musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Opus 102, Cyril Huvé joue le piano dernières technologies de Stephen Paulello

Opus 102

Opus 2012, le piano aux 102 notes de Stephen Paulello, Cyril Huvé (piano), œuvres de Franz Liszt, Claude Debussy, Alexandre scriabine. Evidence 2017 (EVCD 045).

7 décembre 2017, par Jean-Marc Warszawski ——

Voici donc un cédé où interprète et œuvres sont prétexte à présenter un piano, l’Opus 102 du facteur Stephen Paulello. Une logique inversée, mais au résultat, nous entendons bien Cyril Huvé interpréter des œuvres des Franz Liszt et Schubert, Claude Debussy, Alexandre Scriabine.

Depuis des années, Stephen Paulello a troqué son métier de concertiste et de professeur contre celui d’ingénieur chercheur en facture de pianos, en compagnie de son épouse ébéniste. Au passage, il a mis au point un nouveau type de cordes qui équipent des pianos de grande marque, finançant ainsi la poursuite de ses recherches et réalisations. Voici bien un siècle qu’aucun nouveau brevet concernant les pianos n’avait été déposé, avec lui, c’est d’un coup une avalanche, car voulant fabriquer un Steinway en plus beau, il a tout modifié. De l’armature de poutres assemblées qu’il remplace par une armature monobloc taillée dans l’épaisseur du bois, ce qui renforce la force statique et réduit l’émission des harmoniques intempestives, un nouvel accrochage des cordes qui ne pèsent plus sur la table d’harmonie vibrant lors tout son soul, d’autant qu’elle n’a plus besoin des barres de renforcement, une touche plus directe, et encore biens de choses, dont pour ce modèle particulier, des cordes parallèles (ce qui porte la longueur du piano à 3 mètres), et un clavier de 102 notes, soit 14 de plus que les normes actuelles. Au résultat une amplification de la résonance sympathique (les cordes non jouées qui vibrent harmoniquement), un coffre sonore inégalé, la discrimination et la précision des basses qui ne se perdent pas dans un brouillard bourdonnant, de la luminosité dans le médium, et des aigus incisifs.

Cyril Huvé, honoré pour ses interprétations d’œuvres du xixe siècle sur pianos d’époque, est à la touche. On peut y voir une manière de paradoxe, mais aussi un intérêt pour la relation des œuvres à leur rendu sonore, où le choix des instruments, voire de la technique d’interprétation, jouent un grand rôle.
Après des cours particuliers, Cyril Huvé est passé par le Conservatoire de Montreuil, puis le Conservatoire national Supérieur de Paris, sous la direction de Dominique Merlet et de Chrstian Ivaldi, il a pu se perfectionner auprès de deux grands pianistes forts opposés,  Claudio Arau, son père spirituel ou de substitution dont il se dit pianistiquement imprégné, et le grand et généreux  György Cziffra. Au début des années 1980, il a organisé les rencontres d’Arc-et-Senan (dans les célèbres salines), où cinquante à soixante jeunes musiciens de haut niveau se mettaient en résidence pour préparer au gré des rencontres ou des demandes du public, qui pouvait assister aux diverses répétions, les concerts de soirée. De 1993 à 2005, il enseigne au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Son goût pour les rencontres en liberté l’a poussé  à installer sa « grange  aux pianos », une résidence d’artistes et de proximité avec le public, dans le Berri.

Le programme propose des œuvres propres à exploiter le coffre sonore, la résonance et la clarté de l'Opus 102 de Stephen Paulello.

 

Franz Liszt - Franz Schubert, 2. Der Atlas, (extrait), plage 3.

 

 

1. Franz Liszt, sonate en si mineur, S. 178.

2-4. Franz Liszt, arangements de Lieder de Franz Schubert, 1. Der Doppelgänger, 2. Der Atlas, 3. Ständchen.

5-7. Claude Debussy, Des pas sur la neige ; La cathédrale engloutie ; Brouillards.

8-9. Alexandre Scriabine, Poème nocturne, opus 61. ; Vers la flamme, opus 72.

 

Un piano Stephen Paulello à Giverny. Entretien avec le facteur Paul-Étienne Berlioz.

Biographie de Franz Liszt

Biographie de Claude Debussy

Biographie d'Alexandre Scriabine

Jean-Marc Warszawski
7 décembre 2017

 

Jean-Marc Warszawski, ses derniers articles : L'intégrale des œuvres de Julius Reubke par Mūza Rubackytė et Olivier Vernet — Ernö Dohnányi et Miklós Rózsa sous les doigts d'Emmanuelle MoriatArbre nuage : musique contemporaine pour erhuAndré Tubeuf : Bach ou le meilleur des mondesDes sept étés de Chopin à Nohant aux dix doigts d'Yves Henry en quatre cédésLes vocalises de Romain Leleu et Thierry EscaichDualità, le nouveau cédé du pianiste Silas BassaTous les articles de Jean-Marc Warszawski

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Jeudi 7 Décembre, 2017 2:13