bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Hugh Coltman, Shadows : Songs of Nat King Cole

Hugh Coltman, Shadows : Songs of Nat King Cole. Okeh/Sony, 2015

6 juillet 2015, par alain Lambert ——

Venu du blues, le chanteur britannique Hugh Coltman est passé au jazz en s'associant avec le pianiste Eric Legnini.  Ce disque témoigne de la nouvelle dimension de son chant, celle d'un crooner décontracté, en apparence, et bluesy, avec cette part d'ombres (le titre de l'album) qu'il essaie de dévoiler chez Nate King Cole qui malgré son succès restait « indésirable » pour ses voisins huppés blancs.

Le premier titre, avec son balancement étrange, s'intitule Are you disenchanted ? où la guitare dissonée souligne bien l'enjeu de la question. Le second titre, What'll do, est carrément un blues de grand crû, chicagoan à souhait, comme Walkin', un peu plus loin. Puis la guitare et le piano se font plus légers, comme la voix qui change de registre, s'adaptant à chaque thème, prenant même des inflexions à la Lady Day, dans I Can't be Bothered.

Chaque titre est arrangé de façon singulière, avec une couleur propre dans laquelle à chaque fois la voix du chanteur se coule, douce, âpre ou tendue. Annabelle, Nature Boy bien mystérieux, Mona Lisa, et bien d'autres se redécouvrent à chaque écoute.

Smile, malgré l'évidence du titre, ne s'entend pas pareil après I Never Had a Chance, et devient comme une sorte de maxime un peu résignée.

Une belle réussite que ce cédé, à paraître fin août, quand les ombres persistent à la lumière fragile de l'étoile du matin, pour le garçon « enchanté » et nature qui croyait à la force de ses chansons.

Les musiciens qui entourent le chanteur et improvisent à leur tour sont excellents eux aussi : Eric Legnini au piano, Fender Rhodes, Wurlitzer, et arrangements (remarquables), Misja Fitzgerald Michel à la guitare, Laurent Vernerey à la basse ou contrebasse, Franck Agulhon ou Raphaël Chassin à la batterie.

Freddy Koella est à la guitare dans What'll I do, Nicolas Liesnard à l'orgue Hammond dans Pretend et Walkin, Pierrick Pedron au sax alto dans Annabelle et Krystle Warren au choeur sur What'llI do et The Shadows.

 

 Alain Lambert
6 juillet 2015

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2015

musicologie

Mardi 7 Juillet, 2015 19:27

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert