail; le bréviaire dans la main droite et ma feuille dans la main gauche, il se met à lire doucement; et la lecture terminée, il jette le bréviaire dans un coin, se lève, m'embrasse, court à la porte, appelle la Signora Annina. Arrive l'Annina, et sa sœur Paolina; il leur lit l'arietta, en criant : Il l'a faite ici, c'est ici qu'il l'a faite, c'est ici ! Et de nouveau il m'embrasse et me dit bravo; et me voici devenu son Ami, son Poète, son Confident, et il ne m'a plus lâché. J'ai ensuite assassiné le drame de Zeno, autant et comme il l'a voulu. L'opéra fut monté avec succès; quant à moi, aussitôt terminée la saison de l'Ascension, je me suis transporté à Padoue, où se trouvait Imer avec sa troupe, pour y terminer médiocrement cette année-là la saison de printemps.

    Discographie

    34 / 00
    Vivaldi, Nisi Dominus- Stabat Mater. Philippe Jaroussky, Marie- Nicole Lemieux, ensemble Matheus, Jean- Christophe Spinosi, dir. naïve, 2007

     

     

    01 / 9
    Antonio Vivaldi
    Concerti per flauto opus 10

    Frédéric de Roos, flûtes à bec
    Ensemble «La pastorella»

    RICERCAR / MUSIDISC 206392 1999

    01. La Tempesta di mare, en fa majeur RV 433— 02. La n°tte en sol mineur RV 439 — 03. Il Gardellino en ré majeur RV 428 — 04. Concerto n° IV en sol majeur RV 435 — 05. Concerto n° 5 en fa majeur RV 434 — 06. Concerto n° 6 en sol majeur RV 437

    02 / 94
    Antonio Vivaldi
    Concerti per Flautino e archi

    Sébastien Marq, flûte à bec, flautino
    Ensemble Matheus, Jean-Christophe Spinosi, dir.

    Enregistré en avril et septembre 2001

    OPUS 111, OP 30371

    01-06. Concerto en sol mineur, La notte RV 439 op. 10 n° 2 — 07-09. Concerto en do mineur RV 441 — 10-12. Concert pour flautino en sol majeur RV 443, alla quarta bassa — 13-15. Concerto en fa majeur,La Tempesta di mare RV 433, op. 10 n° 1 — 16-18. Concerto en ré majeur Il Gardellino RV 428 op. 10 n° 3 — 19-21. Concerto pour flautino en sol majeur RV 312R

    03 / 94

    Vivaldi
    Orlando Furioso
    Drama en musique de Grazio Braccioli d'après un poème de l'Arioste.

    Orlando, Marilyn Horne
    Angelica, Victoria de Los Angeles
    Alcina, Lucia Valentini-Tarrani
    Bradamante, Carmen Gonzales
    Medoro, Lajos Kozma
    Ruggiero, Sesto Bruscantini
    Astolfo, Nicola Zaccaria

    Chœur Amici della Polifonia (Pierre Cavalli, dir.)
    I Solisti Veneti, Claudio Scimone, dir.
    Enregistré en juillet 1977

    Disques ERATO 2292-45147 (3 volumes) [extrait de la présentation]

    04 / 101

    Vivaldi
    Il cimento dell'armonia e dell'inventione

    Ensemble Europa Galante
    Fabio Bondi, violon et dir

    Virgin / Veritas, 2001 (5 45465) deux volumes

    CD l : Les quatre Saisons : 1-3. Concerto RV 269 La primavera — 4-6. Concerto Rv 315 L'estate — 7-9. Concerto RV 293 L'autunno — 10-12. Concerto RV 297 L'inverno — 13-15. Concerto RV 2S3La tempesta di mare — 16-18. Concerto RV 242 — CD 2 : 1-3. Concerto RV 2I0 — 4-6. Concerto RV 362 La caccia — 7-9. Concerto RV 236 — 10-12. Concerto Rv332 — 13-15. Concerto RV 180 II piacere — 16-18Concerto RV 178

    05 /101

    Atonio Vivaldi
    Stabat Mater
    Nisi Dominus
    Longe mala, umbrae, terrores

    David Daniels, contreténor
    Ensemble Europa Galante
    Fabio Bondi, dir.

