Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Fernande Decruck
1896-1854

Jeanne Delphine Fernande Breilh, aussi Jeanne Decruck, pseudonymes : Reyjade, Fay-Béryl, Berhil Fernande.

Catalogue des œuvres, bibliographie, discographie

Née à Gaillac, 25 décembre 1896, morte à Fontainebleau, 6 août 1954.

Organiste, pianiste, compositrice, professeure.

Elle est la fille de Ferdinand Breilh (né le 19 juin 1862 en Équateur) et de Rosalie Borrel (née en 1858 à Villasavary). Elle entre en 1904 au Conservatoire de Toulouse. De 1911 à 1917, elle obtient les premiers Prix de piano et de solfège, un second d'harmonie.

Entre temps son père décède en 1913.

Elle intègre le Conservatoire national supérieur de Paris en 1918. Elle suit les cours de Xavier Leroux et de Jean Gallon (harmonie), de Paul Vidal (composition, orchestration), Georges Caussade (contrepoint, fugue), César Abel Estyle (accompagnement au piano).

Alors qu'elle s'apprête, en 1922, à se former à l'orgue auprès d'Eugène Giguout, elle a en poche les premiers Prix d'harmonie, de fugue, d'accompagnement au piano, et un second de contrepoint.

En 1923, elle est répétitrice dans la classe de Jean Gallon au Conservatoire national supérieur de Paris, et accompagne les films muets.

Elle se marie le 29 janvier 1924 avec Maurice Decruck, clarinettiste et contrebassiste au sein de l'Orchestre Lamoureux, aussi saxophoniste dans l'orchestre du Café de la Paix à Paris, et dans le Billy Arnold's Novelty Jazz-Band, alors que Billy Arnold séjourne en France avant de retourner définitivement aux États-Unis en 1933.

Leur fille Jeannine Françoise Baptistine naît en 1925, leur fils Michel Jean Fernand, en 1926, année au cours de laquelle elle commence à travailler l'improvisation à l'orgue auprès de Marcel Dupré. De cette époque datent ses premières compositions connues.

Maurice Decruck, premier Prix de contrebasse du Conservatoire national supérieur de Paris en 1921, est nommé premier pupitre des contrebasses à l’orchestre Philharmonique de New York (il sera également saxophoniste solo de l'orchestre). La famille s'installe à New York. Fernande Decruck travaille alors comme organiste concertiste et compositrice.

En 1931, les éditions Leduc publient l'École moderne du saxophone, de Maurice Decruck, révisée par son épouse.

Suite à un accident et à la perte de l'usage d'une de ses mains, Maurice Decruck fonde une maison d'édition musicale à Paris, en 1932 (Les Éditions de Paris), qui publie de la variété et les œuvres de Fernande Decruck.

La famille est réunie à Paris en 1933.

Fernande Decruck, Cantilène, pour clarinette et Piano (1933)

, Mark Allen Jr. (clarinette)Allison Wang (piano).

Elle collabore à la maison d'Édition de son mari comme parolière (Reyjade), notamment pour la fameuse Marche des Africains, sur une musique du capitaine Félix Boyer, arrangeuse ou compositrice (Fay-Béryl), ainsi la musique (et la collaboration aux paroles avec Augustin Deltour et André Liaunet), de Dans un bouge du vieux port (1937), chanté par Édith Piaf ou l'arrangement de Quand on a vingt ans tous les deux, « slow fox » d'Albert Huard.

Un troisième enfant, Alain, naît en 1937. Le 8 avril de la même année, elle est nommée professeure de la classe supérieure de solfège au Conservatoire de Toulouse, où elle s'installe avec ses trois enfants. Sa mère et son frère Louis (né en 1892) meurent en 1941.

Fin 1942, elle démissionne et regagne Paris.

Fernande Decruck, Sonate pour alto et piano (1943) : I. Très modéré, expressif, Hillary Herndon (almto), Wei-Chun Bernadette Lo (piano).
Fernande Decruck, Sonate en ut #, pour saxophone et orchestre (1943) I. Très modéré, expressif, II. Noël, III. Fileuse, IV. Nocturne et rondel, Sinfonieorchester und Solisten der Hochschule für Musik und Tanz Köln, Xavier Larsson Paez (saxophone), sous la direction de Stefan Blunier (directeur général de la musique de la ville de Bonn), 20. November 2015, Konzertsaal der Hochschule für Musik und Tanz Köln.
Ferdinande Decruck, Pièces françaises (1943), pour saxophone et piano, Toccata (no 8), par Michael Duke (saxophone), David Howie (piano).

