bandeau encyclopédie
Actualités . Biographies . Textes . Annonces . Livres . Cédés . Agenda . Abonnement au bulletin .Recherche + annuaires .  Documents .  Analyses musicales . Collaborations . Nous soutenir . Contact . .
[9e S.[10e S.[11e S.[12e S.[13e S.[14e S.]  [15e S.[16e S.[17e S.]   [18e S.]   [19e S.[20eS]
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Estampie

Manuscrit fr. 844, Bibliothèque nationale de France.

(estampia ; de stampàre, taper du pied) : danse dans laquelle on frappe des pieds en cadence. Elle est attestée à la fin du XIIIe siècle dans les écrits de Jean de Grouchy.

Elle serait constituée des trois sections, chacune répétée de type AA BB CC.

On en conserve dans les manuscrits Douce 139 de la Bodleian Library, Harley 978 du British Museum à Londres, et le manuscrit français 844 (dit manuscrit royal) de la Bibliopthèque nationale de France.

La Vida de Raimbaut de Vaqueyras, écrite un siècle après sa mort et sujette à caution, pour ne pas dire plus, quant à l'exactitude des faits, lui attribue avec sa Kalenda Maia (mon jour), la première estampie, un poème en l'honneur de Dame Béatrice, la fille de son patron.

Vaqueyras a passé la plus grande partie de sa carrière en Italie, mais aurait composé cette poésie sur une mélodie qu'il aurait entendue jouer sur deux violes à la cour de Montferrat.

Les derniers vers, Bastida, Finida, N'Engles, ai l'estampida / J'ai confectionné et terminé, seigneur l'anglais, l'estampie [N'Engles = Boniface de Montferrat]

Manuscrit français 22543, Bibliothèque nationale de France (Chansonnier provençal, chansonnier de la Vallière), daté de 1301-1400, f. 62r.

Kalenda maia
Ni fueills de faia
Ni chans d'auzell ni flors de glaia
Non es qe.m plaia,
Pros dona gaia,
Tro q'un isnell messagier aia
Del vostre bell cors, qi.m retraia
Plazer novell q'amors m'atraia
E jaia,
E.m traia
Vas vos, donna veraia,
E chaia
De plaia
.l gelos, anz qe.m n'estraia.

Ma bell' amia,
Per Dieu non sia
Qe ja.l gelos de mon dan ria,
Qe car vendria
Sa gelozia,
Si aitals dos amantz partia;
Q'ieu ja joios mais non seria,
Ni jois ses vos pro no.m tenria;
Tal via
Faria
Q'oms ja mais no.m veiria;
Cell dia
Morria,
Donna pros, q'ie.us perdria.

Con er perduda
Ni m'er renduda
Donna, s'enanz non l'ai aguda
Qe drutz ni druda
Non es per cuda;
Mas qant amantz en drut si muda,
L'onors es granz qe.l n'es creguda,
E.l bels semblanz fai far tal bruda;
Qe nuda
Tenguda
No.us ai, ni d'als vencuda;
Volguda,
Cresuda
Vos ai, ses autr'ajuda.

Tart m'esjauzira,
Pos ja.m partira,
Bells Cavalhiers, de vos ab ira,
Q'ailhors no.s vira
Mos cors, ni.m tira
Mos deziriers, q'als non dezira;
Q'a lauzengiers sai q'abellira,
Donna, q'estiers non lur garira:
Tals vira,
Sentira
Mos danz, qi.lls vos grazira,
Qe.us mira,
Cossira
Cuidanz, don cors sospira.

Tant gent comensa,
Part totas gensa,
Na Beatritz, e pren creissensa
Vostra valensa;
Per ma credensa,
De pretz garnitz vostra tenensa
E de bels ditz, senes failhensa;
De faitz grazitz tenetz semensa;
Siensa,
Sufrensa
Avetz e coneissensa;
Valensa
Ses tensa
Vistetz ab benvolensa.

Donna grazida,
Qecs lauz' e crida
Vostra valor q'es abellida,
E qi.us oblida,
Pauc li val vida,
Per q'ie.us azor, donn' eissernida;
Qar per gencor vos ai chauzida
E per meilhor, de prez complida,
Blandida,
Servida
Genses q'Erecs Enida.
Bastida,
Finida,
N'Engles, ai l'estampida.

rectangle textes

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Mercredi 13 Mars, 2019

© Musicologie.org 2018.