bandeau texte musicologie

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte.II. Le xviie siècle baroque : Angleterre

Allemagne & Pays-Bas - Italie - France - Espagne

La musique instrumentale de Matthew Locke (v.1622-1677)

Celui-ci ne mourut pas au combat ; il semble même qu'il se garda bien de prendre part à la guerre civile, mais on lui sait gré de s'être ensuite employé à assurer la survie de la musique de théâtre pendant les années noires de dictature puritaine, ce qui fait de lui, dans cette spécialité, le plus grand compositeur anglais avant Purcell.

À la restauration, il se retrouva compositeur de la musique privée du roi Charles II et organiste de la reine Catherine, composant aussi bien pour la cour, pour l'église et pour le théâtre, registre dans lequel il s'est rendu célèbre en écrivant de fort belles musiques de scène pour The Tempest et Macbeth.

Music for « The Tempest » (Sections I & II), par Il Giardino Armonico.

Sa production instrumentale est principalement consacrée aux instruments à cordes et fait qu'il est volontiers considéré comme un des derniers musiciens anglais à avoir sacrifié à la tradition du consort de violes.

En dehors de ses Duos pour basses de viole (1652), le catalogue de Locke comprend essentiellement quatre recueils pour différents consorts de viole : The Little Consort of three parts, constitué de dix suites écrites avant tout à des fins pédagogiques ; le Consort for severall freinds, divisé en douze suites de danses écrites dans une grande variété de tonalités ; le Flatt Consort for my cousin Kemble, qui compte cinq suites dans lesquelles les tonalités bémolisées dominent largement les vingt-quatre pièces du recueil ; enfin le Consort of Fower parts (ou Broken Consort),le plusaccompli des quatre avec ses dix suites marquées par l'influence de la sonate en trio à l'italienne.

On aurait tort de dédaigner les suites à trois parties du Flatt Consort : « Episodes vifs, lents et contrastés s'y succèdent dans une écriture relativement difficile mais riche de fantaisie. »1   Et le dédain serait encore plus coupable dans le cas des consorts à quatre parties du dernier recueil : « Un contrepoint serré, un chromatisme étreignant et une invention mélodique permanente confèrent à cette musique une singulière et capiteuse beauté. »2

The Broken Consort, Suite n° 1 en sol mineur, parThe Parley of Instruments (Peter Holman).
Suite a 3 en sibémol bémol majeur, par les Third Coast Viols.
Consort for severall friends, Suite n° 1, Pavan for 2 bass viols.

Notes

1. Adelaïde de Place, dans F. R. Tranchefort (dir.), « Le guide de la musique chambre », Fayard, 1998, p. 539.  

2. Philippe Venturini, dans « Le Monde de la musique » (179) juillet-août 1994.

Notice biographique musicologie.org

Voir également


rectangle acturectangle biorectangle encyclorectanglme texte


À propos - contact S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences |  Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910

 

cul_de_lampe

Vendredi 18 Juin, 2021