En 1947-1948, elle séjourne aux États-Unis. À son retour elle obtient le poste de professeure d'harmonie au Conservatoire de Fontainebleau, et l'orgue de l’église Saint-Louis de Fontainebleau. Son divorce est prononcé en 1950.

Elle laisse un important catalogue : musique de chambre, musique symphonique, mélodies, piano, orgue, qui est pour le moment essentielement exploité par les saxophonistes, en raison de la qualité des nombreux opus qui sont consacrés à l'instrument.

Maurice Decruck se remarie le 19 juillet 1951 avec Simone Mathilde Louise Hurpy (1910-2000), laquelle, sous le pseudonyme « Valbonne », écrivait des paroles de chansons, dont le célébrissime Boire un petit coup (c'est agréable) sur une musique de Félix Boyer. Lui-même a utilisé les pseudonymes « Jean Catrin » et « Maurice Pierson » (nom de son père), sous lesquels il a composé des chansons, comme Non pas adieu (1953), un tango chanté par Jean Raphaël. Maurice Decruck meurt le 8 mars 1966.

Ferdinande Decruck, Variations en trio sur l’air du « P’tit Quinquin », pour hautbois, clarinette et basson (1935), par The Reeds Amis, Marilyn Cole (hautbois), Angela Shankar (clarinette), Melissa Kritzer (basson).



Catalogue des œuvres

1925, Soleil couchant, romance sans paroles, pour piano, dédicacé à Rachel Schneider (Éditions A. de Smits).

1928, Variations [12] sur un air gallois, pour orgue, dédicacé à Marcel Dupré.

1929, Suite ancienne, en si bémol majeur, pour orgue, 1. Prélude, 2. Courante, 3. Sarabande, 4. Gavotte, 5. Gigue, perdu.

1929, Arrangement de La poule de Jean-Philippe Rameau, pour orgue.

1930-1931, Nouvelles, mouvement perpétuel pour piano, dédicacé à Jeanne-Marie Darré.

1930-1931, Disques, suite pour piano, 1. New-York Queenborough Bridge-Traffic, 2. Mott Street at Night, 3. Gouttes d’eau, 4. Fifth-Avenue Bus.

1930-1931, Danses et procession andalouses, pour piano, 1. Granadina, 2. Tortosina, 3. Saeta, 4. Jota Valenciana.

1931, Miniatures polonaises, pour piano.

1931 (opus 42), Élégie, pour clarinette en si bémol et piano.

1931, Hispania, pour piano.

1931, Nouveaux chants pour grand orgue.

1932, Aquarium, pour piano.

1932, Partita, pour orchestre.

1932, Cantique, pour violoncelle et piano.

1932, Arioso, pour clarinette contrebasse en si bémol et piano.

1932 (opus 69), Chant lyrique, pour saxophone alto mi bémol et piano, dédicacé à François Combelle, saxophoniste solo de la Garde républicaine, arrangé pour l’orchestre de la Garde républicaine par Pierre Dupont en 1938. Version pour flûte, hautbois ou cor anglais, clarinette, basson, cor et piano en 1947-1948, dédicacé à François Combelle.

1932, Air grave, pour instruments et piano.

1932, Musiques d’été, pour piano.

1933, Concerto pour violoncelle et orchestre (version de l’Adagio pour violoncelle et orgue, 1944)

1933, Bagatelles, 12 pièces sans difficultés, pour piano.

1933, Pavane, pour quatuor de saxophones, versions pour hautbois, clarinette et basson, et pour hautbois ou violon et piano, en 1949.

1933, Enfantillages, 12 pièces très faciles [pour piano]  pour amuser nos enfants.

1933, Fillettes, 12 pièces assez faciles pour le piano.

1933, Cantilène pour clarinette en si bémol (ou violon) et piano.

1933, Capriccio, trio pour hautbois, clarinette et basson.

1933, Selmera Sax pour saxophone et orchestre, perdu

1933, Scherzo fantasque, pour basson et piano, 1934, pour basson et orchestre.

1934, Red in Blues, pour trompette en si bémol et piano.

