bandeau texte musicologie

Paris, cathédrale des Invalides, 3 décembre 2020 —— Frédéric Norac.

Concert des révélations des Victoires de la musique 2020 : brillant patchwork pour happy few

La pianiste Claire Désert. Photographie © D. R.

On se sentait privilégié et un rien coupable de se retrouver, avec une poignée d’amateurs, invité savourer à huis clos et comme en catimini, dans le vaisseau quasiment vide de la cathédrale des Invalides, la cuvée 2020 des révélations des Victoires de la Musique. Un moment bien étrange, mais très revigorant pour des gens privés de musique vivante depuis près d’un mois.

Au menu, cinq jeunes musiciens, deux violonistes et un hautboïste, une soprano et un ténor, parrainés et accompagnés, avec une délicatesse extrême, par la pianiste Claire Désert. Le programme plutôt éclectique s’ouvrait avec deux extraits de La Flûte enchantée transcrits par Mozart lui-même pour hautbois et violon, l’air de l’Oiseleur et celui de la fureur de la Reine de la Nuit (« die Hölle Rache »), interprétés avec une impressionnante virtuosité et une belle expressivité par Gabriel Pidoux et Théotime Langlois de Swarte.

On retrouvait ensuite Kevin Amiel, un peu raide dans la « Furtiva lagrima » de L’élixir d’amour démarrée à froid et dont l’Élégie de Massenet paraît un peu grave pour son ténor lyrique si brillant. Il était rejoint par la soprano Marie Perbost pour un sémillant duo du même opéra (« Esulti pur la barbara »), dans lequel ils pouvaient donner la pleine mesure de leur jeune talent et de leurs voix d’une grande fraîcheur. Après deux mélodies langoureuses de Reynaldo Hahn (« La dernière valse » et « L’âme évaporée »), la soprano offrait à l’air de Pamina (« Ach, ich fühl's ») sa voix aux aigus cristallins et un legato parfait.

Deux des cinq intéressantes pièces pour deux violons et piano de Chostakovitch — en fait des extraits de ballets du compositeur arrangés par Lewon Atowmjan — réunissaient au violon de Théotime Langlois de Swarte, celui somptueux de Raphaëlle Moreau que l’on entendait seule dans un nocturne plein de lyrisme de Lily Boulanger, à la fin d’un programme dont l’ordre avait été chamboulé pour des raisons techniques et sans doute de cohérence aussi dans le déroulé. Gabriel Pidoux offrait le 2e mouvement de la rare sonate pour hautbois et piano de Camille Saint-Saëns et Kevin Amiel revenait pour une de ces mélodies napolitaines, « Non ti scordar di me » de Cardillo, où son aisance fait passer le souvenir de son Luciano Pavarotti bien-aimé. En guise de finale, tous s’unissaient dans un brillant ensemble extrait de Ciboulette de Reynaldo Hahn. Un tel moment en ces jours de disette est un vrai baume pour l’âme des mélomanes.

Concert diffusé sur Radio-Classique le 12 décembre à 21 h.

Signalons le prochain concert de la saison des Invalides, un « Gala Puccini », le 17 décembre à 18 h 30, également consacré à de jeunes talents et, cette fois, ouvert au public. On pourra y entendre la soprano guyanaise Marie-Laure Garnier, révélation classique de l’ADAMI 2013 et dont on parle beaucoup depuis qu’elle a été couronnée par les « Voix des Outre-Mer » en 2019. Y participeront également la jeune soprano Axelle Fanyo et le ténor chinois Yu Shao, ancien pensionnaire de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris. Ils seront accompagnés par le Secession Orchestra sous la direction de Clément Mao-Takacs.

Frédéric Norac
3 décembre 2020
© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Les précedents articles de Frédéric Norac

Le Ravel naturel et subtil de Victor Sicard —— Les duos à trois de Dietrich Buxtehude —— Le silence assourdissant du public : Hippolyte et Aricie à l'Opéra-Comique —— Tout, vous saurez tout sur la Chapelle royale : musique et musiciens à la Chapelle royale, le premier expodcast du CMBV—— Les Tchalik dans Reynaldo Hahn sans voix.

Tous les articles de Frédéric Norac
norac@musicologie.org

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.
☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Lundi 7 Décembre, 2020 16:46