bandeau texte musicologie

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte ——

Les œuvres pour piano seul de Franz liszt

Franz Liszt : deux Légendes pour piano

Fruits du séjour à Rome du compositeur, ces deux Légendes « franciscaines », composées au plus tard en 1863, s’inscrivent dans une veine qu’on peut rapprocher de celle des Années de pèlerinage et sont un peu comme de brefs poèmes symphoniques pour piano.

La première, intitulée Saint François d’Assise, La prédication aux oiseaux, baigne dans une sorte d’impressionnisme mystique, avec ces gazouillements et chants d’oiseaux répondant à la prédication du poverello d’Assise, le tout obéissant à un programme fidèle à l’image pleine d’innocence préraphaélite qui a inspiré Liszt dans cette pièce. « C’est en effet une légende, avec tout le côté Épinal des images pieuses d’autrefois, des vies de saints à tranche dorée. Sans même ce programme, ce seraient sept ou huit minutes de pure poésie sonore, de pure magie du clavier. »49

Franz Liszt, Saint François d’Assise, La prédication aux oiseaux, par Arcadi Volodos.


La seconde, Saint François de Paule marchant sur les flots, s’inscrit d’emblée — dès la présentation du thème de choral qu’elle emploiera tout au long — en contraste avec la première. « Après le poème de l’air, c’est celui de l’eau, et non point des sources, des cascades, des gerbes pacifiques et scintillantes, mais des flots démontés, de la mer hurlante et tumultueuse. »50  Son thème énoncé Andante maestoso « caractérise dès les premières mesures la personnalité du saint franchissant le détroit de Messine, sa foi robuste, sa tranquille assurance face à l’agitation des flots : murmure de trémolos et vastes arpèges. La tempête se déchaîne en houles chromatiques, en assauts virtuoses de tierces et d’octaves trouant l’aigu du clavier, jusqu’à l’instant où le saint, miraculeusement, s’avance sur la mer et apaise le chaos. La pièce est conclue en action de grâces victorieuse, dans une sorte d’Alleluia… »51 

Franz Liszt, Saint François de Paule marchant sur les flots, par Roger Muraro, 2015.

Notes

49. Sacre Guy, La Musique de piano, Robert Laffont, Paris 1998, p. 1715.

50. Ibid.

51. Tranchefort François-René, Guide de la musique de piano et de clavecin, Fayard, Paris 1998, p. 475-476. [format epub] [format PDF].

plume Michel Rusquet
31 janvier 2021
© musicologie.org


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910.

 

bouquetin

Dimanche 31 Janvier, 2021 2:47