bandeau actu

Actualités musicales

dimanche 15 septembre 2013

Birds of North AmericaBirds of North America, Planche LXXIV

Claudio Ambrosini : un compositeur vénitien du xxie siècle

 

Claudio Ambrosini, Sylvie Mamy

Mamy Sylvie, Claudio Ambrosini : Un compositeur vénitien du xxie siècle. « 172 p. ; ISBN 978-2-343-01354-1 ; 17,00€]

 

Vénitien dans l'âme, Claudio Ambrosini est l'un des compositeurs majeurs de sa génération. Il est l'auteur d'une oeuvre abondante et multiforme (opéras, oratorios, passions, ballets, installations...), jouée dans les plus grands festivals européens de musique contemporaine. Il a fondé l'Ex Novo Ensemble qu'il dirige. Avec la France, Ambrosini entretient une relation privilégiée : il fut le premier compositeur étranger à être reçu à la Villa Médicis ; il a aussi répondu à plusieurs commandes importantes du ministère de la Culture.

Radio France satisfaite de son été

2 700 000 téléspectateurs, plusieurs millions d'auditeurs en France et sur le réseau de l'Union Européenne de Radiodiffusion, plus de 650 000 spectateurs : en cet été 2013, l'audience des formations musicales de Radio France a battu tous les records !

Aller à la rencontre d'un public toujours plus large et plus divers pour lui offrir le bonheur de la musique au plus haut niveau grâce aux musiciens de l'Orchestre National de France, de l'Orchestre Philharmonique de Radio France, du Chœur et de la Maîtrise, telle est la mission que s'est fixée la Direction de la Musique de Radio France, qui a utilisé toutes ses forces pour la remplir au mieux :

  • en montrant sa capacité à organiser des événements populaires de grande qualité, tels que le premier "Concert de Paris", donné par l'Orchestre National de France et le Chœur de Radio France sous la baguette de Daniele Gatti le soir du 14 juillet sous la Tour Eiffel, en prélude au feu d'artifice célébrant la fête nationale devant 600 000 spectateurs et 2 900 000 téléspectateurs.
  • en multipliant les programmes prestigieux dans les plus grands festivals : ainsi Mikko Franck a-t-il dirigé aux Chorégies d'Orange un Vaisseau Fantôme inoubliable à la tête de l'Orchestre Philharmonique qui donnait également deux programmes symphoniques au Festival de Montpellier sous la direction de Myung-Whun Chung et de Paul Mac Creesh, et plusieurs concerts au Festival de Saint-Denis dont un avec la Maîtrise de Radio France sous la baguette de Sofi Jeannin. Le Chœur de Radio France et l'Orchestre National étaient aussi présents au Festival de Saint-Denis. Au Festival de Radio France et de Montpellier Languedoc-Roussillon – où une journée spéciale lui était entièrement consacrée – l'ONF retrouvait le grand Bernard Haïtink dans Beethoven et Bartok.
  • en assurant le rayonnement des formations grâce à une large communication : partenariats avec France Télévisions, retransmissions des concerts sur France Musique, sur France Inter et en vidéo sur le site concerts.radiofrance.fr, magazines et émissions spéciales (comme un feuilleton ONF) sur France Musique et France Culture.

Cette « saison d'été » se prolongera au mois de septembre avec la participation de l'Orchestre National de France à la Fête de l'Humanité, tandis que le coup d'envoi de la nouvelle saison de concerts 2013/2014 sera donné les 13 et 19 septembre par l'Orchestre Philharmonique à la Salle Pleyel et par l'Orchestre National au Théâtre des Champs Elysées.

André Hodeir (1921-2011)

André Hodeir

 

plume Par Alain Lambert

 

Né à Paris le 12 janvier 1921 ; mort à Versailles le 1er novembre 2011.

Violoniste, arrangeur, compositeur, chef d'orchestre, musicologue.

Né dans une famille aisée où la mère envisage pour lui dès ses cinq ans une carrière de violoniste classique, André Hodeir ne ressentira la passion musicale qu'à dix sept ans, une fois loin  des siens, pour raison de tuberculose, en sanatorium. C'est là qu'il découvre le jazz auquel il va consacrer une grande part de son existence. Proche d'Hugues Panassié et de Charles Delaunay, les fondateurs de Jazz Hot en 1935, qui, pour lui ont été les premiers parmi les critiques européens à donner au jazz une dignité et un sérieux. Ce que lui refusaient les américains, pour qui ce n'était, au mieux, qu'un divertissement  joué par de grands enfants.

En 1941, de retour à Paris, il reprend le Conservatoire pour y suivre des études d'écriture et plus tard les cours d'analyse musicale de Messiaen. Il en sortira en 1947 avec trois premiers prix (harmonie, fugue / contrepoint et histoire de la musique).

(+) lire la suite

Qui sommes nous ? S'abonner au bulletin Liste de discussion

logo musicologie
©musicologie.org 2013

Dimanche 10-Jul-2016 19:50

 septembre 2013

L

M

M

J

V

S

D

           

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

 

 

 

 

 

 

Presse internationale

flux rss

rectangle

rectangle

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil