musicologie

9 novembre 2020 —— Jean-Marc Warszawski.

Marc Antoine Charpentier : musiques pour Molière

Marc Antoine Charpentier, Musiques pour les comédies de Molière (Catherine Cessac, Éditrice). Éditions du Centre de musique baroque de Versailles, 2019 [cxl-324 p. ; ISMN 979-0-707034-77-4].

À partir de 1664 la collaboration de Jean-Baptiste Lully aux comédies de Molière eut un bénéfice de grands succès au long de treize comédies-ballets, dont Le mariage forcé (1664), L'Amour médecin (1665), Georges Dandin (1668), Monsieur de Pourceaugnac (1669), Le Bourgeois gentilhomme (1670).

En 1672, Lully rachète le privilège de l’Académie royale de musique qui lui assure le monopole de la création lyrique. Rappelons que les privilèges ne sont pas, comme ce terme l’évoque aujourd’hui, des abus de favoritisme ou les inégalités sociales, mais un système économique qui finit par bloquer l’essor économique. Dès lors, Lully n’a de cesse de valoriser son bien par des recours royaux, notamment pour limiter la musique dans les comédies, d’en réduire le nombre autorisé de musiciens, voire obtenir les droits sur l’ensemble des œuvres auxquelles il a collaboré (dont celles de Molière). Fâché, Molière se tourne alors vers Marc Antoine Charpentier; un jeune et talentueux musicien, qui dominera la musique liturgique, mais qui composera également des opéras, des pastorales, des airs publiés dans des recueils d’airs sérieux et à boire, des pièces instrumentales, de la musique de scène pour thomas Corneille, Raymond Poisson (dit Belleroche), Jean Donneau de Visé. Il a recomposé les musiques pour les comédies-ballets  du temps de la collaboration avec Lully,  La comtesse d’Escarbagnas, Le mariage forcé, a composé celle du Malade imaginaire, et l’a « réajustée », après qu’elle eut été touchée par les interdits de Lully. Après le décès de Molière pendant une représentation du Malade imaginaire, la troupe continuant à jouer ses pièces, il a remplacé l’ouverture pour Le dépit amoureux et la sérénade pour Le Sicilien.

Ces musiques ont déjà été publiées, voire enregistrées, comme l’a fait la simphonie du Marais, sous la direction d’Hugo Reyne.

Mais, selon l’éditeur, c’est la première fois que tout le matériel conservé (des musiques sont perdues), y compris la version « rajustée » du Malade imaginaire, est publiée.

Catherine Cessac, l’éditrice, consacre cent quarante pages, en français et anglais, pour contextualiser l’apport de Marc Antoine Charpentier aux comédies-ballets et comédies de Molière, pour une analyse critique des sources conservées, pour expliquer les choix d’harmonisation d’une orthographe encore aléatoire à cette époque, pour donner les textes et quelques reproductions en fac-similés.

Elle navigue à vue depuis des années sur tout ce qui touche aux archives concernant le compositeur, mais il faut quelques efforts au lecteur lambda pour s'y retrouver. Peut-être manque-t-il un tableau récapitulatif.

Pour le reste, fond et forme, c’est toujours la qualité soignée des éditions de Centre de musique baroque de Versailles.

 

 Jean-Marc Warszawski
9 novembre 2020


Soutenez musicologie.org sur Tipeee

Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Quatre et cinq têtes de Dvořák par les sans noms —— Franck Jedrzejewski : Hétérotopies musicales : modèles mathématiques de la musique —— De la fonte des mots aux chimères de Clément Janequin, aux voix et aux sax —— Yukiko Hasegawa, Beethoven, Franck, Schumann ou la durée du bonheur —— Patrick Messina et Fabrizio Chiovetta dans un pas de deux américain entre deux.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.
06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Lundi 9 Novembre, 2020 3:11