bandeau texte musicologie

28 mars 2020 —— Frédéric Norac.

« Ô saisons, ô châteaux... » : les saisons 2020-2021 de l'Opéra de Paris et du Théâtre des Champs-Élysées

Quelques semaines avant que ne soit déclarée la guerre au COVID-19, l'Opéra de Paris avait déjà annoncé sa prochaine saison 2020-2021. Il n'était pas encore question alors d'annuler pratiquement la totalité de celle en cours. Officiellement, du reste, pour l'instant, les spectacles ne sont annulés que jusqu'au 21 avril, mais l'on doute que notre scène nationale ait été mesure de mettre en place les répétitions du nouveau Ring qui devait débuter le 2 avril avec L'or du Rhin et se poursuivre avec La Walkyrie à partir du 5 mai. Le reste de la saison parait également bien compromis bien que les spectacles en soient encore ouverts à la réservation sur le site de l'Opéra.

On peut se demander alors ce qu'il adviendra du programme 2020-2021 qui avait déjà été amputé d'une production importante,   Jenufa de Leoš Janáček mise en scène par Krzystof Warlikowski  dont c'était, sauf erreur, l'entrée au répertoire, sans doute pour tenter de compenser les pertes financières liées aux annulations pendant la grande grève dont nous venions à peine de sortir.

Ce sera un sacré casse-tête, lorsque nous sortirons de cette situation catastrophique, pour les administrateurs et les programmateurs, de proposer une saison cohérente dont il parait quasiment évident que disparaîtra le nouveau Ring dont les deux dernières journées devaient être données alors, parallèlement à deux cycles complets  sur le rythme voulu par Wagner lui-même, les quatre opéras sur sept jours.

Cette nouvelle saison ne comportait déjà que quatre nouvelles productions : une Aïda destinée à remplacer celle commise par Olivier Py en 2013 , un nouveau Faust  pour oublier la terrible production de Jean-Louis Martinoty de 2011, qu'avait tenté en vain de récupérer Jean-Romain Vespérini en 2015, une Dame de Pique confiée à Dmitri Tcherniakov, une création de Marc-André Dalbavie sur Le Soulier de satin de Claudel et la reprise de The Seven Deaths  of Maria Callas de Marina Abramović, qui devait être créés au Bayerische Staatsoper début avril cette année et qui évidemment ne le sera pas.

Les Indes galantes, Opéra national de Paris. Photographie © Little Shao.

En attendant de savoir ce qu'il en adviendra, on peut se consoler en visionnant quelques spectacles de la saison en cours : Manon sur le site de Medici TV et, sur le site de l'Opéra,  Le Don Giovanni mis en scène par Ivo van Hove en 2019, un spectacle qui ne nous avait guère convaincu et qui devait être repris en avril, Les Indes galantes qui ont fait le buzz en début de saison et un cycle entier des symphonies de Tchaïkovski sous la direction de Philippe Jordan ainsi que Giselle pour les amateurs de ballet.

L'Opéra de Paris n'est du reste pas la seule institution à ouvrir sa cave aux trésors et à offrir des spectacles gratuitement. L'Opéra de Zurich va diffuser en streaming un riche programme tiré des archives de ses saisons à partir de fin mars. Compte tenu de la qualité des productions de la scène suisse, c'est une occasion à ne pas rater pour les découvrir « à l'œil ». L'Opéra-Comique qui devait accueillir la production de Macbeth Underwold de Pascal Dusapin créée en à La Monnaie en septembre 2019, propose de la visionner sur son site. Et ainsi de suite.... Mais, malgré le luxe de l'offre, avouons-le, rien ne saurait remplacer l'émotion, la richesse de la vibration, le contact de la scène et ce partage qu'est la représentation ou le concert qui unit cent, deux cents, mille ou deux mille personnes dans la même respiration.

Ballet royal de la nuit. Photographie © Philippe Delval.

En ces temps troublés, le Théâtre des Champs-Élysées n'a pas hésité à publier sa future saison qui comme d'habitude est d'une incroyable richesse et d'une très grande diversité avec 6 opéras en mise en scène et 23 opéras ou oratorio en version de concert, 19 récitals de chant, 16 de piano, 13 de musique de chambre, 19 concerts symphoniques et 6 spectacles de danse, soit 200 levers de rideau  dont le premier sera le Messie de Haendel dans la version arrangée par Mozart avec une mise en scène de Bob Wilson. Dans la saison d'opéra, on note une nouvelle production de Salomé de Richard Strauss dont la dernière apparition sur une scène parisienne remonte à 2011 , la reprise du Ballet royal de la nuit (un des musts de la saison 2017-2018), La somnambule de Bellini mise en scène par Rolando Villazon ; une nouvelle création de Thierry Escaich, Point d'orgue, sur un livret d'Olivier Py couplée avec La voix humaine de Poulenc et une version arrangée pour le jeune public de L'élixir d'amour de Donizetti. Dans les versions concerts, quelques raretés, La Didon de Desmarets, L'Olimpiade de Vivaldi, Werther de Massenet en version baryton avec Simon Keenlyside. Une saison très variée que vous pouvez découvrir dès maintenant sur le site du théâtre et qui vous aidera, le temps de la découverte, à échapper un peu à la réalité difficile du moment et à bâtir quelques châteaux en Espagne dont on espère bien qu'ils ne tarderont pas trop à se concrétiser.

1. Arthur Rimbaud, Une saison en enfer.

 

Frédéric Norac
27mars 2020

© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Les précedents articles de Frédéric Norac

Le Comte Ory : un Rossini à la française —— Belle et bien exécutée, Manon de Massenet —— Schubert rencontre Elfriede Jelinek : Un voyage d’hiver —— L’opéra-comique comme si vous y étiez : La Dame blanche de Boieldieu —— Une femme sans ombre pour un triomphe sans réserve : Die Frau ohne Schatten de Richard Strauss.

Tous les articles de Frédéric Norac
norac@musicologie.org

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Samedi 28 Mars, 2020 1:46