bandeau texte musicologie

12 novembre 2020 —— Frédéric Norac.

Les Tchalik dans Reynaldo Hahn sans voix

Reynaldo Hahn, Quatuor Tchalik, Dania Tchalik (piano), œuvres de Reynaldo Hahn. Alkonost Classic 2020 (alko 006).

On connait surtout Reynaldo Hahn à travers ses mélodies et son opérette  Ciboulette, éventuellement par son premier opéra, L'Île du rêve, recréé en 2016 par le festival « Musiques au pays de Pierre Loti », et dont le Palazetto Bru Zane, également parrain de ce disque, vient de faire paraitre  un enregistrement unanimement salué par la critique. On le connait nettement moins pour sa musique de chambre, il est vrai plus secondaire dans sa production.

Le disque que lui consacre la famille Tchalik, le quatuor et le pianiste Diana, en offre un panorama très représentatif, de 1901 à 1943. Si le premier quatuor de 1939 semble une sorte de kaléidoscope impressionniste plutôt qu'une composition homogène, il le doit sans doute à une approche assez décorative et purement hédoniste, ayant recours de surcroit à des pièces préexistantes, en l'occurrence une transcription du « Rossignol éperdu » pour piano dans le deuxième mouvement, et plusieurs thèmes d'emprunt comme ce Noël provençal de Nicolas Saboly, mais il n'est pas sans charme. On s'étonne même, passée une introduction assez grave, de sa légèreté et son allégresse dans une période si sombre.

Plus classique et plus abouti formellement, le second quatuor, achevé en 1943, fait entendre une inspiration plus ample et une plus grande exigence dans sa rhétorique. Le magnifique troisième mouvement d'une tendresse teintée de rêverie captive par son ambiance méditative tandis que le tourbillon du dernier semble comme la résurgence d'un souvenir joyeux d'une époque révolue et achève la pièce sur une note pleine d'optimisme, « réel ou feint » pour reprendre les propos du compositeur lui-même. Mais la pièce maîtresse de cette anthologie est  incontestablement le Quintette pour piano et cordes, composé entre 1917 et 1922. Reynaldo Hahn y dévoile une veine plus intime et plus personnelle où la forme sans académisme, mais très élaborée exalte un matériau mélodique d'une authenticité totale. Dans un registre très postromantique, le compositeur invente au fil des trois mouvements une musique d'une expressivité parfaite que ce soit dans la passion, la tristesse ou la joie. Une qualité est commune à l'ensemble de ces pièces, y compris à celles plus anecdotique et de moindres formats,  comme la Romance pour violon et piano de 1901, les Variations chantantes sur un air ancien de 1905 et les Deux improvisations sur des airs irlandais pour violoncelle et piano de 1911, qui sont plutôt des morceaux de salon, c'est le lyrisme et le caractère chantant, mais il est particulièrement exalté et efficient dans le quintette qui échappe tout à fait à cette sensation d'élégante mélancolie très « fin de siècle » qui les caractérise.

L'ensemble est servi par les interprètes avec un engagement et une conviction qui n'a d'égale que leur homogénéité et leurs  qualités individuelles d'instrumentistes.

2e quatuor en fa majeur, 2e mouvement.

 

1-4. Quatuor à cordes no 1 en la mineur (1939).

5. Romance en la majeur pour violon et piano (1901).

6-9. Quatuor à cordes no 2 en fa majeur (1943).

10. Variations chantantes sur un air ancien, pour violoncelle et piano (1905).

11-12. Deux Improvisations sur des airs irlandais pour violoncelle et piano (édition 1911).

13-15. Quintette pour piano et cordes en fa dièse mineur (1917-1922).

 

Frédéric Norac
12 novembre 2020
© musicologie.org


Soutenez musicologie.org sur Tipeee

Les précedents articles de Frédéric Norac

Les sonates de Louis-Gabriel Guillemain par l'ensemble La Française —— Dienstag aus Licht : la guerre musicale de Karlheinz Stockhausen —— Kevin Amiel : hommage à Pavarotti —— Fin du Festival d'Ambronay 2020 : pluie, vent et mesures sanitaires —— Riche comme Crésus : l'opéra baroque allemand selon Reinhard Keiser —— Inori : les adorations chorégraphiques de Karlheinz Stockhausen —— Lieben Sie Brahms ? Liebesliederwalzer par les Métaboles.

Tous les articles de Frédéric Norac
norac@musicologie.org

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.
☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Mercredi 11 Novembre, 2020 21:06