musicologie

Actualités  Encyclopédie  Articles / études  Bibliothèque   Livres  Disques  Agenda Recherche  

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Debussy
Claude Achille

1862-1918

Claude Debussy par Nadar en 1905.

Né à Saint-Germain-en-Laye le 22 août 1862, mort à Paris le 25 mars 1918.

Ses parents tiennent un commerce de porcelaine. Pendant la guerre de 1870, la famille se réfugie chez sa tante (côté paternel), Clémentine, qui lui fait avoir ses premières leçons de musique avec un musicien italien, Jean Cerutti. À Paris, son père rejoint la Commune et sert comme capitaine dans la Garde Nationale. Quand la Commune de Paris est écrasée par les forces de Thiers, il est arrêté et condamné à quatre ans de prison. Libéré au bout d'une année, il est privé de ses droits civils.

Selon Charles de Sivry, Achille est confié à Antoinette Mauté de Fleurville, élève de Chopin et belle-mère de Verlaine ; elle le prépare à entrer au Conservatoire de Paris : il y est admis en 1872.

Il étudie le piano avec Antoine Marmontel et le solfège avec Albert Lavignac. Il obtient de petits prix pour le piano et le solfège entre 1875 et 1877 et ne peut prétendre à une carrière de pianiste virtuose. Il entre dans la classe d'harmonie d'Émile Durand et dans celle d'accompagnement d'Auguste Bazille où il obtient son seul premier prix.

Il compose ses premières mélodies en 1879 sur des textes d'Alfred de Musset (Madrid, Ballade à la lune).

En été 1880, il est engagé par Nadezhda von Meck, pour apprendre à ses enfants à jouer des duos avec elle. Il séjourne avec la famille à Arcachon, puis à Florence, où il compose sa première œuvre pour le piano et son trio pour piano.

Claude Debussy, par Paul Robert (vers 1902).

À son retour à Paris il s'inscrit dans la classe de composition d'Ernest Guiraud, et gagne sa vie comme accompagnateur dans le classe de chant de Victorine Moreau-Sainti. Il y rencontre Marie Vasnier pour laquelle il écrit des mélodies sur des poèmes de Théophile Gautier, Leconte de Lisle et Banville

En 1881, il rejoint Madame von Meck pendant deux mois en Russie. Il est de nouveau à Moscou en été 1882, puis à Vienne pour deux mois.

En 1883, il présente sa cantate Le Gladiateur pour le Prix de Rome.

Il est engagé comme accompagnateur des choeurs «Concordia» où Gounod le prend sous sa protection. Il compose de nouvelles mélodies pour Marie Vasnier sur des textes de Paul Bourget et de Paul Verlaine.

En 1884, il remporte le premier grand Prix de Rome avec sa cantate «L'enfant prodigue».

Il est pendant deux années un pensionnaire indocile de la Villa Médicis. Il y compose Zuleima (perdu), Printemps (suite symphonique) et La demoiselle élue, qu'il achève après son retour à Paris zen 1887.

Il fréquente les milieux littéraires et artistiques, y rencontre les poètes symbolistes,  se lie avec Paul Dukas, Robert Godet, Raymond Bonheur. Deux de ses Ariettes oubliées sont données à la Société Nationale de Musique. Il compose les Cinq poèmes de Baudelaire et la Fantaisie pour piano et orchestre.

En 1888 et 1889 il se rend à Bayreuth.

Marie-Rosalie (dite Lilly) Texier, sa première épouse.

Au cours de l'Exposition Universelle de 1889, il découvre avec intérêt les gamelans de Java. Il travaille pendant deux années à Rodrigue et Chimène, un opéra sur un livret de Catulle Mendès, d'après Le Cid.

Fin 1890, il rencontre Mallarmé qui lui demande de participer à un projet théâtral qui n'a pas abouti autour du poème L'Après-midi d'un faune. Il fait la connaissance d'Erik Satie et publie des mélodies pour piano. Il découvre Edgar Poe et Maeterlinck.

En 1892, il met en musique quelques unes de ses poésies influencées par le symbolisme.

En 1893 La Demoiselle élue est donnée A la Société Nationale, et son quatuor pour cordes est joué par la quartette Ysaÿe.

Ernest Chausson le prend sous sa protection et pendant deux années lui apporte une aide financière.

Il découvre Boris Goudounov de Moussorgsky et La pièce de Maeterlinck; Pelléas et Melisande, jouée au théâtre des Bouffes du Nord à Paris.

Il fréquente le salon de Mallarmé et revient au projet de l' Après-midi d'un faune en composant le prélude.

Il rencontre Pierre Louÿs et se rend avec lui à Gand auprès de Maeterlinck pour obtenir le droit de composer sur Pelléas et Melisande. L'opéra est achevé en 1895, mais n'est pas créé. En 1897-1898, il compose La Chanson de Bilitis, sur un texte de Pierre Louÿs.

En mai 1898, il rencontre pour la première fois Rosalie Texier, mannequin chez les sœurs Callot, rue Taitbout, une maison de haute couture renommée.

Claude Debussy et Marie-Rosalie Texier.

En 1899, il achève Nuages, Fêtes et Sirènes ;  la même année, le 19 octobre, il se marie avec Lilly Texier. Pierre Louÿs, Erik Satie et Lucien Fontaine sont les témoins.

En août 1901, le couple séjourne pour la première fois à Bichain dans l'Yonne, auprès de le famille de Lilly. Debussy y composera une partie de La mer.

La maison louée par Claude et Lilly Debussy à Bichain.

En janvier 1903, Debussy est promu Chevalier de la Légion d'honneur. La même année, ses relations avec Emma Bardac sont à l'origine d'un drame familial et de fâcheries avec quelques amis.

Le 11 août, alors qu'il est à Dieppe avec Emma, il écrit une lettre de rupture à Lilly qui séjourne à Bichain. Le 13 octobre 1904, Lilly Debussy fait une tentative de suicide, en se tirant une balle dans le ventre, elle est hospitalisée et opérée. Mary Garden et les amis du couple prennent son parti, ouvrent une souscription, et l'installent à l'Hôtel Américain, avenue Friedland, puis avenue de Villiers dans le 17e arrondissement. Le divorce est prononcé le 2 août 1905, Debussy doit verser une pension de 400 francs et une une rente viagère, sommes qu'il arrête de verser en 1910. Il est condamné en 1916 à verser 30.000 francs. Rosalie Texier meurt le 17 décembre 1932, dans son appartement de l'avenue de Villiers.

