musicologie

21e année —— Juillet 2020

Rétrospective des actualités musicales de juillet 2020

juin 2020 Jacques Calot (1607-1609), Les mois.août 2020

 

1er - 2 juillet 2020

OnslowLa musique instrumentale de Georges Onslow (1784-1853)

Michel Rusquet —— Auvergnat, mi-français, mi-anglais (son père, établi en France à partir de 1781, appartenait à une illustre famille aristocratique anglai-se), Georges Onslow a longtemps été considéré dans les milieux musicaux comme un « amateur distingué », alors même que, de son vivant, il avait bénéficié d’une haute estime de la part de musiciens tels que Berlioz, Mendelssohn ou Schumann. Il est vrai qu’il débuta en dilettante et que, dans l’ensemble, sa vie se déroula dans la plus grande aisance

Cabaret horrifiqueFantaisie macabre pour temps d’épidémie: Le cabaret horrifique

Frédéric Norac —— Est-ce pour conjurer les peurs liées à l’épidémie que l’Opéra-Comique a eu l’idée de s'offrir comme spectacle de fin de saison ce « cabaret horrifique » ? Valérie Lesort y met en scène deux chanteurs cadavériques, une bruiteuse (elle-même) et une pianiste, et convoque un répertoire éclectique qui va de Jean Cras à Purcell en passant par Marie-Paule Belle, Ravel et Schubert, le tout agrémenté de facéties macabres dont la pianiste incarnée par

Le negrofolk « Ne Kongo » : le répertoire choral congolais et ses origines

Ambroise Kua-Nzambi Toko —— epuis l’arrivée des missionnaires en 1877 jusqu’à l’heure actuelle, le mouvement choral a connu un réel essor en RDC. Son répertoire s’est enrichi d’innombrables œuvres dont d’une part d’œuvres importées, provenant de plusieurs sources dont les spirituals, les hymnes gospel, les œuvres chorales produites depuis l’époque de la renaissance ramenées de l’occident vers l’Afrique par les missionnaires, et d’autre part, de celles produites par les congolais, les uns s’inspirant des musiques

BelliniLa musique instrumentale de Vincenzo Bellini (1801-1835

Michel Rusquet —— Le maître du bel canto lyrique que fut Bellini à travers ses trois œuvres les plus célèbres (La Sonnambula, Norma et I Puritani) ne s’est essayé aux genres instrumentaux (symphonies et concertos) qu’en de très rares occasions et seulement pendant

3-6 juillet 2020

cloitreD'une abbaye, l'autre : les festivals d'automne des Centres culturels de rencontre

Frédéric Norac —— Le monde de la musique sort péniblement de son confinement de trois mois et tente tant bien que mal de raccrocher les wagons, en inventant des formules qui lui permette d'exister, de survivre plutôt devrait-on dire, et tente d'imaginer ce « monde d'après » dont on nous parle tant et qui n'émerge guère...

Dans ce mouvement, Ambronay fait figure de pionnier et  a annoncé le 30 juin son festival 2020 via le web bien sûr et par la voix de son

BoëlyLa musique instrumentale d'Alexandre Boëly (1785-1858)

Michel Rusquet —— Pour beaucoup, Boëly reste avant tout un maillon parmi d’autres dans la longue chaîne de la musique française pour orgue, et la place plutôt discrète qu’il y tient est bien à l’image de cet homme qui, dit-on, fuyait tout autant les applaudissements que les mondanités. Il est vrai, comme le souligne Brigitte François-Sappey, que sa position historique fut « difficile à tous égards. Par ses dates, il fait partie des compositeurs qui, nés à l’apogée du « style classique » et formés

Boëly Alexandre Pierre François (1785-1858)

Né à Versailles le 19 avril 1785, mort à Paris le 27 décembre 1858.
S on père, Jean-François (1739-1814), est contre-ténor à la Sainte-Chapelle, et maître de harpe au service de la comtesse d'Artois, Marie Thérèse de Sardaigne (1756-1805), et de la sœur du roi, Madame Élisabeth (Élisabeth Philippine Marie Hélène de France). On conserve de lui quelques motets.
Sa mère, Catherine Louise Levesque-Boëly, sera préceptrice de Charles Ferdinand, d'Artois

Yves Riesel Viré de Classica pour avoir critiqué les Capuçon ?