1934, Saxophonesques, 1er recueil, 12 pièces en duo pour saxophones : pour 2 altos mi♭ ; 2e recueil, 12 pièces en duo pour saxophones : pour 1 alto mi♭, 1 ténor si ♭ (Éditions de Paris).

1934, Scherzo élégiaque, pour flûte et piano.

1934, De Cristal vêtue, mélodie pour voix et piano sur un texte de la comtesse de Tolstoï, dédicacée à Geneviève Vix (Éditions de Paris).

1934, Di-da-dou, berceuse pour voix et piano, sur un texte de la comtesse de Tolstoï, dédicacée à Jeannine et Michel  (Éditions de Paris).

1934, Saxophonie, quatuor de saxophones.

1934, Le Rigaudon, mélodie pour voix et piano.

1934, Pastorale triste, pour cor en fa et piano.

1934, Chant Hebraïque, pour violon et piano.

1934, Légende du sud, pour trombone et piano.

1934, Odelette, pour hautbois et piano ou harpe.

1934, Charme-valse moderato, pour piano.

1934, Six duettos pour clarinettes en si bémol.

1934, The Golden Sax, pour saxophone alto en mi bémol et piano.

1934, Complainte de Dinah, pour saxophone alto mi bémol et piano.

1934, Saxophonietta, et piano.

1934, The Rex Sax, pour saxophone alto mi bémol et piano.

1934, Stars under the Moon, pour saxophone alto mi bémol avec piano.

1934, Sax volubile pour saxophone alto mi bémol et piano.

1934, Spleen, pour saxophone alto mi bémol et piano.

1934, 5e Chant lyrique pour saxophone alto mi bémol et piano.

1935, Le Sablier, mélodie pour voix et piano, sur un texte de la Comtesse de Tolstoï.

1935, Les clochers de Vienne, suite de valses pour orchestre (Éditions de Paris).

1935, Berceuse héroïque au soldat inconnu, pour quatuor de cors en fa.

1935, Comme le prunier et comme l’oiseau, mélodie pour voix et piano.

1935, Variations en trio sur l’air du « P’tit Quinquin », pour hautbois, clarinette et basson.

1936, La pendule de marbre blanc, mélodie pour voix et piano, sur un texte de Jean Calmès (Éditions de Paris).

1936, Cafunga : conga, pour orchestre, perdu.

1937, 3e Chant lyrique, pour saxophone alto mi bémol et piano (Buffet-Crampon).

1937, Chant lyrique, pour saxophone et orchestre, perdu.

1937, Dans les ombres du Yoshiwara, mélodie pour voix et piano, sur un texte de  Jean Calmès.

1939, Viens petit Noël, prière enfantine pour voix et piano, sur un texte de Jean Bretière (Éditions de Paris).

1939, Variations saxophoniques, quatuor de saxophones.

1941, Symphonie orientale, ballet, d’après les Mille et une nuits, 1. Prélude, 2. Danse souple et mesurée, 3. Air du berger, 4. Pastorale, 5. Incantation et danse du sorcier, 6. Apparition de Zaïna, 7. Danse des sept Zaïna et des sept princes, 8. Danse mystérieuse, 9. Danse du supplice, 10. Nuit orientale et danse avec chœur et soli, 11. Danse du jour naissant suivi de la danse vertigineuse du soleil, 12. Apothéose.
1942, Soldats de la Paix ! mélodie pour voix et piano, en collaboration avec René Azum (musique) et et Georges Haquard (texte).

1942, Sonate, en sol majeur, pour violon et piano , 1. Allegro appassionato e con Rubato, 2. Lent et fatigué, 3. Scherzo, pas trop vite, très souple, 4. Vif et bien rythmé, peut-être dédié à André Asselin, partie de piano perdue. Aussi version de l’Andante pour violoncelle et orgue. 

1943, Pièces françaises pour saxophone alto en mi bémol et piano, 1. Tambourin, 2. Le vieux calvaire,  3. Villageoise, 4. Forlane, 5. L’horloge, 6. Rondel, 7. Rigaudon, 8. Toccata, dédicacées à  Marcel Mule (Costallat).

