rectangle

À propos du site

S'abonner au bulletin
Liste de discussion
collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles & études
Textes de référence
Iconographie

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Universités au monde
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Nouveaux livres
Périodiques

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

bandeau encyclo
S'abonner au bulletin (courriel vide)

 A  B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[ 9e siècle ] [ 10e siècle ] [ 11e siècle ] [ 12e siècle ] [ 13e siècle ] [ 14e siècle ]
[ 15e siècle ] [ 16e siècle ] [ 17e siècle ] [ 18e siècle ] [19e siècle] [20e siècle]

Ocarina
(flûtes à bocal)

L'ocarina, flûte «à bocal» de 8 à 10 trous a été inventé en 1853 par Giuseppe Donati (1836-1925), boulanger-patissier et musicien amateur., à Budrio en Italie. Il s'installe par la suite à Bologne, puis à Milan. Ocarina signifie «petite oie». Mais la tradition de sifflets à hauteurs variable remonte au moins à l'antiquité ; on a des témoignages tant en Chine qu'aux Indes, ou en Amérique du Sud.


Donati travaillant à ses ocarinas vers 1867


Ocarina moderne du facteru Fabio Menaglio de Budrio

L'ocarina est traditionnellement en terre suite, mais on en trouve en porcelaine et en métal. Cet instrument est prétexte à des réalisations artistiques variées, particulièreùment dans la lutherie moderne.


Ocarina à piston, Allemagne fin XIXe siècle


Shiwaya sud-africains

  

Flûtes en forme de cruches du Pérou


Ocarina de l'atelier de Johann Rotter [
=> ]

© musicologie.org 2008