bandeau texte musicologie

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte.

III. Le temps de Bach : France - Italie - Allemagne - Autres nations

La musique instrumentale de Jean Adam Guilain (début xviiie siècle)

Voici un nom qui n'encombre guère les dictionnaires, peut-être en raison du voile de mystère qui continue de l'entourer…  « Claveciniste et organiste français, probablement d'origine allemande. À partir de 1702, un certain Guilain gravite à Paris dans l'entourage de Louis Marchand auquel il dédie, en 1706, ses Pièces d'orgue pour le Magnificat sur les huit tons différents de l'église. Trente ans plus tard, Guilain, alias Jean Adam Guillaume Freinsberg, publie des Pièces de clavecin d'un goût nouveau (1739). Bien que le Livre d'orgue soit tenu en beaucoup plus haute estime que le Livre de clavecin, on considère habituellement qu'il s'agit du même artiste. »1

Ce qui ne souffre en revanche aucune discussion, c'est que ces Pièces d'orgue pour le Magnificat, ordonnées en quatre suites, s'inscrivent parmi les plus belles pages de notre école d'orgue en ce début du XVIIIe siècle. « La vigueur, le souffle, l'autorité d'un maître s'imposent dans ces brefs versets à la française dont aucun ne dépasse trois minutes. Tout est concis, rien n'est petit. »2

Suite du 2e ton, par Paolo Crivellaro, Tokyo, Cathédrale Sainte-Marie, Mai 2005.

Notes

1. Brigitte François-Sappey, dans Gilles Cantagrel (dir.), Le guide de la musique d'orgue, Fayard, 2003, p.420.

2. Ibid., p.421.



À propos - contact S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910

 

cul_de_lampe

Dimanche 2 Mai, 2021