1943, Sonate en ut dièse mineur pour saxophone alto (ou alto) et orchestre, 1. Modéré et très expressif, 2. Andante, 3. Fileuse, 4. Nocturne et final, dédicacée à Marcel Mule (existe version saxophone et piano)

1943, Les Illuminations, « Symphonie Rimbaldienne », pour orchestre, chœur, soli et récitant, sur les textes de Rimbaud, 1. prélude (Rimboud), 2. Six lieder pour deux solistes, récitant et orchestre : Aube, J’ai tendu des cordes de clocher à clocher, Des fleurs magiques bourdonnaient, Au bois il y a un oiseau, Je suis le saint, Qu’on me loue enfin ce tombeau, 3. Villes (symphonie brève : 1. Allegro moderato, 2. Andantino,  3. Scherzettino; 4- Final), dédicacé à Charles Panzera  (Costallat : Six Lieder).

1943, Danses autour du monde, pour saxophone alto mi bémol et piano ou harpe, 1. Île de Java, 2. Cambodge, 3. Santiago (perdu), 4. Antipodes, 5. Au pays imaginaire, dédicacé à Marcel Mule.

1943, Orientales, trio pour hautbois, clarinette et basson.

1943, Les Effarés, mélodie pour voix et piano, sut un texte d’Arthur Rimbaud, dédicacé à Noémie Perugia.

1944-1946, Cinq poèmes pour mezzo-soprano et orchestre, 1. Jésus tombe pour la seconde fois (Paul Claudel), 2. Le Crucifix (Lamartine), 3. La Couronne effeuillée (Desbordes-Valmore), 4. Épiphanie (José-Maria de Heredia), 5. Cantique (Jean Racine), 2. 3. et 5. dédicacés à Hélène Bouvier de l’Opéra, 1. À la mémoire de son frère Albert Breilh, 4. À  la mémoire de son père (existe une version soprano et piano), (Durand)

1944, Cantique eucharistique et Hymne au Christ, pour violoncelle, voix, et orgue, perdu.

1944, Poèmes de l’anthologie grecque, pour soprano et orchestre, 1. Des navettes (Philippe de Thessalonique), 2. Timaréta (épigramme votive), 3. L’offrande (épigramme votive d’Antipater de Thessalonique), 4. Les flots et les vagues houleuses (idem), 5. Thyrsis (épigramme funéraire de Myrinos), 6. Sauterelle (Méléagre), 7. Héliodora (épigramme funéraire de Méléagre), 8. Sur la stèle d’Aleximénès (épigramme funéraire de Dioscoride).

1944, Hymne à Apollon, pour harpe et orchestre (d’après des fragments monodiques de l’hymne de Mésomède de Crête), 1. Choraln maestoso,  2. Fugue, modéré, dédicacé à Eugène Bigot.

1944, Sonatine en mi, pour violon et violoncelle, 1. Modéré et souple, 2. Aria bitonal, 3.Allegro moderato, « Spécialement écrite pour André Asselin et Paul Bazelaire (Éditions de Paris).

3e trio pour flûte, violoncelle et piano, 1. Lentement, très expressif (allegro moderato), 2. Vif et léger (dans le goût d’un scherzetto de dessin animé), 3. Modéré, très léger.

1944, Le Pont de soie, mélodie pour voix et piano, sur un texte de Paul Fort, dédicacé à Charles Panzera (Costallat).

1944, Concerto pour harpe et orchestre, 1. Allegro,  2. Andante, 3. Vif et léger, 4. Fuguette, 5. Final, allegro molto, dédicacé à Pierre Jamet.
1944, Suite française, pour orchestre à cordes avec soli d’instruments à vent, 1. Fanfare, forlane, branle, 2. Pavane, nocturne, chanson, 3. Sarabande, conclusion, choral.

1944, Chanson de Pâques, sur un texte de Stuart Merrill, dédicacé à Hélène Bouvier, de l’Opéra (Costallat).

1945-1946, 64 leçons d’harmonie offertes à Jean Gallon.

1945, La Berceuse de Marie-Madeleine, mélodie pour voix et piano, sur un texte d’Auguste Miquelard (Éditions de Paris).

1945, Variations [14] sur un air pyrénéen, trio pour hautbois, clarinette et basson, dédicacé à Fernand Oubradous (Éditions Gras).

1946, Soir dans la pagode, mélodie pour voix et piano, sur un texte de Raphaël Barquisseau (Costallat).

1946, 1re Sonate pour orgue.

