bandeau encyclopédie
Actualités . Biographies . Textes . Annonces . Livres . Cédés . Agenda . Bulletin (abonnement) . . Recherche + annuaires .  Documents .  Analyses musicales . Collaborations . Nous soutenir . Contact

[9e siècle] [10e siècle] [11e siècle] [12e siècle] [13e siècle] [14e siècle]
[15e siècle] [16e siècle] [17e siècle] [18e siècle] [19e siècle] [20e siècle]

A  B  C  D  E   G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X   Z

Les râga

Nisardin, XVIIe siècle, Chavand Ragmala Dipak-raga.

Les râgas sont à la fois des modes et des thèmes musicaux de la musique académique hindoustane sur lesquels se développent les improvisations.

C'est une tradition ancestrale attestée antérieurement au ve siècle avant notre ère, par le plus ancien des traités techniques que nous connaissons, le Gîtâlamkara, écrit par Bharata.

Si la théorie unifie l'art du râga, les influences sont très variées selon les régions et l'histoire. Mais on peut repérer trois grandes traditions : la plus ancienne, celle des populations des forêts de langues munda, celle du sud de l’Inde, des langues dravidiennes, celle d’origine indo-européenne de l'Inde du Nord.

Ravi Shankar et Anoushka Shankar, Raag Khamaj, Symphony Hall, Birmingham, 1997.

On peut établir plusieurs milliers de râga, des traités évoquent 16 000 modes possibles, car si l'échelle musicale est divisée en sept repères principaux : shadja, rishabha, gandhara, madhyama, panchama, dhaivata, nisgada, en abrégé sa, ri, ga, ma, pa, dha, ni, l'octave se divise également en 22 shrutis, et même jusqu'à 66 divisions distinctes.

On les regroupe théoriquement selon leurs types locaux (Nord ou Sud) ou leur organisation intervallique.

Le mode montant peut avoir des notes différentes de son exposition descendante. La note principale et tenue en bourdon tout le long de l'improvisation..

Ustad Allaudin Khan (Sarod), Raga Alhaiya Bilawal.

Les râga, dont le but est de toucher les sentiments, sont investis d'un ethos et d'une symbolique forts, qui les relient à la poésie et aux miniatures peintes, à des lieux, à des sentiments.

Il y a des râga pour les moments de la journée, pour la famille, père, mère, enfants, les divers sentiments, les états d'âme, etc.

Les râga sont liés aux tâla, cycles rythmiques des plus sophistiqués.

Quelques modes thâta, ssnas microtons (Nord)

Bhairava : do, ré♭, mi, fa, sol, la♭, si, do

Bhairavî : do, ré♭, mi♭,fa, sol, la, si, do

Kâfi : do, ré, mi♭, fa, sol, la, s♭i, do,

Todî : do, ré♭, mi♭, fa♯, sol, la♭, si,do

Shrî : do, ré♭, mi, fa #, sol, la♭, si, do

Khammâja : do, ré, mi, fa, sol, la, si♭, do

Asâvarî : do, ré, mi♭, fa, sol, la♭, si♭, do

Bilâval : do, ré, mi, fa, sol, la, si, do

Kalyâna : do, ré, mi, fa♯, sol, la, si, do

Pûravî : do, ré♭, mi, fa♯, sol, la, si, do

Quelques modes melakarta karnatiques

Hanumatodi : do, ré♭, mi♭, fa, sol, la♭, si, do

Mayamalavagaula : do, ré♭, mi, fa, sol, la♭, si, do

Chakravahani : do, ré♭, mi, fa, sol, la, si♭, do

Nata-bhairavî : do, ré, mi♭, fa, sol, la♭, si♭,do

Karaharapriya : do, ré, mi♭, fa, sol, la, si♭, do

Harikambodhi : do, ré, mi, fa, sol, la, si♭, do

Shankarabharana : do, ré, mi, fa, sol, la, si♭, si, do

Chalanata : do, mi♭, mi, fa, sol, si♭, si, do

Shubhapantuvarâli : do, ré♭, mi♭, fa, sol, la♭, si, do

Gamanapriya : do, ré♭, mi, fa♯, sol, la, si ,do

Mechakalyani : do, ré, mi, fa, fa♯, sol, la, si, do

rectangle textes

Bibliographie

Auboux François, L’Art du raga. La musique classique de l’Inde du Nord, Paris. « Musique Ouverte », Minerve, 2003.

Bor Joep (éditeur), The Raga Guide. A Survey of 74 Hindustani Ragas. Nimbus Records & Rotterdam, Conservatory of Music Gwent, 1999.

Danielou Alain, La Musique de l’Inde du Nord. Buchet-Chastel, Paris 1967 (1985).

—, Une musique d’improvisation savante qui exclut généralement la polyphonie. Dans « Le monde diplomatique », octobre 1962, p. 22.

Jairazbhoy Nazir, The rags of North Indian Music. Wesleyan University Press, Middletown 1971.

Moutal Patrick, L'écrit et la notation musicale indienne : degré de représentativité. Dans « Analyse musicale » (24), juin 1991.

Prithwindra Mukherjee, Thât / Mélakartâ : les échelles fondamentales de la musique indienne du Nord et du Sud. Éditions Publibook Université, 2010.

Téléchargements -  Presse internationale -  Universités - À propos.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

musicologie.org 2017
ISSN 2269-9910

Dimanche 8 Janvier, 2017