    Virgin / Veritas 5 45474 (2001)

    Stabat Mater RV 621 : 01. Stabat Mater dolorosa — 02. Cujus animam — 03. O quam tristis — 04. Quis est homo — 05. Quis non posset — 06. Pro peccatis — 07. Eja Mater — 08. Fac ut ardeat — 09. Amen — Nisi Dominus RV 608 : 12. Nisi Dominus Vanum est vobis — 13. Surgite postquam sederitis — 13. Cum dederit dilectis — 14. Sicut sagittae — 15. Beatus vir — 16.Gloria Patri — 17. Sicut erat — 18. Amen — Longe mala, umbrae, terrores RV 629 : 19. Longe mala, umbrac, terrores — 20. Recedite, nubes et fulgura — 21. Descende, o cœli vox — 22. Alleluia

    06 /101

    Antonio Vivaldi
    Les Quatre Saisons
    La tempesta di mare
    Il Piacere

    Alice Harnoncourt
    Concentus Musicus Wien
    Nicolaus Harnoncourt, dir.
    enregistré au Casino Zögernitzn Vienne, en octobre et mars 1977

    Teldec 4509-93267

    01-03. La primavera — 04.06. L'Estate — 07-09. L'Autunno — 10-12. L'inverno — 123-15. La tempesta di mare — 16-18. Il piacere

    07 /101

    Vivaldi
    La Tempesta di mare
    Concerti da camera vol. 1
    Enregistrement intégral

    Il Giardino Armonico
    Enregistré à Lugano en novembre 1990

    Teldec 9031-73267

    01-03. Concerto n° 1 en fa majeur RV 98 — 04-08. Concerto n° 2 en sol mineur RV 104 — 09-11. Concerto n° 3 en ré majeur RV 90 — 12-14. Concerto n° 4 en sol majeur RV 435 — 15-17. Concerto n° 5 en fa majeur RV 442 — 18-20 Concerto n° 6 en sol majeur RV 101

    08 /101

    Vivaldi
    Juditha Triumphans (RV 644)

    Birgit Finnilä, Juditha — Ingeborg Springer, Abra —Julia Hamari, Holofernes — Elly Ameling, Vagaus — Annelles Burmeister, Ozias

    Rundfunk-Solistenvereinigung Berlin (chef des chœurs : Dietrich Knothe)
    Kammerorchester Berlin
    Vittorio Negri, dir.
    Enregistré à Berlin en mars et mai 1974

    Philips 426 955 (2 volumes)

    09/101

    Vivaldi
    Concerti RV 129, 130, 169, 202, 517, 547, 761

    Ensemble L'Europe Galante
    Fabio Bondi, dir.

    OPUS 111 (1991) DDD

    01-03. Concerto per violino RV 761 en do mineur — 04-06. Concerto per archi madrigalesco RV 129 en ré mineur — 07-09. Concerto per 2 violini RV 517 en sol mineur — 10-02. Concerto per violino e violoncello RV 547 en Si bémol majeur — 13-15. Concerto per violino RV 202 en do mineur — 16-17. Sonata a 4 al santo sepolcro RV 130 — 19-19. Sinfonia al santo sepolcro RV 169

    10/101

    Antonio Vivaldi : Concertos pour flûte op. 10 n° 1-6 — Alessandro Marcello (1684-1750) Concerto pour hautbois en ré mineur — Giovanni Patti (1697-1763) Concerto pour hautbois en sol majeur

    Frans Brüggen, flûte à bec et flûte traversière
    Bruce Haynes, hautbois baroque
    Enregistré à Harlem en 1979

    Sony 1980 / 1997 SBK 62945

    Antonio Vivaldi : 01-03. Concerto pour flûte en fa majeur n° 1 RV 98, Tempesta di mare — 04-06. Concerto pour flûte en ré majeur n° 2, RV 104, La n°tte — 07-09. Concerto pour flûte en ré majeur n° 3 RV 90 Il Gardellino — 10-12. Concerto pour flûte en sol majeur n° 4 RV 435 — 13-15. Copncerto pous flûte en fa majeur n° 5 RV 442 — 16-18. Concerto pour flûte en sol majeur n° 6 RV 101 — Alessandro Marcello : 19-21. Concerti per oboe archi e clavicembalo en ré mineurGiovanni Patti : 22-24. Concerto en sol majeur pour Hautbois, cordes et basse continue