1946 (avant 1946), s.d., 1re Sonatine pour piano.

1946, 2e Sonatine pour piano, 1. Allegro moderato, 2. Andantino, 3-4, Deux menuets enchaînés, 5. Allegro  (Costallat 1946).

1946, Sur le grand lac, mélodie pour voix et piano, sur un texte de Raphaël Barquisseau (Costallat).

1946, Les Horloges, mélodie pour voix et piano, sur un texte d’Émile Verhaeren, dédicacé à Hélène Bouvier, de l’Opéra.

1946, Les Trianons, suite concertante pour clavecin ou piano et orchestre, 1. Allegro Moderato  2. Andante, 3. Allegro Vivo, dédicacé à Marcelle de Lacour.

1946, Poème héroïque,  pour trompette solo en ut, cor solo en fa et orchestre (Sur la partition, « Decruck » a été barré et remplacé par « Breilh », version pour trompette en ut et piano en 1948.

1947-1948, 8 préludes pour piano, 1. Crépuscule sur Notre-Dame de Paris, 2. Colonnes antiques (bitonal), 3. Notre-Dame la lune, 4. Le nain, 5. La dame en robe de brocatelle, 6. Invention bitonale, 7. Faux bourdon, 8. Arc-en-ciel (bitonal).

1947, 3e sonate pour grand orgue.

1947, Concerto pour clarinette et orchestre, 1. Premier mouvement, 2. Andante, 3. Gigue, dédicacé à Louis Cahuzac.

1947, Concerto pour orgue et orchestre, perdu.

1947, Le Galop, d’après une mélodie d’Henri Duparc, sur un texte Sully Prudhomme, pour baryton et orchestre (Durand)

1947, Trois pièces pour violoncelle, cor anglais et grand orgue, 1. Offrande, 2. Élévation, 3. Nativité.

1947-1948, Pour le libre des Amours: 3 Extraits du libre des Amours de Pierre de Ronsard, pour chœur.

1947-1948, Chaîne de Poèmes pour chant choral (Pour le jour des Rois), sur des textes de  Maurice Maeterlinck, Nicolas Denisot et Loys Labèque, 1. Et s'il revenait un jour, 2. D'où vient qu'en cette nuitée, 3. Où allez-vous, mes songes.

1948, 1re Sonate pour grand orgue, perdu.

1948, Concerto pour piano et orchestre, perdu.

1948, 2e Sonate pour grand orgue, 1. Andante, 2. Fantaisie, 3. Recueillement, 4. Final.

1948-1949, Apaisement, pour trio avec piano.

1948, Suite renaissance, pour trompette et orgue ou piano, 1. Modéré, 2. Modéré, souple et gracieux, 3. Andantino cantabile, 4- Moderato con ritmo, dédicacé à Roger Voisin du Boston Symphony Orchestra.

s.d., Suite pour chant choral, sur des textes d’Arthur Rimbaud.

1948-1949, Fantaisie-Prélude pour violoncelle et piano.

1949, Danse cambodgienne pour flûte, violon et piano.

1949, Danse hindoue pour flûte, violon et piano.

1949-1950, Sérénade sentimentale, pour hautbois et orchestre de chambre, version pour violoncelle et piano.

1949-1950, Sérénade espagnole, violoncelle et piano.

1949, Les Sérénades pour flûte, violon et piano, 1. Sérénade espagnole, 2. Sérénade sentimentale, 3. Sérénade à Shanghï, 4. Sérénade à Mexico, 5. Sérénade castillane, 6. Sérénade brésilienne, 7. Sérénade antique, dédiées à son fils Michel.

1949, Recueillement, pour violoncelle ou violon ou clarinette et piano.
1949, 2e Sonate en trio, pour hautbois, clarinette en si bémol et basson, 1. Moderé, 2. Andante amabile,  3. Scherzo giocoso, dédicacé à Paul Siguier, Maurice Coëx et Simon Colette.