Emma Debussy (Bardac)

En 1905 il signe un contrat d'exclusivité avec les éditions Durand. La Mer est créée le 15 octobre 1905. Le 30 octobre Emma-Claude (dite Chouchou) vient au monde.

En 1908, il dirige lui-même l'exécution de La Mer et des extraits de Pelléas aux Concerts Colonne. Quinze jours plus tard, le 30 octobre, il épouse Emma Bardac. Pelléas est créée en Allemagne et à New York, et la première biographie par Louise Liebich est publiée à Londres. En 1919, Louis Laloy publiera à son tour, à Paris, une biographie de Debussy.

En 1909, à la demande de Gabriel Fauré, il entre au conseil d'administration du Conservatoire, qui le commandite pour le concours de clarinette de l'année suivante. Il compose la première rhapsodie pour clarinette et piano, et une petite pièce pour l'épreuve de déchiffrage.

Il se lie avec André Caplet. En février 1909, il est en Grande-Bretagne.

En 1910, Ibéria et Rondes de Printemps sont créés. Il se rend à Vienne et à Budapest, puis à son retour, il compose Le martyre de Saint Sébastien, mystère en 5 actes de Gabriele D'Annunzio. Il se lie avec Stravinsky.

Emma-Claude, sa fille dite Chouchou vers 1916.

Le 15 mai 1913, création de   Jeux (poème dansé) par les Ballets russes de Diaghilev. Il écrit pour la Revue Musicale et dirige la création d'Images pour orchestre le 26 février 1913. Il compose le second livre de préludes pour piano, Trois poèmes de Mallarmé, et une ballet pour enfants, La boîte à joujoux (piano seul).Il se rend à Saint-Pétersbourg et à Moscou, et, qu début de 1914 à Rome, Amsterdam, La Haye, Bruxelles, Londres.

Il compose La Berceuse héroïque pour une commande du Daily Telegraph pour le «King Albert's Book». En 1915, il subit une opération du colon il passe l'été à Pourville, ville côtière de la mer du Nord. Il y compose la Sonate pour violoncelle, Blanc et noir, Les Études, et la sonate pour flûte, alto et harpe.

Il revient à l'un de ses anciens projets, La chute de la maison Usher. Il écrit une nouvelle version du livret, mais ne compose une esquisse complète que pour une scène.

En mars 1917 il termine la composition de la sonate pour violon, créée à Saint-Jean-de-Luz par Gaston Poulet. Ce sera la dernière apparition publique de Debussy.

Claude Debussy par Marcel Baschet, 1884.

Articles

Claude Debussy, d'après le portait de Jacques- Emile Blanche, 1903D'après le portait de Jacques- Emile Blanche, 1903

l'Essai sur la vie et le style de Debussy

La boîte à bijoux

Esquisse pour les décors de Pelléas et Melisande,
par Ottomar Starke, Munich, 1909

Écrits

Correspondance

 

Bibliographie

Debussy, Pelléas et Melisande, Vitez 1988Pelléas et Melisande, Wiener Staatsoper. Décors de Yannis Kopkkos,
mise en scène Antoine Vitez, direction musicale Claudio Abbado.
François le Roux et Frederika von Stade.

Frederika von Stade, dans le rôle de Melisande,
Wiener Staatsoper, 1988

Catalogue des oeuvres

1878 : Chant et basse réalisés pour le concours d'harmonie

1879 : Ballade à la lune: C'était dans la nuit brune, mélodie pour voix et piano ; Chant donné pour la classe d'harmonie d'Émile Durand ; Chant et basse donnés pour le concours d'harmonie
Madrid: Madrid, princesse des Espagnes, mélodie pour voix et piano
Trio, en sol majeur, pour piano, violon et violoncelle

1880 : Beau soir : Lorsque au soleil couchant les rivières sont roses, mélodie pour voix et piano
Caprice : Quand je baise, pâle de fièvre, mélodie pour voix et piano
C hant et basse donnés pour le concours d'harmonie
Danse bohémienne pour piano
Fleur des blés : Le long des blés que la brise fait onduler, mélodie pour voix et piano
Leçon pour la classe d'harmonie d'Émile Durand
  Nuits d'étoiles : Nuit d'étoiles, sous tes voiles, mélodie pour voix et piano
Rêverie : Le zéphir à la douce haleine, mélodie pour voix et piano
Symphonie, pour piano 4 mains
transcription pour piano 4 mains de Petr Ilytch Tchaikovsky, Le lac des cygnes, 3è acte (danses russe, espagnole et napolitaine)

1881 : Aimons-nous et dormons: Aimons-nous et dormons, sans songer au reste du monde, mélodie pour voix et piano — Daniel: Versez, que de l'ivresse. Aux accents d'allégresse, cantate pour 3 solistes et orchestre — Jane: Je pâlis et tombe en langueur, chanson écossaise, mélodie pour voix et piano — Les roses: Lorsque le ciel de saphir, mélodie pour voix et piano — Pierrot: Le bon Pierrot que la foule contemple, mélodie pour voix et piano — Rondel chinois: Sur le lac bordé d'azalée, mélodie pour voix et piano — Séguidille: Un jupon serré sur les hanches, mélodie pour voix et piano — Souhait: Oh! quand la mort que rien ne saurait apaiser, mélodie pour voix et piano — Tragédie: Les petites fleurs n'ont pu vivre, mélodie pour voix et piano — Triolet à Phillis [Zéphyr]: Si j'étais le zéphyr ailé, mélodie pour voix et piano — (1881-1882) : Hélène: Franchis les mers icariennes, scène lyrique pour soprano, choeur à 4 voix mixtes et orchestre