    11 / 101

    Antonio Vivaldi
    Dixit (Salmo per soli, 2 cori, 2 orchestre)

    Karla Schlean, soprano — Adele Bonay, contralto — Ugo Benelli, ténore — Gastone Sarti, basse

    Coro da Camera di Vienna (dir. Hans Gillesberger)
    Orchestra dell'Opera di Stato di Vienna
    Angelo Ephrikian, dir.

    RIVO ALTO (1990) ADD, CRAI 89261

    01 Introduzione: Cantat en prato — 02 Dixit Dominus — 03 Donec ponam — 04 Virgam virtutis — 05 Tecum principium — 06 Juravit Dominus — 07 Dominus a dextris — 08 Judicabit en nationibus — 09 De torrente — 10 Gloria Patri — 11 Sicut erat

    12 / 101

    Vivaldi
    Concerti per vari strumenti

    Ensemble Zefiro
    Alfredo Bernardini, dir.

    Enregistré en septembre et octobre 1998 à Puianello (Italie)

    Astrée / Naïve 2000 E 8679

    01-03. Concerto pour deux trompettes en do majeur — 04-06 Concerto pour hautbois en la mineur — 07-09 Concerto pour basson en mi mineur — 10-12. Concerto pour hautbois en sol majeur — 13-16 concerto pour 2 hautbois en ré mineur — 17-19. Concerto pour 2 cors en fa majeur — concerto por 25 violons en do majeur

    13 / 101

    Vivaldi
    Catone en Utica
    Opéra en 3 actes sur un livret de metastasio

    Cesare, Ceclila Gasdia, Soprano — Marzia, Marilyn Schmiege, soprano — Arbace, Susanna Rigacci, soprano— Emilia, Margarita Zimmermann, Mezzo-soprano — Fulvio, Lucretia Lendi, mezzo soprano— Catone, Ernesto Palacio, ténor

    I Solisti Veneti
    Claudio Scimone, dir.
    Enregistré en mai 1984

    ERATO 0630-11232, 1995

    14 / 101

    Antonio Vivaldi
    Concerti per la Pietá

    Ruth Van Jillergen, flûte à bec
    Marcel onseele, Hautbois
    Jan de Winne, traverso

    Ensemble Il Gardelino

    KLARA, SABAM MMP 020, 2001

    01-03. Concerto en ré mineur RV 535 — 04-09. Concerto en sol mineur, La n°tte RV 439 — 10-12. Concerto en ré majeur RV 428, Del Gardelino — 13-15. Concerto en fa majeur, la tempesta di mare RV 433 — 16-18. concerto en do mineur RV 441 — 19-21. Concerto en la mineur RV 445

    15 / 107

    Vivaldi
    Musique Sacrée

    Susan Gritton, soprano
    Catrin Wyn-Davies, soprano
    Catherine Denley, alto
    Charles Daniels, ténor
    Neal Davies, basse
    Michael George, basse
    Choir Of The King's Consort / The King's Consort / Robert King, dir. — Enredistré en janvier 1997