1950, Suite Romane, pour orchestre, 1. Prélude, 2. Adagio, 3. Allegro assai, dédicacée à Minssart.

s.d., 10 Mélodies sur des textes de Maurice Bataille, Jaskina, La route au soleil, Prière de Mitsou, La chanson de Sanja, Robe blanche, pensées noires, Tous les deux, mon doux mari, Le mariage de Mitsou, L’abri de mon rêve.

s.d., Mélodies sur des textes de Richard Del, Le Secret de la brise, Pluie, C’est l’heure charmante.

s.d., Mélodies pour voix et piano, Chanson napolitaine, Chanson chinoise, Chanson chleuh, Chanson annamite, Chanson hawaïenne, Chanson indienne ou Titacampa, sur un texte de P. de Joannis, Chanson japonaise.

s.d., Il pleut, mélodie sur un texte de Guillaume Apollinaire.

s.d., Les trois angélus, mélodie sur un texte de Paul Grandry.

s.d., Nocturne, mélodie sur un texte de Jean Mauréas.

s.d., Nuit des villages ou amour dédaigné, mélodie sur un texte de Maurice Fombeure

s.d., Le roi de Thulé, Chanson gothique, mélodies sur des textes de Gérard de Nerval.

s.d., La Mendiante, Dans la pénombre grise, mélodies pour voix et piano sur un texte de la Comtesse de Tolstoï.

s.d., Le Cavalier, mélodie sur un texte de Saint-Georges de Bouhelier.

s.d., Bestiaires, mélodies sur des textes d’Auguste Miquelard, 1. Allègrement, clair, 2. Vif, bien rythmé, 3. Récitatif, 4. Ai, 5. ?, aussi Le Lézard à l’écaille gris.

s.d., Royauté, mélodie sur un texte de Stuart Merril.

s.d., Hissez les voiles, mélodie.

s.d., Calvaire, mélodie sur un texte d’André Vanet.

s.d., Chanson, Heures ternes, mélodies sur des textes de Maurice Maeterlinck.

s.d., Six mélodies sur des textes de la compositrice, 1. Souvenir,  2. Tristesse, 3. Quiétude, 4. Sérénade, 5. Nocturne,  6- Mélancolie (Éditions de Paris), perdu.

s.d., Espoir en Dieu, mélodie sur un texte de Louis Rollin, dédicacé à Monique Rollin.

s.d., musique de films, Slim gardien de la paix (avec Michel Warlop), Châteaux de cartes, L’âme des fleurs, L’Express fantôme, L’Homme fantôme (avec collaboration avec Georges Tzipine), Générique Menjou (avec Georges Tzipine), La Marine française aux colonies, Studio à louer (avec Georges Tzipine), Un grand amour (avec A. Warlop), Une étape au pays Moï, Laurel s’enhardit (compilation par George Jeske d’une trentaine de courts métrages), 1926, ajout de la bande son dans les années 1930, Le Bagnard, Les cathédrales de l’ombre.

s.d, Duetto pour trompettes en si bémol (ou ut), fragments.

s.d., Les Adonis pour deux violons et piano, perdu.

s.d., Maghreba suite arabe pour saxophone alto mi bémol et harpe, 1. Danse maghrébine; 2.0 Mélopée et danse mode Sïka, 3. Chant du désert mode Chleuh, 4. Évocation arabe.

s.d., Saxofonia di camera, quatuor de saxophones.

s.d., Sonate pour piano, 1. Presque lent sans rigueur, modéré sans lenteur, 2. Adagio, 3. Animé et tumultueux.

s.d., The Conqueror Sax

s.d., Feuillet d’album opus 124 no 14 de Robert Schumann.

s.d., Tarentelle, pour piano.

s.d., The Grey Squirrels, pour piano.

s.d., Boy Scout’s Parade, pour orchestre.

s.d., Tapisserie de sainte Geneviève et Jeanne d’Arc, oratorio pour soli, chœur, orgue et orchestre, perdu.

s.d., The Sea Gull, pour orchestre.

s.d., The Star, pour orchestre.

s.d., Trio symphonique, pour orchestre

s.d., Le tombeau de Clérambault, suite pour orgue.

s.d., Jazz-Toccata pour saxophone et orchestre, aussi pour saxophone et piano.

s.d., Marathon-Marche, pour orchestre, fragments, partition de piano.

s.d., Trio classique pour hautbois, clarinette et basson, 1. Dans un mouvement souple et sans lenteur, très expressif, 2. Allegro agitato, 3. Andante poco recitativo e molto espressivo, 4. Tempo moderato di Fuga, legato e serioso, dédicacé à MM. Morel, Lefebvre et Oubradous.

s.d., 2e trio pour flûte, violoncelle et piano, perdu.

