bandeau encyclopédie
Actualités . Biographies . Textes . Annonces . Livres . Cédés . Agenda . Bulletin . Recherche .  

[9e siècle] [10e siècle] [11e siècle] [12e siècle] [13e siècle] [14e siècle]
[15e siècle] [16e siècle] [17e siècle] [18e siècle] [19e siècle]  [20e siècle]

A  B  C  D  E   G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X   Z

Troubadours et trouvères

Les troubadours sont des poètes occitans, qui ont développé l'art du chant courtois, entre 1000 et 1350, soit 8 à 10 générations. Il nous reste les noms de 450 troubadours et plus de 2 500 chansons.

Ils sont en général des personnes de haut rang. Leurs œuvres sont colportées par  les ménestrels.

Les plus anciens témoignages sont le duc d'Aquitaine, Guillaume IX, résidant à Poitiers, et son vassal, le vicomte Eble de Ventadour.

Plus tard, les Gascons Cercamon et Marcabru, le prince de Blaye, Jaufré Rudel. Plus tard encore, Bernard Marti, Bernard de Ventadour, Guiraut de Bornelh, Peire Vidal, Arnaut Daniel, Raimbaut de Miraval, des femmes également, les trobairitz, comme une comtesse de Die, ou la dame Na Castelloza, jusqu'au « dernier des troubadours », Guiraut Riquier de Narbonne..., mais pas vraiment, si on compte l'activité, jusqu'en 1350, de poètes toulousains, regroupés dans le  « Consistoire du gai savoir », qui écrivirent les règles d'un art qui ne leur survécut pas.

La Croisade des Albigeois, déstabilisa l'Occitanie, appauvrit les cours, déplaça peu à peu l'art vers les villes et maisons bourgeoises, et changea les sujets poétiques vers le religieux, le politique. Les artistes eux-mêmes furent attirés par l'Espagne  et l'Italie.

Les trouvères, sont les poètes, qui au nord de la Loire adaptent le chant courtois, vers la fin du XIIe siècle. On connaît les noms de 200tr ouvères (Gace Brulé, Blondel de Nesle, Conon de Béthune, etc.). En Allemagne, on les nomme les Minnesingers.

Bibliographie

Discographie

01 /
Richard Coeur de Lion
Alla Francesca
Enregistré en mars 1996
1.Anon: Lai du Chèvrefeuille — 2. Anon: L'autrier m'en aloie—3. Richard Coeur-de-Lion: Ja nuns hons pris — 4.Guiot de Dijon: Chanterai por mon coraige — 5. Chastelain de Couci: Linouviautz tanz — 6. Anon: Vocis tripudio — 7. Chastelain de Couci: A vous, Amours — 8. Anon: Canticum exercuit - Anon: Canticum letitie — 9. Conon deBéthune: Bien me deüsse targier — 10. Gace Brulé: Quant voi la flourboutener — 11. Anon: Redit etas aurea — 12. Anon: Christus patris gratie -Anon:  Vineam meam plantavi - Anon: Offerat ecclesia — 13. Bernart deVentadorn: Can vei la lauzeta — 14. Gaucelm Faidit: Fortz chausaest 
Sources manuscrites : [1] Ms T (Paris, Bibliothèque Nationale, fr 12615 f.66 -"Manuscrit de Noailles") - [2] Ms K (Paris, Bibliothèque de l'Arsenal, 5198 p.342 - [3] Ms O (Paris, Bibliothèque Nationale, fr 846 f.62v -"Chansonnier Cangé") - [4] Ms O (Paris, Bibliothèque Nationale, fr 846f.28 - "Chansonnier Cangé") - [5] Ms M (aka W)(Paris, BibliothèqueNationale, fr 844 f.53v - "Chansonnier du Roy") - [6] Florence, BibliotecaMediceo-Laurenziana, ms Pluteo 29,1 f.465v - [7] Ms O (Paris, BibliothèqueNationale, fr 846 f.4v - "Chansonnier Cangé") - [8a] Wolfenbüttel, Herzog-August Bibliothek, ms 1206 f.179 - [8b] Wolfenbüttel, Herzog-AugustBibliothek, ms 1206 f.190v - [9] Ms O (Paris, Bibliothèque Nationale, fr846 f.18 - "Chansonnier Cangé") - [10] Ms O (Paris, BibliothèqueNationale, fr 846 f.108v - "Chansonnier Cangé") - [11] Florence, Biblioteca Mediceo-Laurenziana, ms Pluteo 29,1 f.318v - [12a] Florence, Biblioteca Mediceo-Laurenziana, ms Pluteo 29,1 f.465v - [12b] Florence, Biblioteca Mediceo-Laurenziana, ms Pluteo 29,1 f.466v - [12c] Florence, Biblioteca Mediceo-Laurenziana, ms Pluteo 29,1 f.467v - [13] Ms G (Milan, Biblioteca Ambrosiana R 71 superiore f.10) - [14] Ms. X (aka U) (Paris, Bibliothèque Nationale, fr. 20050 f.57r - « Chansonnier de Saint-Germain-des-Prés »)
Opus 111 - réf : OPS 30-170. Le site de Alla Francesca

02 / 143
Chants d'amour des troubadours
Troubadours Art Ensemble
Occitan Trob'Art (6) : Florilège
Sandra Hurtado-Ròs, soprano
Troubadours Art Ensemble, direction Gérard Zuchetto
Enregistré au Château de Sédières en Corrèze en mai 2002
Jaufre Rudel (v.1125-v.1148) : Lanquan il jorn son lonc en mai (Lorsque les jours sont longs en mai) - Matfre Ermengaud (v.1288-1322) : Dregz de natura comanda (Le droit naturel commande) - Giraut de Bornelh (v.1162-1199) : Reis glorios verais lums e clartatz (Roi glorieux, vraie lumière et clarté) - Peirol (v.1188-v.1222) : Atressi co-lh signes fai (Comme fait le cygne) - Guiraut Riquier (v.1254?-1292) : Jesu Christ filh de Dieu viu (Jésus Christ, fils de Dieu) - La Comtessa de Dia (autour de 1200) : A chantar m'er de son qu'eu nonvolria (Il me faut chanter à propos de ce que je ne voudrais pas) - Bernart de Ventadorn (v.1147-v.1170) : Quan vei la lauzeta mover de joi sas alas (Quand je vois l'alouette agiter de joie ses ailes)
TR007 - 3760049340075 TroubadourArt Ensemble 

3/164
Christophorus Digital 77117? 1991
Amours et désirs
Chansons des trouvères
Ensemble für frühe Musik Augsburg
1. Ce fu en mai — 2. En un vergierlez une fontenele — 3. Lucis orto sydere —  4. Por coi mebait mes maris — 5. L'amour dont sui espris — 6. La uitimeestampie royal  — 7.      Contre ledous lans novel — 8. Jherusalem, grant damage me fais — 9. Volezoir la muse Muset — 10. Par un tres bel jour de mai — 11. Deramis cadunt folia — 12. L'autrier par la matinee — 13. Laseptime estampie royal —  14. Bele Yolanz en ses chambres sesseoit —   15. Ecce latentur omnia

 

rectangle textes

 

Musicologie.org

56 rue de la Fédération

93100 Montreuil

06 06 61 73 41

À propos - contact

      ISSN 2269-9910

 

   La petite bibliothèque

   Analyses musicales

   Cours d'écriture

 

 

 

   musicologie.org 2016

  Téléchargements

  Presse internationale

 

  Collaborations

  Nous soutenir

Dimanche 3 Juillet, 2016