Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Cartan Jean
1906-1932

Né à Nancy, 1er décembre 1904, mort à Briis-sous-Forges, 16 mars 1932.

Compositeur.

Il est issu d’une famille de scientifiques universitaires renommés. Son père, Élie Cartan (1869-1951)  est mathématicien comme son frère Henri (1904-2008) et sa sœur Hélène (1917-1952), son frère Louis, professeur à l’université de Poitiers, Résistant, assassiné en déportation en 1943, est physicien. Sa mère est Marie Louise Bianconi (1880-1950).

La pratique musicale fait partie de l’éducation des enfants. Vers l’âge de quatorze ans, Jean Cartan décide de se consacrer à la musique.

Jean Cartan, Introduction et Allegro, pour quintette à vent et piano, par l'Ensemble Stanislas (2013).


Parallèlement à ses études secondaires au Lycée de Versailles, il intègre, en 1921, la classe d’harmonie de Marcel Samuel-Rousseau au Conservatoire de Paris, puis celle de contrepoint et fugue de Noël Gallon. Il suit dès 1927 les cours de composition de Charles-Marie Widor, remplacé en 1928 par Paul Dukas.

Il obtient son baccalauréat, n’intègre pas de cursus universitaire comme tous les membres de sa famille.

En 1931, il présente au concours de composition du Conservatoire un vaste ouvrage pour solistes, chœurs et orchestre achevé en 1929, Pater, qui ne reçoit aucun Prix. En juillet de la même année, sa sonatine pour flûte et clarinette est jouée au festival de la Société internationale de musique contemporaine d'Oxford.

Atteint de  tuberculose, il entre au sanatorium de Bligny, dans l'Essonne.

Il fut soutenu par Paul Dukas et surtout Albert Roussel.

Jean Cartan, Cinq poèmes de Klingsor, Kaoli Isshiki (soprano), Julien Marcou (harpe), Ensemble Stanislas, enregistrement en concert, Nancy, Salle Poirel, 18 décembre 2017.


Jean Cartan, Sonatine pour flûte et clarinette, III. rondeau, par Shannon Scott (clarinette) et Leonard Garrison (flûte), 2010.


Jean Cartan, Quatuor à cordes no 2, II. Allegro con fuoco, par le Quatuor Stanislas, 2013.



Catalogue des œuvres

1925, Sonatine en 3 mouvements, pour piano

1925-1927, Trois chants d'été, sur des poèmes de Rimbaud et de Franz Toussaint (extraits de La flûte de jade), 1. Sensation (Rimbaud), 2. L'Orage favorable, 3. Ngo-Gay-Ngy, dédicacés à Mme Pierre Barbier, édité par Heugel.

1926 ?, Cinq poèmes de Tristan Klingsor, 1. Le pastour, 2. Le chapeau pointu, 2. L'Ibis mort, 4. Le souvenir, 5. Paysage, dédicacés à Jane Bathori, édités par Heugel, en 1927.

1926-1927, Introduction et Allegro, pour quintette à vent et piano.

1927, 1er Quatuor à cordes en mineur, animé, vif et nerveux, très animé, créé à Paris, 6 novembre 1928 par le Quatuor Krettly, dédicacé à Albert Roussel, édité Eschig en 1927.

1928-1929, Pater, cantate en trois parties, pour solistes, chœur et orchestre, dédicacé à ses parents, édité par Maurice Senart, en 1932, grâce à une souscription (de 60 francs) lancée par Nadia Boulanger, Henri Prunières, Paul Dukas, Albert Roussel et Maurice Senart. Voir Comœdia du lundi 24 octobre 1932, p. 2.

1929, Trois poèmes de François Villon, 1. Rondeau, 2. Ballade, 3. Rondeau, dédicacés à Suzanne Peignot, publiés par Heugel.

1931, Sonatine pour flûte et clarinette, 1. Pastorale, 2. Berceuse, 3. Rondeau, créée à paris en 1931, dédicacée à René Le Roy, éditée par Heugel/Eschig en 1930 [aussi version piano].

1930-1931, Quatuor à cordes no 2, I. Modere sans lenteur, II. Allegro con fuoco, III. Introduction, Adagio, Allegro molto, créé à Paris, 12 décembre 1932, par le Quatuor Pro Arte, dédicataire, édité par Heugel.

s.d., Hommage à Dante, 1. Choral, 2. Hymne, 3. Choral, pour orchestre [aussi version piano], édité par La sirène musicale, 1931.

s.d., Deux sonnets de Mallarmé, pour voix et piano, 1. Ô si chère de loin, 2. Sur les bois oubliés quand passe l'hiver, dédicacés à Mme Claire Croiza, édités par Heugel en 1932.

s.d., Psaume XXII, pour voix et piano.

s.d., Ouverture pour l’Ours et la lune, de Paul Claudel.

Discographie

Jean Cartan, Partir avec un idéal, Kaëlig Boché (ténor), Thomas Tacket (piano). Hortus 2020 (Hortus 183).

[+...] Lire la présentation

 

 

 Jean-Marc Warszawski
14 avril 2020
© Musicologie.org


À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Lundi 20 Septembre, 2021