    Hyperion CDA 66789

    Dixit Dominus RV595 : 01. Dixit Dominus [2'04] — 02. Donec ponam inimicos tuos [2'41] — 03. Virgam virtutis tuae [2'19] — 04. Tecum principium [2'05] — 05. Juravit Dominus [1'22] — 06. Dominus a dextris tuit [1'41] — 07. Judicabit en nationibus [2'49] — 08. De torrente en via bibet [2'36] — 09. Gloria Patri, et Filio [1'42] — 10. Sicut erat en principio [0'50] — 11. Et en saecula saeculorum [2'52] — Domine ad adjuvandum RV593 : 12. Domine ad adjuvandum [2'23] —13. Gloria Patri, et Fiho [2'46] — 14. Sicut erat en principio [1'56] — 15. Credidi propter quod RV605 [7'04] — 16. Beatus vir RV598 [7'11] — Beatus vir RV597 [25'21] : 17. Beatus vir [2'20] — 18. Potens en terra [2'00] — 19. Antifona Beatus vir [0'28] — 20. Gloria et divitiae [2'32] — 21. Antifona Beatus vir [0'30] — 22. Exortum est en tenebris [3'10] — 23. Jucundus homo [2'05] — 24. Antifona Beatus vir [0'29] — 25. en memoria aeterna [3'38] — 26. Antifona Beatus vir [0'30] — 17. Paratum cor ejus [1'54] — 28. Peccator videbit [2'46] — 29. Antifona Beatus vir [0'28] — 30. Gloria Patri, et Filio [2'23]

    16 / 107

    Vivaldi
    Concerti per flauto traversière

    Barthold Kuijen
    Academia Montis Regalis

    OPUS 111 / Naïve OP 30298, 2002

    01. Concerto en mi mineur RV 432 (Allegro 2:46) — 02-04. Concerto en sol majeur, RV 436 (8:32) 2-4 concert en G major, RV 436 (8:32)— 05-07. Concerto en ré majeur RV 429 (8:14)— 8-10. Concerto en la mùineur RV 440 (8:21) — 11-13. Concerto en do majeurpour deus flûtes RV 533 (6:46 ) — 14-16. Concerto en osl majeur RV 438 (9:32) — 17. concerto en sol majeur RV 438 bis (Allegro 3:49)— 18-20. concerto en ré majeur RV 427 (8:22)— 21-22. Concerto en mi mineur RV 431 (5:00)

    17 / 107

    Vivaldi
    Salve Regina
    Œeuvres sacrées pour soliste et double orchestre

    Gérard Lesné
    Il Seminario Musicale
    Fabio Bondi, dir.
    Virgin VC 7 59232, 1992

    01. Salve Regine RV 616 — 02. Introduction au Miserere — 03-05. Concerto pour violon RV 581, per la Santissima Assenzione di Maria Vergine en do majeur — 06. Introduction au Gloria — 07. Salve Regina RV 618

    18 / 107

    Vivaldi
    Le Tempesta di mare
    Concerti con titoli

    Europa Galante
    Fabio Biondi, violon, dir.
    Enregitré à Sion en Suisse, les 17-13 septembre 1999

    Virgin Veritas 5 45424 (2000)

    01-03. Concerto RV 234 L'Inquitudine en ré majeur — 04-07. Concerto RV 579 Concerto funebre en si bémol majeur — 08-10. Concerto RV 570 La Tempesta di mare en fa majeur — 11-16. Concerto RV 439 La notte en sol mineur — 17-19. Concerto RV 552 Per eco en lontano en la majeur — 20-22. Concerto RV RV 270 Il riposo - per il Natale en mi mineur — 23-25. Concerto RV 531 531 per 2 violoncelli ed orchestra en sol mineur

    19 / 107

    Vivaldi
    Musique sacrée (7)

    Susan Gritton, soprano
    Carolyn Sampson, soprano
    Nathalie Stutzmann, contralto
    Charles Daniels, bass
    Choir Of The King's Consort
    The King's Consort
    Robert King, dir.
    Enregistré en juillet 2000
    Hyperion, CDA 66819

    Laetatus sum RV607 : 01. Laetatus sum [3'29] — Laudate pueri RV601 : 02. Laudate pueri Dominum [3'03] — 03. Sit nomen Domini [2'31] — 04. A solis ortu usque ad occasum [3'32] — 05. Excelsus super omnes gentes [2'48] — 06. Suscitans a terra inopem [2'15] — 07. Ut collocet eum [1'49] — 08. Gloria Patri (I) [4'29] — 09. Gloria Patri (II) [0'51] — 10. Amen [2'11] — Vestro Principi divino RV633 : 11. Vestro Principi divino — 12. O felix culpa [0'38] — 13. Quid loqueris ad cor [2'14] — 14. Alleluia [1'21] — Jubilate, o amoeni chori RV639 et Gloria en excelsis Deo RV588 [33'18] — 15. Jubilate, o amoeni chori : en tam solemni pompa [0'33] — 16. Sonoro modulamine: Gloria en excelsis Deo [3'40] — 17. Et en terra pax hominibus [6'00] — 18. Laudamus te [2'37] — 19. Gratias agimus tibi [0'59] — 20. Domine Deus, Rex caelestis [1'46]— 21. Domine Fili unigenite choir [1'12]— 22. Domine Deus, agnus Dei [2'24] — 23. Qui tollis peccata mundi [1'30]— 24. Qui sedes ad dexteram Patris [3'00]— 25. Quoniam tu solus sanctus [1'33]— 26. Cum Sancto Spiritu [3'24]