1882 : Choeur des brises: Réveillez-vous, arbres des bois, pour voix de femme et choeur
Clair de lune: Votre âme est un paysage choisi, mélodie pour voix et piano (1ère version)
Divertissement, pour piano 4 mains
En sourdine: Calmes dans le demi-jour, mélodie pour voix et piano (1ère version)
Fantoches: Scaramouche et Pulcinella, mélodie pour voix et piano (1ère version)
Fête galante: Voilà Sylvandre et Lycas et Myrtil, mélodie pour voix et piano
Florise, d'après la comédie, en 4 actes, de Théodore de Banville (non réalisé)
Flôts, palmes et sables: Loin des yeux du monde, mélodie pour voix et piano
Fugue à 4 voix, pour le concours final du Prix de Rome
Fugue à 4 voix, sur un sujet de Gounod, pour l'examen d'essai du Prix de Rome
Hymnis, comédie lyrique pour soliste, choeur et orchestre
Intermezzo, pour violoncelle et orchestre
Je vous la souhaite bonne et heureuse, chant pour une voix avec accompagnement de piano ( Lettre de Nouvel An à Marie-Blanche Vasnier)
La fille aux cheveux de lin: Sur la luzerne en fleur, chanson écossaise, mélodie pour voix et piano
Le lilas: O floraison divine des lilas, mélodie pour voix et piano
Le triomphe de Bacchus, suite d'orchestre, pour piano à 4 mains
Mandoline: Les donneurs de sérénades, mélodie pour voix et piano
Nocturne et Scherzo, pour violoncelle et piano
Pantomime: Pierrot qui n'a rien d'un Clitandre, mélodie pour voix et piano
Printemps: Salut printemps, jeune saison, cantate, pour choeur de voix de femmes et orchestre
Rondeau: Fut-il jamais douceur de cœur pareille, mélodie pour voix et piano —
Sérénade: Las, Colombine a fermé le volet, mélodie pour voix et piano

1883 : Chanson espagnole: Tra la la… nous venions de voir le taureau, duo pour 2 voix égales — Chanson triste: On entend un chant sur l'eau dans la brume, mélodie pour voix et piano — Coquetterie posthume: Quand je mourrai, que l'on me mette, mélodie pour voix et piano — Églogue: Chanteurs mélodieux, habitants des buissons, duo pour soprano et ténor avec piano — Fleur des eaux, mélodie pour voix et piano — Fugue pour le concours de fugue
Fugue pour le concours d'essai du Prix de Rome — Invocation: Élevez-vous, voix de mon âme, cantate pour choeur de voix d'hommes et orchestre — L'archet: Elle avait de beaux cheveux blonds, mélodie pour voix et piano — Le gladiateur: Mort aux Romains, tuez jusqu'au dernier, cantate pour 3 solistes et orchestre — Musique: La lune se levait, pure, mais plus glacée, mélodie pour voix et piano — Paysage sentimental: Le ciel d'hiver si doux, si triste, si dormant, mélodie pour voix et piano — Première suite d'orchestre   Romance [musique pour éventail]: Silence ineffable de l'heure, mélodie pour voix et piano — (1883-1886) : Diane au bois, comédie héroique pour soprano et ténor avec piano [fragment]

1884 : Apparition: La lune s'attristait Des séraphins, mélodie pour voix et piano — Fugue à 4 voix, sur un sujet de Massenet, pour l'examen d'admisison pour le Prix de Rome — La romance d'Ariel: Au long de ces montagnes douces, mélodie pour voix et piano — Le printemps : L'aimable printemps ramène dans la plaine, pour choeur à 4 voix et orchestre (FL 24) Version pour deux pianos et voix, premier mouvement ; second mouvementL'enfant prodigue, scène lyrique pour soprano, baryton et ténor avec orchestre (FL 57) version piano 4 mains — Regret: Devant le ciel d'été, tiède et calme, mélodie pour voix et piano — Romance: Voici que le printemps, ce fil léger d'avril, mélodie pour voix et piano

1885 : Barcarolle: Viens! l'heure est propice, mélodie pour voix et piano — Chevaux de bois: Tournez, tournez, bons chevaux de bois, mélodie pour voix et piano — L'ombre des arbres: L'ombre de arbres dans la rivière embrumée, mélodie pour voix et piano — (1885-1886) : Zuleima, ode symphonique pour chœurs et orchestre — (1885-1887) : : Ariettes oubliées, mélodies pour voix et piano

1886 : As you like it (Comme il vous plaira), adaptation de Shakespeare, proposée par Maurice Vaucaire (non réalisé)
Green: Voici des fruits, des fleurs, des feuilles, mélodie pour voix et piano
Salammbô, d'après Flaubert (non réalisé)
Spleen: Les roses étaient toutes rouges, mélodie pour voix et piano

1887 : C'est l'extase: C'est l'extase langoureuse, mélodie pour voix et piano — Il pleure dans mon cœur: Il pleure dans mon cœur comme il pleut sur la ville, mélodie pour voix et piano — La mort des amants: Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères, mélodie pour voix et piano — Printemps, suite symphonique, en mi majeur, pour choeur, piano et orchestre

1887-1888, La demoiselle élue: La demoiselle élue s'appuyait sur la barrière d'or du ciel, poème lyrique, pour voix de femmes: 2 solistes, choeur et orchestre — (1887-1889) : Poèmes de Beaudelaire, mélodies pour voix et piano

1888 : Arabesque I pour piano (FL 66 n° 1) — Axel, mélodie pour voix et piano — Le balcon : Mère des souvenirs, maîtresse des maîtresses, mélodie pour voix et piano — (1888-1889) : Petite suite, pour piano à 4 mains [En Bateau ; En Cortège ; Menuet ; Ballet] (FL 65)

1889 : Harmonie du soir: Voici venir les temps où vibrant sur sa tige, mélodie pour voix et piano — Le jet d'eau: Tes beaux yeux sont las, pauvre amante, mélodie pour voix et piano — Recueillement: Sois sage, ô ma douleur, mélodie pour voix et piano — transcription pour 2 pianos à 4 mains de Camille Saint-Saens, Introduction et Rondo capriccioso (Op. 28) — transcription pour piano à 4 mains de  Camille Saint-Saens Caprice, pour piano, sur des airs de ballet d'Alceste de Gluck — (1889-1890) : Fantaisie pour piano et orchestre,

