bandeau texte musicologie

15 septembre 2020 —— Frédéric Norac.

La grande saison d'un « petit » théâtre : l'Athénée-Théâtre Louis-Jouvet 2020-202

llustration pour Le diable à Paris, opérette de Marcel Lattès, sur des textes de Robert de Flers, Francis de Croisset et Albert Willemetz, 18 décembre 2020-9 janvier 2021.

C'est désormais une chose acquise, l'Athénée-Théâtre Louis-Jouvet est devenu en quelques années le quatrième théâtre musical parisien, après l'Opéra, l'Opéra-Comique et le TCE. Non seulement en termes de nombre de spectacles proposés, mais également pour la richesse et la diversité des répertoires. Sa saison 2020-2021 qui sera aussi la dernière de Patrice Martinet à sa tête depuis 1993 et qui l'a amené à ce niveau d'excellence  ne faillira pas à cette réputation.

Créations et recréations

Elle s'ouvrira le 30 septembre avec une production de Crésus, opéra  allemand de Reinhard Keiser (1674-1739), que René Jacobs avait exhumé en 2000, mais qui, à notre connaissance, n'a jamais été monté en France. L'œuvre abondante de Keiser, à part sa Markus-Passion plusieurs fois enregistrée, reste pour le moins méconnue. Cette production que l'on doit en partie à l'Arcal, grand explorateur de répertoire inconnu, et qui est destinée à circuler en Île-de-France, sera sûrement l'occasion d'une découverte pour beaucoup.

À côté des désormais traditionnelles opérettes et comédies musicales en octobre et pour les fêtes de fin d'année — Normandie de Paul Misraki (1936) et  Le Diable à Paris de Marcel Lattès (1927) par les Frivolités parisiennes,  grands spécialistes du répertoire léger, on pourra entendre et voir plusieurs créations, notamment  en janvier, Au coeur de l'océan, un « opéraquatique » de Frédéric Blondy et Arthur Lavandier et Words and Music de Pedro Garcia-Velasquez sur un texte de Samuel Beckett, tous deux sous l'égide de l'Ensemble Le Balcon et de son chef Maxime Pascal.

Révisions

En mars, l'ensemble Musica Nigella proposera une étrange rencontre entre Offenbach et Schönberg en associant deux opéras en un acte, Les 3 baisers du diable (1857) du premier et Von heute auf morgen (1930) du second, dans une même affiche. Roman Lemberg et le collectif berlinois « Hauen und stechen » dont on se rappelle la plus que dérangeante « Notre Carmen » présentée en 2017,  proposera une version révisée de la Salomé de Richard Strauss, Sylvain Jacques se lancera dans une nouvelle version de L'Oiseau de feu sous le titre « Rien ne se passe jamais comme prévu ». Dimitri Kourlianski revisitera le mythe d'Orphée dans une nouvelle Eurydice avec Dominique Mercy (le danseur et compagnon de route de Pina Bausch) dans le rôle d'Orphée. Le Nouvel Opéra de Fribourg qui avait proposé deux spectacles très réussis à l'Athénée, Moscou/Paradis en 2018 et The importance of being earnest en 2019, se risquera quant à lui dans une nouvelle version de Pelléas et Mélisande de Maeterlinck avec une musique de Nicholas Stücklin.

Classiques et déviants

Du côté des classiques, Benjamin Levy et Jacques Osinki proposeront les rares Sept Péchés capitaux de Brecht et Weill. Le Nouvel Opéra de Fribourg reviendra en juin avec l'opéra scandaleux  de Thomas Ades, Powder her face,  sur le destin de la Duchesse d'Argyll — la femme aux 88 amants — dont ce sera la deuxième production en France après Nantes en 2001 et Metz en 2004, celle de l'Opéra de Tours ayant été annulée cette année pour cause de Covid. Cet opéra de 1995 que la BBC refusa de diffuser en son temps — pour cause de fellation musicale — sera déconseillé aux moins de 16 ans. La belle et la bête de Philip Glass d'après le film de Jean Cocteau proposera un étonnant exercice de post-synchronisation lyrique d'un film par un opéra live.

Enfin, la saison se conclura sur les représentations de Mr Shi and his lover, un opéra chinois (chanté en mandarin), inspiré d'une anecdote authentique dont David Cronenberg avait tiré le scénario de son film, Mr Butterfly. Le livret raconte comment un employé d'ambassade a pu avoir une liaison avec un acteur d'opéra chinois dont il a toujours cru qu'il était une femme.

Théâtre et récitals

Le théâtre ne sera évidemment pas absent de la scène de l'Athénée avec un cycle intitulé « 137 évanouissements »  où Christian Benedetti proposera en novembre l'intégrale du théâtre de Tchékhov, c'est-à-dire six grandes pièces et neuf petites en un acte. Jean-Luc Lagarce figurera à l'affiche avec « J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne » et un hommage au dramaturge sous la forme d'un florilège de textes. Un habituel détour par Beckett s'imposant, il se fera avec Denis Lavant dans L'image, un montage de textes brefs, inachevés ou inédits du dramaturge franco-irlandais.

Les lundis musicaux seront particulièrement riches cette année.  Parmi les plus attendus, signalons un récital du baryton-basse australien Damien Pass, un concert de Karine Deshayes avec un ensemble de chambre, un récital Mahler, Wagner, Schumann de Dorothea Röschmann, un concert à deux pianos d'Alain Planès associé à Alphonse Cemin, le directeur musical de la série, sans oublier le Fauré atypique de Marc Mauillon et le cycle Harawi d'Olivier Messiaen par la jeune soprano Lea Trommenschlager.

On le voit pour ses adieux à l'Athénée Patrice Martinet (à qui doit succéder Olivier Mantei, directeur des Bouffes-du-Nord et de l'Opéra-Comique) a particulièrement soigné sa sortie. Espérons que Monseigneur le Covid ne viendra pas tout gâcher par un  de ses impromptus de mauvais goût.

Toutes les informations, dates et modalités de réservation et d'abonnement sur le site du théâtre

Frédéric Norac
15 septembre 2020
© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Les précedents articles de Frédéric Norac

Menus-Plaisirs d'été au CMBV : le baroque dont vous êtes le héros —— D'une abbaye, l'autre : les festivals d'automne des Centres culturels de rencontre —— Fantaisie macabre pour temps d’épidémie: le cabaret horrifique —— Le forgeron de Gand : une fable politique de Franz Schreker.

Tous les articles de Frédéric Norac
norac@musicologie.org

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Mardi 15 Septembre, 2020 1:50