bandeau encyclopédie
Actualités . Biographies . Textes . Annonces . Livres . Cédés . Agenda . Bulletin (abonnement) .Recherche + annuaires .  Documents .  Analyses musicales . Collaborations . Nous soutenir . Contact . .
[9e S.[10e S.[11e S.[12e S.[13e S.[14e S.]  [15e S.[16e S.[17e S.]   [18e S.]   [19e S.[20eS]
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Le motet

Le motet est une forme musicale vocale à cappella ou accompagnée qui apparaît vers les XII-XIIIe siècles. Dans la polyphonie à deux voix de cette époque, une voix de teneur (vox principalis) chante en général des valeurs longues, et une voix d'organum évolue avec une certaine liberté pour enrichir l'architectonique. Cet organum ou seconde voix est dit organanum secundum. Il peut y avoir une troisième et quatrième voix, les organa triplum et quadruplum.

À l'origine, il y a motet quand on ajoute des paroles spécifiques à la seconde voix. Ce motet, ou organum duplum, peut se développer sur une teneur chantée ou instrumentale.

Josquin Desprez, Ave Maria, motet, Peter Phillips and the Tallis Scholars.

Les paroles sont religieuses et profanes, bien souvent les deux à la fois, car le symbolisme du Moyen-Âge superpose aux différentes voix d'organa des textes indépendants les uns des autres.

Le motet suit le cours des évolutions des goûts et des techniques musicales. On trouve au XIVe siècle le motet isorythmique — c'est à dire répliquant les mêmes formules rythgmiques, de l'Ars nova. L'épanouissement de l'école dite franco-flamande du XVe siècle emmène le motet dans ses aventures. Il se fait aux règles du contrepoint de la Renaissance du XVIe  avec Palestrina et Roland de Lasssus.

Marc-Antoine Charpentier, Motet pour les trépassés, H. 311, soli, chœur et orchestre la fondation Gulbenkian de Lisbonne, sous la direction de Michel Corboz.

Le motet est particulièrement prisé à la cours de Versailles aux XVII-XVIIIe siècles.

La tradition de Palestrina continue à donner au motet une forme singulière, mais les modifications des techniques musicales du XVIIe confient à la cantate, à l'oratorio, à l'opéra, se soin de porter les textes.

Le motet perd peu à peu de sa singularité, et on finit par appeler motet toute forme de musique religieuse qui n'est ni messe ni oratorio.

Wolfgang Amadeus Mozart, Motet Exsultate, jubilate, KV165, Nuria Rial (soprano), L'Orfeo Barockorchester, sous la direction de Michi Gaigg, enregistrement public.
rectangle textes

 

Bibliographie

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Jeudi 1 Mars, 2018

© Musicologie.org 2018.