bandeau actu

Actualités musicales
lundi 02 décembre 2013

 

Hommage à Frank Zappa (1940-1993)

 

Colloque organisé par le GRHis (Université de Rouen), les 2 et 3 décembre 2013.

Le programme complet

Guitariste, chanteur, auteur, compositeur, dictateur, anticlérical, antipolitique, misogyne, perfectionniste, ou provocateur, Frank Zappa (1940-1993) a longtemps porté ces étiquettes pour la plupart réductrices, voire exagérées. À l'occasion des vingt ans de sa disparition, l'université de Rouen réunit des spécialistes pour mettre en lumière l'aspect savant de l'iconoclaste à travers son travail orchestral, compositionnel et filmographique.

Un sérieux badin, un savant populaire, un farfelu organisé, un bouffon perspicace, un vulgaire compositeur, aucun oxymore ne suffira à décrire Frank Zappa, celui qui depuis les sixties n'aura de cesse de gêner, dénoncer, railler, parodier, ridiculiser et créer via sa musique définitivement inclassable. Une musique singulière qui n'appartient à aucun style, si ce n'est le sien.

En effet, elle concentre un ensemble d'influences, conjuguant entre autres le populaire et le savant, assaisonné d'un humour souvent potache mais d'une verve toujours assassine. Du rythm'n blues à l'opéra, d'Edgard Varèse à Howlin' Wolf, de John Lennon à Pierre Boulez, des Ramblers à l'Ensemble Modern, pendant près de trente ans, l'œuvre de Frank Zappa a réuni les opposés. Elle demeure encore aujourd'hui hors-catégories musicologiques.

Après les journées d'études et colloques sur lannis Xenakis et John Cage, le GRHis a tenu à rendre hommage cette année à l'artiste hors-normes qu'était Frank Zappa.

Renseignements et inscription : GRHis - Université de Rouen, UFR des Lettres et Sciences Humaines, rue Lavoisier, 76821 Mont-Saint-Aignan cedex Tél. 02 35 14 71 00.

Le programme complet

Quatuor Debussy + Quatuor Arranoa = Octuorissimo

 

Octuorissimo

Octuorissimo, Quatuor Debussy et Quatuor Arranoa. Œuvres de Golojov, Chostakovitch, Piazzolla, Mellits. « Le maître et l'élève », 1001 notes 2013 (04).

Enregistré au prieuré de Chirens.

Voici le 4e disque « Le maître et l'élève » produit par le festival 1001 notes en Limousin. Je ne suis pas sûr de la pertinence des attendus qui seraient de donner de la visibilité à de jeunes musiciens en les faisant jouer avec des collègues reconnus. La question des débouchés me semble être de nature structurelle plus que de représentation. J'écris aussi « collègues », car au niveau musical où l'on se place ici, je ne pense pas qu'on puisse vraiment évoquer une relation maître-élève dès lors qu'on est sur scène.

Mais il est vrai que le mélange de juniors et de seniors — c'est par exemple le fondement du festival de musique de chambre de Giverny — est tout à fait musicalement salutaire, par une belle émulation entre la fougue envieuse d'expériences et le métier aguerri.

On a donc rassemblé deux ensembles à cordes, le Quatuor Debussy côté seniors et le Quatuor Arranoa côté juniors, dans un programme à première vue éclectique, mais particulièrement réussi tant dans l'esprit général que par le beau rendu musical.


Osvaldo Golijov
Last Round
Début du premier mouvement

 

jmw

Quatuor Debussy : Christophe Collette (violon), Marc Vieillefon (violon), Vincent Deprecq (alto), Fabrice Bihan (violoncelle).

Quatuor Arranoa : Marina Beherechte (violon), Laura Prieu (violon), Aude Fade (alto), Emmanuelle Bacquet (violoncelle).

Simon Luce (contrebasse)

 

Osvaldo Golijov (né en 1960)
1-2. Last Round, pour deux quatuors à cordes (Movido, urgente ; Macho, cool and dangerous Muertes del Angel)

Dimitri Chostakovitch (1906-1975)
3-4. Deux pièces pour quatuor à cordes (Élégie : Adagio ; Polka : Allegretto).

5-6. Deux pièces pour octuor à corde) opus 11 ( Prélude ; Scherzo).

