bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Olivier Louvel trio, avec Alex Tassel – Le Power Quartet – à Caen

 

Olivier Louvel trio, avec Alex Tassel. Caen, 19 décembre 2015. Photographie © Christian Mariette.

Foyers du théâtre de Caen, 19 décembre 2015, par alain Lambert ——

Le nouveau trio d'Olivier Louvel avec Gilles Coquard à la contrebasse et Nicolas Viccaro à la batterie, et en invité sur presque tous les morceaux Alex Tassel au bugle, a donné un très grand concert, dans les foyers du théâtre de Caen où il y avait foule, malgré la patinoire de Noël et le match Caen - PSG.

C'est vrai que la dernière prestation du guitariste, peut-être à cause de l'orgue difficile à sonoriser, ne m'avait pas complètement convaincu. Idem pour le quintette acoustique du trompettiste, qui m'avait pourtant emballé quelque temps avant avec son groupe électrique. Merci à Michel Dubourg de profiter de leurs attaches régionales à tous deux, pour nous les donner à entendre régulièrement.

Là, tout fonctionne à merveille, le guitariste, excellent soliste, accompagne toujours très bien, sans besoin d'un clavier redondant. Avec en bonus un morceau au saz très oriental dans lequel il nous rappelle qu'il joua jadis avec l'Orchestre National de Barbés, dans sa première mouture. Ses deux complices assurent pleinement, l'un dans la rondeur funky, l'autre dans les battements percussifs, le tout pulsant l'ensemble. Quant au trompettiste, il est bien sûr très à l'aise dans cette ambiance électrique, souvent rock. Avec des contrepoints de guitare toujours très rauques, venus de loin, avant des envolées très maîtrisées, jamais plaquées.

Et les morceaux du dernier cédé d'Olivier Louvel défilent, sur le principe de la couleur, tangerine, black, turkoise... Il n'abuse pas des pédales, mais s'adapte élégamment à la coloration des titres. Idem pour son invité, une juste dose de réverbe, et beaucoup d'inventivité pêchue. Quant à la contrebasse, son gros son suffit à lancer la machine, emballée ensuite par les baguettes vertes du batteur. Qui va d'ailleurs nous gratifier d'un solo hypercutant, juste sur les peaux des tambours, ou presque (à se demander si les rares cymbales étaient utiles?).

Un bien beau concert dont on peut retrouver, en partie, l'ambiance dans le cédé Tangerine Sparkle, récemment sorti, et dans lequel Alex Tassel est présent sur trois morceaux.

 

 Alain Lambert
19 décembre 2015

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2015

musicologie

Dimanche 20 Décembre, 2015 17:10

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert
alain@musicologie.org