    20 / 107

    Vivaldi
    Concerti L'Amoroso

    The English Concert
    Trevor Pinnock, dir.
    Enregitré à LOndres en mai 1986

    Polydor 1987, Archiv Produktion, 419615

    01-03. Concerto pour cordes en la majeur RV 159 — 04-06. Concerto pour violon en mi majeur RV 271— 04-09. Concerto pour basson en mi mineur RV 484 — 10-12. VConcerto pour flûte en sol majeur RV 436 — 13-15. Voncerto pour Viole d'amour en luth en ré mineur RV 450 — Voncerto pour hautbois et basson en sol majeur RV 545

    21 / 107

    Antonio Vivaldi
    Vêpres pour le nativité de la Vierge

    Lynne Dawson, soprane
    James Bowman, contre-ténor
    John Elwes, ténor
    Steven Varcoe, baryton
    La Maîtrise Boréale (chef de chœur, Bernard Dewagtère)
    La Grande Écurie et la Chambre du roy
    Jean-claude Malgoire, dir
    Coproduction Astrée / Festival D'ambronay
    Enregistrement en condert réalisé dans l'Abbatiale de l'Abbaye d'Ambronay (Ain), en octobre 1993
    AUVIDIS 1994, 2 volumes

    CD1 : 01. Antienne — 02-10. Dixit Dominus — 11. Antienne — 12.19. Laudáte púeri Dóminum — 20. Antienne — 21. en éxitu Israël — CD2 : 01. Antienne — 02-09. Nisi Dóminus — 10. Antienne — Laudáte Dóminum, omnes Gentes — 12. Antienne — 13-20. Magníficat — 21. Antienne — 22-27. Confitébor

    22 / 107

    Vivaldi
    Concerti per mandolini RV 93 425 532-558

    I Solisti Veneti
    Clausio Scimone, dir.
    Enregistré en juin, 1993

    ERATO ECD 88042, 1984

    01-03. Concerto en sol majeur RV 532 — 04-06. Concerto en do majeur RV 425 — 07-09. Concerto en do majeur RV 558 — 10.12Concerto en ré majeur RV 93

    23 / 107

    Vivaldi
    Concerti per diversi instrumenti

    I Musici

    Enregistré à La Chaux-de-Fonds en Suisse en 1986 et 1987

    Philips 522 212

    01-03. Concerto en ré majeur RV 564 — 04-06. Concerto en sol mineur RV 531 — 07-09. Concerto en do majeur RV 561 — 10-12. Concerto en fa RV 551 — 13-15. Concerto en fa RV 542 — 16-18. Concerto en fa RV 544

    24 / 107

    Vivaldi
    La Cetra
    12 concerti opus 9

    I Solisti Iialiani

    Enregistré à la Villa Contarini, Piazzola sul Brenta en août 1990

    DENON, CO 79475, 1992, 2 volumes

    Disque 1 : 01-03. Concerto n° 1 en do majeur, RV181a — 04-06. Concerto n° 2 en la majeur, RV345 — 07-09. Concerto n° 3 en sol mineur, RV334 — 10-12. Concerto n° 4 en mi majeur, RV263 — 13-15. Concerto n° 5 en la mineur, RV358 — Concerto n° 6 en la majeur, RV348 — Disque 2 : 01-03. Concerto n° 7 en si bémol majeur, RV359 — 04-06. Concerto n° 8 en ré mineur, RV238 — 07-09. Concerto n° 9 en si bémol majeur, RV530 — 10-12. Concerto n° 10 en sol majeur RV300 — 13-15. Concerto n° 11 en do mineur RV198a — 13-18. Concerto n° 12 en si mineur RV39

    25 / 108

    Vivaldi
    6 concerti op. 11

    Stanley Ritchie, violon
    Frank deBruine, hautbois
    The Academy of Ancient Music
    Christopher Hogwood, dir.