▉(Mezetulle) Démos et merveil-les :  Le projet Démos, une im-posture institutionnelle, par M.-A. Markowitz 

▉ (Télérama) Culture et Covid-19 : on connaît enfin l’étendue des dégâts

▉(Olyrix) Les directeurs de festi-vals en colère contre le gouver-nement

7 juillet 2020

Ennio Morricone (1928-2020)

La musique instrumentale de Hyacinthe Jadin (1776-1800)

Michel Rusquet —— Puisque, chez les Jadin, la musique était une affaire de famille, il faudrait citer également l’aîné des deux frères, Louis-Emmanuel (1768-1853), qui fut un compositeur prolifique et fort estimable : certaines de ses œuvres, comme le quatuor no 2 en fa mineur, sont encore là pour en témoigner.
C’est cependant Hyacinthe qui, de loin, appelle le plus l’attention. Emporté à vingt-quatre ans par la tuberculose, ce brillant pianiste, qui, dès l’âge de dix-neuf ans, fut nommé professeur au tout nouveau Conservatoire de Paris, n’eut pas le temps de produire beaucoup : quelques concertos pour piano, des œuvres de chambre ...

Marie-Claire Pichaud : Chansons de ce temps-ci

Avec sa voix qui parfois semble blessée et sur le point de se briser, cette voix qui retient tout de suite l’attention de l’auditeur et dont le timbre, qu’il soit voilé ou éclatant, ne manque pas d’émouvoir, Marie-Claire Pichaud révèle sa nature sensible et passionnée et occupe une place à part parmi les grandes interprètes de la Chanson.

▉(Sébastien Renaud) Le monde féodal de la musique classique

L'ensemble Aedes en public... sur sa page Facebook, le 15 juillet

8-10 juillet 2020

La musique instrumentale de François-Adrien Boieldieu (1775-1834)

Michel Rusquet —— Un opéra (La Dame blanche) et un concerto pour harpe ont suffi à assurer une réputation durable à ce Rouennais surdoué qui, après un premier grand succès à l’Opéra-Comique avec son Calife de Bagdad, et après un long détour de sept ans par la cour de Saint-Pétersbourg (1804-1811), enchaîna les succès avec ses nombreux opéras-comiques. On en oublierait presque qu’il fut aussi un éminent professeur de piano et de composition et

Jocelyn Faye chante Aragon, De Baïf, Clementi, Max Jacob ...

Chronologiquement : naïf apprenti, studieux lecteur et instrumentiste (à la guitare, bien entendu), timide créateur et consciencieux interprète, Jocelyn Faye nous apparaît maintenant fort d'une expérience de dix années, consacrée en grande partie à dégager son inspiration, son goût, sa technique — sa personnalité. Ceci sans précipitation donc, hors d’une exploitation hâtive, mais sans rupture ni laisser-aller, sans illusion ni prétention. Il en résulte aujourd'hui une

(Le Festival 1001 notes en Limousin reprend du poil de la bête

(SNAM CGT) Une ministre de la Culture, des artistes et des territoires

▉(Le Figaro)  Riccardo Muti rend un hommage musical aux « gardiens de Palmyre », victimes de Daech

▉(Radio Prague) à Vítězslava Kaprálová (1915–1940)

▉(Actu) Seine-et-Marne : 13 millions d’euros pour transformer l’ancienne prison de Meaux en Cité de la musique

11-18 juillet 2020

trio goldbergParis-Moscou et un fascinant voyage entre les deux capitales par le Trio Goldberg

