rectangle

À propos du site

S'abonner au bulletin
Liste de discussion
collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles & études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités au monde
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Nouveaux livres
Périodiques

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

bandeau encyclo
S'abonner au bulletin (courriel vide)

A  B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

[ 9e siècle ] [ 10e siècle ] [ 11e siècle ] [ 12e siècle ] [ 13e siècle ] [ 14e siècle ]
[ 15e siècle ] [ 16e siècle ] [ 17e siècle ] [ 18e siècle ] [19e siècle] [20e siècle]

 

 Die Dreigroschenoper
L'Opéra de Quat'sous


Affiche de la première représentation
de l'Opéra de Quat'sous
Berlin Theater am Schiffbauerdamm
31 août 1928

Opéra en un prologue et huit tableaux. Livret de Berthold Brecht, adapté de l'opéra de Christopher Pepush et John Legay, The Beggar's Opera (l'Opéra des gueux), d'après le traduction allemande de G. Hauptmann.  Musique de Kurt Weil (1900-1950), créé à Berlin le 21 août 1928 avec Lotte Lenya

La conception de Brecht et de Weill d'un opéra à caractère politique et social s'était affirmée auparavant avec Mahagonny. L'Opéra de quat'sous vise à faire réfléchir sur les conditions et contradictions de la société capitaliste. L'œuvre est un singspiel, des parties chantée et parlées se succèdent : chansons, ballades, duos, récitatifs, mouvements de tango, fox-trot, etc., écrites dans le style sec, dépouillé, voire agressif propre à Kurt Weill. Il puise dans le répertoire du cabaret, de la chanson des rues, du jazz, dans la musique savante,  l'opérette. Il crée un nouveau type de chant-joué, coupant et acide, pathétique et réfléchi, en parfaite correspondance avec l'esthétique épique de Brecht.

L'Opéra de quat'sous a un immense succès et suscite de violentes polémiques. Les nazis interdisent cette œuvre, mais aussi à toute l'œuvre de Kurt Weill.


Schoßpark-Theater Berlin 1958.
Représentation de l'Opéra de Quat'sous
Wolfgang Grüner (Moritetensänget, au milieu) ;
Johanna von Koczian (Lucy Brown) ;
Carl Raddatz (Mackie Messer)

Un chanteur ambulant présente au public Macheath, dit Mackie Messer, chef d'une bande de malfaiteurs londoniens. Peachum, propriétaire du magasin l'Ami du mendiant, qui loue aux prétendus mendiants de la ville tout ce qui peut servir à émouvoir la pitié des passants — membres artificiels, béquilles, voitures d'infirme, etc. —, a une fille, Polly. Mackie Messer l'épouse et fête ses noces dans une écurie, où il invite les bas-fonds, et Brown, dit le Tigre, son vieux compagnon d'armes devenu chef de la police.

Peachum, à qui ce mariage déplaît, dénonce son gendre, et celui-ci doit quitter la ville. Avant de partir, il laisse des à Polly, qu'il présente à ses acolytes. Il part avec la certitude de laisser ses intérêts en bonnes mains.

Mackie ne peut rester longtemps loin de Londres et de ses habitudes. Il retourne auprès de ses amies, les prostituées de Turnbridge. Une de celles-ci, Jenny, à l'instigation de la mère de Polly, le dénonce à la police. Macheath finit en prison, à Old Bailey, où il retrouve une vieille connaissance, Lucy, fille de Brown, une de ses anciennes conquêtes.

Lucy l'aide à s'enfuir. Peachum menace de révéler les dessous de l'amitié qui lie Brown à Macheath et projette de troubler l'ordre public par une manifestation de misérables au passage du cortège du couronnement. Brown est contraint à agir. Macheath, revenu auprès des prostituées, est à nouveau trahi et ramené en prison. Il est perdu.

Condamné à mort, il est conduit au supplice ... Peachum explique au public que le bandit devrait être pendu, mais qu'en réalité il ne le sera pas. Un messager de la reine arrive inopinément, à cheval, pour annoncer que, non seulement Mackie Messer a été gracié. mais qu'il a été élevé à la dignité nobiliaire, pourvu d'un château et de la jouissance d'un patrimoine considérable... Les messagers à cheval n'arrivent que très rarement, explique Peachum, si les opprimés n'osent résister aux puissants.

Discographie

04 / 147
Kurt Weill
Bethold Brecht
Die Dreigroschenoper
L'Opéra de quat'sous
Maw Raab, HK Gruber, Nina Hagen, Sona MacDonald, Hannes Hellman, Winnie Böwe, Timna Brauer, Jürgen Holtz

Ensemble Modern
HK Gruber, dir.
Enregistré en mars 1999
BMG 74321 66133

 

05 / 147
Kurt Weill
Bethold Brecht
Die Dreigroschenoper
L'Opéra de quat'sous
Version originale du Théâtre de l'Est Parisien
Maurice Barrier - Albert Médina - Rose Thiéry - Marie-Claude Mestral - Pierre santini - Sabine Lods - Arlette Téphany - Victor Garrivier - Albert Robin - Jean Bany - Maxime Casa
Orchestre sus la direction d'Oswald d'Andrea
Enregistrement au Théâtre de l'Est Parisien (TEP) et en studio en 1970 (Les parties parlées sont enregistrées en public, les parties musicales le sont en studio, avec collages d'applaudissements)
Jacques Canetti 589 706

 

06 / 147
Kurt Weill
Bethold Brecht
Die Dreigroschenoper
René Kollo - Ute Lemper - Milva - Mario Adori - Helga Dernesch - Wolfgang Reichmann - Susanne Tremper - Rolf Boysen
RIAS Berlin Sinfonietta
John Mauceri, dir.
DECCA 430 075 (1989)

 

© musicologie.org 2004 -2008