musicologie
dimanche 3 septembre 2017
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Musique de chambre à Giverny : Au bord de la Caspienne

Adriana Ferreira, Nikita Boriso-Glebsky, Michel Strauss, Franghiz Ali-Zadeh, Fedor Rudin, Kei Tojo. Photographie © musicologie.org.

Tous les ans, à l'initiative et sous la direction du violoncelliste Michel Strauss, musique de chambre à Giverny réunit en résidence une trentaine de musiciens, des juniors parmi les plus prometteurs de leur génération et quelques séniors blanchis sous le pupitre, dans un répertoire exigeant, avec une bonne dizaine de concerts. Cette 14e session 2017 s'est tenue du 17 au 27 août. Les thèmes en étaient « La route de la soie et les Mille et une nuits», « Musique en révolution ». Franghiz Ali-Zadeh, compositrice azerbaïdjanaise en était l'invitée.

Concert du dimanche 20 août 2017 ——

Alexandre Borodine, Dans les steppes d'Asie centrale, esquisse symphonique, composée en 1880, dédicacée à Franz Liszt, créée à Saint-Pétersbourg le 8 avril 1880, aux festivités du 25e anniversaire du règne d'Alexandre II, transcription par la classe de Cyrille Lehn au Conservatoire national supérieur de Paris.

Adriana Ferreira (flûte), Bogdan Sydorenko (clarinette), Marcel Cara (harpe), Aylen Pritchin, Nikita Boriso-Glebsky, Fedor Rudin, Luka Ispir, Julia Turnovsky (violons ), Xavier Jeannequin, Vladimir Percevic (altos), Zlatomir Fung, Lisa Strauss (violoncelles), Jean-Édouard Carlier (contrebasse).

La vie de Borodine commence comme au théâtre : enfant  d'une fille de soldat et d'un prince général d'armée au-delà de n'être plus très jeune, il est déclaré sous le nom d'un serf du prince, qui veille financièrement à l'établissement de son fils, arrange, peu avant de mourir, un mariage entre la mère (qui se fait passer pour la tante de l'enfant) et un médecin militaire. Borodine est particulièrement doué pour la musique, mais on est chez des gens sérieux, il fait médecine. Il devient médecin militaire comme le mari de sa tante qui est sa mère, et tourne de l'œil à la vue de son premier blessé. Il devient un imminent chimiste et professeur, ouvre une école de médecine pour les femmes, se dit être un musicien du dimanche, membre fameux groupe des cinq (Moussorgski, Balakirev, Rimski-Korsakov, César Cui). La vie de ../Biographies/b/borodine.html finit comme au Théâtre, il meurt subitement au cours d'un bal masqué qu'il a organisé.

Spécialiste des violents contrastes et de souffles orchestraux furieux, il a paradoxalement un sens affirmé pour la musique de chambre, comme nous avons pu l'entendre ici même l'an passé avec son second quatuor, et une fine sensibilité dans ses romances.

Tout le monde sifflote les thèmes de Dans les steppes d'Asie centrale sous la douche ou en se brossant les dents, qui évoque le passage d'une caravane escortée par des soldats russes (effet de rapprochement et d'éloignement) dans le désert (la note aiguë qu'on entend dès le début). Quatre éléments sont en jeu : le désert, les soldats russes, la progression de la caravane et les indigènes (les chants d'Orient).

Aylen Pritchin. Photographie © musicologie.org.

Reinhold Glière, Ouverture de Shakh-Senem, opéra en 4 actes, composé en 1923-1926, créé à Bakou le 17 mars 1927, transcription par la classe de Cyrille Lehn au Conservatoire national de musique de Paris.

Aylen Pritchin, Fedor Rudin, Nikita Boriso-Glebsky, Luka Ispir, Julia Turnovsky (violons), Xavier Jeannequin, Vladimir Percevic (altos), Zlatomir Fung, Lisa Strauss (violoncelles), Jean-Édouard Carlier (contrebasse).

Né en 1875 à Moscou, Glière qui fut un des premiers professeurs de Prokofiev, est un important compositeur, célèbre pour ses ballets qui sont devenus des modèles en Russie. Continuateur de la rutilance orchestrale et du sens épique, spectaculaire, des Cinq, il s'est intéressé aux musiques populaires slavonnes et orientales (celles de la caravane de Borodine). Il a été professeur aux Conservatoires de Kiev et de Moscou. Il a activement participé aux activités des institutions musicales et fut dix années durant Président du comité d'organisation de l'Union des compositeurs de l'U.R.S.S. En 1923, il participe à l'organisation de la vie musicale en Azerbaïdjan et y compose son opéra, qui réunit l'héritage de ses aînés et des éléments des musiques populaires azerbaïdjanaises.