1890 : Ballade (slave), pour piano (L 70) —  La belle au bois dormant : Des trous à son pourpoint vermeil, mélodie pour voix et piano — Mazurka, pour piano (FL 67) — transcription pour 2 pianos à 4 mains de Richard Wagner, Le vaisseau fantôme (ouverture) — Rêverie, pour piano (FL 68) — Tarentelle styrienne [Danse], pour piano (FL 69) [orchestrée par Maurice Ravel en 1923)  — transcription pour 2 pianos à 4 mains de Camille Saint-Saens, Airs de ballet d'Étienne Marcel — transcription pour 2 pianos à 4 mains de Camille Saint-Saens, Symphonie n° 2, en la mineur (Op. 55) — Valse romantique, pour piano (FL 71) — (1890-1892) : Rodrigue et Chimène, opéra en 3 actes — (1890-1905) : Suite bergamasque, pour piano (FL 75)

1891 : Arabesque II, pour piano —   Clair de lune: Votre âme est un paysage choisi, mélodie pour voix et piano (2è version) —   Dans le jardin: Je regardais dans le jardin, mélodie, en do dièse mineur, pour voix et piano —   En sourdine: Calmes dans le demi-jour, mélodie pour voix et piano (2è version) —   Fantoches : Scaramouche et Pulcinella mélodie pour voix et piano (2è version) —   Fêtes galantes I, mélodies pour voix et piano —   La mer est plus belle que les cathédrales, mélodie pour voix et piano —   La Princesse Maleine, texte de Maurice Maeterlinck (non réalisé) —   Le son du cor s'afflige vers les bois, mélodie pour voix et piano —   L'échelonnement des haies moutonne à l'infini, mélodie pour voix et piano —   L'embarquement pour ailleurs, texte de Gabriel Mourey (non réalisé) —   Les Angélus: Cloches chrétiennes pour les matines, mélodie pour voix et piano —   Les cloches: Les feuilles s'ouvraient sur le bord des branches, mélodie pour voix et piano —   Marche écossaise, sur un thème populaire, pour piano 4 mains —   Mélodies, pour voix et piano —   Romance: L'âme évaporée est souffrante, mélodie pour voix et piano —   Romances, mélodies pour voix et piano —   transcription pour 2 pianos à 4 mains de Robert Schumann, Six études en forme de canon pour piano ou orgue à pédales (Op. 56)

1892 : De grève: Sur la mer les crépuscules tombent, mélodie pour voix et piano — De rêve: La nuit a des douceurs de femme, mélodie pour voix et piano — Les noces de Sathan, pièce ésotérique, en 1 acte et en vers, texted de Jules Bois (non réalisé) — Nocturne, pour piano (FL 92) — Ondine pour piano — (1892-1893) : Proses lyriques, mélodies pour voix et piano — Scènes (3) au crépuscule, esquisses, pour orchestre — (1892-1894) : Prélude à l'après-midi d'un faune, pour orchestre, pour orchestre (FL 86)

1893 : De fleurs: Dans l'ennui si désolément vert, mélodie pour voix et piano  : De soir: Dimanche sur les villes, mélodie pour voix et piano — Quatuor pour cordes, en sol mineur, (opus 10 ; FL 85)transcription pour piano à 2 mains de Joachim Raff, Humoresque en forme de valse — (1893-1902) : Pelléas et Mélisande, drame lyrique en 5 actes et 12 tableaux avec orchestre (FL 88).  Partition piano et voix, durand 1907

1894 : Images inédites pour piano (Lent, doux et mélancolique ; Sarabande Souvenir du Louvre ; Quelques aspects de Nous n'irons plus au bois, toccata (FL 94) — Orphée ( Amphion), ballet avec Paul Valéry (non réalisé) — Sonate pour violon et piano (lettre à Durand, juin 1894,  non réalisé) — (1894-1901) : Pour le piano(Prélude ;  Sarabande ; Toccata ) (FL 95)

1895 : La grande bretèche, d'après Honoré de Balzac (non réalisé) — 1895-1898, Cendrelune (La reine des aulnes), conte lyrique en 2 actes et 3 tableaux, texte de Pierre Louÿs (non réalisé) — (1895-1898) : Daphnis et Chloé, scénario de Pierre Louÿs (non réalisé)

1896 : Les uns et les autres, pièce en un acte, texte de Paul Verlaine (non réalisé) — orchestration de Erik Satie, 1ère et 3è Gymnopédies —(1896-1897) : Aphrodite ballet d'après le roman de Pierre Louÿs (non réalisé) — (1896-1900) : La Saulaie, mélodie pour baryton et orchestre

1897 : La chevelure: Il m'a dit «Cette nuit d'ai rêvé», mélodie pour voix et piano — La flûte de pan: Pour le jour des Hyacinthies, mélodie pour voix et piano — Le chevalier d'or, pantomime de Madame Forain (non réalisé) — (1897-1898) : Chansons de Bilitis, mélodies pour voix et piano — (1897-1899) : Nocturnes, tryptique symphonique pour choeur de femmes et orchestre (FL 91). Transcriptions pour deux pianos par Maurice Ravel : n° 1  ; n° 2  ; n° 3

1898 : Dieu ! qu'il la fait bon regarder!, pour choeur à 4 voix mixtes a cappella — Le tombeau des Naiades: Le long du bois couvert de givre, mélodie pour voix et piano — Yver, vous n'estes qu'un villain, pour choeur à 4 voix mixtes a cappella — (1898-1908) : Chansons de Charles d'Orléans, pour choeur à 4 voix mixtes a cappella

1899 : Marche nuptiale ( pour le mariage de Pierre Louÿs: 24 juin) — Berceuse: Il était une fois une fée qui avait un beau sceptre, pour une voix sans accompagnement — Pièce pour une voix et orgue [perdu] — (1899-1902) : Nuits blanches: Tout à l'heure ses mains plus délicates, mélodies pour voix et piano

