Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Geminiani Francesco
1687 - 1762

Francesco Saviero, Xavier

 

Né le [certainement] 3 décembre, baptisé le 5 décembre 1687 à Lucca, mort à Dublin le17 septembre 1762.

Son père, Giuliano, violoniste à la chapelle palatine de Lucca, peut être son premier professeur de musique.

On cite Corelli, Alessandro Scarlatti et Carlo Ambrogio Lonati (à Milan) qui lui auraient donné des leçons, mais la documentation ne peut le confirmer.

Son nom figure dans les registres de la paroisse de San Maria Corteolandini, où sa famille réside entre 1691 et 1704.

San Maria Corteolandini San Maria Corteolandini

San Maria Corteolandini San Maria Corteolandini

De décembre 1706 à mars 1707, il est à Naples, premier violon au teatro dei Fiorentini pendant le carnaval.

De 1707 à 1709, il reprend le poste de son père à la chapelle palatine de Lucca, dirige et joue le premier violon au Théâtre de la cour, puis il  quitte l'Italie en 1714 pour Londres, où il obtient la protection du Baron Johann Adolf Kielmansegge. Ses premières œuvres et sa virtuosité au violon  ont un vif succès.

Il devient une autorité musicale de Londres, au point de siéger en 1725, dans le jury chargé de choisir le nouvel organiste de l'église Saint-George.

La même année, il participe à la création de la Philo-Musicae et Architecturae Societas, une loge maçonnique dont la  première décision est d'éditer en 1726, les arrangements que Geminiani a composés sur les six sonates opus 5 de Corelli. Dédicacés à Sacra Maestà di Giorgio, Re della Gran Brettagna, Francia ed Ibernia, ces arrangements ont un grand succès.

En 1726, avec Giovanni Bononcini et Nicola Haym, il est un des premiers membres de l'Academy of Vocal Music.

En 1728, William Capel, 3e comte d'Essex, un de ses élèves et protecteur, lui offre la possibilité de devenir Maître de musique et compositeur de l'État d'Irlande. Mais Geminiani décline cette offre, en mettant en avant des raisons religieuses.

À la fin de l'année 1731, il organise une série de 20 concerts en souscription, à Londres, au Hickford's Room. Ces concerts, répartis sur 5 mois, — le premier a lieu le 2 décembre, s'achèvent à la fin du mois d'avril 1732. Les recettes lui permettent d'éditer et de rééditer ses œuvres. Il est à l'apogée de sa carrière.

De la fin 1732 à septembre 1733, il séjourne à Paris. Il semble qu'il ait tout juste couvert ses frais en vendant des dessins. Il y est vu en compagnie de Charles Moore, baron de Tullamore, qu'il rejoint à Dublin, le 6 décembre 1733, où il donne son premier concert public le 15, au Spring Gardens, qu'on appellera « Geminiani's Great Room », qu'il utilise aussi pour vendre des dessins.

Il est à Londres au printemps 1734, puis de nouveau à Dublin de 1737 à 1740. Il est à Paris en novembre 1740 pour y assurer ses publications.

En octobre 1741, sa présence est attestée à Londres. Le 9 février 1745, il y dirige, L'incostanza delusa, un pastiche sans lendemain.

En 1746, il est aux Pays-Bas, toujours pour des questions d'édition.

Ses nouvelles éditions n'ont pas le succès escompté, il se consacre à partir de 1748 à ses écrits théoriques et pédagogiques.

En avril 1750, il est à Londres, il y dirige un concerto spirituel au Drury Lane Theater, dont les bénéfices lui permettent de se rendre à Paris où sa présence est attestée en octobre 1751. Il y est de nouveau en 1754, pour la représentation, au théâtre des Tuileries, de La Forest enchantée, une pantomime dont il a composé la musique. De retour à Londres, il en publie une version de concert.

Charles Coote (1738-1800), 5e baron Coote,1er comte de BellomontCharles Coote (1738-1800), 5e baron Coote,1er comte de Bellomont

En 1759, il est de nouveau en Irlande, il s'installe à Cootehill, il est maître de musique de Charles Coote (1738-1800), 5e baron Coote, futur 1er comte de Bellomont en 1767. Geminiani apparaît pour la dernière fois en public le 3 mars 1760 au Great Musick Hall, dans Fishamble Street, à Dublin.

Dublin, Great Musick Hall, Fishamble Street

Il est un professeur réputé. Il a eu de très nombreux élèves.

Il est l'un des premiers violonistes à développer la virtuosité. Dans son art de jouer du violon, il reprend les principes de Corelli, et fixe la position moderne de la main gauche.

Voir : Castel Louis Bertrand (1688-1757)

 

Francesco Geminiani,Concerto grosso n° 12 en ré mineur,« la Folia ».

 

Francesco Geminiani, Sonate n° 6 en la mineurJaap ter Linden (violoncelle), Lars Ulrik Mortensen (clavecin), Judith-Maria Becker (violoncelle continuo).

 

Francesco Geminiani

Catalogue des œuvres musicales

RISM

Éditions

Écrits relatifs à la musique

Guida armonica o dizionario armonico, being a sure guide to harmony and modulation, in which are exhibited the various combina-tions of sounds consonant, and dissonant progressions of harmony, ligatures and vadences. Real and deceptive. By F. Geminiani. Opera X.

Rules for playing in a true taste on the violin, german flute, violoncello, and harpsichord, particulary the thorough-bass; exemplify'd in a variety of compositions on the subjects of englisch, scotch and irish tunes. By F. Geminiani. Opera VIII

A Treatise of good taste in the art of musick dedicated to His Royal Highness Frederick, prince of Wales. By F. Geminiani

The art of playing on the violin; containing all the rules necessary to attain to a perfection on that instrument; with a great variety of compositions which will also be very useful to those who study the violoncello, harpsichord &c. composed by F. Geminiani.. Opera IX

L'art de bien accompagner du clavecin par M. Geminiani

Bibliographie

Discographie

Il Furibondo ou les tribulations d'un italien à Londres, L'Escadron volant de la reine, œuvres de Geminiani, Hëndel, Corelli, Avison. B-Records 2017 (LBM 007).

Lire la présentation de Jean-Marc Warszwski

 

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995- 2002
Révision 4 juillet 2010
Refonte du miroir de page, ajout d'iconographie, 4 novembre 2013
Idem, 4 juillet 2017

TéléchargementsPresse internationale -

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil, 06 06 61 73 41

Références / musicologie.org 2016
ISSN 2269-9910

Mercredi 5 Juillet, 2017 5:29