rectangle

À propos du site

S'abonner au bulletin
Liste de discussion
collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles & études
Textes de référence
Iconographie

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Universités au monde
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Nouveaux livres
Périodiques

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

bandeau encyclo
S'abonner au bulletin (courriel vide)

  A  B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[ 9e siècle ] [ 10e siècle ] [ 11e siècle ] [ 12e siècle ] [ 13e siècle ] [ 14e siècle ]
[ 15e siècle ] [ 16e siècle ] [ 17e siècle ] [ 18e siècle ] [19e siècle] [20e siècle]

 Les violes

[ littérature ancienne ] [ quelque œuvre set compositeurs ] [ bibliographie ]

Viole (s. f.)  : nom qui a désigné différents instruments à cordes et archets au cours de l'histoire. Ce mot est attesté au XIIe siècle et semble avoir désigné l'ensemble des instruments à cordes et archets (variante de « vièle ». Aux XVe-XVIe siècles, deux types d'instruments vont se caractériser : les violes et les violons. Chacun d'entre eux assurant toute l'étendue des notes musicales, il en découle une certaine confusion dans la littérature, mais aussi des similitudes réelles de facture. Par rapport au violon, le manche des violes est  muni de frettes, il possède plus de cordes (5 à 7), son corps est plus allongé et rétréci au niveau de l'emboîtement du manche, les ouïes ont des formes différentes, comme la finition des arrêtes de la table, qui ne forment pas un rebord. On distingue par viole de gambe, les instruments tenus sur, contre ou entre les jambes, et par viola da braccio (mot italien du XVIIe s.), ceux qui sont tenus contre l'épaule. La viole a été jouée jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, puis est revenue en vogue dans la seconde moitié du XXe siècle, dans l'interprétation de la musique des XV-XVIIIe siècles.

 


Viola da gamba et viola da braccio. fresque du milieu XVe siècle.
Valvasone (Italie), Castello murato

Le jeu contre l'épaule a amené quelques adaptations à la lutherie : manche arrondi pour épouser la forme de la paume de la main, et éclisses courtes pour diminuer la largeur du corps.


Deux violes de gambe et deux violes da braccio. Détail d'un décor de Friedrich von Falckenburg pour un clavecin de Paul Wissmayer (1619).
Germanisches Nationalmuseum, Nürnberg.

 
violes


Détail d'un pardessus de viole signé Paul François Grosset, Paris 1742.
Musée des instruments de musique, Berlin.0


Photo © Jose Vazquez
Collection Vazquez http://www.orpheon.org
Viole de gambe soprano des ateliers Salomon, Paris, XVIIIe siècle
Cinq cordes, le manche a des frettes. Le corps est celui d'un
violon, aves les ouïes en « f ».

Violes de gambe basse (basse de viole).
 À droite, signée Daniel Achatius Stadlmann, Wien 1720.
Berlin, musée des instruments de musique.

Les violes de gambe sont attestées en Italie au XVe siècle. Par la littérature, en particulier les écrits sur la musique, mais encore par les commandes de lutherie. Ainsi, en 1495, Giovanni Kerlino, luthier de Brescia, livre une viole de gambe à Isabelle Gonzague de Mantoue. Elles sont ensuite adoptées en en Angleterre, en France, en Allemagne. À la fin du XVIIe siècle on leur préfère les violons, même si les violes sont encore en faveur au cours du XVIIIe siècle en France. On tentera ici ou là de préserver l'instrument. En 1740, la Défense de la basse de viole contre les entreprises du violon et les prétentions du violoncelle, d'Hubert Leblanc en témoigne. On enlèvera aussi les frettes de la viole pour la rapprocher du violoncelle.

En Angleterre, on a particulièrement apprécié le « Consort » de violes, pour lesquels on a composé des « Consorts », « In nomine », « Fancies », « Fantasias », « Sonatas ». les compositeurs les plus connus sont : William Byrd (1540-1623), Orlando Gibbon (1583-1625), Matthew Locke (1621-1677), Henri Purcell (1659-1695). En Allemagne, on connaît les compositions de D. Funck, J. G. Ahle, J. Schenk, A. Kûhnel.


Ensemble de violes de gambe

En sonate avec le clavecin qui assure le soutien harmonique, on connaît des compositions de K.Fr. Abel, G.Ph. Telemann, G.Fr. Haendel, J. S. Bach et C. Ph. E. Bach.

En France et en Italie, on développe tôt un répertoire soliste, basé sur l'improvistion., tant mélodique qu'harmonique. Les premiers grands violistes français (Maugars, Hoffmann) ne laissent pas de compositions. Les « Concerts à deux violes égales » de Sainte Colombe comprennent une première viole mélodique sans grandes difficultés techniques (pour l'élève ?), et une seconde, difficiel, qui prend en charge l'harmonie (le maître ?). De Machy laisse également des tablatures.


Les trois violes les plus importantes : dessus; ténor et basse, avec leur accord.

Élève de Sainte Colombe et de Lully, le grand maître de la viole de gambe en France est Marin Marais, qui laisse plusieurs livres de musiques pour une ou deux violes, ou pour viole et ensemble. Des compositeurs comme Charpentier ou François Couperin ont composé pour la viole.

