musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Les 12 « Concerti di Parigi » de Vivaldi par I'ensemble Il delirio fantastico

Antonio Vivaldi, Concerti di Parigi, Il Delirio fantastico, sous la direction de Vincent Bernhardt. Calioppe 2016 (CAL 1740).

Enregistré les 13-14 octobre 2015, église Bellancourt, Paris.

31 mars 2017, par Jean-Marc Warszawski ——

Contrairement à d'autres « concertos parisiens », ces douze-là n'ont pas été composés à la demande d'une institution comme le Concert spirituel ou celle d'un mécène parisien, mais tiennent leur nom d'un recueil manuscrit conservé à Paris, dont on ne connaît pas vraiment la provenance.

On suppose que ce recueil a été vendu par Vivaldi à l'un de ses nombreux visiteurs français, si on veut bien donner un tel sens aux deux seuls concertos originaux de cette collection adoptant le rythme pointé à la française. Les autres pièces sont un recyclage d'œuvres datant des années 1720, conservées aujourd'hui à Turin. Autant dire que l'acheteur s'est vraisemblablement fait arnaquer. Mais il faut bien vivre. Diffuser des copies pouvait rapporter plus que l'édition, et court-circuitait les éditions « non autorisées ». Haydn, plus tard, en bon commerçant savait vendre les mêmes partitions en exclusivité à différents éditeurs.

Vivaldi a composé une quarantaine de concertos grossos, c'est-à-dire sans soliste, l'orchestre étant divisé en deux, le ripieno accompagnant le concertino, ou jouant ensemble dans les tutti. Ils sont tous en trois mouvements : rapide, lent, rapide.

Pour l'un deux concertos originaux de ce recueil (no 1 en sol mineur), Il delirio fantastico a eu la curiosité de jouer une des parties rayées (comme quoi ce n'était pas une recopie définitive au propre), et l'ont adoptée. Pour les autres concertos, l'ensemble a préféré les originaux de Turin.

Ce ne sont pas là les concertos les plus joués, bien qu'ils jouissent de plusieurs enregistrements hors de France, mais ils constituent un très agréable moment musical, avec un enregistrement assez proche des instruments, donnant de manière flatteuse de la basse et de l'étoffe au ripieno.

 

1-3. no 5, en do majeur, RV 114.

4-6. no 6, en sol mineur, RV 154

7-9. no7, en la majeur, RV 160

10-12. no 3, en do mineur, RV 119

13-15. no 10, en majeur, RV 121

16-18. no 1, en sol mineur, RV 157

19-21. no 4, en fa majeur, RV 136

22-24. no 8, en mineur, RV 127

25-27. no 11, en sol majeur, RV 150

28-30. no 12, en la majeur, RV 159

31-33. no 2, en mi mineur, RV 133

34-36. no 9, en si♭majeur, RV 164

 

 

Jean-Marc Warszawski
31 mars 2017

 

Jean-Marc Warszawski, ses derniers articles : Un son de quatuor venu des steppes du Kazakhstan Cora Irsen : tout le piano de Marie JaëllLes vocalises minute d'Elena VassilievaSaint-Louis : chroniques et musiques du xiiie siècleMatteo Fossi : Schubert, de l'unité au fragmentL'ensemble « Les harpies » entre Paradis, Enfer et belle musiqueFlorent Nagel, Lewis Caroll, Alice et Satie au pays des merveilles Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Vendredi 31 Mars, 2017 15:59