1900-1901 : Musique de scène pour les Chansons de Bilitis

1901 : Le voyage de Pausole, symphonie d'après Pierre Louÿs (non réalisé) — Lindaraja, pour 2 pianos à 4 mains — Prélude, pour piano — Toccata, pour piano — (1901-1911) : Rhapsodie pour saxophone alto et orchestre ;   Rondes du printemps, pour orchestre

1902-1911 : Le Diable dans le beffroi, conte musical en 2 actes et 3 tableaux [d'après Edgar Allan Poe]

1902-1917 : Comme il vous plaira, 3 actes et 5 tableaux d'après Shakespeare ([projet de 1886, repris avec P. J. Toulet, non réalisé)

1903 : D'un cahier d'esquisses pour piano (FL 99) — Estampes pour piano (FL 100) — Jardins sous la pluie pour piano — La soirée dans Grenade, pour piano ; La terrasse des audiences du clair de lune pour piano — Noël pour célébrer Pierre Louÿs pour toutes les voix, y compris celle du peuplePagodes, pour piano — transcription pour piano à 2 mains de Robert Schumann, À la fontaine (extrait des 12 pièces pour piano à 4 mains, Op. 85) — (1903-1905) : La Mer, esquisses symphoniques pour orchestre (FL 109)

1904 : Auprès de cette grotte sombre, mélodie pour voix et piano — Chansons de France, mélodies pour voix et piano Colloque sentimental: Dans le vieux parc solitaire et glacé, mélodie pour voix et piano — Danse profane, Danse sacréepour harpe chromatique avec accompagnement de cordes (2 violons, alto, violoncelle, contrebasse) (FL 103)  — Dionysos, tragédie lyrique, en 3 actes, texte de Joachim Gasquet (non réalisé)  — Fêtes galantes II, mélodies pour voix et piano  — Hommage à Rameau pour piano ; Hommage à Samuel Pickwick Esq. PPMPC pour piano  — La Grotte: Auprès de cette grotte sombre, mélodie pour voix et piano  — Le faune: Un vieux faune de terre cuite, mélodie pour voix et piano  — Le roi Lear, musique de scène pour orchestre — Les ingénus : Les hauts talons luttaient avec les longues jupes, mélodie pour voix et piano — L'isle joyeuse pour piano (FL 106) — Masques, pour piano (FL 105) — Pièce pour piano(pour un concours de la revue « Musica » (FL 108) — Reflets dans l'eau, pour piano  — Rondel: Le temps a laissié son manteau, mélodie pour voix et piano — Rondel: Pour ce que Plaisance est morte, mélodie pour voix et piano

1904-1905 : Images I pour piano — (1904-1910) : Le promenoir des deux amants, mélodies pour voix et piano

1905 : Les accords de septième regrettent ! ; neuf mesures pour piano — Mouvement, pour piano – révision et réduction pour piano de Jean Philippe Rameau, Les Fêtes de Polymnie — (1905-1908) : Ibéria, pour orchestre — (1905-1912), Images III, pour orchestre

1906-1908, Children's Corner (petite suite pour piano) (FL 113) [1. Docteur Gradus ad Parnassum ; 2. Jumbo's Lullaby (Berceuse des éléphants) ; 3. Serenade for the doll (Sérénade à la poupée) ; 4. The Snow is Dancing (La neige danse) ; 5. The Little Sheppherd (Le petit berger) ; 6. Golliwog's Cake Walk]

1907 : Cloches à travers les feuilles pour piano — Et la lune descend sur le temps qui fût pour piano — Images II pour piano (FL 111) — Petite cantate sur grand papier pour le jour de sa fête Emma ( 3 voix, cloches et piano) —  Poissons d'or, pour piano — (1907-1910) : Histoire de Tristan, drame lyrique, texte de Gabriel Mourey (non réalisé) — Siddharta, drame bouddhique, texte de Victor Segalen (non réalisé) – Orphée roi, drame lyrique, texte de Victor Segalen (non réalisé)

1908 : Quand j'ai ouy le tambourin sonner, pour choeur à 4 voix mixtes a cappella — (1908-1917) : La chûte de la maison Usher, pièce d'après Edgar Allan Poe

1909 : Ce qu'a vu le vent d'ouest pour piano — Danseuses de Delphes pour piano — Des pas sur la neige, pour piano — La cathédrale engloutie, pour piano — La sérénade interrompue, pour piano — Le petit nègre, cake-walk pour piano (FL 114)— Le vent dans la plaine, pour piano — Les collines d'Anacapri, pour piano — Les fées sont d'exquises danseuses pour piano — Voiles, pour piano — Hommage à Haydn (FL 115) — (1909-1910) : Masques et bergamasques, ballet pour Diaghilev (autres titres : L'éternelle aventure; L'amour masqué, non réalisé) — Préludes I, pour piano (FL 117) — Rhapsodie pour clarinette avec piano ou orchestre — (1909-1912) : Gigues, pour orchestre

1910 : Ballade de Villon à s'Amye: Faulse beauté qui tant me couste cher, mélodie pour voix et piano — Ballade des femmes de Paris: Quoy qu'on tient belles langagières, mélodie pour voix et piano — Ballade que Villon feit à la requeste de sa mère pour prier Nostre Dame : Dame du ciel, régente terrienne, mélodie pour voix et piano — Ballades de François Villon, mélodies pour voix et piano — Crois mon conseil, chère Climène, mélodie pour voix et piano — Je tremble en voyant ton visage, mélodie pour voix et piano — La danse de Puck, pour piano — La fille aux cheveux de lin pour piano — La plus que lente, valse pour piano ; La Puerta del Vino pour piano — Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir, pour piano ; Les tierces alternées pour piano — Minstrels, pour piano — Petite pièce pour clarinette et piano ou orchestre — (1910-1912) : Préludes II, pour piano (FL 123)

1911 : Chant des matelots du vaisseau qui ne veut rien savoir ; pour un petit mousse, 1ère et 2è bassesLe martyre de Saint Sébastien, musique de scène pour un mystère en 5 actes pour solistes, chœur et orchestre

1911-1912 : Khamma, légende dansée, en 3 scènes, de W.L. Courtney et Maud Allan — (1912-1913), Jeux, poème dansé de Nijinsky, en un acte (FL 128) Partition manuscrite ; Réduction pour piano, durand 1912