Caix d'Hervelois, Bodin de Boismortier, Michel Corrette, Roland Marais, et surtout A. Forqueray, ont composé pour la viole de Gambe.

À l'orchestre, les parties de basses sont souvent assurées par la viole de basse.

Au XXe siècle, le viole de gambe connaît un regain d'intérêt parmi quelque compositeurs, mais surtout parmi les interprètes de musique ancienne : Johannes Koch, Nikolaus Hamoncourt, Wieland Kuijken, Jordi Savall.


Détail de la volute d'une viole de gambe, signée Barak Norman, London 1697.
Musée des instruments de musique, Berlin

Viole d'amour [viola d'amore] ; violetta ; violetta all'inglese

La viole d'amour est un instrument à cordes et archet ayant des caractéristiques de la viole. Parfois, le corps est  plus élancé, son manche ne possède pas de frettes. Il possède 7 (ou parfois 6) cordes et 7 cordes sympathiques (14 à 20 pour la violetta à l'anglaise ), tendues au-dessous des cordes frottées. Par violetta, on désignait une petite viole de gambe ou une petite viole da braccio, qui est parfois l'instrument le plus aigu de la famille, puis sera l'alto, dans le quatuor du XVIIIe siècle. La violetta all'inglese est une viole d'amour qui comporte 14 (parfois 20) cordes sympathiques. Depuis le XVIIIe siècle, la viole d'amour est régulièrment employée, par Vivaldi, Bach, Telemann, jusqu'à Leoš Janáček, Franck Martin Hindemith, en passant par Benda, Biber, Stamitz, ou Berlioz, Meyerbeer, Charpentier et Massenet.

 
Deux violes d'amour. À droite, un instrument signé Johannes Schorn, Salzburg 1698 ( Musée des instrumebnts de musique de Berlin). On remarque les nombreuse chevilles, qui correspondent aux cordes peu visibles sur ces images, dont les sympathiques qui peuvent être accordées. Les ouïes en flamme ou en « C ». À gauche, la table, comme celle des violons, déborde des éclisses. Le manche n'a pas de frettes.


Détail d'une viole d'amour signée Michael Strohl, Berlin 1906.
Musée des instruments, Berlin

Viola bastarda ( italien)

Dans son ouvrage « Syntagma musicum » (1919) Michael Praetorius, explique que ce nom vient du fait que cet instrument couvre toutes les tessitures du répertoire. Plus grande qu'un ténor de viole, le son en est plus puissant. Elle a une rosace au niveau de l'amboîtement du manche, en plus des deux ouïes. Elle comporte 6 cordes en boyau. L'accord donné par Praetorius correspond à celui de la viole de basse. En Angleterre, cet instrument est appelé « lyra-viol », en raison des 8 cordes sympathiques en métal qui ont été rajoutées.


Viola bastarda

 

Viola pomposa

Instrument à 5 cordes épaisses et filées, et archets de la famille des violons, en usage au XVIIIe siècles. Il aurait été conçu au début du XVIIIe siècle, pour compenser les limites sonores du violoncelle. Il était accordé à l'octave inférieure de l'alto. autres noms ou variantes : violoncello piccolo, viola ou violoncello da spalla, viola di collo, bassetto, en allemand Fagottgeige (violon-basson). Bien adapté à son répertoire, on a attribué la commandite à Jean-Sébastien Bach. Elle se jouait tenue sur la bras. C'est un intrument utillisé essentiellement dans le répertoire allemand (Bach, J. G. Graun, Johann Gotdieb Janitsch, Christian Joseph Lidarti, et Telemann).


Viola da spalla, signée Johann Christian Zäncker, Hermsdorf untern Kynast, 1678.
Musée des instruments de musique, Berlin.

Quelques œuvres pour viole de gambe, et compositeurs ayant composé pour la viole de gambe.

