rectangle

À propos du site

S'abonner au bulletin
Liste de discussion
collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles & études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Annonces et annuaires
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Nouveaux livres
Périodiques

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

bandeau encyclo
S'abonner au bulletin (courriel vide)

 A  B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[ 9e siècle ] [ 10e siècle ] [ 11e siècle ] [ 12e siècle ] [ 13e siècle ] [ 14e siècle ]
[ 15e siècle ] [ 16e siècle ] [ 17e siècle ] [ 18e siècle ] [19e siècle] [20e siècle]

Quatuor

Dans la musique instrumentale et vocale, le terme quatuor désigne soit une composition destinée à 4 interprètes, soit une formation de 4 instruments. Dans l'opéra, l'oratorio la cantate, le quatuor est une pièce pour 4 solistes (possible avec choeur et orchestre).

Jusqu'au XVIIe siècle, les compositions à 4 parties sont exécutées indifféremment par les instruments ou les chanteurs.

Le quatuor vocal de type moderne apparaît avec la sonate à quatre. Au milieu du XVIIIe siècle, en Italie, en Autriche et en Allemagne. Le quatuor est une composition spécifique de forme sonate, divisée en 3 mouvements : vivace, lento, vivace. On ajoute un menuet (en troisième position, comme dans la sonate et dans la symphonie).

Le quatuor à cordes est la plus fréquente des formations de quatuor. Il comprend un premier violon, un second violon, un alto et un violoncelle. Une autre formation pêut être du type : piano, un violon, un alto et un violoncelle. On trouve d'autres formations de quatuor pour instruments à vent ou autres.

Il était courant jusqu'au tout début du XIXe siècle, de remplacer le premier violon par une flûte, et de transcrire le quatuor à cordes pour instruments à vent

Les quatuors de Boccherini dominent la production italienne de la seconde moitié du XVIIIe siècle, avec une certaine liberté quant à la structure de la forme, Il substitue par exemple des danses populaire (espagnoles) au menuet.

Haydn traite d'abord le quatuor comme un divertimento jusqu'aux quatuor op. 20. Il remplace le menuet par le scherzo. Dans ses ses derniers quatuors, il adopte parfois des premiers mouvements de tempo lent.

En 1785, Mozart dédie ses six quatuors à Haydn.

C'est peut-être avec ses quatuors (opus 18 à 135) que Beethoven développe ses plus importantes hardiesses, qui laisseront perplexe bien de ses admirateurs. C'est surtout son opus 59 qui eut une influence immédiate. Mendelssohn, Schubert, Schumann, Brahms ont consacré une part imortance de leur art au quatuor.

En Italie, l'engouement pour l'opéra encourage la transcrition d'airs célèbres pour quatuor. Mais Donizetti compose dix-neuf quatuors, Pacini compose six quqtuor, Verdi un seul (en 1873).

A la fin du XIXe, En france et dans les pays slaves le scompositeurs cpontinuent le genre : Borodine, Smetana, Dvotak, Janàcek, Tchaïkovski. Saint-Saens. Fauré. Debussy, et Ravel.

Au XXe siècle, les quatuors composés au sein de l'école de Vienne ont une grande importance. Schoenberg en compose quatre. Le premier (opus 7), fusionne les quatre mouvements en un mouvement unique afin de dépasser la forme sonate. Il introduit la voix dans le second (opus 10) en 1907-1908 (deux oeuvres lyriques de Saint.George aux troisième et quatrième mouvements).

Berg compose en 1910 un quatuor en deux mouvements (opus 3). Avec le quatuor opus 22, en deux mouvements, Webern adopte un ensemble inusité : violon, la clarinette, saxophone ténor et piano.

Avec Bartok, Hindemith, Pizzetti, Malipiero, Petrassi on connait peut-être les dernier quatuors puisant leur forme dans la tradition historique.

Liens
Histoire : une page simple pour mettre les idées en place sur le site des luthiers à Montpellier : http://www.geocities.com/Vienna/Strasse/8698/hviolon.html

Le site de Claire Perrigot :  http://portail.lutherie.free.fr

Bibliographie

  • BLUM DAVID (1935-), L'art du quatuor à cordes: conversations avec le Quatuor Guarneri : essai. Arles, Actes sud 1991 [ The art of quartet playing. trad. de l'anglais par Marie-Stella et Alain Pâris, 372 p., musique, couv. ill. en coul., 22 cm]
  • Châtelet-Théâtre musical de Paris, Cycle Beethoven : intégrale des quatuors à cordes, quatuor de Tokyo (Programme des concerts du Châtelet de novembre 1994 à mars 1995. Analyses de l'oeuvre de Beethoven, notices biographiques sur les interprètes). Paris, Châtelet, 1994 [30 p., ill. en noir et en coul., 25 cm]
  • BERNARD FOURNIER, L'Histoire du quatuor à cordes (1) : de Haydn à Brahms. Fayard, décembre 2000 [700 p., ISBN : 2213607583]
  • --, Histoire du Quatuor a Cordes de Haydn a Brahms. Paris, Fayard, 2000 [1206 p.]
  • HAUER CHRISTIAN, Le Deuxième Quatuor à cordes op. 10 avec voix d'Arnold Schönberg (1907-1908) : ou la quête d'une identité autre : une convergence de crises musicales, spirituelles et socio-politiques. Aix-en-Provence, C. Hauer, 1994 [3 v., 1141 f., ill. en noir et en coul., 30 cm]
  • HYARD EUGENE, Instrumentation et orchestration. Nouvelles ressources du quatuor à cordes, double quintette. Paris, B. Roudanez, 1922 [4°, 36 p.]
  • KLEIN DEANNE ARKUS, Le quatuor à cordes français au XVIIIe siècle. S.l., s.n. 1970 [2 v., 381, 98 f., thèse de musicologie, Université Paris IV, 1970]
  • LEIPP ÉMILE, La Sonorité du violon, étude des facteurs conditionnant la sonorité des instruments du quatuor à cordes. Paris, l'auteur ; Corbeil, Impr. scientifiques1952 [8°, 47 p., fig., couv. en coul.]
  • Le quatuor à cordes en France de 1750 à nos jours [Texte imprimé] / Association française pour le patrimoine musical. Paris, Association française pour le patrimoine musical 1995 [préf., Benoît Duteurtre, Yves Gérard, 318 p., couv. ill. en coul., 21 cm]
  • MARCHET GASTON & CLERJOT MAURICE, Mendelssohn et ses quatuors à cordes, du quatuor en général, notes biographiques sur Mendelssohn, sa personnalité, caractère de sa musique ; nécessité et but de la Fondation Mendelssohn. Reims, Impr. expéditive 1901 [8°, 13 p.]
  • NEVEU BERNARD, Le quatuor à cordes en France de 1750 à 1993 : inventaire et catalogue. S.l., B. Neveu, 1994 [126 f., ill., 30 cm]