1912-1914 Crimen amoris, conte lyrique, en 3 actes, texte de Charles Morice d'après Paul Verlaine (devenu Fêtes galantes, opéra-ballet avec la participation de Louis Laloy)

1913 : Évantail : Ô rêveuse pour que je plonge, mélodie pour voix et piano — La boîte à joujoux, ballet pour enfants, livret d'André Hellé (128)— Placet futile: Princesse! À jalouser le destin d'une Hébé, mélodie pour voix et piano — Poèmes de Stéphane Mallarmé, mélodies pour voix et piano — Soupir: Mon âme vers ton front où rêve, ô calme sœur, mélodie pour voix et piano — Syrynx, pour flûte seule — Berceuse héroique pour piano (FL 132) ; Brouillards pour piano ; Bruyères pour piano ; Canope pour piano — 6 Épigraphes antiques, pour piano à 2 et à 4 mains (FL 131) [1. Pour invoquer Pan, dieu du vent d'été ; 2. Pour un tombeau sans nom ; 3. Pour que la nuit soit propice ; 4. Pour la danseuse aux crotales ; 5. Pour l'Égyptienne ; 6. Pour remercier la pluie au matin] ; Version orchestrée par Jean-Marie Morel, Éditions Symétrie, Lyon 2006 (n° 1862-1918 ; ISMN M-2318-0110/ 0116] En six cahiers conducteurs et un cahiers de parties séparées. — Le palais du silence ou NO-JA-LI, ballet en un acte de Georges de Feure

1914 : Noël pour 1914 (voix et piano) — La neige sur le village, poème symphonique, en 5 mesures, avec cloches — (1914-1915) : révision de Frédéric Chopin, Œuvres complètes pour piano

1915 : Œuvre pour « Les vêtemens du blessé », Élégie pour piano (FL 133) — En blanc et noir, pièces pour 2 pianos à 4 mains (FL 134] Avec emportement (do majeur) ; Lent. Sombre (do majeur) ; Scherzando (ré mineur)Études (12) pour piano, premier livre (FL 136) : n° 1. Pour les cinq doigts d'après monsieur Czerny, pour piano ; n° 2 Pour les tierces ; n° 3. Pour les quartes ; n° 4. Pour les sixtes; n° 5. Pour les octaves; n° 6. Pour les huit doigts; Études pour le piano, second livre (FL 137) :  n° 7. Pour les degrés chromatiques ; n° 8. Pour les agréments; n° 9. Pour les notes répétées ; n° 10. Pour les sonorités opposées ; n° 11. Pour les arpèges composés ; n° 12. Pour les accords Feuilles mortes pour piano ; Feux d'artifice pour piano ; Général Lavine, eccentric pour piano — Lent. Sombre, pour 2 pianos à 4 mains — Noël des enfants qui n'ont plus de maison : Nous n'avons plus de maison, mélodie pour voix et piano — Pièce pour piano  — Scherzando, pour 2 pianos à 4 mains — Sonate en trio pour flûte, alto et harpeSonate pour hautbois, cor et clavecin  (non réalisé) — Sonate pour trompette, clarinette, basson et piano (non réalisé) — Sonate, en forme de concert, pour divers instruments  (non réalisé) — Sonate pour violoncelle et piano

1916-1917 : Ode à la France: Les troupeaux vont par les champs désertés, cantate, pour soprano, choeur mixte et orchestre ; Sonate pour violon et piano (FL 140) Conducteur, piano, violon ; partie violon

1917 ; révision de Johann Sebastian Bach, Six sonates pour violon et clavevin et Trois sonates pour piano et violoncelle

Discographie

Aubade à la luneAubade à la Lune
Ensemble Aeneas
Œuvres de Charlotte Sohy (Triptyque champêtre), Jacques Pillois (Cinq haikai), Claude Debussy (Suite bergamasque), Paul Le Flem (Clair de lune sous bois), Paul Pïerné (Variations au clair de lune).
Sandrine François (flûte), Élodie Adler (Harpe), Christophe Ladrette (violon), Laurent Camatte (alto), Joëlle Ladrette (violoncelle).
Hybrid'music 2013 (H 1831).

 

DebussyHommage à Debussy, l'œuvre pour piano. Juliana Steinbach, Amir Tebenikhin, Chenyin Li, Julia Dahlkvist. Coffret de quatre CD. Genuin Classics 2012.

(+) lire une présentation complète

 

Debussy, musique de chambreClaude Debussy, musique de chambre avec vents. Indésens 2012 (INDE 040).
Éric Aubier (trompette), Philippe Berrod (clarinette), Lise Berthaud (alto), Claire Désert (piano), Pascal Gallet (piano), Laurent Wagschal (piano), Vincent Lucas (flûte), Nicolas Prost (saxophone alto), Ludwig Quandt (violoncelle), Emmanuel Strosser (piano), Marie-Pierre Langlamet (harpe).

Musiciens du Philharmonique de Berlin : Aline Champion (violon), David Riniker (violoncelle), Luis Esnaola (violon), Madeleine Carruzzo (violon), Widzyk Janusz (contrebasse). (+) Lire une présentation plus complète


 

Ansermet

La mer
Rapsodie pour clarinette
Clair de lune
Prélude à l'après-midi d'un faune
Jeux
Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet, dir. Enregistré à Genève, de1957 à 1964.  Disque DECCA 433 711-2, 1992.
La mer, trois esquisses symphoniques pour orchestre Op. L. 110 (1903-1905) : De l'aube à midi sur la mer - Très lent (si mineur) ; Jeux de vagues - Allegro (do dièse mineur) ; Dialogue du vent et de la mer - Animé et tumultueux (do dièse mineur). Rapsodie pour clarinette. Clair de lune. Petite Suite : I En bateau ; II Cortège ; III Menuet ; IV Ballet. Prélude à l'aprés-midi d'un faune. Jeux

 

la demoiselle élue

La demoiselle Elue
Prélude à l'Après-Midi d'un Faune
Images pour Orchestre n°2 «Ibéria»
Ewings Balleys ; London Symphony Chorus and Orchestra, Claudio Abbado, dir.
Disque Deutsche Grammophon, DG 423 103, 1987.