    L'Oiseau Lyre BIEM / Stemra 426 172, 1993

    01-03. Concerto en ré majeur op. 11 n° 1 RV 207 — 04-06. Concerto en mi mineur op. 11 n° 2RV 277 — 07-09. Concerto en la majeur op. 11 n° 3 RV 336 — 10-12. concerto en sol majeur op. 11 n° 4 RV 308 — 13-15. Concerto en do mineur op. 11 n° 5 RV 202 — 16.18 Concerto en sol mineur op. 11 n° 6 RV 460

    26 / 108

    Antonio Vivaldi
    Concerti con Molti Strumenti
    (violons - flûtes - hautbois - basson)

    Ensemble Matheus
    Jean-Christophe Spinosi, dir.
    Enregistré en octobre 1996
    Disques Pierre Verany, 1997

    01-03. Concerto f. XII n° 3 [RV 577] per l'orchestra di dresda — 04-06. Concerto [RV 572] il proteo, 0 il mon d al rovescio — 07-09. Concerto f. XII n° 31 [RV 566] — 10-12. Concerto f. XII n° 48 [RV 585] in due cori — 13-15. Concerto f. XII n° 14 [RV 556 2` version] per la solennit àdi s. Lorenzo — 16-18. Concerto f. XII n° 17 [RV 557] — 19-21. Concerto f. XII n° 33 [RV 576] sua altezza reale di sassonia

    27 / 108

    Antonio Vivaldi
    Concerti con Molti Strumenti
    (chalumeaux et clarinettes)

    Ensemble Matheus
    Jean-Christophe Spinosi, dir.
    Enregistré en octobre 1996
    Disques Pierre Verany, 1996

    01-03. Concerto en do majeur f.XII n° 37 (RV 558) pour 2 flûtes à bec, 2 chalumeaux, 2 théorbes, 2 mandolines, 2 violons i"inTromba Marina" & violoncelle — 04-07. Concerto funèbre en si bémol majeur f.XII n° 12 (RV 579) pour hautbois "sordini', chalumeau, 3 "violes all Inglese" & violonn — 08-10. Concerto en do majeur F.XII n° 23 (RV 555) pour 2 flûtes àbec, hautbois, chalumeau, 2 trompettes, violon, 2 "Violette Inglesi" & 2 clavecins — 11-13. Concerto en do majeur f. XII n° 1) (RV 560) pour 2 hautbois, 2 clarinettes, cordes & basse continue — 17-16. Concerto en do f. XII n° 2 (RV 559) pour 2 hautbois, 2 clarinettes, cordes & basse continue — 17-19. Concerto en do majeurper la solennita Di s. Lorenzo F. XII n° 14 (RV 5561)^pour2 flûtes àbec, 2 hautbois, 2 clarinettes, basson, 2 violons, cordes & basse continue

    28 / 108

    Vivaldi
    Stabat Mater

    Andreas Scholl
    Ensemble 415
    Chiara Banchini, dir

    Harmonia Mundi 1995, 1998(2901571)

    ANTONIO VIVALDI (1678 - 1741)

    01-03. Concerto ripieno en Ut majeur RV 114 — 04-07. Cessate, ornai cessate — 08-09. Sonata a quatro Al Santo Sepolcro RV 130 en Mi bémol majeur — 10-12. Filiae Maestae Jerusalem RV 638 — 13-21. Stabat Mater RV 621

    29 / 108

    Vivaldi
    Gloria RV 589 & 588

    C. Gasdia
    M. Zimmermann
    The Ambrosian Singers
    I Solisti Veneti
    Claudio Scimone, dir.
    Enregistré en juin juillet 1985 à la Villa Contarini, Piazzola sul Brenta

