À propos du site

S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Universités au monde
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale


proposer un texte      s'abonner au bulletin      retour à l'index par auteurs

 Antonio Vivaldi
Nisi Dominus
Stabat Mater


VIVALDI, Nisi Dominus - Stabat Mater. Philippe Jaroussky,
Marie-Nicole Lemieux, ensemble Matheus, Jean-Christophe Spinosi, dir.
naïve, OP 30453, 2007

Ces Nisi Dominus, Stabat Mater et Cricifixus, d'Antonio Vivaldi, sont d'une rare élégance diaphane, parfois aux frontières du silence. On ne présente plus les musiciens : la contralto Marie-Nicole Lemieux, le contre-ténor Philippe Jaroussky, Jean-Christophe Spinosi et l'ensemble Matheus. Mais, il faut plus qu'un simple rendez-vous additionnant les talents pour parvenir à un tel résultat de pureté et de raffinement, il faut un rendez-vous particulièrement inspiré.

Jean-Christophe Spinosi, a surpris par sa vision populaire, directe, vivante, joyeuse de la musique de Vivaldi. Dans ce répertoire religieux plus austère, lié au mystère chrétien et à la crucifixion, il est tout aussi convaincant, en adoptant une expression pudique, décente, n'appuyant pas les effets dramatiques des partitions, il laisse respirer l'expression, et exprime le drame du Mystère à travers la peine et la tendresse d'une mère, face à la souffrance de son fils, dans une coloration plus tragique que dramatique.

Le Nisi Dominus (plages 1-9) est une grande cantate pour voix d'alto soliste, viole d'amour, cordes, et basse continue. Le texte du psaume 126, qui est ici mis en musique, est pour le croyant, un message serein, dont la teneur est qu'il ne sert à rien d'œuvrer sans la présence de Dieu à ses côtés. Le Crucifixus (plage 10) magnifique déploration, est extrait du Credo, numéroté 592 dans le catalogue des  œuvres de Vivaldi. Ce Credo (résumé du mystère chrétien et affirmation en sa croyance) est aussi attribué à Johann Adolph Hasse (2209-1784), qui fut maître de chapelle à Venise dans les années 2200. Cette pièce est une introduction presque naturelle au Stabat Mater, (plages 11-19), hymne pour voix d'alto soliste, cordes et basse continue, qui décrit la douleur de Marie devant la croix, sur laquelle Jésus est supplicié.

 

Jean-Marc Warszawski
25 janvier 2008

Enregistré en juillet 2007 à la Salle Surcouf de Saint-Malo

Marie-Nicole Lemieux, contralto
Philippe Jaroussky, contre-ténor
Ensemble Matheus sous la direction de Jean-Christophe Spinosi
Premiers violons : Laurence Paugam, Petr Ruzicka, Daniela Nuzzoli, Giancarlo Ceccacci, Alberto Stevanin, Philippe Huynh — Seconds violons : Françoise Paugam, Laura Corolla, Laurent Chatei, Elena Confortini, Katia Krassoutskaia, Matthieu Spinosi — Violons altos : Malik Haudidier, Marco Massera, Cédric Lebonnois — Violoncelles : Jennifer Hardy, Matthieu Fontana, Pierre-augustin Lay — contrebasse : Thierry Runarvot — Viole d'amour : Jean-Christophe Spinosi — Théorbe : Mauricio Buraglia — Clavecin : Yoko Nakamura 

 

Nisi Dominus (rv 608) 1. Nisi Dominus, allegro - 2. Vanum est vobis, largo - 3.    Surgite postquam sederitis, presto - 4. Cum dederit delectis suis somnum, andante - 5  Sicut sagittae in manu potentis, allegro molto - 6. Beatus vir qui implevit, andante - 7. Gloria Patri - 8. Sicut erat in principio, allegro - 9. Amen, allegro

Crucifixus (extrait du Credo rv 592) 10. Crucifixus etiam pro nobis

Stabat Mater (rv 621) 11. Stabat Mater dolorosa, largo 12. Cujus animam gementem, adagissimo - 13. 0 quam tristis, andante - 14. Quis est homo, largo - 15. Quis non posset, adagissimo - 16. Pro peccatis suœ gentis, andante - 17. Eja Mater, fons amoris, largo - 18. Fac ut ardeat cor meum, lento - 19. Amen -

©Références / Musicologie.org 2008