La demoiselle élue, Ppème lyrique d'après Gabriel Rossetti pour voix de femmes solo, choeur et orchestre.
Maria Ewing : Demoiselle ; Brigitte Balleys : récitante. Début ; Choeur : La demoiselle élue s'appuyait ; La demoiselle : Je voudrais qu'il fût déjà près de moi ; Choeur : la lumière tressaillit — Prélude à l'après-midi d'un faune (Flûte, Peter Lloyd) — Ibéria : Par les rues et les chemins ; Les parfums de la nuit ; Le matin d'un jour de fête

 

Images, Études
Oeuvre intégrale pour piano, volume 2 sur 2
Jean-Yves Thibaudet, piano. Enregistré entre 1995 et 1998, St. George's, Brandon Hill, Bristol. Disque DECCA 460 247-2, 2000 (2 vol.)

Volume 2, disque 1 : 1-3 Images (série I) ; 4 6 Images (série II) ; 7 Le Petit Negre ; 8-13 Children's Corner ; 14 La Plus Que Lente ; 15 Valse Romantique ; 16 Ballade ; 17 Danse (Tarantelle styrienne) ; 18 Mazurka. Volume 2, disque 2 : 1-4 Suite bergamasque ; 5 Hommage à Haydn ; 6 Élégie ; 7 Berceuse héroïque ; 8 Page d'album ; 9-14 Études (livre I) ; 15-20 Études (livre II) ; 21 Étude retrouvée

 

Mélodies
Anne-Maris Rodde, soprano et Noël Lee, piano. Disque ETCETERA.

Nuit d'étoiles (Banville, 1880) ; Zéphyr (Banville, 1881) ; Paysage sentimental (Bourget, 1ere version, 1883) ; Romance ("Voici que le printemps", Bourget, 1ere version, 1884) ; Musique (Bourget, 1883) ; Coquetterie posthume (Gautier, 1883) ; Regret (Bourget, 1884) ; Romance ("Silence ineffable", Bourget, 1884) ; La romance d'Ariel (Bourget, 1884) ; Chanson espagnole (de Musset, 1883) ; Apparition (Mallarmé, 1884) ; Pantomime (Verlaine, 1882) ; Clair de lune (Verlaine, 1882) ; Pierrot (Banville, 1881) ; Deux Romances (Bourget, 1891): Romance ; Deux Romances (Bourget, 1891): Les cloches ; Trois mélodies (Verlaine, 1891): La mer est plus belle... ; Trois mélodies (Verlaine, 1891): Le son du cor s'afflige... ; Trois mélodies (Verlaine, 1891): L'échelonnement des haies ; Fêtes galantes, 1ere recueil (Verlaine, 1892): En sourdine ; Fêtes galantes, 1ere recueil (Verlaine, 1892): Fantoches ; Fêtes galantes, 1ere recueil (Verlaine, 1892): Clair de lune.

 

Children's corner
Estampes
Suite bergamasque
Pour le piano

Samson François, piano. Enregistré à Paris en 1968-1969. Disque EMI 1121 1362, 1971.

Children's Corner : Doctor Gradus ad Parnassum ; Jimbo's Lullaby ; Serenade of the Doll ; The snow is dancing ; The little Shepherd ; Golliwog's cake walk. — Estampes : Pagodes ; La soiree dans Grenade ; Jardins sous la pluie — Suite Bergamasque : Prélude ; Menuet ; Clair de lune ; Passepied — Pour le Piano : Prélude ; Sarabande ; Toccata

 

Préludes, livres I et I
Marcelle Meyer (1897-1958), piano, enregistré à Paris, salle Adyar en 1957. Disque EMI Références, 1989

I.1 : Danseuses de Delphes ; I.2 : Voiles ; I.3 : Le vent dans la plaine ; I..4 : Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; I.5 : Les collines d'Anacapri ; I.6 : Des pas sur la neige ; I.7 : Ce qu'a vu le vent d'ouest ; I.8 : La fille aux cheveux de lin ; I.9 : La sérénade interrompue ; I.10 : La cathédrale engloutie ; I.11 : La danse de Puck ; I.12 : Minstrels ;
II.1 : Brouillards ; II.2 : Feuilles mortes ; II.3 : La puerta del vino ; II.4 : Les fées sont d'exquises danseuses ; II.5 : Bruyères ; II.6 : Général Lavine eccentric ; II.7 : La terrasse des audiences au clair de lune ; II.8 Ondine ; II.9 : Hommage à S.Pickwick, Esq. P.P.M.P.C. ; II.10 : Canope ; II.11 : Les tierces alternées ; II.12 : Feux d'artifices.

 

La Cathédrale engloutie
Estampes
Le Fille aus cheveux de lin
L'île Joyeuse
Des pas sur la neige
Paul Badura-Skoda, piano. Disque Harmonic Record, Paris, 1985, H/CD 8505

La Cathedrale engloutie (prélude 10 Livre 1) -  Estampes : Pagodes ; Soirée dans Grenade ; Jardins sous la pluie —  La Fille aux cheveux de lin (prélude 8 Livre 1) — L'île Joyeuse — Des pas sur la neige (prélude 6 Livre 1) — Suite bergamasque : Prelude ; Menuet ; Clair de lune ; Passepied

 

Recueil Vasnier
Ariettes oubliées
Cinq poèmes de Charles Baudelaire
Dawn Upshaw, soprano ; James Levine, piano. Disque Sony, 1997
SK 67190

Recueil Vasnier :   1: Pantomime ; 2: Calmes dans le demi-jour ; 3: Mandoline ; 4: Clair de lune ; 5: Fantoches ; 6: Coquetterie posthume ; 7: Romance - Silence ineffable ; 8: Musique ; 9: Paysage sentimental ; 10: Romance - Voici que le printemps ; 11: La Romance d'Ariel ; 12: Regret — Ariettes oubliées :   1: C'est l'extase langoureuse ; 2: Il pleure dans mon coeur ; 3: L'ombre des arbres ; 4: Chevaux de bois ; 5: Green
6: Spleen ; Cinq poèmes de Charles Baudelaire : 1: Le Balcon  ; 2: Harmonie du soir ; 3: Le Jet d'eau ; 4: Recueillement ; 5: La Mort des amants.

