rectangle

À propos du site

S'abonner au bulletin
Liste de discussion
collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles & études
Textes de référence
Iconographie

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Universités au monde
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Nouveaux livres
Périodiques

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

bandeau encyclo
S'abonner au bulletin (courriel vide)

 A  B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[ 9e siècle ] [ 10e siècle ] [ 11e siècle ] [ 12e siècle ] [ 13e siècle ] [ 14e siècle ]
[ 15e siècle ] [ 16e siècle ] [ 17e siècle ] [ 18e siècle ] [19e siècle] [20e siècle]

 Vêpres

VÊPRES (du lat. vesperae, = soir). A l'origine les juifs avaient l'usage de bénir la lampe au moment de l'allumer au coucher du soleil.

Cet office catholique symbolise le Christ-lumière veillant la nuit sur les hommes. C'est aussi le basculement d'un jour à l'autre, un office du temps qui passe. C'est une bénédiction du jour suivant. L'importance de cet office dépend donc de la place occupée dans le calendrier liturgique par le jour suivant.

Cette action de grâces, office de la lumière, ou Lucernaire, a été complétée par des psaumes, une hymne et une bénédiction.

A partir du Ve siècle, le Lucernaire tend à disparaître au profit des Vêpres qui se structurent selon les rites : 3 à 5 psaumes, un capitule, une hymne, verset, Magnificat (l'hymne peut aussi ouvrir les Vêpres).

Les Vêpres peuvent être ordinaires ou solennelles en présence ou non des Saint Sacrements exposés. Cet office donne lieu à des amplifications, notamment musicales.

Liens

Les vêpres, dans P récis de Liturgie sacrée ou ites du Culte Public, d'après les règles de la Sainte Église Romaine par Mgr G. Kieffer, Professeur au Séminaire de Luxembourg (Traduit de l'allemand par l'abbé René Guillaume). Mulhouse, Paris, Tournai 1937 : http://www.ceremoniaire.net/office_divin/docs/office_solennel_1937_1.html

Leçons de liturgie à l'usage des séminaires L. Hébert, prêtre de Saint-Sulpice Vingt-neuvième édition, revue et mise à jour par A. Fayard, professeur au Séminaire du Puy-en-Velay. Paris 1952, Tome III - chapitre VI (suite)
http://www.ceremoniaire.net/office_divin/docs/vepres_1952-2.html

© musicologie.org 2005 - 2008