  • DAMAN (Damon), WILLIAM (Guillaume) (vers 1540- 1591), Ut, re, mi, fa, sol, la in XX. Konincklycke Fantasien, om op 3 Fioolen de Gamba. P. Matthysz, Amsterdam 1648
  • BATESON (Betson, Batson), THOMAS (1570-1630), The Second Set of Madrigals 3-6 v., Apt for viols and voices. London 1618
  • FERRABOSCO ALFONSO (v.1575- 1628), In Nomine, pour 5 violes. Viola da Gamba Society Publications (4), London 1951
  • AMNER JOHN (1579-1641), Sacred Hymns of 3, 4, 5 and 6 parts for Voices and Viols.  London 1615
  • JENKINS JOHN (1592-1678),   Engels Speel-Thresoor van CC [200] de niewste Allemanden, Couranten, Sarabanden, Ayres ... gesteld door elf de konstigste Violisten dieser tydt in England meek 67 spelstuecken als Allemanden ... vor 2 Violes en Bass. Amsterdam 1664 ; des Sonates, Fancies, trios, In nomine etc.
  • FERRO MARCO ANTONIO ([....-1662), 12 Sonate a Due, Tre & Quattro ... di Marco Antonio Ferro, Cavalier Aurato, Conte Palatino Cesareo & Musico di Cammera di Sua Maestà Cesarea op. 1, Gardano, Venezia 1649. Dédicacé à l'empereur Ferdinand III. Pour 2 violons, viole da braccio, violle de fambe et basse continue
  • GRAZIANI (Gratiani) BONIFAZIO (1604-1664), Messa a 3 voci con 2 viole di Gamba o Tromboni
  • CHILD WILLIAM (1606 / 1607- 1697), Almaine, Coranto et   Sarabande. Dans « Court- Ayres ... for Viols or Violins ».  J. Playford, London 1655
  • EBNER WOLFGANG (1612-1665), Sonatina a tre, pour 2 violons, et viole de gambe (manuscrit Kassel)
  • BUCHNER PHILIPP FRIEDRICH (1614-1669), Une sonate pour viole de gambe et continuo
  • BÜTNER (Büthner, Bytner, Buthnerus) CRATO (1616-1679), Geistliche Concerte, pour 2 ténors, 2 violons, 2 violes de gambes ou douçaine, 1651
  • HAINLEIN (Heinlein, Hainla) PAUL (Paulus) (1626-1686), Miserere mei deus à 5 voix, 3 violes de gambe et basse continue ; O altitudo à 6 voix, 2 violons, 2 violettes, 2 violes de gambe et basse continue
  • KERLL (Kerl, Cherl) JOHANN KASPAR (1627-1693), Sonata a 3, pour 2 violons, viole de gambe et basse continu
  • CAPRICORNUS (Bockshorn) SAMUEL FRIEDRICH (1628-1665), Lieber Gott, vergib die Sünde, pour soprano solo, 3 violes de gambe  ; o wiltu hin, pour 2 violons et 2 ou 3 violes de gambe ;  Sonate a 8:3 pour violon, 2 altos, 2 violes de gambe
  • FUNCK (Funccius) DAVID (1630-1690),   Stricturae Viola-di Gambicae, ex Sonatis, Ariis, Intradis, Allemandis, etc. Quatuor Violis da Gamba concinendis promicantes. Leipzig, Jena, Rudolstadt 1677
  • DU BUISSON (seconde moitié XVIIe ), Pièces pour viole de gambe ; 4 Suites pour basse de viole (perdu ?)
  • KELZ (Keltz, Kölz, Kolz, Cölsch) MATTHIAS (II) (1634-avant 1694) Joco-seria harmonica sacro-profana, nempe Capriceto, Gavotti, Gique ... cum et sine mutatione: nec non muttiplicatione nervorum methodo novissimâ, ... uno solo, et cum 2 alto Viol. item Viola di gamba ... et Clavicymbalo, item 2. 3. 4. Violin, cum Basso-Va., item 2. clarin, vel tromb. marin. (perdu) ;   Epidigma harmoniae novae ... seu: Exercitationum musicarum ... in subsidium in arte chelystica profectus ac progressus facere anhelantium, pour violon ou viole de gambe, G. Goebel, Augsburg 1669 [Unicum : Paris, BnF, Rés. Vma. 16]
  • DANIÉLIS DANIEL (1635-1696), Cessavit gaudium, pour 4 voix, 3 violes de gambe et basse continue ; Aspice e coelis, pour 1 voix, 3 violes de gambe et basse continue
  • KEYRLEBER JOHANN GEORG (1639-1691), In festum ascensionis, pour 4 voix mixtes, 2 violons, 2 cornets, 2 trombones, viole de gambe, basson, douçaine, et basse de violon (manuscrit, Hôtel de ville de Frankfurt am Main)
  • GEIST CHRISTIAN (1640-1711), Motet pour 2 soprano, basse, 2 violons, viole de gambe et orgue
  • BRUHN PAUL (1640-1689), Paratum cor meum, pour 2 ténors, basse, violon, 2 violes de gambe et basse continue
  • AGRICOLA, GEORG LUDWIG (1643-1676), Ich will schweigen u. mein Mund, pour 4 voix et 4 violes de gambe (manuscrit, Université d'Uppsala) ; Wer bin ich Herr v. was ist mein Hauß, Dialogus pour alto, 2 violons, 3 violes de gambe et basse.
  • KÜHNEL AUGUST (1645-1700), Sonata ô Partite ad una ô due Viole da Gamba con il basso continuo, Kassel 1698.
  • KÜHNEL AUGUST (1645-v.1700), Son. ô Partite ad una ô due Viole da Gamba con il basso continuo. Kassel 1698.
  • HÖFFLER KONRAD (1647-1696), Primitiae Chelicae, oder Musicalische Erstlinge. In 12. durch unterschiedliche Tone eingetheilte Sviten Va. di Gamba Solo samt ihrer Basi, nach der ietzt florirenden Instrumental-Artheinger, etc. Nürnberg 1695
  • BLOW JOHN (1649-1708), Two sonatas for two violins, viola da Gamba and bass. W. G. Whitaker, Lyrebird Press, Paris 1936
  • KREMBERG (Krembergh) Jakob (vers 1650-après 1718), Musicalische Gemüths- Ergötzung ... entweder mit einer Stimme allein zu singen benebenst dem General-Baß, oder aber zugleich auf der Lauthe, Angelique, Viola di Gamba, und Chitarra. Dresden 1689
