Fév.  2016 [détails]
98 034 visiteurs
143 802 pages lues

musicologie gazette musicale

17e année, dimanche 13 mars 2016

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes .  

trait Actus à la Une trait

Les frères MoutinLe Moutin Factory 5tet embrase les foyers du théâtre de Caen

Par Alain Lambert —— Un duo de jumeaux qui jasent et jamment ensemble depuis tout petits, d'ailleurs ils nous en donneront un aperçu sur un long medley, hommage à Ornette Coleman, aux balais et à mains nues pour Louis Moutin, la mèche en bataille sur la contrebasse pour François Moutin.
Un pianiste franco-new-yorkais, Jean Michel Pilc, qui ne demande .../...

 Les scènes berlinoises ont vendu plus de 3 millions de billets en 2015 —— Les scènes subventionnées berlinoises considèrent 2015 comme une très bonne année quant à la fidélité du public. Elles on reçu 3,1 millions de spectateurs payants, pour 9 484 représentations parmi lesquelles 429 créations, 1 302 spectacles ont été invités à l'extérieur de la ville.Le secrétaire d'État aux affaires culturelles, ..
 L'académie de printemps de Villefavard —— Bien avant la création d'une salle de concert de 300 places en en 2002, la ferme Villefavard fruit utopique du début du xixe siècle, accueille durant l'été de jeunes instrumentistes du monde entier réunis dans une même envie de faire partager leur art. Dans les années 90 débutent les premiers stages dans la villa

▉ Les publics de la culture et des médias en pratiques : actualités de la recherche sur la réception, 18-19 novembre 2016—— Le terme de public s'inscrit au carrefour de la sociologie de la culture et des médias. Face aux discours concevant

Opéra et politi- que : la culture spectacle selon Marc Signorile

Instrumentalisés plus ou moins ouvertement par un pouvoir politique devenu commanditaire, la culture et l'art entrent dans une démarche utilitariste et produisent alors des effets pervers. Le spectaculaire, qui

Ken OssalaBallet du Grand Théâtre de Genève : ombres et lumières à Caen

Par Alain Lambert —— « Lux » donc, du chorégraphe Ken Ossala, joue magnifiquement la partition du Requiem de Fauré, et le met en lumière, en clair obscur, après un prélude où les 22 corps du ballet sont étendus, inertes, sur la scène. Comme un lointain clin d'oeil au Béjart du Ballet for life, et aux suaires du premier tableau. Mais là où Béjart privilégiait presque constamment le collectif, Ossala fait .../...

▉ L'État en scènes. Théâtres, opéras, salles de spectacles du XVIe au XIXe siècle : aspects historiques, politiques et juridiques, 14, 15 et 16 juin 2017, Amiens —— Le Pouvoir entretient une relation particulière avec le monde des spectacles. Souvent, les princes se sont mis en scène au travers de protocoles minutieux réglant et rythmant leur existence quotidienne et la vie officielle de leurs cours.

Chouchane SiranossianRavel, Falla, Enesco : Jos van Immerseel dirige Anima Aeterna

Par Eusebius —— Point ne suffit de tout mettre en œuvre pour une lecture « historiquement informée », avec instruments d'époque (ou copies), avec un respect strict des indications métronomiques pour que l'entreprise aboutisse toujours. En témoigne toute la première partie du concert, consacrée à Ravel. S'il a empli l'Auditorium, le Boléro — pour fidèles que soient les instruments, leur jeu

Henri Dutilleux (1906-2013), Pages de jeunesse. Pascal Godard (piano), Daniel Breszynski (trombone), Alexandre Gattet (hautbois), Vincent Lucas (flûte), Marc Trenel (basson). Indésens 2016 (INDE 087).

Healing Unit, « Messing Around »Healing Unit, « Messing Around » improvisé à l'Improviste

Par Alain Lambert —— En fait de 50e rugissant, c'est plutôt le 51e numéro de la collection kraft qui franchit le cap ici puisque le tout premier n'était qu'un essai / hommage, numéroté 000, mais largement transformé depuis. Et en péniche en plus ! .../...

Philippe pierlotLa Passion selon Saint- Jean, à Notre-Dame de Paris

Par Flore Estang —— Issu d'une dynastie de musiciens, se disant lui-même autodidacte (?), Philippe Pierlot associe souplesse et humilité dans sa direction. Le geste ample et délié invite avec douceur les chanteurs à respirer pour émettre leur plus beau son, puisque détendu. Ne dirigeant pas pendant les airs, il laisse aux musiciens du continuo l'autonomie de l'écoute du soliste. Avec une attention bienveillante, il sollicite chanteurs et musiciens, relançant avec vigueur la machine collective si besoin. Le résultat fut brillant et riche en émotions, lors de la représentation de la Passion selon Saint-Jean, ce mercredi 9 mars dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Ultime représentation de cette œuvre célèbre, le

Keith EmersonLe virtuose Keith Emerson, géniedurock progressif est mort

Par Jean-Marc Warszawski —— Nédans leYorkshire en 1944, Keith Emerson est mort hier jeudi 10 mars 2016.
Il suit des études classiques de piano et découvre le jazz, et se met encore jeune adolescent à l'orgue Hammond, les moyens financiers familiaux le ...