Franghiz Ali-Zadeh, Création, pour violoncelle principal, flûte, 2 violons et un alto.

Michel Strauss (violoncelle), Adriana Ferreira (flûte), Nikita Boriso-Glebsky (violon), Fedor Rudin (violon), Kei Tojo (alto).

La compositrice azerbaïdjanaise Franghiz Ali-Zadeh est l'invitée 2017 à Musique de chambre à Giverny. Née à Bakou, elle a achevé ses études au Conservatoire d'État d'Azerbaïdjan. Intéressée par diverses avant-gardes, qu'elle a défendues comme pianiste, elle en a intégré des idiomes et des techniques d'écriture, dans une esthétique personnelle inspirée des traditions populaires de son pays. Elle est aujourd'hui reconnue internationalement.

Julia Turnovsky et Fedor Rudin. Photographie © musicologie.org.

Borodine, Danses polovtsiennes, arrangement pour clarinette, quatuor à cordes et piano par Stéphane Gassot, Camille Pépin et Harry Allouche

Bogdan Sydorenko (clarinette), Luka Ispir (violon 1), Julia Turnovsky (violon 2), Xavier Jeannequin (alto), Lisa Strauss (violoncelle), Yun-Yang Lee (piano).

Le grand œuvre de Borodine fut Le prince Igor, opéra sur lequel il travailla 16 ans sans pouvoir l'achever à cause du bal masqué fatal. Nicolaï Rimski-Korsakov et Alexandre Glazounov complétèrent l'œuvre qui fut créée le 4 novembre 1890 à Saint-Pétersbourg, près de quatre ans après la mort  de leur ami chimiste musicien du dimanche. La fin de l'acte II comprend cinq danses avec chœur, les célèbres Danses polovtsiennes, devenues œuvre indépendante, les instruments remplaçant souvent le chœur. 1. Introduction et danse ondulante des jeunes filles ; 2. Danse sauvage des hommes ; 3. Danse générale ; 4. Récapitulation.

Nikita Boriso-Glebsky, Alexis Gilot, Luka Ispir. Photographie © musicologie.org.

Aram Khatchatourian, « La danse du sabre », extrait du ballet Gayaneh, composé en 1942, créé en 1957 au théâtre Bolchoï à Moscou, transcription pour violon et piano par Jascha Heifetz.

Nikita Boriso-Glebsky (violon), Jean-Claude Vanden Eynden (piano).

Khatchatourian, c'est l'Arménie. Né en 1903 à Tbilissi, il étudie d'abord le commerce, puis la biologie, entre tard en musique par le violoncelle, l'oreille vissée par les chants populaires, particulièrement ceux chantés par sa mère et les Ashougs des bardes arméniens. Avec quelques pièces brillantes et d'allure spontanée, non sans rudesse, il atteint une immense notoriété mondiale, dont cette Danse du sabre. En 1950 il est nommé professeur au Conservatoire de Moscou, puis au mythique Institut Gnessine, ses lieux d'études. Couvert d'honneurs, il forme avec Prokofiev et Chostakovitch le socle de la musique d'URSS. Il s'est également inspiré des musiques populaires de Géorgie et d'Azerbaïdjanais. Exotisme suprême, tardivement de l'impressionnisme français. Selon lui, il faut une  « musique qui soit belle en soi, ni grande, ni petite, mais simplement belle, ouverte, épanouie, heureuse de vivre. Il y a trop de laideur et de désespérance dans le monde pour que nous les laissions envahir notre art. »

Jean-Marc Warszawski
3 septembre 2017.

Les concerts de la session 2017

1. Ode à la joie ; 2. Sur les routes de la soie ; 3. Le mythe et la musique ; 4. Au cœur des Mille et une nuits ; 5. Au bord de la Caspienne ; 6. Soirée Franco-Russe ; 7. La Révolution d'octobre ; 8. La poédsie et la musique ; 9. La révolution de l'art en musique ; 10. Deux géants de la révolution en musique ; 11. Prends garde à toi !

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

© musicologie.org 2017

bouquetin

Vendredi 15 Septembre, 2017 0:53