rectangle

À propos du site
Statistiques du site
S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

bandeau encyclo
S'abonner au bulletin (courriel vide)

 A  B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[ 9e siècle ] [ 10e siècle ] [ 11e siècle ] [ 12e siècle ] [ 13e siècle ] [ 14e siècle ]
[ 15e siècle ] [ 16e siècle ] [ 17e siècle ] [ 18e siècle ] [19e siècle] [20e siècle]

 

Sarabande

 

Danse normalement lente et grave, à trois temps, dont le rythme trouve sa carrure sur deux mesures. L'accent est sur le deuxième temps de la première des deux mesures.


Rythme caractérisrique de la sarabande

Bien entendu, ce modèle général varie selon les époques, les lieux et les compositeurs.

Cette danse, attestée en espagne au xvie siècle, est typique des suites de la musique de l'Ancien Régime, et en général placée après la courante.

Le père Marin Mersenne lui attibuait une origine mauresque, mais elle aurait été plutôt inspirée de l'Amérique latine (Mexique). Il y avait en Espagne deux types de Sarabandes (zarabanda) : une forme populaire vive et rapide, jugée impudique, qui scandalisait le clergé, elle fut un temps interdite, en 1583, sous Philippe II, et la forme lente et grave de la cour.

Elle apparaît dans les milieux aristocratiques français (zarabanda francese) à la fin du xvie siècle.

Avec la fin de l'Ancien Régime, la sarabande tombe en désuétude. Elle est alors employée comme évocation du style ancien.

Chargement de la vidéo
Glenn Gould interpète la Sarabande de la Partita
n
o BWV 828 de Johann Sebastian Bach. 

 

Chargement de la vidéo
Charles Dieupart (1667-1740),
Sarabande le la Suite n° 6 en fa mineur.
Il Giardino Armonico : Giovanni Antonini (flûte) ; Enrico Onofri (violon) ;
Vittorio Ghielmi (viole de gambe) ; Ottavio Dantone (clavecin).
Kaspar Mainz (danse),
 chorégraphie « Musica et Saltatoria » (Giovanni Antonini)

© musicologie.org 2011