  • ASCHENBRENNER CHRISTIAN HEINRICH, (1654-1732),  1 sonate pour viole de gambe soliste ; Ich suche stets, ich suche nicht, pour soprano, basse, violon et viole de gambe
  • BLANKENBURG (Blanckenburgh, Blanckenburg), QUIRINUS GERBRANDSZ (1654-1739), L'Apologie des Femmes, pour basse, 2 violons, 2 violes de gambe et basse continue
  • ERLEBACH PHILIPP HEINRICH (1657-1714). VI Sonate a Violino e Viola da Gamba col suo Basso Continuo. Nürnberg 1694
  • RICHMANN (Rhiemann, Riemann), JACOB (16...-ap. 1720), Six Senates à une Viole de Gambe & Basse Continue dediées à Très illustre & très puissant Prince Monseigneur Charles Leopold Duc de Mecklenbourg, Prince de Wenden, Schwerin & Ratzebourg &c. &c. &c... Premier Ouvrage, à Amsterdam, sn, sd
  • FINGER GOTTFRIED (...-1730), Sonatae XII pro Diversis Instrumentis, quarum Tres priores pro Violino & Viola di Gamba, proximae tres pro II Violinis & Viola di Basso, Tres sequentes pro III Violinis, Reliquae pro II Violinis & Viola, Omnes ad Basin Continuam pro Organo seu Clavicymbalo formantur, op. 1. London 1688. Dédicacé au roi Jakob II.
  • KÄFER JOHANN PHILIPP (vers 1660-après 1730), Sonate en sol mineur pour violon, 2 violettes, et clavecin (manuscrit Bibliothèque Universitaire de Rostock) ; Concerto en sol majeur pour Violon, viole de gambe et clavecin
  • ELISABETH-CLAUDE JACQUET DE LA GUERRE (vers 1664-1729), 6 Trioson pour 2 violons, avec basse continue, alto et viole de gambe
  • BERTOUCH (Bertuch) GEORG VON (1668-1743), Gott der Herr der Mächtige redet, à quatre voix avec 3 violons et 3 violes de gambe, et basse continue
  • KEISER REINHARD (Rinardo Cesare) (1674-1739), Ich habe einen guten Kampf gekämpft, cantate pour soprano ou deux ténors, avec 2 hautbois, trois violes de gambe et basse continue
  • LAUFFENSTEINER WOLFF JACOB (1676-1754), Sonata en  la majeur, pour 1 ou 2 luths ou viole de gambe et violoncelle [Augsburg, Staats- u. Stadtbibliotjek, manuscrit Tonk. 20 Hs. fasc. III, Nr. 5]
  • VALENTINE (Valentino, Valentini), ROBERT (Roberto (v. 1680-1735), Trio Sonata in C major, for two treble recorders  and piano or harpsichord (with violoncello or viola da gamba ad libitum. Édité par W. Pearson, Schott, London 1940
  • HEINICHEN JOHANN DAVID (1683-1729), Sonate en do mineur pour alto et viole de gambe
  • HÄNDEL GEORG FRIEDRICH (1685-1759), Sonata pour viole de gambe et clavecin ; Trio pour viole de gambe et clavecin
  • KRIEGER JOHANN GOTTHILF (1687-après 1743), XII. Suonata à doi, Violino e Viola da Gamba
  • ANTONIOTTO (Antoniotti) GIORGIO, (vers 1692-1776),  7 sonates pour 2 violoncelles ou violes de gambe et basse continue.
  • HARDT JOHANN DANIEL (1696-1755), Six Sonates à une Gamba et Basse cont. de chiffré ; Duetto per due Viole di Gambe ; 2 Soli per la Viola da Gamba con basso continuo ; Trio à un Dessus de Viole, Viole  et basse continue.
  • BAPTISTE LUDWIG ALBERT FRIEDRICH, (Battista, Luigi Alberto Federigo) (1700-vers 1764), de nombreux soli pour viole de gambe (perdus ou d'attribution incertaine)
  • GRAUN JOHANN GOTTLIEB (1702-1771),   Oh Dio, Fileno, cantate pour soprano, viole de gambe concertante
  • GUERINI FRANCESCO (...- 1770 / 1775), 6 Sonate a violino con viola di gamba ò cembalo op. 1
  • FERRANDINI GIOVANNI (Zaneto, Johann Baptist) (1710-1791), Musicale intratenimento pour 2 violons, 2 luths, gambe et basse continue ; 2 Dilettamenti da camera a 2 violines., violetta e basso
  • BACH CARL PHILIPP EMANUEL, (1714-1788),  2 sonates pour viole de gambe en do majeur et ré majeur, Wq 136 et 137 ;  sonate pour clavecin et viole de gambe, en sol mineur, Wq 88 ; une dizaine de concertos avec violette
  • KRESS LUDWIG ALBRECHT (1718-....), Trio, pour Flûte, viole d'amour ou clavecin ; Trio, pour flûte, viole de gambe, ou clavecin
  • ABEL KARL FRIEDRICH (1723-1787), de nombreuses œuvres pour viole de gambe, conservées en manuscrits.
  • KEHL JOHANN BALTHASAR (1725-1778), Ballette, pour Flûte, hautbois, basson et viole de gambe
  • GIORDANI TOMMASO (v. 1730-1806), Three Sonatas for the pianoforte or harpsichord, with obligato acc. for the flute, or violin and viola da gamba or tenor. London, v. 1785
  • HAMMER FRANZ XAVEr (Marteau) (1741-1817), 5 sonates pour viole de gambe et violoncelle
  • ALIPRANDI  BERNHARD MARIA (1747 - 1801), violoncelliste à la cour de Munich en 1765-1768, aurait composé pour la viole de gambe
  • GRÜMMER PAUL (1879-1965), Viola da Gamba-Schule. Benjamin, Leipzig 1928
  • GAL HANS (1880-1987),   Zwei geistliche  Gesänge,  pour soprano, avec orgue ou viole de gambe, ou violoncelle
  • KATZ ERICH (1900-1973), The Eternal Day, sur un texte anonyme, pour Mezzo-Soprano, flûte à bec alto (ou flûte travesière), viole de gamba ténor (ou violon alto), 1971
  • KAUFFMANN LEO JUSTINUS (1901-1944), Divertimento pour flûte, viole de gambe (ou alto) et clavecin (ou piano), 1938,
  • BECK CONRAD (1901-1989), Sonatine pour viole de gambe et orgue
  • DOLMETSCH CÉCILE (1904-1997), Twelve Lessons on the Viola da Gamba. Schott, London 1950

