rectangle

À propos du site

S'abonner au bulletin
Liste de discussion
collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles & études
Textes de référence
Iconographie

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Universités au monde
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Nouveaux livres
Périodiques

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

bandeau encyclo
S'abonner au bulletin (courriel vide)

  A  B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[ 9e siècle ] [ 10e siècle ] [ 11e siècle ] [ 12e siècle ] [ 13e siècle ] [ 14e siècle ]
[ 15e siècle ] [ 16e siècle ] [ 17e siècle ] [ 18e siècle ] [19e siècle] [20e siècle]

 Fanfare

Fanfare : ensemble musical formé d'instruments à vents, bois ou cuivres, de quelques instruments à percussion, plus rarement de contrebasses. Dans l'Antiquité et au Moyen Âge, il existait des ensembles d'instruments à vent, mais la fanfare proprement dite, c'est-à-dire un ensemble ample et doté de possibilités techniques notables, apparaît vers la fin du XVe siècle. Au cours de la seconde moitié du XVIIIème siècle, la fanfare enrichit ses ressources expressives avec l'introduction de clarinettes ; au XIXème siècle, elle est renforcée par les améliorations de la facture des instruments  (les pistons des cuivres).

De nombreux musiciens écrivirent pour cet ensemble : Mozart, Beethoven, Cherubini Spontini, Berlioz, Mendelssohn, Wagner, Schoenberg.

La fanfare joue essentiellement un répertoire varié d etranscriptions, transcrites expressément et réélaborées.

Dans l'opéra du XIXème siècle, elle est souvent employée sur la scène, en formations diverses, relativement réduites, afin d'illustrer des situations dramatiques ou militaires particulières.

Encyclopédie de Diderot et d'Alembert

FANFARE, s. f. sorte d'air militaire, pour l'ordinaire court & brillant, qui s'exécute par des trompettes, & qu'on imite sur d'autres instrumens. La fanfare est communément à deux dessus de trompettes, accompagnées de tymbales ; & bien exécutée, elle a quelque chose de martial & de gai, qui convient fort à son usage. De toutes les troupes de l'Europe, les allemandes sont celles qui ont les meilleurs instrumens militaires ; aussi leurs marches & fanfares font-elles un effet admirable. C'est une chose à remarquer, que dans tout le royaume de France, il n'y a pas un seul trompette qui sonne juste, & que les meilleures troupes de l'Europe, sont celles qui ont le moins d'instrumens militaires & les plus discordans ; ce qui n'est pas sans inconvénient. Durant les dernieres guerres, les paysans de Baviere & d'Autriche, tous musiciens nés, ne pouvant croire que des troupes reglées eussent des instrumens si faux & si détestables, prirent tous ces vieux corps pour de nouvelles levées, qu'ils commencerent à mépriser, & l'on ne sauroit dire à combien de braves gens des tons faux ont coûté la vie. Tant il est vrai que dans l'appareil de la guerre, il ne faut rien négliger de ce qui frappe les sens.

© musicologie.org 2003 - 2008