bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Les Czech Virtuosi dans leur élément

 

Dijon, Auditorium, 24 janvier 2015, Par Eusebius ——

Tous en habit, les Czech Virtuosi, où les femmes sont rares, rejoignent avec naturel leur pupitre dans un ordre et un calme auxquels on n'est plus accoutumé. On se croirait plus jeune de quelques décennies tant cette pratique s'est raréfiée. De fait, ce cérémonial impose, d'emblée, les conditions optimales pour concentrer l'attention de chaque auditeur et réaliser le miracle de la musique.  En témoigne le silence qui suit leur accord : malgré la saison, aucune toux malencontreuse ne vient troubler ce rituel.  Les déplacements liés aux orchestrations variées des œuvres au programme, se dérouleront dans les mêmes conditions. L'orchestre, constitué des chefs de pupitres des orchestres moraves (en particulier le Philharmonique de Brno et l'Orchestre du Janáček Opera de la même ville), vient de donner, ici même, les deux premières représentations de Kátia Kabanová, de Janáček, où sa prestation, sous la baguette de Stefan Veselka, a fait l'unanimité. Il est dirigé ce soir par Adam Klemens, connu pour ses enregistrements, mais dont ce doit être la première prestation en France.

Le programme, centré sur l'œuvre de Dvořák, s'ouvre sur une œuvre emblématique du répertoire tchèque : l'ouverture de La Fiancée vendue, de Smetana. L'œuvre est l'une des plus redoutable pour les cordes, mais, miracle,  malgré le tempo particulièrement rapide imposé par le chef, celles-ci s'y montrent exemplaires de précision et de couleur. Le furiant en fugato parfaitement abouti, est stupéfiant de dynamisme et la partie centrale, où les bois apportent un répit souriant, réjouissante.

Le concerto pour violon de Dvořák, qui succède, est joué par un jeune et remarquable soliste tchèque, sorti de la Juilliard School en 2011 et ayant déjà remporté de nombreux prix : Josef Špaček D'une technique superlative, il en donne une lecture sensible et virtuose, jamais démonstrative, et chacun des mouvements est un régal. L'orchestre s'y montre remarquable, cela respire, au propre comme au figuré. Des passages quelque peu secondaires — ainsi la belle transition, quasi moderato, qui unit les deux premiers mouvements — prennent ici un relief singulier, servis par des bois que beaucoup de formations pourraient envier. Le finale, enlevé, avec ses rythmes et ses mètres si caractéristiques de furiant, et de dumka dans la partie centrale, respire la joie.

De nature concertante, la Mazourek opus 49, de forme rhapsodique, est particulièrement séduisante. On sent bien que Dvořák, libéré des contraintes formelles, avant d'écrire « son » concerto, dont la gestation fut longue et douloureuse, s'y livre pleinement, à mi-chemin de ses danses slaves. Pour autant, l'élégance, la distinction restent de mise, particulièrement dans le passage central, sensible, élégiaque. Une belle page qui méritait d'être connue.

Le concert s'achève sur la justement célèbre sérénade pour cordes, en mi majeur. Œuvre plus ambitieuse que son titre pourrait le laisser supposer, sa construction, le retour cyclique des thèmes lui confèrent une forte unité. Il est rare de l'écouter confiée aux cordes d'une grande formation symphonique, et l'on pouvait redouter que son caractère poétique, intimiste y perde quelque peu. Il n'en sera rien. Il est même rarissime qu'une formation aussi nombreuse parvienne à traduire aussi bien la clarté, la souplesse et le modelé une œuvre chambriste. Après l'introduction, le tempo di valse est d'une légèreté aérienne, avec un trio qui chante. L'élégance du scherzo, vivace, le superbe larghetto, le finale, allegro vivace, enfin, emportent l'adhésion. Le public ne s'y trompe pas et ses applaudissements nourris lui valent la reprise du tempo di valse.

 

Eusebius
24 janvier 2015

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie

Lundi 26 Janvier, 2015 15:11

bandeau

musicologie

recherche

rectangle_actu

rectangle

rectangle