Littérature ancienne

  • GANASSI DAL FONTEGO SILVESTRO, Regola rubertina. Regola che insegna sonar de viola d'archo tastada. Venezia. L'autore 1542
  • LIETO BARTOLOMEO, Dialogo quarto di musica dove si ragiona sotto piacevole discorso delle cose pertinenti per intavolare le opere di musica esercitarle con viola a mano over liuto con sue tavole ordinate per diversi gradi alti e bassi del reverendo don Bartholomeo Lieto panhormitano. Napoli, Matteo Cancer 1559
  • CONFORTI GIOVANNI LUCA, Breve et facile maniera d'essercitarsi ad ogni scolaro, non solamente a far passaggi sopra tutte la note che si desidera per cantare, et far la dispositione leggiadra, et in diversi modi nel loro valore con le cadenze, ma ancora per potere da se senza maestri scrivere ogni opera et aria passeggiata che vorranno, et come si notano. Et questo ancora serve per quei che sonano di viola, o d'altri istromenti da fiato per sciogliere la mano et la lingua et per diventar possessore delli soggetti, et far altre inventioni da se fratte da Gio. Luca Conforto. Rome 1593
  • ROBINSON THOMAS, The Schoole of musicke: wherein is thaught, the perfect method, of true fingering of the lute, pandora, orpharion, and viol de gamba; with most infallible general rules both easie and delightfull. Also a method how you may be your owne instructer for prick-song, by the help of your lute without any other teacher: with lessons of all sorts, for your further and better instruction. London, Thomes Este for Waterson, 1603 (3 ex.)
  • BIANCHI CHRISTOFORO, Tavola d'imparare a formare passaggi e fughe, e intavolarli per il Liuto, Gravicembale, Violone, e Viola da Gamba. Rome 1650
  • PLAYFORD J., Musick's Recreation on the Lyra Viol. London 1652
  • SIMPSON CHRISTOPHER., The Division-violist, London 1659
  • MACE THOMAS, Musick's Monument: or a remenbrance of the best practical Musick, both divine and civil, that has ever been know to have been in the world. Divided into three parts. The first part, shews a necessity of singing psalms well, in parochial churches, or not to sing at all, dircting, how they may be well sung, certainly; by two several ways, or means; with an assurance of a perpetual national-quire, and also shewing how cathedral musick may be much improved, and refined. The second part, treats of the noble lute [...] directing the most ample way, for the use of the teorboe [...] Shewing a general way of procuring invention, and playing voluntarily, upon the lute, viol, or any other instrument; with two ptitty devices; the ons, shewing how to translate lessons, from one tuning, or instrument, to upon any onstrument: both done by example. In the third part, the generous viol [...] is treated upon, with some curious observations, never before handled, concerning it, and musick in general. By Tho. Mace. London 1676
  • DE MACHY, Avertissement. Dans « Pièces de violle », Paris 1685
  • MARAIS MARIN, Avertissement. Danq « Pièces à une et à deux violes », Paris 1686
  • DANOVILLE, L'art de toucher le dessus et basse de viole. Paris 168
  • ROUSSEAU J., Traité de la viole, Paris 1687
  • STRUNGK NICOLAUS ADAM, Musikalische Übung auf der violine und Viola da gamba. Dresde 1691, perdu
  • MERCK DANIEL, Compendium musicae instrumentalis chelicae. Das ist: kurtzer Begriff, welcher Gestalten die Instrumental-Music auf der Violin, Pratschen, Viola da Gamba, und dass, gründlich und leicht zu erlernen seye [...] von Daniel Mercken, Stadt-Musico in Augspurg. Erster Theil. Augsburg, Johann Christoph Wagner 1695
  • HELY BENJAMIN, The compleat violist. Or an introduction to ye art of playing ye bass viol wherein the necessary rules and directions are laid down in a plain and familiar method. With a collection of the psalm tunes set to the viol, as they are now in use in the churches where there are organs. To which are added some select airs and tunes, set according to ye divers manners of playing by the G sol re ut cliff, the c sol fa ut cliff, and ye fa ut cliff, also several lessons, viz. almans, sarabands, courants, & Iiggs &c Compos'd for that instrument by ye late famous master Mr. Benjamin Hely. London, for & sould by I. Hare 1699 (3 ex.)
  • LOULIÉ ÉTIENNE, Méthode pour apprendre à jouer la violle. Manuscrit fonds fr. n.s. 6355, Paris, Bibliothèque Nationale, f. 210r-222rf, vers 1700
  • LE BLANC HUBERT, Défense de la basse de viole contre les entreprises du violon et les prétentions du violoncel par Monsieur Hubert Le Blanc docteur en droit. Amsterdam, Pierre Mortier 1740
  • MARAIS ROLAND-PIERRE, Règles d'accompagnement pour la basse de viole. Manuscrit, Musée Municipal de la Haye, vers 1740
  • SGARGI FRANCESCO ANTONIO, Sopra la viola da sei, o sette corde. Bologna, Tommaso Colli 1747
  • CORRETTE MICHEL, Méthode pour apprendre facilement à jouer du pardessus de viole à 5 et à 6 cordes. Paris, 1748
  • MAHAULT ANTOINE, Nouvelle méthode pour apprendre en peu de tems à jouer de la flute traversière, à l'usage des commençans et des personnes plus avancées, suivie de petits airs, menuets, brunettes &c. Accomodés pour deux flutes, violons et pardessus de viole [...] par M. Mahaut [...] IIè recueil. Paris, La Chevardière 1759 (1 ex.)
  • BRIJON C. R.,   Méthode nouvelle et facile pour apprendre à jouer du par-dessus de viole. Lyons 1766
  • PRINNER JOHANN JAKCOB, M usicalischer Schlissl, welcher aufspäret das Schreibkästlein des Verstants [...] sowohl das Instrument und Clavir zu verstehen als auch Singen, Geigen, der Violin, Viola da gamba, Violon und anderer Geigen [...] so ich verfasset, Anno 1677. s.l. 1777 (autographe)