s.d., Madiejda, quatre danses russes pour orchestre.

s.d., Marche arabe, pour orchestre.

s.d., Menuet, pour orchestre.

s.d., 6e Chant lyrique pour saxophone solo.

s.d., Aria, quatuor de saxophones.

s.d., Sinfonia de camera pour quatuor à cordes et piano.

s.d., Feuillet d’album opus  99 no 4, de Robert Schumann.

s.d., Feuillet d’album opus 124 no 15 de Robert . Schumann.

s.d., Quatre études pour piano, First Spring Morning, Nurse’s Song, Valentine’s Day, The Golden Player.

s.d., générique pour la Compagnie cinématographique lumière (générique).

s.d., Fantoches, scène de ballet.

s.d., Allegro agitato, pour orchestre.

s.d., Boutade pour clarinette et piano.

s.d., Suite scandinave, pour orchestre, 1. Printemps dans les fjords, 2. Patineuses, 3. Sapins sous la neige, 4. Sports d’hiver, 5. Légende de la fille des neiges, 6. Danse norvégienne.

s.d., Fantaisie orientale, pour hautbois et orchestre.

s.d., Totem suite pour saxophones.

s.d., Sur la lyre suite pour saxophone alto et piano, 1. Allégorie pastorale, 2. Le Chèvre-pied, 3. Les lamentations de Joë, 4. Petit nocturne des nuits lunaires, 5. Les Bacchantes, 6. Les fées bercent Titania, 7. Quand la brise s’accorde aux lyres.

s.d., Hunting Song, pour orchestre.

s.d., Intermezzo, pour orchestre.

s.d., O Pater Noster.

s.d., Cantique à la Vierge pour chant, harpe, quintette à cordes et orgue, perdu.

s.d., Marche mystérieuse pour orchestre.

s.d., Pièces romantiques pour quintette à vent, 1. Impromptu, 2. Églogue, 3. Nocturne, 4. Lied, 5. Caprice.

s.d., Andantino et fileuse, pour piano.

s.d., Au soir, nocturne, pour piano.

s.d., De Chine, pour piano, 1. La danseuse, 2. L’éléphant de jade, 3. Le chien pékinois.

s.d., Snow Drops, pour orchestre.

s.d., Solitude, pour orchestre.

s.d., Suite Florentine, pour orchestre, 1. Chant prélude, 2.  Sérénade florentine, 3. Air en sol, 4, Diptyque.

s.d., Impressions pittoresques, pour piano, 1. Fin d’orage, 2. À l’aube, 3. Stream, 4. Au fil de l’eau, 5. Fête villageoise.

s.d., Poèmes rustiques, poème symphonique.

s.d., Inventions bitonales (I-VI), pour piano.

s.d., Splendeurs et tristesse d’Espagne, pour piano, 1. Alhambra,  2. Guerilleros, 3. Murcie,  4. Inquisitions,  5. Escorial.

s.d., Venitian Moon, barcarolle pour piano.

s.d., Vieux Noël languedocien avec variations, pour piano.

s.d., Prière pour dormir heureux, mélodie sur un  texte de Maurice Fombeur.

s.d., Tragique berceuse, mélodie sur un texte de Richard Del.

s.d., Marche funèbre égyptienne, pour orchestre

s.d. À Farewell, pour orchestre.

s.d., 1re Sonate en trio, 1. Quasi unia fantasia, 2. Pastourelle, 3. Leggieroso.

s.d., Suite dans le style ancien pour quatuor à cordes, 1. Prélude, 2. Courante à la française, 3. Passepied 1, 4. Passepied 2, 5. Sarabande, 6- Gigue.

s.d., Barcarolle, pour orchestre.

s.d., Alain, Françoise et leurs amis, récréation enfantine pour piano.
s.d., Pour un petit agneau, pour piano.

s.d., Concerto pour saxophone et orchestre.

s.d., Prélude en ré mineur pour grand orgue.

s.d.Symphonie pour grand orgue, 1. Allegro con brio, 2. Allegretto, 3. Toccata.

s.d., 2e Recueil, musique de chambre, 1. Ostinato, 2. Jazz et fugue, 3. Romance et double, 4. Écossaise,  5. Prélude et valse,  5. Introduction et tierces.

s.d., Ballade romantique, poème pour hautbois et orchestre.

