Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

rss

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Hérold Louis-Joseph-Ferdinand
1791-1833

Né à Paris le 28 janvier 1791, mort à Paris le 19 janvier 1833.

Petit fils de Nicolas Hérold (vers 1721-avant 1790), instituteur et organiste à Seltz, fils de François-Joseph (1755-1802), pianiste et compositeur.

Il reçoit ses premières leçons de musique de son père et de son parrain Louis Adam. À sept ans, il joue le piano et compose de petites pièces.

Il est scolarisé dans l'institution Hix et sous la direction de l'abbé Géoffrey il se montre un brillant élève en latin, grec et français. Il suit des cours de solfège avec Fétis. Sur les conseils de Grétry, il pousse ses études musicales parallèlement à ses humanités.

Le 6 octobre 1808, il entre dans la classe d'Adam au Conservatoire de Paris. Il obtient des accessits en 1808 et 1809 et un premier prix de piano en 1810 avec une sonate de sa composition. Il est également élève de Kreutzer et suit les cours d'harmonie de Catel. En avril 1811 il entre dans le classe de composition de Méhul et obtient le premier grand prix de Rome en 1812.

Il gagne la Villa Médicis Rome le 18 novembre 1812. Au printemps 1813 il compose une symphonie et l'Hymne de la transfiguration. Mais le climat romain ne lui convenant pas, il gagne Naples où il fait le connaissance de  Paisiello, de Zingarelli. Murat qui règne lui offre un revenu de 5 000 livres pour la formation musicale de ses enfants.

En 1815, il entreprend un voyage à Venise via Rome, mais fuit la ville suite à des troubles politiques. Il gagne, avec de grandes difficultés l'Autriche à pied. Il arrive à Vienne le 30 mai, il obtient du prince Metternich des revenus pour trois mois qu'il emploie à fréquenter les théâtres. Il quitte Vienne le 22 juillet, toujours à pied, gagne Munich, la Suisse, puis la France.

Louis Ferdinand Hérold, Ouverture de Zempa, London Symphony Orchestra, sous la direction de Richard Bonynge.

Il obtient aussitôt un poste de claveciniste au Théâtre Italien. En 1816, il collabore avec Boieldieu à une pièce commémorant une victoire du duc d'Angoulême. En 1817 il obtient ses premiers succès avec ses opéras comiques. Il est accompagnateur en 1821 et chef des choeurs du Théâtre Italien en 1824 et chef-remplaçant à l'Opéra de Paris en 1727. Il meurt de la tuberculose à 42 ans.

Il laisse 3 opéras et 27 opéras-comiques dont Zampa ou la Fiancée de marbre (1831) et le Pré-aux-clercs (1832), qui connurent un succès retentissant ; des ballets, des airs, des hymnes, des symphonies, des ouvertures, des concertos pour piano et orchestre.

Louis Ferdinand Hérold, Concerto pour piano no 3, en la majeur, I. Allegro maestoso, II. Andante con violino obligato, III. Rondo, Moderato, Jean-Frédéeric Neuburger (piano), Sinfonia Varsovia, sous la direction d'Hervé Niquet.

 

Page de titre pour Les Troqueurs, Paris o. J. (1819).

 

Catalogue des oeuvres

Partitions numérisées dans l'ISMLP

Louis-Joseph-Ferdinand Hérold, par Ernest Hebert Grenoble (1817- 1908). Huile sur toile.

 

Louis Ferdinand Hérold, 1re symphonie, 1. Allegro maestoso, 2. Andante, 3. Minuetto, 4. Rondò Vivace, Orchestra Della Svizzera Italiana, sous la direction de Wolf-Dieter Hauschild.

 

Une scène de Zampa à l'Opéra-Comique.

Partition de Zempa.

Louis Joseph Ferdinand Hérold, édition Friedrich Bruckmann, München

Bibliographie

Documents

FÉTIS FRANÇOIS-JOSEPH, Biographie universelle des musiciens et biographie générale de la musique (1866-1868) - 8 volumes et deux suppléments. (4) p. 308-311.

308

309


310


311




 

Jean-Marc Warszawski
2002
Remise en page, relocalisation de l'iconographie, 6 avril 2011
Révision du miroir de page, petite modification iconographique, ajout de bibliographie, 1er juillet 2014.

 

© Musicologie.org


À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org,
56 rue de la Fédération,
93100 Montreuil.
06 06 61 73 41.
ISNN 2269-9910.

Samedi 11 Juillet, 2020