Bibliographie

  • ÅGREN C. H., The Use of Higher Positions on the Treble Viol. Dans « Chelys » (XIX)= 1990, p. 44–54
  • ALBANI EUGENOI, La viola da Gamba in Italia. Dans «Rivista Musicale Italiana» (7) 1921; Turino 1921
  • BENOIT M., Versailles et les musiciens du roi, 1661–1733. Paris 1971
  • BERTENSHAW D., The Influence of the Late 16th-Century Italian Polyphonic Madrigal on the English Viol Consort c1600–1645 (thèse). University of Leicester 1992
  • BODIG RICHARD D., [Regola rubertina et Lettione seconda]. Dans «Journal of the Viola da Gamba Society of America» (18) 1981, p. 13-66 & (19) 1982, p. 99-163 [trad. en anglais]
  • BOL H., La basse de viole du temps de Marin Marais et d'Antoine Forqueray Bilthoven 1973
  • BROWN H. M., Notes (and Transposing Notes) on the Viol in the Early Sixteenth Century. Dans I. Fenlon (édit.), « Music in Medieval and Early Modern Europe », Cambridge 1981, p. 61–78
  • BROWN H. M. & SPENCER K. M., How Alfonso della Viola Tuned his Viols and How he Transposed. Dans « Early Music » (XIV) 1986, p. 520–33
  • CALDWELL J., Antique Viols and Related Instruments from the Caldwell Collection. Dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America », (XI) 1974, p. 60–89
  • CASTANET PIERRE-ALBERT, La viole de gambe: Instrument soliste dans l'œuvre de François Couperin. Dans « Recherches sur la musique française classique » (25) 1987, p. 139-86
  • CATCH J. R., James Talbot's Viols, Dans « Chelys » (XVII) 1988, p. 33–39
  • —, Praetorius and English Viol Pitches. Dans « Chelys  (XV) 1986, 26–32
  • CAUDLE M., The English Repertory for Violin, Bass Viol and Continuo. Dans « Chelys » (VI) 1975–1976), p. 69–75
  • COATES W., English Two-Part Viol Music, 1590–1640. Dans « Music and Letters » (ML, XXXIII) 1952, p. 141–50
  • COHEN A., An Eighteenth-Century Treatise on the Viol by Étienne Loulié. Dans « Journal of the Viola da Gamba Society of America » (III) ,1966, p. 17–23
  • CRAWFORD T., Constantijn Huygens and the “Engelsche Viool. Dans « Chelys » (XVIII) 1989, p. 41–60
  • CRUM A., Play the Viol. Oxford 1989 ; 1992
  • CYR M., Traditions of Solo Viol Playing in France and the Music of Morel. Dans « Journal of the Viola da Gamba Society of America » (X) 1973, p. 81–7
  • —, Solo Music for the Treble Viol. Dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XII) 1975, p. 5–13
  • —, The Viol in Baroque Paintings and Drawings. Dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XI) 1974, p. 5–16
  • DALLA CASA GIROLAMO, Vero modo di diminuir. Selections. Canzoni da sonar con la viola bastarda: for bass viol (gamba) and continuo. Pro Musica Editions, Mondon 1983
  • DART T., Ornament Signs in Jacobean Music for Lute and Viol. Dans « The Galpin Society Journam » (XIV) 1961, p. 30–33
  • —, The Fretted Instruments. Dans A. Baines (édit.),  « The Viols, Musical Instruments Through the Ages », Harmondsworth 1961 ; 1966
  • DAVIDOFF J., Twentieth-Century Compositions for the Viol with and without Instruments or Voice, Published and Unpublished. Albany (CA) 2000
  • DODD G., Thematic Index of Music for Viols (I). London 1980
  • DOLMETSCH C., The Pardessus de Viol or Chanterelle. Dans «  The Strad » ( XXVI 1965, p. 99–103
  • —, The Viola da Gamba: its Origin and History, its Technique and Musical Resources. London 1962
  • EDWARDS M., Venetian Viols of the 16th Century. Dans « The Galpin Society Journal  » (XXXIII) 1980, p. 74–91
  • EGGERS WOLFGANG, Ganassi, Silvestro. Die Regola Rubertina des Silvestro Ganassi. Venedig 1542 /1543 : eine Gambenschule des 16. Jahrhunderts. V. I: Vollständige übersetzung. V. II: Kommentar und musikwissenschaftliche Auswertung. Bärenreiter verlag, Kassel 1974
  • EINSTEIN A., Zur deutschen Literatur für Viola da Gamba im 16. und 17. Jahrhundert. Leipzig 1905 ; Traduction en anglais dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XXIX) 1992, p. 27–64