    ERATO 2292 45248 1986

    Gloria En Ré Majeur, Rv 589 : 01. Gloria In Excelsis Deo — 02. Et In Terra Pax Hominibus — 03. Laudamus Te — 04. Gratias Agimus Tibi — 05. Domine Deusi — 06. Domini Fili Unigenitei — 07. Domine Deus, Agnus Deii — 08. Qui Tollis Peccata Mundii — 09. Qui Sedes Ad Dexteram Patrisi — 10. Quoniam Tu Solus Sanctusi — Gloria En Ré Majeur, Rv 588 : 11. Gloria In Excelsis Deoi — 12. Et In Terra Hominibusi — 13. Laudamus Tei — 14. Gratias Agimus Tibii — 15. Domine Deusi — 16. Domini Fili Unigenitei — 17. Domine Deus, Agnus Deii — 18. Qui Tollis Peccata Mundii — 19. Qui Sedes Ad Dexterami — 20. Quoniam Tu Solus Sanctusi — 21. Cum Sancto Spiritu

    30 / 108

    Vivaldi
    Concertos pour hautbois

    Pierre Pierlot, hautbois
    I Solisti Veneti
    Claudio Scimone, dir

    Erato 2292 45070, 1969

    01-03. Concerto RV 447 en ut majeur — 04-06 Concerto op. VII, 11 n° 1 RV 464 en si bémol majeur — 07-09. Concerto RV 452 en ut majeur — 10-12. Concerto RV 453 en ré majeur — 13-15. Concerto RV 461 en la mineur — 16-18. Concerto op. VII, n° 9 RV 454 en ré mineur — 19-21. Concerto op. VIII n°12 RV 64 en ut majeur — 22-24. Concerto RV 456 en fa majeur

    31 / 108

    Antonio Vivaldi
    Concerti per liuto e mandolino

    Il Giardino armonico
    Giovanni antonini, dir.

    TELDEC 4509 91182, 1992

    01-03. Concerto en do majeur RV 558 — 04-06. Concerto en ré majeur RV 540 — 07-09. Concerto en do majeur RV 452 — 10-12. Concerto en sol mineur RV 85 — 13-15. Concerto en ré majeur RV 93 — 16-18. Concerto en do majeur RV 82 — 19-21 concerto en sol majeur RV 532

    32 / 108

    Vivaldi
    La verità in cimento (RV 739) opéra en 3 actes, livret de Giovanni Palazzi, créé au Teatro San Angelo d Venise en 1720

    Gemma Bertagnolli, soprano : Rosane
    Guillemette Laurens, mezzo soprano : Rustena
    Sara Mingardo, contralto : Melindo
    Nathalie Stutzmann, contralto :Damira
    Philippe Jaroussky, contra-tenore : Zeum
    Anthony Rolfe, Johnson tenore : Mamus

    Ensemble Matheus
    Jean-Christophe Spinosi, dir.
    Enregistré en septembre 2002

    OPUS 111, OP 30365, 2002 (3 volumes)