Astor Piazzolla (1921-1992)
7-11. Tango Ballet, arrangement pour quatuor à cordes de José Bragato (Titulos ; La Calle ; Encuentro, Olvido : Lento ; Cabaret ; Soledad ; La Calle).

Marc Mellits (né en 1966)
Octet (Strong, aggressive, heavy & accented ; Slow ; With motion & funk ; industrial, massive).

 

Depuis déjà plus de 20 ans, le Quatuor Debussy, est apprécié dans le monde entier tant dans la diffusion du répertoire français que dans la connaissance de l'intégrale des quatuors de Chostakovitch ou de la musique de chambre de Webern. Avec plus de 20 disques à son actif, il s'applique à construire une discographie exigeante et éclectique, régulièrement saluée par la critique. Après l'intégrale des quatuors de Chostakovitch (Arion), le Quatuor Debussy continue à enrichir son répertoire notamment en musique française, pour laquelle il est particulièrement apprécié.

Formé en été 2009, le Quatuor Arranoa est lauréat du Prix Bonnat décerné par l'Académie Internationale Maurice Ravel de Saint-Jean-de-Luz en 2009, lauréat du Prix spécial Proquartet au Concours International FNAPEC à Paris en 2012 et Prix du Public au Concours de musique de chambre de Rabastens en 2013. Il est régulièrement invité à se produire dans des festivals tels que Cordes en Ballade, Voix intimes en Belgique, 1001 Notes en Limousin... Il est aussi invité à jouer dans des lieux tels que le Théâtre de l'Athénée, le Théâtre des Bouffes du Nord à Paris.

Le quatuor a suivi les masterclasses d'Eberhard Feltz et d'Heime Muller dans le cadre de la formation professionnelle Proquartet. Il se perfectionne actuellement au Conservatoire de Lyon dans le cadre du cycle spécialisé de quatuor à cordes du Quatuor Debussy.

Feuilleton (10). Le voyage au Castenet. Où celui qu'on nomme l'auteur disserte profondément sur lui, Dieu et la création avant d'être invité au Japon

 

[...] Lire la suitre de cet épisode

 

Épisode précédent

 

Les années ont passé, les prédictions de la moustachue (elle devait l'être sans aucun doute) se sont réalisées... Voici comment tout a vraiment commencé :

J'étais, une fois de plus à Madrid, au Prado. J'y admirais les œuvres de Véliquette. Je ne comptais plus les heures passées devant ses Pisseuses ou sa Forge d'Éso. Mais ce que je voyais là je ne l'avais encore jamais vu. Les tableaux paraissaient neufs. On y distinguait jusqu'à la transparence des flous sur les effets de bougés, les rainages de brosse et les lissés aux poils de martre, la finesse des détails, particulièrement ceux des visages. La virtuosité même du compositeur de formes semblait être renouvelée. Cela, parce qu'un chimiste de talent avait réussi à éradiquer les champignons infestant l'œuvre magnifique de Véliquette.

À suivre...

Carine Séchaye : sagesse et folie !

 

plume Dijon, Auditorium, 30 novembre 2013, par Eusebius

 

Dijon inaugure sa formule « apéro à l'opéra » qui propose un concert d'une (bonne) heure, un samedi à 18 h, suivi…de l'apéritif, sans alcool. Au-delà de toute espérance, le public a répondu présent. L'excellente Sélyzette qu'incarnait Carine Séchaye dans Ariane et Barbe-Bleue la saison dernière n'y est pas étrangère, mais aussi l'aspect pratique et convivial de la manifestation. Ce public n'est que pour partie habitué des concerts : le renouvellement promis est en bonne voie.

Corine Séchaye Carine Séchaye et Marie-Cécile Bertheau le 30 novembre 2013, à l'Auditorium de Dijon. Photographie © musicologie.org.

(+) lire la suite

Revue de presse musicale

(Le Huffignton Post) Grand Corps Malade et Richard Bohringer interprètent «Course contre la honte»

(La presse, Québec) Tharaud et le mystère

À propos . S'abonner au bulletin . Liste . Collaborations

logo musicologie
ISSN 2269-9910

© musicologie.org 2013

Mercredi 16 Janvier, 2019 5:43

reherche

 

 décembre 2013 

L M M J V S D
01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Presse internationale

flux rss

 

rectangle

rectangle

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
<a href="tel: 0606617341">06 06 61 73 41</a>