  • FERRAR P., La liuteria veneziana del Cinquecento e la viola da gamba di Antonio Ciciliano del Museo Civico di Bologna. Dans « Flauto dolce » (XVII-XVIII) 1987–1988), p. 49–53
  • HELLWIG G., Joachim Tielke : ein Hamburger Lauten- und Violenmacher der Barockzeit. Frankfurt1980
  • GAMMIE IAN, Ganassi : Regola Rubertina (1542), Lettione Seconda (1543). A Synopsis of the Text Relating to the Viol. Dans «Journal of the viola da gamba Society of Great Britain» (8) 1978-1979, p. 23-30
  • GÉRARD YVES, Notes sur la fabrication de la viole de gambe et la manière d'en jouer, d'après une correspondance inédite de Jean-Baptiste Forqueray au Prince Frédéric-Guillaume de Prusse. Dans « Recherches sur la musique française classique » (2) 1961-1962, p. 165-171 [5 lettres sont publiées]
  • GOY F.-P., Seventeenth-Century Viol Pieces in Settings for Plucked Strings (c1625–c1700). Dans « Chelys » (XXII) 1993, p. 30–43
  • —, The Norwegian Viol Tablatures. Dans « Chelys » (XXIII) 1994, p. 55–72
  • GRAHAM-JONES I., Some Random Thoughts on Pitch in English Viol Consort Music in the Seventeenth-Century. Dans « Chelys » (XI) 1982, p. 20–23
  • GREEN R. A., Jean Rousseau and Ornamentation in French Viol Music. Dans « Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XIV) 1977, p. 4–41
  • GRIFFIN JULIA ANN, Diego Ortiz's Principles of Ornamentation for the Viol. Tratado di glosas. Dans «Journal of the Viola da Gamba Society of America» (X) 1973, p. 88-96
  • HANCOCK W., The Frequency and Positioning of Ornaments in French Viol Music (1685–1689). Dans « Chelys » (VIII) 1978–1979), p. 38–50
  • HANS BOL (1923, éd.), La Basse de viole du temps de Marin Marais et Antoine Forqueray. Bilthoven, A. B. Creyghton, 1973 [le traité est édité dans les annexes ; xiv-336 p.]
  • HSU J., A Handbook of French Baroque Viol Technique. New York 1981
  • JOHNSON J. T., Violin versus Viol in English Fantasia-Suites. Dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XV) 1978, p. 88–101
  • KESSLER D., Viol Construction in 17th-Century England : an Alternative Way of Making Fronts. Dans « Early Music » (X) 1982, p. 340–45 ; (XI) 1983, p. 145–6
  • KINNEY GORDON J., Telemann's Use of the Viol as a Solo or Concertante Instrument. Dans « Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XVII) 1980, p. 5–27
  • —, Problems of Melodic Ornamentation in French Viol Music. Dans « Journal of the Viola da Gamba Society of America » (V) 1968, p. 34–50
  • —, Writings on the Viol by Du Buisson, De Machy, Roland Marais, and Etienne Loulié. Dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XIII) 1976, p. 17–55
  • —, (trad.), Viols and Violins in the Epitome Musical of Philibert Jam­be de Fer. Dans «Journal of the Viola da Gamba Society of America» (4) 1967, p. 14 [trad. anglaise]
  • —, Fray Juan Bermudo's methods of measuring frets. Dans «Journal of the Viola da Gamba Society of America» (11) 1974, p. 90
  • —, Trichet's Treatise: A 17th Century Description of the Viols. Dans «Journal of the Viola da Gamba Society of America» (2) 1965, p. 16
  • KÖNIG A. H., Die Viola da Gamba. Frankfurt 1985
  • LEPPERT R.D., Viols in Seventeenth-Century Flemish Paintings : the Iconography of Music Indoors and Out. Dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XV) 1978, p. 5–40
  • LESURE FRANÇOIS (1923-2001), Une querelle sur le jeu de la viole en 1688: J. Rousseau contre Demachy. Dans «Revue de Musicologie» (45-46), décembre 1960, p. 181-199
  • —, La facture instrumentale à Paris au seizième siècle. Dans « The Galpin Society Journal » (VII) 1954), p. 11–52
  • —, Le traité des instruments de musique de Pierre Trichet. Dans « L'Année musicale » (III) 1955, p. 283–387 ; (IV)  1956, p. 175–248 ; Neuilly-sur-Seine 1957
  • LINDLEY M., Lutes, Viols and Temperaments. Cambridge 1984
