bandeau texte musicologie

20 mars 2021 —— Alain Lambert

Django Reinhardt, un musicien tsigane dans l'Europe Nazie

Gérard Régnier, Django Reinhardt : un musicien tsigane dans l'Europe Nazie. L'Harmattan, Paris 2021 [152 p. ; ISBN 978-2-343-22153-3 ; 14 €].

Gérard Régnier, dans la suite de sa thèse sur Jazz et société sous l'occupation continue à en décliner et développer certains chapitres comme récemment L'histoire des zazous [voir notre chronique] et maintenant le cas Django Reinhardt, musicien tsigane très écouté par tous les publics sous l'occupation.

Dans ce petit livre est racontée l'épopée de Django de sa naissance en Belgique en 1910 aux années de guerre et d'après-guerre, be bop, en passant par le premier concert du quintette le 2 décembre 1934 et ses multiples prestations dans la France occupée, avec quelques occupants mélomanes. L'auteur explique bien comment André Coeuroy, musicologue et journaliste dans le collaborationniste Je suis partout fait du guitariste au nom germanique un représentant d'un jazz français et européen avec ses propres compositions au sein d'un orchestre à cordes jouant « hot, mais dans un esprit et dans un style qui n'était plus ceux du jazz nègre ».

En faisant le bilan, il insiste sur le fait que Django a refusé d'aller jouer en Allemagne et cherché à passer en Suisse pour l'éviter. Il rappelle aussi l'ouverture musicale du guitariste composant, sans doute à la demande de Jean Cocteau, la musique pour la version théâtrale moderne par Jean Marais d'Andromaque jouée le 22 mai 1944, où « une partie du public est constituée de membres de la Milice et du Parti Populaire Français de Jacques Doriot, décidés à perturber la représentation, notamment par le jet de bombes lacrymogènes. »  Et que la critique va condamner comme « spectacle pédérastique » avec « un Jean Marais dangereux pour la France ».

D'ailleurs, le musicien sera sur « la liste des artistes autorisés à enregistrer » au lendemain de la libération sans hésitation ni contestation aucune.

L'ouvrage riche en témoignages se termine par un portrait de l'homme Django, musicien, accompagnateur, ami, mélomane, peintre...

Alain Lambert
20 mars 2021
© musicologie.org


Les précédents articles d'Alain Lambert

Jean Marie Machado Majakka 4tet en concert « téléjoué », en attendant le vrai live... — Cinq cédés jazzy pour préluder au printemps Mille ans de musique au féminin, d’Hildegard von Bingen à Björk en liveCinq cédés jazzy pour faire rouler les galettesReFocus Sylvain Rifflet avec l’ORN en live à la Renaissance.

alain@musicologie.org ; Alain Lambert, tous ses articles.

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil, ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Samedi 20 Mars, 2021 1:39