    CD1 : Sinfonia : 1. Allegro ; 2. Andante ; 3. Allegro —Atto primo Scena 1 : 4. Recitativo [Mamud, Damira] ; 5. Aria Mi fè reo l'amor d'un figlio [Mamud] — Scena 2 : 6. Recitativo [Damira, Zelim] ; 7. Aria Vorrei veder anch' io [Damira] — Scena 3 :8. Recitativo [Zelim, Rustena, Rosane, Melindo] ; 9. Aria Solo quella guancia bella [Rosane] — Scena 4 : 10.Recitativo [Rustena, Zelim, Melindo] ; 11. Aria Ne vostri dolci sguardi [Rustena] — Scena 5 : 12. Recitativo [Zelim, Melindo] ; 13. Aria Tu m'offendi [Zelim] —Scena 6 : 14. Recitativo [Melindo] ; 15. Aria La del Nilo sull'arene [Melindo] — Scena 7 : 16. Recitativo [Mamud, Rosane, Zelim, Rustena, Damira] ;Scena 8 : 17. Recitativo [Damira, Rustena] ; 18. Aria Se l'acquisto di quel Soglio [Damira] — Scena 9 : 19. — Recitativo [Rustena] ; 20. Aria Fragil fior, ch'appena nasce [Rustena] — Scena 10 : 21.Trio Aure placide, e serene [Rosane, Zelim, Melindo] ; 22. Recitativo [Rosane, Zelim, Melindo] ; 23.aria No non ti credo [Zelim] — Scena 11 : 24. Recitativo [Melindo, Rosane] ; 25. Aria Mi vuoi tradir, Io so — [Melindo] — CD2 : Scena 12 : 01.Recitativo [Rosane] ; 02. Aria Amato ben tu sei la mia speranza [Rosane] — Atto secondo, Scena 1 : 03. Recitativo [Mamud, Rosane] ; 04. Aria Vinta à piè d'un dolce affetto [Mamud] — Scena 2 : 05.Recitativo [Rosane, Melindo] ; 06. Aria Addio caro. Tu ben sai [Rosane] —Scena 3 : 07.Recitativo [Melindo, Rustena, Damira, Zelim] — Scena 4 : 08.Recitativo [Melindo, Zelim, Rustena] ; 09. Aria Un tenero affetto [Zelim] ; Scena 5 : 10. Recitativo [Rustena, Melindo] ; 11. Aria Quel bel ciglio, quel bel volto [Rustena] —Scena 6 : 12. Recitativo [Melindo] ; 13. Aria Occhio non gira [Melindo] ; Scena 7 : 14.Recitativo [Mamud, Rosane, Zelim, Rustena, Damira] —Scena 8 : 15Recitativo [Melindo, Rosane] ; 16. Aria Tu sei sol dell' alma mia [Rosane] —Scena 9 : 17. Recitativo [Mamud, Rustena, Damira, Zelim, Melindo] ; 18. Quintetto Anima mia, mio ben [Mamud, Rustena, Damira, Zelim, Melindo] — CD3 : Atto terzo, Scena 1 : 01.Recitativo [Zelim, Mamud, Melindo] ; 02. Aria Lo splendor, ch'à sperare m'invita [Zelim] — Scena 2 : 03.Recitativo [Mamud, Melindo] ; 04. Aria Crudele, tu brami [Melindo] — Scena 3 : 05. Recitativo [Mamud. Damira] ; 06. Aria Quando serve alla ragione [Mamud] — Scena 4 : 07.Recitativo [Damira, Rustena] ; 08. Aria Lagrimette aile pupille [Damira] — Scena 5 : 09. Recitativo [Rustena] ; 10. Aria Cara sorte di chi nata [Rustena] —Scena 6 : 11. Recitativo [Rosane, Zelim, Melindo] — Scena 7 : 12. Recitativo [Rosane, Zelim] ; 13. Aria Con cento, e cento baci [Rosane] — Scena 8 : 14. Recitativo [Zelim] ; 15. Aria Sia conforto aile tue piaghe [Zelim] ; 16. Recitativo [Zelim, Melindo, Rosane, Rustena, Damira, Mamud] — Scena 9 : 17. Recitativo [Zelim, Rosane, Melindo, Damira, Mamud, Rustena] — Scena 10 : 18.Coro Dopo i nembi, e le procelle

    33 / 144

    Vivaldi
    L'Olimpiade

    Sara Mingardo, contralto (Licida) - Roberta Invernizzi, soprano (Megacle) - Sonia Prina, contralto (Aristea) - Marianna Kulikova, mezzo-soprano (Argene) - Laura Giordano, soprano (Aminta) - Riccardo Novaro, baryton (Clistene) - Sergio Foresti, basse (Alcandro)
    Concerto Italiano
    Rinaldo Alessandrini, direction

    Opus 111 OP 30316 Vivaldi Edition
    Opere Teatrali vol. 1
    Tesori del Piemonte vol.15

     

     

    Jean-Marc Warszawski
    2008

    Musicologie.org
    56 rue de la Fédération
    93100 Montreuil
    06 06 61 73 41

    ISSN 2269-9910

    Références / musicologie.org 2016

    <

    Jeudi 9 Juin, 2016 3:23