s.d., Suite pour l’orgue moderne, 1. Prélude, 2. Courante,  3. Sarabande,  4. Gavotte,  5. Gigue.

s.d., Légende et Allegro, 7 études pour piano et basse.

s.d., 34 Études pour le basson: mélodiques, expressives ou a virtuosité.

s.d. Preludio, pour piano.

s.d., Christmas Dolls on Parade (Parade des Poupées de Noël), Novelty Fox Trot, pour piano (sous le pseudonyme Fay Beryl).

s.d., A Child’s Avensong, pour piano.

s.d., Arrangement de Sœur Monique de Couperin.

s.d., Frises, quatuor de clarinettes, 1. Musiciens danseurs,  2. Pastorale, 3. Sur la mort d’un héros, 4. Tisseuses de voiles.

s.d., La Parque, pour violoncelle et piano.

s.d., Les Jardins de la joie, recueil de chants, sur des textes de P. de Joannis et de P. Ducou, Il fait bleu,  La maison du bonheur,  Vas-y de tout ton cœur, En poussant ta navette, Elle est belle ma campagne, Jean-Marie le marin, Chanson pour maman, Prière à M. le Bon Dieu, Le soleil est à tout le monde, Ronde provençale, Gascogne et Périgord, La ronde des saisons.

s.d., Remembrances, 2 recueils pour piano, 1. Les lyres cadencées,  2. Gavotte surannée, 3. Les vieux remords,  4. Les anciens songes, 5. Le dit du Chevalier, 6. Don Ramirez, 7. Dona Elvire, 8- Rêves Pérégrins, 9. Le Nonchaloir,  10. Les Fériales,  11. Au son des clavecins,  12. Le cortège des pluies.

s.d., Sextette, 1. Allegro appassionato e poco agitato, all ma non troppo, con anima, 2. allegro scherzando to moderato di fua, 3. Tema con variazioni allegretto con moto.

s.d., Légende du sud pour trombone et orchestre, dédicacé à Marcel Dumont, perdu.

s.d., Petite bourrée fantasque, pour piano.

s.d., 2e  Quatuor à cordes.

s.d.,  Étude : Romance en fa dièse majeure no 2 de Robert Schumann.

s.d., The Green Gnome, pour piano.

s.d. O Salutaris

s.d., O Salutaris Hostia

s.d., 24 études et exercices pour le piano (faciles et assez faciles).

s.d., Trio pour flûte, basson et harpe, fragments, manque partie de harpe.

s.d., L’écran harmonieux, pour orchestre, 1. Soir,  2. Abeilles d’or, 3. Le sommeil de l’enfant, 4. Incantation, 5. Choral.

s.d., Sinfonia pour quintette.

s.d., 1er Quatuor à cordes en ré majeur, 1. Allegro con spirito, 2. Lomtamente molto espressivo, 3. Scherzetto in fuga,  4. Allegretto energico con stripito.

s.d., Quatuor pour violon, alto, violoncelle et piano en ut dièse mineur, 1. Andante, 2. Très modéré, allegro molto, 3. Andantino affectuoso, 4. Très modéré, allegro con molto poco agitato.

s.d, 2e Chant lyrique pour saxophone alto mi bémol avec accompagnement piano.

s.d., Chanteclerc, pour piano.

s.d., Trois études de virtuosité pour grand orgue.

s.d., Toccata sur le jeu du coucou de Pasquini.

s.d., 1er recueil de musique de chambre, 1. Fugue en duo,  2. Pastorale rustique, 3. Intermission, 4. The Spinning Wheel, 5. Two Brothers.

s.d., 1er Trio pour flûte, violoncelle et piano, perdu.

s.d., 3e Quatuor à cordes.

s.d., 4e Chant lyrique pour saxophone solo.

s.d., Deux berceuses pour quatuor de saxophones, 1. Lento funebra, 2. Andante espressivo.

Bibliographie

Matthew Welz Aubin, Hélène Decruck, Vie et œuvre de Fernande Breilh-Decruck, 2004-2015.

Discographie

Quatuor Ellipsos, Works by Fernande Decruck, Pavane, Saxophonesca, Deux berceuses, Variations saxophoniques, Saxofonia di camera, Saxophonie. Nomadmusic 2021 (NMM 088).

 


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédé ration,
93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

 

Mardi 17 Août, 2021