 

Pelléas et Mélisande
François Le Roux ; Maria Ewing ; José Van Dam ; Jean-Philippe Courtis ; Christa Ludwig ; Patrizia Pace ; Rudolf Mazzola. Wiener Staatsopernchor ; Wiener Philharmoniker, Claudio Abbado, dir. Disque Deutsche Grammophon, 1991, DG 435 344 2 (2 v.)

Acte I, sc. 1 : 01 / Je ne pourrai plus sortir de cette forêt ; 02 / Pourquoi pleures-tu ? ; 03 / Je suis perdu aussi — Acte I, sc. 2 : 04 / Voici ce qu'il écrit à son frère Pelléas ; 05 / Qu'en dites-vous ? ; 06 / Interlude — Acte I, sc. 3 : 07 / Il fait sombre dans les jardins ; 08 / Hoe! Hisse hoe ! — Acte II, sc. 1 : 09 / Vous ne savez pas où je vous ai menée ? ; 10 / C'est au bord d'une fontaine ; 11 / Interlude — Acte II, sc. 2 : 12 / Ah! Ah! Tout va bien ; 13 / Voyons, donne-moi ta main ; 14 / Interlude — Acte II, sc. 3 : 15 / Oui, c'est ici, nous y sommes — Acte III, sc. 1 : 16 / Mes longs cheveux descendent jusqu'au seuil de la tour ; 17 / Je les tiens dans les mains ; 18 / Que faites-vous ici ? — Acte III, sc. 2 : 19 / Prenez garde; par ici, par ici — Disque 2, Acte III, sc. 3 – 01 / Interlude, Ah ! Je respire enfin ! ; 02 / Interlude — Acte III, sc. 4 : 03 / Viens, nous allons nous asseoir ici, Yniold ; 04 / Qu'ils s'embrassent, petit père ? — Acte IV, sc. 1 : 05 / Où vas-tu ? — Acte IV, sc. 2
06 / Maintenant que le père de Pelléas est sauvé ; 07 / Pelléas part ce soir
08 / Ne mettez pas ainsi votre main à la gorge ; 09 / Interlude — Acte IV, sc. 3 : 10 / Oh ! Cette pierre est lourde — Acte IV, sc. 4 : 11 / C'est le dernier soir ; 12 / Nous sommes venus ici il y a bien longtemps ; 13 / On dirait que ta voix a pass sur la mer au printemps ; 14 / Quel est ce bruit ? — Acte V, sc. 1 : 15 / Ce n'est pas de cette petite blessure qu'elle peut mourir ; 16 / Attention ; je crois qu'elle s' éveille ; 17 / Mélisande, as-tu pitié de moi comme j'ai pitié de toi ? ; 18 / Non, non, nous n'avons pas été coupables ; 19 / Qu'avez-vous fait ? ; 20 / Qu'y a-t-il ? ; 21 / Attention... attention. Il faut parler voix basse, maintenant.

 

Fantaisie pour piano et orchestre
Orchestre du Capitole de Toulouse
Michel Plasseon, dir. ; François-René Duchable, piano (sur le même cédérom, Maurice ravel Concerto pour piano et orchestre en sol et Concerto pour la main gauche). Disque EMI Classics, 1996, EMI 5 55586

Maurice Ravel, Concerto pour piano et ochestre en sol majeur : 01 - Allegramente ; 02 - Adagio assai ; 03 - Presto ; 04 - Concerto pour piano et ochestre "pour la main gauche" : 05 - Andante ma non troppo ; 06 - Lento e molto espressivo ; 07 - Allegro.

 

La Boîte à Joujoux
(avec Pauk Dukas, L'Apprenti sorcier; La Péri)
Orchestre de le Suisse romande, Ernest Ansermet, dir.

Paul Dukas (1865-1935) : 01 - l'apprenti sorcier ; La Péri : 02 - Fanfare ; 03 - Poème dansé — Claude Debussy, La boîte à joujoux : 04 - Le Magasin des jouets ; 05 - Le Champ de bataille ; 06 - La Bergerie à vendre ; 07 - Après fortune faite.

 

Nuit d'étoiles
Mélodies françaises
Véronique Gens, soprano et Roger Vignoles, piano. Disque Virgin Classics, 2000, DDD

Gabriel Fauré : 01 / Après un rêve (02 : 37) ; 02 / Sylvie (02 : 27) ; 03 / Au bord de l'eau (02 : 11) ; 04 / Lydia (02 : 25) ; 05 / Le papillon et la fleur (02 : 19) ; 06 / Mandoline (01 : 46) ; 07 / Clair de lune (03 : 03) ; 08 / Les berceaux (02 : 41) — Claude Debussy : 09-11 / 3 Chansons de Bilitis (02 : 28; 03 : 07; 02 : 48) ; 12-14 / Fêtes galantes (02 : 47 ; 01 : 19 ; 02 : 41) ; 15 / Nuit d'étoiles (03 : 00) ; 16 / Beau soir (02 : 17) ; 17 / Fleur des blés (01 : 48) ; 18 / La Belle au bois dormant (03 : 02) ; 19 / Noël des enfant qui n'ont plus de maison (02 : 28) ; 20-24 / Banalités (01:23 ;  02:00 ;  01:30 ; 00:56 ; 04:08) ; 25-26 / 2 Mélodies de Guillaume Apollinaire (02:50 ; 00:50), 2 / Les chemins de l'amour (03:28)

 

Jean-Marc Warszawski
Page revue le 13 décembre 2005
Révision 20 avril 2007
Remise en page + compléments discographiques, 2013
Remise en page + compléments iconographiques, 2 août 2016

 

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41
▉ À propos - contact
▉ Statistiques du site
▉ S'abonner au Bulletin
▉ Analyses musicales
▉ Cours d'écriture en ligne
▉ Petites annonces
▉ Téléchargements
▉ Presse internationale
▉ Universités françaises
▉ Collaborations éditoriales
▉ Soutenir musicologie.org

ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2016

<

Mercredi 3 Août, 2016 2:35