  • MILLER DAVID, Diderot, viols, and false tables. A speculation on viol construction methods. Dans « FMRHI, Bulletin and Communication » (16) 1979, p. 22-25
  • MILLIOT SYLVETTE, Documents inédits sur les luthiers parisiens du XVIIIe siècle. Paris 1970
  • —, Du nouveau sur Jean Rousseau, maître de musique et de viole (1644-1699). Dans « Recherches sur la musique française » (27), Paris, A. et J. Picard 1991-1992
  • MONSON C., Voices and Viols in England, 1600–1650. Ann Arbor 1982
  • OLDS P.,  The Decline of the Viol in Seventeenth-Century England: some Observations. Dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XVII) 1980, p. 60–69
  • ONGARO G. M., New Documents on a Sixteenth-Century Venetian Viol Maker. Dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XXVII) 1990, p. 22–28
  • OTTERSTEDT A., Die Gambe: Kulturgeschichte und praktischer Ratgeber. Kassel 1994
  • —, Die englische Lyra-Viol : Instrument und Technik. Kassel 1989
  • PALLIS M., The Instrumentation of English Viol Consort Music. Dans « Chelys » (I) 1969, p. 27–35
  • PARAS J., The Music for Viola Bastarda. Bloomington (IN) 1986
  • PAYNE I., The Provision of Teaching on Viols at Some English Cathedral Churches, c.1594–c.1645.  Dans « Chelys » (XIX) 1990, p. 3–15
  • PRATT T., The Playing Technique of the dessus and pardessus de viole. Dans « Chelys » (VIII) 1978–1979, p. 51–8
  • ROBINSON L., Préface à « François Couperin : Pièces de violes ». Paris 1973
  • —, The Forquerays and the French Viol Tradition (thèse). University of Cambridge 1981
  • —, ROSE A., Music for the dessus and pardessus de violes, Published in France, ca.1650–1770. Dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XVI) 1979, p. 40–46
  • RUTLEDGE J. B., Megaviol : a Bibliography of the Viols http:// www.sunsite.unc.edu/reference/gopher/ulr/uncdbs/viol/Megaviol
  • —, Towards a History of the Viol in the 19th Century. Dans « Early Music » XII 1984, p. 328–336
  • SADIE JULIE ANNE,   Handel : in Pursuit of the Viol. Dans « Chelys » (XIV) 1985, p. 3–24
  • —, The Bass Viol in French Baroque Chamber Music. Ann Arbor 1980
  • —, Montéclair, the viol player's composer. Dans «Journal of the Viola da Gamba Society of America» (15) 1978, p. 41-50
  • SEGERMAN E., On Praetorius and English Viol Pitches. Dans « Chelys  (XVII) 1988, p. 24–27
  • —, Viol-Bodied Fiddles. Dans « The Galpin Society Journal » (XLIX) 1996, p. 204–206
  • SICARD M., The French Viol School Before 1650. Dans «  Journal of the Viola da Gamba Society of America » (XVIII) 1981, p. 76–93
  • SILBIGER ALEXANDER, The first viol tutor: Hans Gerle's Musica Teutsch. Dans «Journal of the Viola da Gamba Society of America» (6) 1969, p. 34-48
  • SLEEPER WILLIAM ALLEN, Harmonic Style of Four-Part Viol Music of Jenkins, Locke, and Purcell (thèse). University of Rochester 1964 [250 p.]
  • THOINAN ERNEST (1827-1894), Maugars, célèbre joueur de viole [...] sa biographie suivie de sa « réponse ». Paris, A. Claudin 1865 ; Londres, Baron 1965
  • TOURIN P., Viol List : a Comprehensive Catalogue of Historical Viole da Gamba in Public and Private Collections. Duxbury (MA) 1979
  • VAUGHT RAYMOND, Mersenn'es unknown English viol player. Dans « The Galpin Society Journal » (17) 1964, p. 17-23
  • WESS J., Musica Transalpina, Parody, and the Emerging Jacobean Viol Fantasia. Dans « Chelys » (XV) 1986, p. 3–25
  • WILLETTS P., John Barnard's Collections of Viol and Vocal Music. Dans « Chelys » (XX) 1991, p. 28–42
  • WILLIAM ALLEN, Harmonic Style of Four-Part Viol Music of Jenkins, Locke, and Purcell (thèse). University of Rochester 1964 [250 p.]
  • —, The Early History of the Viol. Cambridge 1984
  • —, The First Earl of Sandwich, a Performance of William Lawes in Spain and the Origins of the Pardessus de Viole. Dans « Chelys » (XIV) 1985, p. 40–44

Jean-Marc Warszawski
8 juin 2007

© musicologie.org 2007 - 2008