musicologie

6 décembre 2020 —— Michaël Sebaoun.

Philippe Chamouard : Les oiseaux de solitude

Philippe Chamouard, Les oiseaux de solitude, Vincent Lucas (flûte), Laurent Wagschal (piano), Marie-Pierre Langlamet (harpe), Martin Löhr (violoncelle), Jean-François Durez (vibraphone), Antoine Ouvrard (piano), Nicolas Prost (saxophone), Quatuor Joachim. Indésens 2020 (INDE 133).

Enregistré en 2019.

Né à Paris en 1952, le compositeur Philippe Chamouard a effectué de piano, de composition avec Roger Boutry, puis a passé un doctorat à l’Université de Paris-Sorbonne sur l’orchestration des symphonies de Mahler.  Il a enseigné l’écriture musicale à la Sorbonne et donne régulièrement des conférences.

Sa Symphonie III « Les jardins du désert » (Lublin Philharmonic Orchestra dirigé par Piotr Wijatkowski) est enregistrée en 2000 chez Orphée (OA 1104), « hymne au silence et à la quiétude de la nature favorable à la sérénité de l’âme ». Deux mouvements (premier et troisième) déclinent des harmonies choisies confiées à un orchestre qui tend à l’unité des timbres bien plus qu’à un chatoiement « à la française ». Un mouvement central totalement atypique, linéaire, exceptionnel, convoque trois notes seulement que travaillent des variations de timbre.

Chamouard renouvelle, comme dans la plupart de ses œuvres orchestrales (une dizaine de symphonies entre autres), la dimension temporelle de la musique, à l’instar de Messiaen,Tavener ou Gorecki. Chez Chamouard, le temps est étale, cosmique, giratoire même.

Enregistré en 1992 par Jean-Paul Imbert (Skarbo 3925), Opalescence, pour orgue, voisine précisément avec des œuvres de Messiaen. Ici, la puissance de l’orgue est passée au filtre du style épuré du compositeur, pour un accès direct à une mosaïque de reflets ciselés.

Spiritualité mahlérienne, avec Les rêves de l’ombre (Hortus 549), pour orchestre à cordes, par l’Orchestre Symphonique de Rouen dirigé par Claude Brendel.

Si vous souhaitez découvrir l’une des œuvres les plus originales de notre époque, c’est vers le Kyrie de la Messe des Anges (Orphée OP1101) qu’il faudra se tourner. Des synthétiseurs mêlés à l’orchestre symphonique (Philharmonica Sudecka, dirigé par Marc Andreae) et au chœur des moines de l’Abbaye de Kergovan développent six variations sur une mélodie grégorienne. Sonorités « futuristes » autant qu’harmonisations tonales : l’œuvre transcende les époques.

Le compositeur publie aujourd’hui une monographie consacrée à sa musique de chambre. Polymnia, pour flûte et piano, comprend quatre mouvements. La flûte évolue en liberté, sans virtuosité apparente, tandis que le piano parsème ses accords au gré du vent, sans fusionner véritablement avec la flûte. Un rythme de Cake-Walk tout en légèreté introduit le troisième mouvement, le plus narratif de l’ensemble. Le tout délivre une impression de fraîche poésie.

Madrigal d’été, pour violoncelle et harpe, s’ouvre sur un Cantabile espressivo, ample mélodie accompagnée, confiée au violoncelle, qui se répandra sur les trois mouvements.

Dans Crystal, pour vibraphone, « c’est le dynamisme rythmique souple de l’instrument lié à ses sonorités oniriques qui ont été le fil de l’inspiration musicale », explique le compositeur.

Les thèmes de la nuit, de l’obscurité, nourrissent l’œuvre de Philippe Chamouard. Nous en avons une nouvelle illustration avec Nocturnal, pour saxophone et piano, à l’écriture plus contrapuntique qu’à l’accoutumée, qui déroule un parcours tonal élargi empli d’une grave suavité.

Entre ciel et terre, enfin, Les oiseaux de solitude, pour quatuor à cordes, suit une trajectoire tantôt incarnée (lyrisme), tantôt elliptique (sections brèves), qu’encadrent des nuées de pizzicati.

Les interprètes de ce disque sont admirables. Un disque à découvrir.

Michaël Sebaoun
6 décembre 2020

 


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

Dimanche 6 Décembre, 2020