musicologie

7juin 2020 —— Jean-Marc Warszawski.

Golin - Mourlas, le romantisme des Schumann à pleines mains

Un moment musical chez les Schumann, Cyrielle Golin (violoncelle), Antoine Mourlas (piano), œuvres de Robert Schumann, Camillo et Georg Schumann, Klarthe 2019 (K 093).

Enbregistré les 2-4 janvier 2019, Temple Saint-Marcel, Paris.

Au pays de la chistera, Antoine Mourlas a suivi les cours de piano et de violon du Conservatoire de Bayonne, puis il est monté à la capitale pour suivre ceux de piano et de musique de chambre du Conservatoire de Boulogne-Billancourt et du Conservatoire national supérieur. Il remporte une dizaine de concours internationaux, se perfectionne auprès d’ensembles de chambre qui comptent, et mène à partir de 2004 une carrière professionnelle. Il crée des spectacles mêlant musique, littérature et arts plastiques, notamment au sein du duo Éclypse qu’il forme avec la pianiste Maroussia Gentet. Il est professeur de piano et de musique de chambre au Conservatoire de Fontainebleau.

En passant par la Lorraine, Cyrielle Golin est entrée au Conservatoire de  Metz, puis elle a butiné entre les cordes de Philippe Muller à celui d’Aulnay-sous-Bois, avant d’intégrer la haute école de musique se la Saar à Saarbrücken, de se perfectionner auprès de maîtres, de se frotter à quelques concours internationaux, tout en ouvrant sa carrière de soliste. Elle a formé le quatuor Akos, honoré par plusieurs Prix. Elle apprécie particulièrement les musiques de scène, ballets ou théâtre.

Un moment chez les Schumann est un titre ambigu à souhait, mais on ne peut plus juste, puisqu’il s’agit d’œuvres  de Robert Schumann et de deux frères, Camillo (1872-1946) et Georg (1866-1952), issus d’une dynastie musicienne de Saxe, aujourd’hui totalement oubliés, mais qui marquèrent la vie musicale de leur époque, pour Camillo dans une esthétique résolument romantique dans la tradition des Robert Schumann, Felix Mendelssohn, Johannes Brahms, parfois un plus peu sensible aux nouveautés du temps pour Georg.

On regrette un peu que Clara Schumann, restée quelque part entre la cuisine et la chambre de ses nombreux enfants ne se soit pas montrée. Certes elle n’a pas composé, à notre connaissance, pour violoncelle et piano, mais Antoine Mourlas aurait pu penser à un arrangement de ses romances vocales ou pour piano et violon, comme il l’a fait pour le duo Eclypse, en mettant les Six Chansons à quatre voix, de Florent Schmitt, à deux pianos. Le titre y aurait gagné en plénitude.

Pour l’oreille on est ici romantique de chez romantique à plaisir, sans vergogne et sans fausse pudeur dans les effets étoffés à faire battre les chœurs et susciter les émois. C’est dans la nature des choses de cette musique.

Camillo Schumann, Sonate pour piano et violoncelle no 1, opus 59, I. Allegro moderato (extrait), plage 1.

 

 

1-3. Camillo Schumann, Sonate pour violoncelle et piano no 1, opus 59.

4-8. Robert Schumann, Fünf Stücke in Volkton, opus 102.

9-11. Georg Schumann, Sonatre pour violoncelle et piano, opus 19.

 Jean-Marc Warszawski
7 juin
2020

© musicologie.org

Biographie de Robert Schumann

Biographie de Camillo Schumann

Biographie de Georg Schumann


musicologie.org
 rss

Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

La pianiste Margarita Höhenrieder rend visite à Clara et Robert Schumann —— Édition monumentale des motets de Pierre Robert par le CMBV —— La pédagogie musicale d'Andrea Cohen —— Louis Couperin dans les cordes des Coloquintes.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Dimanche 7 Juin, 2020 2:08