Jazz at Berlin Philarmonic VJazz at Berlin Philarmonic V, « Lost Hero: Tears for Esbjörn »

Par Alain Lambert —— Un concert à la Philarmonie de Berlin plus convivial que celui vécu à Cologne récemment par le claveciniste iranien Mahan Esfahani, empêché de jouer Steve Reich et de le présenter en anglais [voir la chronique]. Le public jazz de Berlin, lui, ...

 

L'orchestre des Pays de Savoie en crise russophilique

Par Jean-Marc Warszawski —— Voici un magnifique programme de musique russe tragique, épique, lyrique, parfois débridée, qui n'a pas grand-chose à voir en fait ni avec l'Orient ni avec l'Occident de son titre, mais magnifie une russophile qui n'est pas une question de géopolitique.

Tant qu'on glosera des relations entre Chostakovitch et Staline, on ne dira pas grand-chose de la musique, sinon des bêtises telles que les artistes s'accommodant du régime seraient de mauvais artistes (en défendant la mémoire Louis Ferdinant Céline dans le même temps) et les opposants de

some other time Nils Landgren with Janis Siegel « some other time » : bel hommage à Léonard Bernstein

Par Alain Lambert –– Nils Landgren, le suédois au trombone rouge et à la voix venue du nord, au vibrato léger, qui oscille souvent entre jazz funky et ballades pour crooner (son cédé de standards sur le thème de la lune et des étoiles était un petit bijou)

Elsa Grether Aimer à n'en savoir que dire… Elsa Grether àViserny

Par Eusebius —— Humble village de moins de 200 habitants, perdu entre Montbard et Semur-en-Auxois, dans le nord de la Côte-d'Or, Viserny possède une église, construite au XVIe siècle — classée monument historique — qui mérite une restauration.

 

Les cédés

Invitation à la danse, Christiane Baume-Sangland et Dana Ciocardie, piano à quatres mains. Œuvres de Grieg, Huber ...

Pauline Viardot, Songs (Russian Songs, twelve Mazurkas after Chopin), Ina Kancheva (soprano), Kamelia Kader (mezzo-soprano), Christo Tanev (violoncelle), Ludmil Angelov ...

Jazz at Berlin Philarmonic V, « Lost Hero : Tears for Esbjörn », ACT  2016 (ACT 9815-2).

La musique baroque : une musique contemporaine ? L'interprétation chez Harnoncourt

Nikolaus HarnoucourtUn texte de François Coadou de 2004 ——On a coutume de considérer Harnoncourt comme l'initiateur du renouveau de la musique baroque dans la deuxième moitié du XXe siècle — ou, en tout cas, on a coutume de le considérer comme l'initiateur de ce renouveau, de tous, le plus exemplaire ...

Nour-Eddine Saoudi, Directeur du nouvel opéra d'Alger : « Un temple qui nous réconcilie avec Nour-Eddine Saoudinous-mêmes »

Propos recueillis par Jean-Luc Vannier —— Élève des grands maîtres d'Alger, 1er Prix du Conservatoire, Nour-Eddine Saoudi, considéré comme l'une des valeurs sûres pour la musique andalouse de style algérois, a été nommé, comme nous l'annoncions dans nos colonnes en janvier dernier, Directeur du nouvel opéra d'Alger ...

Pour la jeunesse ! Maestracci, Elgar et Schumann

Victor Julien-LaferrièrePar Eusebius —— Dénominateur commun des trois œuvres programmées, la jeunesse de l'à peine trentenaire, Aurélien Maestracci, de Victor Julien-Laferrière, interprète d'Elgar, et la jeunesse de la première symphonie « Le Printemps » de Schumann.
L'année Rameau aurait dû nous permettre de découvrir cette Passacaglia, fragments archaïques, commande de l'Orchestre Dijon Bourgogne à Aurélien Maestracci.

 

Musicologie.org,56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ <a href="tel: 0606617341">06 06 61 73 41</a>.@Contact
SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

Bertrand Yves, Le Chansonnier Marcel Legay, Le son d'une belle âme. « Cabaret », L'Harmattan, Paris 2015 [278 p. ; ISBN 978-2-343-07304-0, 31€]


Aujourd'hui
2016
<<   Mars   >>
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

À l'affiche

Les livres

Art de la fugue

Cook Martha, L'Art de la fugue : une méditation en musique. Fayard, Paris 2015 [ 272 p. ; ISBN 978-2-213-68181-8 ; 17 €]

Richard Powers, Orfeo. « Lot 49 », Le Cherche Midi, Paris 2015 [368 p. ; ISBN 978-2-7491-4916-5 ; 22 €]

Roy Jean-Louis, L'Auditorium de Dijon : bientôt vingt ans. L'Harmattan, Paris 2015 [255 p. ISBN : 978-2-343-07401-6 ; 27 €].

Agenda

Revue de presse