Jean-Luc Vannier —— Primé d’une médaille d’or lors de l’édition 2019 du « Vienna International Music Competition », le Trio Goldberg dont nous avions déjà rendu compte du précédent album De L’Ombre à la Lumière vient de sortir chez Ars Produktion/Schumacher Paris-Moscou.
Titre étrangement coincé entre deux capitales afin de rassembler, certes autour d’œuvres pour instruments à cordes, des auteurs d’Europe

HéroldLa musique instrumentale de Louis-Ferdinand Hérold (1791-1833)

Michel rusquet —— Dans la lignée de Boieldieu, Hérold se distingua essentiellement dans la composition d’opéras-comiques, avec un succès variable mais suffisant pour lui valoir le qualificatif de « Rossini français ».
Fils d’un musicien qui avait été l’élève de C.P.E. Bach, il avait pourtant fait des études solides au Conservatoire (piano, violon, composition, harmonie), couronnées par un Prix de Rome, et, avant de s’abandonner

▉(Ouest-France) À Paris, des portraits de centaines de soi-gnants ornent la façade de L'Opé-ra-Bastille

▉(France musique) Michael Haneke, un réalisateur musical

▉(Ouest France) Klaus Mäkelä, le nouveau directeur de l’Orchestre de Paris, en concert ce jeudi à la Philharmonie

▉(France musique) La cheffe et soprano Barbara Hannigan à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Radio France

19 juillet 2020

Carte postale : l'Orchestre régional de Normandie en « belle tournée »

Alain Lambert —— L'Orchestre régional de Normandie, dirigé par Jean Deroyer, a retrouvé, après plus de trois mois d'absence sanitaire, le plaisir des scènes et du public dans toute la Normandie, dès la fête de la musique en démarrant sa « belle tournée » à Granville, puis à Lillebonne, Mesnière en Bray, Vire,  Mondeville mardi dernier à la Renaissance où se trouve sa salle de arépétition et ses bureaux juste à côté, Deauville, Bernay, Bayeux, Cherbourg pour terminer le 23 juillet à Eu.
À Bayeux, le concert avait lieu dans un jardin près de la cathédrale dont les cloches se sont mêlées au superbe In Spe (« Dans l'espoir » d'Arvo Part, ajoutant de la gravité à sa méditation musicale.

La Dame de Pique à l'Opéra de Marseille : Clelia Cafiero et le maestro Lawrence Foster ont travaillé sur les arrangements qui seront interprétés par 8 musiciens placés dans les loges d'avant-scène.

20-23 juillet 2020

MaherGustav Mahler (1860-1911)

Gustav Mahler est issu d’un milieu d’artisans juifs qui bénéficient, sous le règne de l’empereur François-Joseph, dès 1860, du  droit à posséder des terres, à exercer la profession de leur choix, et à partir de 1867 des droits politiques sans restriction.
Ses Parents, sa mère Marie Hermann (1837-1889), fille d’un savonnier et son père Bernhard (827-1889), charron, quittent la Bohème, pour se fixer à Iglau en Moravie (Jihlava en Tchéquie), une ville germanophone, où ils ouvrent une distillerie et une taverne. Il est l’aîné d’une fratrie de six

NadermanLa musique instrumentale de François-Joseph Naderman (1781-1835)

Michel Rusquet —— Le nom de cet élève de Krumpholtz, qui composa exclusivement pour son instrument (concertos, sonates et autres pièces), ne peut qu’être cher au cœur des harpistes. « Issu d’une célèbre famille de musiciens, luthiers et éditeurs, il fut un virtuose de grand talent et un remarquable pédagogue qui enseigna au Conservatoire de Paris de 1825 à sa mort.
Loin des grandes architectures musicales, ses sept sonates

Le Triptiek rondom de piano de Didier Castell-Jacomin, Eijsden, 14 et 15 août 2020.


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

musicologie.org
 rss

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

 

Jeudi 23 Juillet, 2020